Auto

Le Combi de Volkswagen sera bientôt de retour en version électrique

Publié le 7 janv. 2022
Le Combi de Volkswagen sera bientôt de retour en version électrique

Le microbus conceptuel ID.Buzz de Volkswagen (Source: Volkswagen)

  • Le PDG de Volkswagen a publié un tweet disant seulement «La légende sera de retour le 9 mars!», accompagné d’une vidéo montrant un croquis du Combi, aussi connu sous le nom de Volkswagen Type 2, dans une version redessinée et entièrement électrique. 
  • Le microbus Combi est devenu au fil du temps une figure emblématique de la marque allemande. Le concept de sa version électrique est actuellement nommé ID.Buzz. Selon le magazine américain Car and Driver, le Combi électrique sera disponible en Amérique du Nord en 2023.

Tesla a livré près d’un million de voitures électriques en 2021

Publié le 3 janv. 2022
Tesla a livré près d’un million de voitures électriques en 2021

La Tesla Model 3 (Source: Tesla)

  • Tesla a livré l’an dernier 936 000 véhicules électriques, soit 87% de plus qu’en 2020.
  • Le constructeur américain a donc largement battu, pour la première année, l’objectif qu’il s’était fixé il y a an d’augmenter chaque année ses livraisons de 50% en moyenne au cours des prochaines années. Tesla a vendu plus de 910 000 modèles 3 et Y à 90 000 $US, et plus de 24 000 modèles S et X à 100 000 $US. 

Dévoilement d’une voiture électrique conçue pour Uber

Publié le 27 déc 2021
Dévoilement d’une voiture électrique conçue pour Uber

(Source: Arrival)

  • Le constructeur britannique de véhicules électriques Arrival avait annoncé une association stratégique avec Uber en mai dernier. 
  • Ces derniers jours, Arrival a présenté un prototype de son véhicule entièrement électrique développé avec et pour le géant du covoiturage dans le cadre de cette association. 

La voiture est conçue pour les besoins du covoiturage.

Selon Arrival, le véhicule:

  • offre 2 fois plus d’espace pour les jambes qu’un véhicule moyen de même longueur; et
  • peut supporter les 50 000 km que parcourent en moyenne chaque année les conducteurs Uber. 

Elle devrait être produite dès fin 2023 pour les marchés britannique et européen.

On ignore si Uber prévoit d’acheter directement ces véhicules.

Actuellement, le modèle économique d’Uber prévoit que les conducteurs fournissent eux-mêmes leur véhicule.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Cop26: toutes les voitures neuves à zéro émission en 2040?

Publié le 10 nov. 2021
Cop26: toutes les voitures neuves à zéro émission en 2040?

(Source: Dcbel / Unsplash)

  • 33 pays, 40 villes ou États, dont le Québec, et 11 constructeurs automobiles s’engagent à «travailler» pour que toutes les voitures et camionnettes neuves vendues au niveau mondial soient zéro émission à partir de 2040 au plus tard, et dès 2035 dans les principaux marchés. 
  • Certains pays se sont même engagés à atteindre cet objectif dès 2030, voire 2025 pour la Norvège. Mais les pays qui fabriquent le plus de véhicules se sont abstenus. 

Les signataires se sont tous engagés aujourd’hui à accélérer la transition vers des véhicules zéro émission pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

L’entente comporte plusieurs paliers.

Les pays développés,

  • dont le Canada, le Royaume-Uni et une dizaine de pays européens,
  • s’engagent à ce que toutes les voitures et camionnettes neuves vendues au niveau mondial soient zéro émission à partir de 2040, et dès 2035 dans les principaux marchés. 

Les pays en développement,

  • dont l’Inde et le Mexique,
  • s’engagent à accélérer la transition vers des véhicules à zéro émission. 

Les villes, États et régions,

  • dont le Québec et une dizaine d’États et de villes américaines, 
  • s’engagent à convertir les véhicules qu’ils possèdent ou louent en véhicules zéro émission d’ici 2035. 

Les constructeurs automobiles,

  • dont General Motors, Ford, Volvo et Mercedes-Benz, 
  • s’engagent à ne vendre que des voitures et camionnettes neuves zéro émission sur les principaux marchés à partir de 2035. 

Mais ces engagements ne sont pas contraignants

Et, parmi les pays et les grands constructeurs qui n’ont pas signé, on retrouve:   

  • Chine, États-Unis, Japon, France et Allemagne; et 
  • Toyota, Volkswagen, Hyundai et Renault-Nissan-Mitsubishi.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Zéro émission d’ici 2040 pour les bâtiments et véhicules du gouvernement

Publié le 7 nov. 2021
Zéro émission d’ici 2040 pour les bâtiments et véhicules du gouvernement

(Source: Nigel Tadyanehondo / Unsplash)

  • Le gouvernement Legault s’engage à ce que l’ensemble du parc automobile gouvernemental, y compris les véhicules lourds, et les bâtiments institutionnels n’émettent plus de CO2 au plus tard en 2040. 
  • Le ministre de l’Environnement Benoit Charette a fixé dimanche ce nouvel objectif lors de la Cop26. Il s’ajoute à l’objectif existant de terminer en 2030 la transition énergétique des véhicules gouvernementaux «légers» – automobiles, VUS et fourgonnettes. 

D’ici 2040, tous les camions et les bâtiments de Québec seront zéro émission, promet Charette. 

  • Le gouvernement s’était déjà engagé l’an dernier, dans son Plan pour une économie verte, à atteindre le même objectif d’ici 2030 pour ses véhicules légers. 

Selon Québec, les émissions de GES du gouvernement proviennent: 

  • à plus de 75% du parc immobilier public; et 
  • à près de 25% du parc de véhicules des ministères et des organismes publics.

Un plan d’action sur les changements climatiques?  

Benoit Charette s’est aussi engagé à préparer un plan d’action national conforme à l’objectif de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement de la Terre à 1,5 °C.

  • Le ministre a signé en ce sens à la Cop26 la déclaration Further, Faster, Together: Leaders’ Actions aux côtés de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et de plusieurs États américains. 

Dans le cadre de cette déclaration, le Québec doit également s’assurer d’atteindre plusieurs de ses objectifs: 

  • autoriser uniquement la vente, comme véhicules légers neufs, de véhicules électriques au plus tard en 2035;
  • produire une électricité carboneutre au plus tard en 2030, et sans carbone au plus tard en 2045; et 
  • favoriser une transition juste qui assure des moyens de subsistance durables aux entreprises qui dépendent encore des combustibles fossiles.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Tesla dépasse 1000 milliards $US en bourse après une commande de 100 000 véhicules

Publié le 26 oct. 2021
Tesla dépasse 1000 milliards $US en bourse après une commande de 100 000 véhicules

(Source: Unsplash)

  • Pour la première fois, la capitalisation boursière de Tesla a atteint hier 1 000 milliards $US après que la société américaine de location de voitures Hertz a annoncé qu’elle lui achèterait 100 000 véhicules électriques pour 4,2 milliards $US.
  • Tesla rejoint ainsi le groupe restreint des entreprises dont la capitalisation boursière dépasse le billion $US (en anglais: trillion US$): Google, Apple, Amazon et Microsoft sont les seules autres à en faire partie. Elon Musk, qui possède 17% des parts de Tesla, est conforté dans sa position de personne la plus riche du monde.

Pesticides, rejets polluants, voitures: Québec veut renforcer les lois environnementales

Publié le 6 oct. 2021
Pesticides, rejets polluants, voitures: Québec veut renforcer les lois environnementales

(Source: Erich Westendarp / Pixabay)

  • Le ministre de l’Environnement Benoît Charette a déposé un projet de loi «omnibus» qui prévoit notamment de réviser des lois et règlements sur les pesticides et les rejets polluants. 
  • Le projet de loi 102 contient aussi l’interdiction de vendre des véhicules neufs à essence à compter de 2035 – une échéance que Québec solidaire souhaiterait devancer. 

Taxer et contrôler les pesticides 

Le gouvernement Legault propose de réviser la Loi sur les pesticides pour: 

  • taxer la distribution, la vente, la fabrication, l’achat à l’extérieur du Québec, la possession, l’entreposage, le transport et l’utilisation de pesticides; 
  • exiger un permis aux personnes qui achètent des pesticides hors du Québec –tout achat devrait désormais être déclaré; 
  • renforcer les pouvoirs d’inspection et d’enquête du ministère; et 
  • rehausser les sanctions des contrevenants à la Loi sur les pesticides.

Gérer les rejets polluants 

Les personnes responsables d’un rejet accidentel de produits contaminants devaient jusqu’ici faire cesser le rejet. 

Le projet de loi 102 les obligerait désormais également:  

  • à récupérer, nettoyer ou traiter les matières contaminées par le rejet; ou
  • si c’est impossible, retirer ces matières de la zone affectée et les expédier vers un lieu autorisé.

Interdire la vente de voitures à essence 

Le gouvernement a inscrit dans le projet de loi 102 sa promesse d’interdire la vente de véhicules neufs à essence à compter de 2035. 

Québec devrait plutôt l’exiger dès 2030, selon Québec Solidaire. 

  • La porte-parole de QS Manon Massé appuie cette demande sur les conclusions du dernier rapport du GIEC. 

Mais le marché québécois ne serait pas prêt, dit le ministre de l’Environnement.

  • En 2030, «il n’y aurait pas suffisamment d’autos neuves électriques pour approvisionner le marché québécois», a répondu mercredi Benoit Charette à l’Assemblée nationale.  
  • Selon lui, il faut travailler «avec les constructeurs [et] les concessionnaires, selon la technologie qui est disponible».
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Tesla bat encore son record de livraisons

Publié le 4 oct. 2021
Tesla bat encore son record de livraisons

(Source: Tesla)

  • Le fabricant américain a livré au troisième trimestre de l’année plus de 240 000 véhicules électriques, soit 20% de plus qu’au trimestre précédent. 
  • Cette augmentation contraste avec la situation de plusieurs grands constructeurs automobiles, dont General Motors et Honda, dont la production a au contraire baissé à cause d’une pénurie de puces électroniques – une pénurie à laquelle Tesla semble échapper.

Fix4 lève 7,2 millions $ pour vous prêter de l’argent pour réparer votre auto

Publié le 18 août 2021
Fix4 lève 7,2 millions $ pour vous prêter de l’argent pour réparer votre auto

(Source: Unsplash)

  • La jeune pousse montréalaise Fix4 Capital offre des prêts dédiés exclusivement à payer des réparations automobiles. Le taux d’intérêt est élevé – 19,9% – mais les prêts sont disponibles rapidement, en ligne, aux personnes dont la cote de crédit ne permet pas d’avoir accès à du financement traditionnel. Fix4 leur prête jusqu’à 10 000 $, en se basant sur la valeur de revente de l’auto qu’elles possèdent.
  • Fondée l’an dernier, la société vient de clore une ronde de financement d’amorçage de 7,2 millions $ auprès des sociétés financières montréalaises Tactico et Keira Capital, et d’investisseurs providentiels. 

Taxe sur les produits de luxe: Ottawa attend des commentaires

Publié le 11 août 2021
Taxe sur les produits de luxe: Ottawa attend des commentaires

(Source: Unsplash)

  • Dans son dernier budget, le gouvernement Trudeau a prévu d’instaurer en janvier prochain une taxe sur la vente de voitures et d’avions privés dont le prix d’achat neuf dépasse les 100 000 $, et sur les bateaux neufs de plus de 250 000 $.
  • Le montant de la taxe prévue serait le plus bas des 2 montants suivants: 20% de la valeur du bien dépassant un seuil (100 000 $ pour les voitures et les avions, 250 000 $ pour les bateaux), ou 10% de sa valeur totale.

Le ministère des Finances fédéral a lancé mardi une consultation pour recueillir des commentaires sur cette future taxe. 

  • Les personnes et les organisations qui souhaitent envoyer leurs commentaires peuvent le faire jusqu’au 30 septembre.

Cette taxe devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2022.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Le Québec attire les projets d’usine de batteries

Publié le 23 juil 2021
Le Québec attire les projets d’usine de batteries

[Source: Unsplash]

  • En plus de Lion Électrique, qui construit son usine de batteries à Mirabel, d’autres projets pourraient voir le jour dans la province. 
  • Plusieurs entreprises ont fait des déclarations ou entrepris des études ou des démarches qui pourraient résulter en des projets d’usine de batteries pour véhicules électriques au Québec.

Stromcore, une entreprise ontarienne, a sollicité récemment l’aide du gouvernement du Québec pour construire une usine de batterie, selon le Journal de Montréal

Britishvolt Canada a retenu les services de l’ancien premier ministre Philippe Couillard pour faire avancer un autre projet: Philippe Couillard avait confirmé en avril au Journal de Montréal qu’il avait eu des discussions à ce sujet avec Investissement Québec.

Stellantis, le groupe automobile qui résulte de la fusion de Fiat-Chrysler et du groupe européen PSA (Peugeot-Citroën) et qui fabrique 110 modèles de véhicules – dont ceux des marques Jeep, Chrysler et Dodge – pourrait implanter au Canada une usine de batteries pour véhicules électriques. 

  • Le groupe veut construire 2 usines de batteries en Amérique du Nord et 3 en Europe.
  • Le PDG de Stellantis a dit mercredi à Détroit que l’une des 2 usines nord-américaines sera aux États-Unis, mais que l’autre pourrait être au Canada.
  • Le ministre de l’Industrie François-Philippe Champagne a confirmé au Globe and Mail que des pourparlers sont en cours avec Stellantis.
  • Selon une autre source du Globe and Mail, ces discussions concernent une possible implantation d’une usine de batteries en Ontario ou au Québec.

Le gouvernement du Québec veut investir dans sa filière électrique.

  • La province dispose de plusieurs minerais qui entrent dans la composition des batteries pour véhicule électrique, dont le lithium, le nickel, le cobalt et le graphite.
  • L’électricité produite au Québec est peu dispendieuse et beaucoup moins polluante que dans beaucoup d’autres pays.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Mercedes Benz choisit la startup montréalaise Algolux pour un projet d’intelligence artificielle

Publié le 21 juil 2021
Mercedes Benz choisit la startup montréalaise Algolux pour un projet d’intelligence artificielle

[Source: YouTube]

  • Algolux, qui se spécialise dans les logiciels de vision par ordinateur, travaillera avec une vingtaine de partenaires chapeautés par Mercedes Benz dans un programme de 3 ans pour élaborer un système de conduite autonome de niveau 4 pour des véhicules destinés au grand public. 
  • Algolux contribuera à produire un nouveau système de capteurs adapté à des conditions de faible visibilité.

Le coût total du projet est de 32 millions $.

  • Algolux en recevra environ 3 millions $. 

Les niveaux d’autonomie d’un véhicule:

  • Niveaux 1 et 2: le véhicule peut contrôler certains paramètres de conduite (direction, vitesse, freinage), mais le conducteur doit effectuer certaines manœuvres.
  • Niveau 3: le véhicule s’occupe de toutes les manœuvres de la conduite, mais le conducteur doit demeurer vigilant, puisqu’il peut être appelé à reprendre le contrôle du véhicule à tout moment, notamment en cas d’imprévu. 
  • Niveau 4: le véhicule s’occupe de toutes les manœuvres de la conduite. Toutefois, le conducteur peut être appelé à conduire si les conditions sont trop mauvaises pour le système d’intelligence artificielle du véhicule. C’est le niveau visé par le projet.
  • Niveau 5: il n’y a ni volant ni pédale. Le véhicule prend en charge tous les aspects de la conduite. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus