Entreprises

Entrevue

Le développement durable: un défi pour les PME

Mis à jour il y a 1 h
Le développement durable: un défi pour les PME

(Source: Unsplash)

  • Selon un sondage réalisé par la firme d’audit KPMG, seulement 49% des PME québécoises de 25 à 100 employés ont mis en place des objectifs et une politique de développement durable. La proportion chute à 29% dans le cas des PME de moins de 25 employés.
  • «Le principal défi des PME, ce sont leurs moyens», explique à InfoBref Andrew Ross, directeur principal, durabilité et changement climatique chez KPMG. «Pour développer les opportunités liées au développement durable, les PME doivent prioriser ce qui est important.»

Ce qu’il faut prioriser: les attentes du consommateur

«La première chose, dit-il, c’est de comprendre quelles sont les attentes des consommateurs.»

Une fois les attentes comprises, il faut que l’entreprise «comprenne les impacts sociaux et environnementaux de ses produits» pour les expliquer au consommateur. 

Ensuite, si un produit coûte plus cher parce qu’il répond à des critères durables, il y a un «seuil» au-delà duquel le consommateur ne sera plus prêt à payer. 

  • «C’est important d’évaluer et de connaitre ce seuil», dit Andrew Ross. 

Entrepreneur(e)s, restez à l’affût des nouvelles d’affaires, financières, politiques et technologiques qui vous concernent en seulement quelques minutes par jour: abonnez-vous aux infolettres gratuites d’InfoBref [détails en cliquant le bouton «Infolettres» en haut à droite]


Les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont de plus en plus importants pour beaucoup de consommateurs. 

  • 68% des répondants au sondage de KPMG (dont les 2 tiers sont des cadres dirigeants) disent qu’ils sont influencés par les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leurs choix personnels de consommation.

Pour les employeurs, les facteurs ESG peuvent aussi avoir de l’attrait. 

  • 72% des répondants disent qu’ils considèrent une organisation comme un employeur de choix lorsqu’elle prend position sur un enjeu de société en accord avec leurs valeurs.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Logan Roy, de la série Succession, félicite Edward Rogers d’avoir renvoyé son ancien PDG

Publié le 13 janv. 2022
Logan Roy, de la série Succession, félicite Edward Rogers d’avoir renvoyé son ancien PDG

Le personnage de Logan Roy interprété par Brian Cox dans la série Succession (Source: YouTube)

  • Edward Rogers, président du conseil de Rogers Communications, a reçu récemment une vidéo surprenante, transmise par la plateforme Cameo.
  • On y voit l’acteur Brian Cox reprenant son rôle de Logan Roy, PDG d’un conglomérat médiatique dans la série télévisée américaine Succession, qui félicite Edward Rogers de… s’être débarrassé de Joe Natale, l’ancien PDG de Rogers Communications – et cela, en des termes que la bienséance nous empêche de reproduire ici.

La très courte vidéo fait référence au remaniement de la direction de Rogers orchestrée par Edward Rogers l’automne dernier. 

L’affaire avait divisé la famille Rogers de façon spectaculaire [notre article du 21 octobre]. 

Elle s’était réglée devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique.

Or, la série américaine Succession, qui a remporté de nombreux prix et est très populaire dans les milieux financiers, expose justement les rivalités qui déchirent la famille d’un patriarche propriétaire, comme Edward Rogers, d’un grand groupe de médias.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Cameo permet de payer une célébrité pour qu’elle envoie un message personnalisé, par exemple un message de souhaits ou de remerciement.

Brian Cox dit dans la vidéo que le message est envoyé par «Suzanne», qui est le prénom de la femme d’Edward Rogers.

Mais on ne sait pas avec certitude qui a envoyé la vidéo.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Des transporteurs aériens annulent des vols pour cause de Covid

Publié le 7 janv. 2022
Des transporteurs aériens annulent des vols pour cause de Covid

(Source: Unsplash)

  • Air Canada va suspendre ses vols en direction de plusieurs destinations soleil entre le 24 janvier et le 30 avril. Le transporteur s’engage à rembourser les clients touchés par cette suspension. Il réservera certains vols commerciaux pour ramener au Canada les voyageurs qui se trouvent dans les destinations touchées.
  • Air Transat a annulé 30% de ses vols jusqu’au 25 février. Le transporteur explique sa décision par la vague d’annulation de voyages entrainée par la propagation du variant Omicron et les recommandations gouvernementales. Le transporteur s’engage lui aussi à rembourser les clients dont les vols sont annulés.  

Tesla a livré près d’un million de voitures électriques en 2021

Publié le 3 janv. 2022
Tesla a livré près d’un million de voitures électriques en 2021

La Tesla Model 3 (Source: Tesla)

  • Tesla a livré l’an dernier 936 000 véhicules électriques, soit 87% de plus qu’en 2020.
  • Le constructeur américain a donc largement battu, pour la première année, l’objectif qu’il s’était fixé il y a an d’augmenter chaque année ses livraisons de 50% en moyenne au cours des prochaines années. Tesla a vendu plus de 910 000 modèles 3 et Y à 90 000 $US, et plus de 24 000 modèles S et X à 100 000 $US. 

Qu’est-ce qui est ouvert au jour de l’An, le lendemain et les jours suivants?

Publié le 29 déc 2021
Qu’est-ce qui est ouvert au jour de l’An, le lendemain et les jours suivants?

(Source: Unsplash)

  • Le jour de l’An tombe un samedi et le lendemain un dimanche. L’impact des fermetures devrait normalement être minimisé par ce calendrier.
  • Mais les mesures sanitaires annoncées jeudi soir viennent apporter des changements importants. De plus, les gens qui ne travaillent pas la fin de semaine prennent congé avant ou après, ce qui pourrait pousser certains commerces à réduire leurs heures d’ouverture ou à fermer lundi 3 janvier.

D’abord, un couvre-feu en 22h à 5h du matin entre en vigueur le 31 décembre. Par défaut, à partir de cette date, tous les commerces sont fermés au plus tard à 22h, et souvent plus tôt pour permettre à leurs employés de rentrer chez eux avant le couvre-feu.

Voici les horaires prévus. Ils indiquent surtout les horaires auxquels les commerces ont le droit d’ouvrir, sachant que certains pourraient choisir ou être forcés de fermer ou de réduire leurs horaires d’ouverture. Mieux vaut donc toujours vérifier avant de vous déplacer.

Ouvert samedi 1er janvier 2022 (jour de l’An)?

  • Commerces d’alimentation et SAQ à petite surface (y compris dépanneurs): peuvent ouvrir sans restriction de personnel selon les heures normales d’ouverture
  • Commerces d’alimentation et SAQ à grande surface: fermés
  • Pharmacies: peuvent ouvrir toute la journée avec au plus 4 personnes pour la partie commerciale
  • Autres commerces (hors alimentation et pharmacies): fermés
  • SQDC: fermées
  • Banques: fermées
  • Bureaux de poste: fermés

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Ouvert dimanche 2 janvier 2022 (lendemain du jour de l’An)?

  • Par défaut, dans le cadre des restrictions sanitaires, les commerces doivent désormais rester fermés le dimanche jusqu’à nouvel ordre, sauf certaines exceptions (dépanneurs, pharmacies, stations-service)
  • Les dépanneurs peuvent ouvrir normalement jusqu’à 20h (et avec au plus 4 personnes entre 20h et 22h – 22h au plus tard pour cause de couvre-feu)
  • Pharmacies: peuvent ouvrir toute la journée, sans restriction de personnel de 8h à 17h et avec au plus 4 personnes avant 8h et après 17h
  • Banques: fermées

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Ouvert lundi 3 janvier?

  • Commerces d’alimentation et SAQ: peuvent ouvrir sans restriction de personnel de 8h à 21h
  • Pharmacies: peuvent ouvrir sans restriction de personnel de 8h à 21h, et avec au plus 4 personnes avant 8h et après 21h
  • Autres commerces (hors alimentation et pharmacies): peuvent ouvrir de 8h à 21h
  • Banques: fermées

Ouvert mardi 4 janvier?

  • Commerces d’alimentation et SAQ: peuvent ouvrir sans restriction de personnel de 8h à 21h (et avec au plus 4 personnes avant 8h et après 21h)
  • Pharmacies: peuvent ouvrir sans restriction de personnel de 8h à 21h, et avec au plus 4 personnes avant 8h et après 21h
  • Autres commerces (hors alimentation et pharmacies): peuvent ouvrir de 8h à 21h
  • Banques: fermées

Les services essentiels (pompiers, police, ambulances) demeurent accessibles en tout temps au 911.

Par ailleurs, les salles à manger de restaurant, bars, tavernes, casinos, cinémas, salles de spectacles, centres de conditionnement physique, et spas – à l’exception des soins personnels – sont fermés pour se conformer aux restrictions sanitaires.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Ottawa élargit temporairement le soutien offert aux travailleurs et aux entreprises pour répondre aux récentes restrictions sanitaires

Publié le 22 déc 2021
Ottawa élargit temporairement le soutien offert aux travailleurs et aux entreprises pour répondre aux récentes restrictions sanitaires

(Source: Unsplash)

  • Le gouvernement fédéral étend temporairement les règles d’admissibilité à ses programmes de soutien en cas de pandémie pour les employeurs et les travailleurs.
  • Les entreprises et les employés qui ont perdu respectivement au moins 25% et au moins 50% de leurs revenus sont admissibles à de l’aide financière, à condition que ces pertes aient été occasionnées par les dernières restrictions provinciales liées à la Covid-19.

Au Québec, l’annonce faite aujourd’hui par Ottawa concerne directement les bars, gyms, casinos, cinémas et salles de spectacles, qui sont fermés, et les restaurants, qui ne peuvent ouvrir que de 5h à 22h avec une capacité réduite de 50%.

Pour les travailleurs

La Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement est élargie aux travailleurs qui travaillent dans des commerces dont la capacité a été réduite d’au moins 50% en raison des restrictions provinciales. 

  • Cette prestation était initialement réservée aux travailleurs de commerces entièrement fermés pendant 14 jours. 

Elle donne droit à 300 $ par semaine avant impôt. 


Voyez nos autres articles sur des aides financières aux individus et aux entreprises


Pour les entreprises

Le Programme de soutien en cas de confinement est élargi aux entreprises qui ont perdu au moins 25% de leurs revenus en raison des restrictions provinciales. 

Il donne droit à des subventions pour le loyer et les salaires qui peuvent couvrir de 25% à 75% de ces charges, selon la perte de revenus subie. 

Comme la prestation pour les travailleurs, ce programme n’était initialement offert qu’aux entreprises entièrement fermées pendant 14 jours. 

De plus, le programme initial exigeait qu’une entreprise ait perdu au moins 40% de ses revenus pour être admissible. 

  • Ottawa a assoupli ce critère: une perte de 25% est maintenant suffisante pour devenir admissible.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Les entreprises créées depuis le début de la pandémie ne sont pas admissibles à ces programmes. 

  • La ministre des Finances Chrystia Freeland a expliqué que ces entreprises récemment créées ne peuvent pas fournir de point de comparaison pour évaluer leurs pertes de revenus. 

Ces changements aux programmes fédéraux sont temporaires.

  • Ils commencent immédiatement avec effet rétroactif à dimanche dernier, 19 décembre;
  • et ils sont prévus jusqu’au 12 février pour l’instant.

Entrepreneur(e)s, restez à l’affût des nouvelles d’affaires, financières, politiques et technologiques qui vous concernent en seulement quelques minutes par jour: abonnez-vous aux infolettres gratuites d’InfoBref [détails en cliquant le bouton «Infolettres» en haut à droite]

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Les entreprises qui doivent rester fermées depuis lundi soir ont accès à de l’aide financière

Publié le 21 déc 2021
Les entreprises qui doivent rester fermées depuis lundi soir ont accès à de l’aide financière

(Source: Alexander Popov / Unsplash)

  • Le gouvernement rouvre son programme d’Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (Aeram) à cause des nouvelles restrictions imposées aux entreprises.
  • L’objectif du programme est de leur permettre de payer leurs frais fixes pendant qu’elles sont obligées de rester fermées.

Le programme Aeram s’adresse aux entreprises qui reçoivent déjà une aide financière gouvernementale liée à la pandémie. Il peut s’agir:

  • du Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (Pacte); ou 
  • du programme Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME).

Les entreprises admissibles à Aeram peuvent à nouveau soumettre une demande pour une aide financière non remboursable. 

  • Cette aide peut aller jusqu’à 15 000 $ par mois pour couvrir certains frais fixes.

Entrepreneur(e)s, restez à l’affût des nouvelles d’affaires, financières, politiques et technologiques qui vous concernent en seulement quelques minutes par jour: abonnez-vous aux infolettres gratuites d’InfoBref [détails en cliquant le bouton «Infolettres» en haut à droite]


De plus, le gouvernement prolonge de 3 mois, jusqu’au 31 mars, le moratoire pour le remboursement des aides financières accordées dans le cadre du PAUPME.  

  • Les entreprises qui ont bénéficié de ce programme ont donc 3 mois de plus pour rembourser le capital et les intérêts de l’aide financière remboursable qu’elles ont reçue. 

[Détails des programmes d’aide d’urgence aux PME sur le site du gouvernement. Consultez nos autres articles sur les aides financières pour entreprises et individus.] 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

La CDPQ prête 100 millions $ à l’entreprise technologique AppDirect

Publié le 21 déc 2021
La CDPQ prête 100 millions $ à l’entreprise technologique AppDirect

Les bureaux d’ApDirect (Source: AppDirect)

  • Pour la deuxième fois, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) investit dans AppDirect, une plateforme transactionnelle spécialisée dans l’abonnement à des services infonuagiques par des entreprises. 
  • AppDirect a son siège social à San Francisco et compte un peu plus de 200 employés à Montréal. L’entreprise a été cofondée et est dirigée par Nicolas Desmarais, fils de Paul Desmarais Jr. 

La plateforme d’AppDirect est utilisée par plusieurs grandes entreprises dont Microsoft, Google et Jaguar Land Rover.

C’est la deuxième fois que la CDPQ y investit.

  • En septembre 2020, la CDPQ avait investi 100 millions $ dans une ronde de financement qui avait totalisé 185 millions $. 
  • Cette fois-ci, la Caisse lui prête environ 100 millions $ pour lancer un nouveau service, AppDirect Capital, qui doit proposer du financement spécialisé.

Par ailleurs, en mars, le gouvernement du Québec avait prêté 55 millions $ à AppDirect.

  • Ce financement devait servir à créer 730 emplois d’ici 5 ans à Montréal. 

L’actionnariat d’AppDirect est majoritairement québécois. 

  • La CDPQ, le fonds de capital de risque Inovia Capital et Nicolas Desmarais constituent ensemble la majorité de l’actionnariat.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Une entreprise de Longueuil achète en Espagne une ligne de petits véhicules multifonctions

Publié le 20 déc 2021
Une entreprise de Longueuil achète en Espagne une ligne de petits véhicules multifonctions

Un véhicule de nettoyage de marque Madvac (Source: Madvac)

  • Exprolink, de Longueuil, fabrique les voiturettes et balais aspirateurs de marque Madvac qui servent au nettoyage de trottoirs et pistes cyclables. 
  • L’entreprise vient d’acheter au constructeur espagnol Ausa la ligne de véhicules multifonctionnels Excelway. Les Excelway sont un peu plus grands que les Madvac et complèteront l’offre d’Exprolink aux municipalités.

La transaction s’est faite dans le cadre d’un plan d’investissement de 30 millions $ sur 3 ans auquel participe le Fonds de solidarité FTQ.  

L’entreprise de Longueuil veut, d’ici 2023:

  • ramener au Québec la production des véhicules Excelway; et 
  • électrifier cette ligne de produits. 

Pour cela, l’entreprise compte ouvrir au Québec une nouvelle usine, dont le site doit être annoncé prochainement.  

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Jeune entreprise québécoise innovante

Hoppin’ World vous encourage au voyage, grâce à la réalité virtuelle

Publié le 19 déc 2021
Hoppin’ World vous encourage au voyage, grâce à la réalité virtuelle

Jean-Nicolas Vandelac, PDG et fondateur de Hoppin’ World [crédit photo: Montréal inc.]

  • Que diriez-vous d’aller faire un premier tour, en réalité virtuelle, dans les destinations qui vous intéressent, avant de faire votre choix et d’acheter vos billets?
  • C’est ce que vous propose Hoppin’ World. Cette jeune pousse montréalaise utilise la technologie pour inciter au voyage, pas pour le remplacer.

Les problèmes auxquels l’entreprise s’attaque touchent 3 catégories d’intervenants.

Les utilisateurs de réalité virtuelle (RV) veulent davantage de contenus consacrés aux voyages.

  • «C’est la catégorie de contenu la plus recherchée par les utilisateurs grand public», explique Jean-Nicolas Vandelac, PDG et fondateur de la jeune société montréalaise Hoppin’ World.
  • «Et ils cherchent à pouvoir se déplacer virtuellement en groupe, pas seulement de façon individuelle.»

Les organisations touristiques sont très conscientes que la RV est un moyen extraordinaire de faire découvrir une destination.

  • «Mais, pour beaucoup d’organisations, la réalité virtuelle ne semble pas facile à exploiter, dit Jean-Nicolas Vandelac. Même si elles produisent du bon contenu, rejoindre les consommateurs est un défi.»

Les studios de production de RV, eux, cherchent à diffuser largement les contenus qu’ils produisent pour leurs clients.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


La solution: une plateforme de réalité virtuelle «sociale» dédiée aux voyages et à la culture.

Elle a 2 composantes principales.

D’abord, Hoppin est une application de RV, disponible gratuitement au grand public pour les utilisateurs des casques de RV Oculus Quest et Quest 2 – «qui sont les modèles les plus populaires», précise Jean-Nicolas Vandelac.

  • Les consommateurs peuvent déjà y découvrir plusieurs régions du Québec en vidéo à 360 degrés.
  • Ils peuvent le faire en groupe, jusqu’à 4 personnes réunies sous la forme d’avatars dans les destinations qu’ils visitent, et qui peuvent dialoguer pendant leur visite.
  • Dans ces parcours virtuels, les visiteurs peuvent aller à des points de «téléportation», pour se déplacer immédiatement d’un point à un autre dans l’espace physique montré par la vidéo.

Pour ceux qui n’ont pas de casque de RV, Hoppin World développe un site web qui pourra être consulté sur téléphone, tablette ou ordinateur.

D’autre part, Hoppin’ World fournit une plateforme logicielle de publication aux organisations qui veulent attirer des touristes, et aux studios de production de RV qui créent des contenus pour ces organisations.

Le modèle d’affaires est, pour l’instant, basé sur les budgets de promotion des destinations.

Publier du contenu est gratuit. Ensuite, les organisations paient pour créer des chaînes de marque et inviter leurs clients dans des salons privés.

  • «Elles y invitent des agents de voyage, des organisateurs d’événements et des journalistes spécialisés pour les familiariser avec la destination et leur donner le goût d’en parler ou de la proposer à leurs clients», explique Jean-Nicolas Vandelac.

Ces services à valeur ajoutée coutent de quelques dizaines de dollars par mois, pour une entreprise touristique, à quelques centaines, dans le cas d’une association touristique qui en fait bénéficier ses membres.

À terme, Hoppin’ World compte permettre aux producteurs de proposer aux consommateurs des contenus payants.

  • «Cela pourrait intéresser le secteur culturel, pour des expositions de musées, des captations de spectacles, des expériences immersives ou des diffusions en direct», dit Jean-Nicolas Vandelac.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles Affaires et Technologies: abonnez-vous aux infolettres quotidiennes d’InfoBref ici ou en cliquant sur le bouton Infolettres en haut à droite.


Actuellement, l’entreprise génère la majorité de ses revenus au Québec, en diffusant des contenus pour des regroupements tels que Tourisme Montréal, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, Québec Authentique (Lanaudière, Mauricie), Québec maritime (Bas-Saint-Laurent, Côte-Nord, Gaspésie, Îles de la Madeleine), Québec du Sud (Cantons-de-l’Est, Centre-du-Québec et Montérégie) et Parcs Nunavik.

Elle a commencé ses activités en 2020, en pleine pandémie.

  • «Lorsque les acteurs de l’industrie ont voulu relancer leurs activités, raconte Jean-Nicolas Vandelac, ils ont vu tout le potentiel du numérique et de la réalité virtuelle pour pallier la difficulté d’organiser des tournées de promotion.»

Hoppin a multiplié ses revenus par 15 en 2021 par rapport à sa première année. Elle compte encore les décupler en 2022.


Entrepreneur(e)s, restez à l’affût des nouvelles d’affaires, financières, politiques et technologiques qui vous concernent en seulement quelques minutes par jour: abonnez-vous aux infolettres gratuites d’InfoBref [détails en cliquant le bouton «Infolettres» en haut à droite]


Prochaines étapes à surveiller:

  • Hoppin va élargir sa distribution au-delà de Meta Platforms (ex-Facebook), qui exploite Oculus, en rendant son application également disponible sur Playstation VR de Sony, et sur les casques Vive de HTC en Asie.
  • Elle va aussi développer une clientèle internationale – plusieurs contacts ont déjà été faits.
  • Pour soutenir son développement, l’entreprise mène actuellement une ronde de financement d’amorçage, pour laquelle elle compte obtenir 1,5 million $.

Cet article termine la série de portraits des startups Révélations 2021 de Montréal inc. InfoBref Matin vous fera découvrir d’autres PME québécoises innovantes chaque lundi au début de 2022.

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Vol de données: Desjardins devra verser 200 millions $ en dédommagement

Publié le 16 déc 2021
Vol de données: Desjardins devra verser 200 millions $ en dédommagement

(Source: Google Maps)

  • Les victimes du vol massif de données chez Desjardins dévoilé en 2019 pourront se partager 200 millions $, selon une entente conclue entre Desjardins et deux cabinets d’avocats qui représentent les victimes. 
  • Des compensations seront versées sous la forme de paiements individuels aux personnes admissibles qui en feront la demande.

Qui est admissible à faire une réclamation:

  • les membres (clients) ou anciens membres de Desjardins; 
  • les détenteurs ou anciens détenteurs d’une carte de crédit ou d’un produit de financement Desjardins; et 
  • toutes les personnes qui ont reçu directement une communication pour les informer de la situation.

L’entente prévoit 2 types de dédommagement, selon la réclamation:

  • jusqu’à 90 $ pour chaque personne concernée par le problème annoncé en juin 2019; et
  • jusqu’à 1000 $ pour chaque personne qui a subi un vol d’identité après le 1er janvier 2017.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Aucune réclamation ne peut être soumise pour le moment. 

  • En effet, l’entente doit encore recevoir l’approbation de la Cour supérieure du Québec avant d’entrer en vigueur.
  • Le processus d’approbation devrait se dérouler l’an prochain.  

Les membres concernés par les actions collectives peuvent cependant dès maintenant:

  • s’inscrire pour recevoir un rappel lorsqu’il sera temps de déposer une réclamation [formulaire]; et
  • s’abonner gratuitement pour une durée de 5 ans au service de surveillance de crédit d’Equifax [formulaire].
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

35 millions $ pour 4 projets dans les sciences de la vie

Publié le 13 déc 2021
35 millions $ pour 4 projets dans les sciences de la vie

(Source: Unsplash)

  • Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation, a annoncé hier un investissement de 35 millions $ dans 4 projets du secteur des sciences de la vie. 
  • Cette somme provient du Fonds d’accélération des collaborations en santé (Facs). Elle est partagée entre l’Institut de Cardiologie de Montréal, le Centre universitaire de santé McGill, l’Université de Sherbrooke et l’Institut-hôpital neurologique de Montréal (Neuro). 

La mission du Facs:

  • soutenir des «initiatives ambitieuses» d’innovation en sciences de la vie; et 
  • renforcer des collaborations publiques et privées dans ce secteur.  

Voici un bref tour d’horizon des projets subventionnés:

Université de Sherbrooke

  • 13,85 millions $ pour le «consortium Acuité Québec: prédire et visualiser l’action du médicament».
  • Objectif: développer une plateforme publique-privée de technologies augmentées par l’intelligence artificielle pour faciliter le développement de médicaments.

Institut de cardiologie de Montréal 

  • 9,35 millions $ pour une plateforme numérique pour la conduite d’essais cliniques virtuels, ne nécessitant pas de visites en personne.

Institut-hôpital neurologique de Montréal (Neuro) de l’Université McGill

  • 7 millions $ pour l’Alliance Neuro-Cervo, avec le Centre Cervo du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (Ciusss) de la Capitale-Nationale.
  • Objectif: développer des médicaments pour le traitement des maladies cérébrales.

Centre universitaire de santé McGill

  • 4,8 millions $ pour un «consortium québécois de soins intelligent» 
  • Objectif: utiliser l’intelligence artificielle et des technologies de santé mobile pour améliorer l’efficacité dans la prestation des soins de santé. 

En comptant les investissements du secteur privé et ceux du gouvernement, les 4 projets reçoivent un financement total de 74 millions $ sur 3 ans. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus