Elon Musk

Nouvelles, déclarations, projets, idées et opinions d’Elon Musk, PDG de Tesla et de Space X, et fondateur ou co-fondateur de The Boring Company, Neuralink et OpenAI

Blue Origin poursuit la Nasa pour avoir octroyé un contrat d’atterrisseur lunaire à SpaceX

Publié le 16 août 2021
Blue Origin poursuit la Nasa pour avoir octroyé un contrat d’atterrisseur lunaire à SpaceX

(Source: Nasa)

  • L’entreprise spatiale Blue Origin, fondée par Jeff Bezos, a déposé une plainte à la Cour des réclamations fédérales des États-Unis. 
  • Elle juge que le processus d’attribution du contrat gouvernemental à SpaceX a été inéquitable. 

Blue Origin avait déjà déposé une plainte au Congrès en avril dernier, lorsque la Nasa avait annoncé qu’elle attribuait à SpaceX d’Elon Musk un contrat de presque 3 milliards $US pour la construction d’un système d’alunissage habité. 

  • Mais cette plainte avait été rejetée. 

Blue Origin aurait voulu que plusieurs concurrents se partagent le même contrat. 

  • Selon elle, la Nasa aurait dû morceler le contrat et l’attribuer à plusieurs entreprises pour stimuler la compétition.  

Avec son programme Artemis, la Nasa veut renvoyer un équipage humain sur la Lune d’ici 2024. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Jeff Bezos s’envole pour l’espace aujourd’hui – voici comment le suivre

Publié le 19 juil 2021
Jeff Bezos s’envole pour l’espace aujourd’hui – voici comment le suivre

[Source: Blue Origin]

  • Bezos, fondateur d’Amazon et personne la plus riche au monde, doit s’envoler ce matin pour l’espace à bord du vaisseau New Shepard. Il s’agira du premier vol habité de Blue Origin, une des entreprises qu’il a fondées. 
  • Ce vol survient seulement 9 jours après qu’un autre milliardaire, Richard Branson, s’est lui-même envolé dans l’espace à bord du vol spatial inaugural de sa propre compagnie de tourisme spatial, Virgin Galactic. 

Jeff Bezos sera accompagné de trois autres passagers: son frère Mark, Wally Funk, 82 ans, et Oliver Daemen, un jeune Néerlandais de 18 ans.

La durée du vol sera d’environ 11 minutes, dont quelques minutes à 106 kilomètres d’altitude.

  • Les passagers seront donc transportés à 6 kilomètres au-delà de la ligne Karman, qui délimite la frontière entre l’atmosphère terrestre et l’espace.

Le lancement du premier vol habité de Blue Origin est prévu aujourd’hui à 9h00. La diffusion en direct débutera à partir de 7h30, soit 90 minutes avant le lancement. 

Ce qui différencie Blue Origin de Virgin Galactic: 

  • Tout comme l’avion de Virgin Galactic, le vaisseau New Shepard de Blue Origin est conçu pour transporter des clients dans l’espace, pour qu’ils puissent expérimenter l’apesanteur pour quelques minutes tout en observant la Terre. 
  • Mais contrairement à l’avion spatial de Virgin Galactic, qui est lancé à partir d’un autre avion, le New Shepard de Blue Origin est une petite fusée qui décolle verticalement d’une rampe de lancement. Le vol du New Shepard est plus court, mais la durée en apesanteur est similaire.  

L’ambitieux objectif de Bezos:

  • Jeff Bezos a créé Blue Origin en 2000 avec le but de bâtir un jour des colonies spatiales qui pourraient accueillir des millions de personnes. 
  • L’entreprise travaille maintenant sur des projets de fusée orbitale et de module d’alunissage. 

La Nasa, qui veut envoyer des astronautes sur la lune d’ici 2024, serait le client rêvé pour Blue Origin. 

Mais la concurrence est relevée, puisque SpaceX, fondée par Elon Musk, développe aussi des fusées spatiales adaptées aux besoins de la NASA.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Tesla dévoile sa voiture la plus rapide à ce jour: la Model S Plaid

Publié le 11 juin 2021
Tesla dévoile sa voiture la plus rapide à ce jour: la Model S Plaid

La Tesla Model S Plaid [Photo: Tesla]

  • Selon Tesla, la Plaid peut accélérer de 0 à 100 km/h en 2 secondes, ce qui en ferait la voiture fabriquée en série ayant l’accélération la plus rapide. 
  • Il est déjà possible de commander la Model S Plaid sur la version canadienne du site de Tesla. Le prix de détail affiché est de 170 000 $, comparativement à 115 000 $ pour la Model S conventionnelle.  

Annoncée en septembre dernier, la Model S Plaid est une version améliorée de la berline de luxe Model S. 

Ses principales caractéristiques

  • triple moteur (1 020 chevaux) à traction intégrale;
  • vitesse de pointe de 322 km/h; 
  • autonomie de 628 kilomètres.

La S Plaid constitue maintenant le haut de la gamme de Tesla:

  • Elon Musk a tweeté il y a une semaine que la Model Plaid+, une version encore plus performante de la Model S Plaid qui avait aussi été annoncée, ne verra finalement pas le jour.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Plusieurs milliardaires américains n’ont payé que peu ou pas d’impôts fédéraux sur le revenu

Publié le 8 juin 2021
Plusieurs milliardaires américains n’ont payé que peu ou pas d’impôts fédéraux sur le revenu

(Source: Pixabay)

  • Les 25 Américains les plus riches, dont Jeff Bezos, Warren Buffet et Elon Musk, ont payé relativement peu d’impôt fédéral sur le revenu – et parfois aucun – entre 2014 et 2018, selon une analyse de l’agence de presse d’investigation ProPublica.
  • L’analyse démontre que, entre 2014 et 2018, les 25 Américains les plus riches n’ont payé que 13,6 milliards $US en impôt, alors que leur richesse a augmenté de 401 milliards $US.

À partir de ces chiffres, ProPublica calcule que ce qu’elle appelle leur «taux d’imposition véritable» a été de seulement 3,4%.

Cela s’explique notamment parce qu’une grande partie de la richesse accumulée par les riches n’est pas considérée comme un revenu imposable.

  • C’est le cas par exemple de l’augmentation de valeur des actions dans les entreprises qu’ils dirigent, de leurs maisons de vacances et de leurs yachts.
  • Ces actifs ne sont imposés que s’ils sont vendus et qu’un gain est réalisé.

L’analyse de ProPublica révèle aussi que, de 2014 à 2018, les 25 Américains les plus riches ont payé en moyenne 15,8% en impôt fédéral sur leurs revenus.

  • C’est à peine plus que la moyenne du taux d’imposition fédéral de 14% qu’a payé, ces dernières années, un ménage américain ayant un revenu médian d’environ 70 000 $US.

En 2011, le fondateur d’Amazon Jeff Bezos n’a payé aucun impôt fédéral.

  • L’homme le plus riche de la planète a même reçu un crédit d’impôt de 4000 $US pour ses enfants. 

L’administration Biden souhaite revoir les règles fiscales américaines. 

  • Joe Biden a proposé de porter le taux marginal d’imposition le plus élevé de 37% à 39,6%, ce qui annulerait les baisses d’impôt de 2017 du président Trump.
  • Des législateurs défendent l’idée d’imposer aux Américains dont la valeur nette dépasse 50 millions $US une taxe de 2% sur la portion de leur valeur nette au-dessus de ce montant. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

SpaceX pourrait lancer des fusées depuis un spatioport océanique dès l’année prochaine

Publié le 3 juin 2021
SpaceX pourrait lancer des fusées depuis un spatioport océanique dès l’année prochaine

Dessein d’artiste du spatioport Deimos de SpaceX (Source: Twitter)

  • Elon Musk, PDG de SpaceX, a révélé sur Twitter que le premier spatioport océanique pour le lanceur Starship pourrait être prêt dès l’année prochaine. 
  • La société spatiale privée a acheté deux plates-formes pétrolières l’an dernier. Elle compte les transformer en rampes de lancement et en sites d’atterrissage pour son véhicule Starship, qui doit faire voyages vers la Lune et Mars. 

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Le bitcoin a chuté de 20% en une semaine

Publié le 19 mai 2021
Le bitcoin a chuté de 20% en une semaine

(Source: Unsplash)

  • Alors qu’il valait près de 59 000 $US il y a une semaine, le bitcoin a fondu ces derniers jours de 12 000 $, ce qui représente environ 20% de sa valeur. Depuis son sommet historique de 64 870 $US atteint le 14 avril, le cours du bitcoin a plongé de 30%. 
  • Le bitcoin a emporté dans sa chute plusieurs autres cryptomonnaies, notamment l’ethereum, qui a perdu 14% dans la dernière semaine. Après avoir fait la promotion des cryptomonnaies dans les derniers mois, le fondateur de Tesla Elon Musk a dit la semaine dernière que sa société refuserait dorénavant les paiements en bitcoin.

Space X et Google seront partenaires pour offrir l’internet par satellite

Publié le 14 mai 2021
Space X et Google seront partenaires pour offrir l’internet par satellite

Un satellite de Starlink

  • La compagnie d’exploration spatiale fondée par Elon Musk a annoncé un partenariat avec Google pour mettre en place son système d’accès internet haut débit par satellite.
  • L’accès au réseau sera assuré par les satellites Starlink de Space X. Des terminaux terrestres seront intégrés aux centres de données infonuagiques de Google Cloud. Space X avait déjà une entente comparable avec le service infonuagique Azure de Microsoft. Le service Starlink devrait être accessible aux particuliers et aux organisations d’ici la fin de l’année.

Elon Musk est atteint du syndrome d’Asperger

Publié le 9 mai 2021
  • Le patron de Tesla et de SpaceX a révélé samedi à l’émission américaine Saturday Night Live qu’il était atteint du syndrome d’Asperger. Il s’agit d’une forme d’autisme associée à de grandes capacités intellectuelles, et à des difficultés à interagir avec les autres. 
  • «Je sais bien que je dis ou publie des choses étranges, a reconnu Elon Musk, mais c’est justement la façon dont fonctionne mon cerveau. J’ai réinventé la voiture électrique et j’envoie des gens sur Mars à bord d’une fusée, vous pensez vraiment que je peux être un gars détendu et normal?»

2021 marque l’émergence d’une «économie du mème», selon Goldman Sachs

Publié le 15 fév 2021
2021 marque l’émergence d’une «économie du mème», selon Goldman Sachs

(Source: Unsplash)

  • Les «mèmes» internet sont des publications virales que les gens partagent en très grand nombre, principalement sur les réseaux sociaux et les forums en ligne. Ils font désormais partie de la culture populaire: bien des influenceurs et des personnalités utilisent ces mèmes pour accroître leur popularité.
  • Un phénomène similaire se produit dans la finance depuis quelques mois: les réseaux sociaux influencent massivement la stratégie d’investissement de nombreux spéculateurs, qui ont à leur tour un impact déterminant sur le cours de nombreux actifs financiers, des actions aux monnaies numériques.

En observant l’évolution des marchés depuis le début de l’année, la société financière new-yorkaise Goldman Sachs constate que nombre d’investisseurs individuels semblent, comme par réflexe, suivre des suggestions d’achat qui proviennent de personnes influentes ou peu connues.

Ils le font rapidement, presque spontanément et avec un enthousiasme communicatif, de la même façon qu’ils partageraient un GIF animé comique dans les réseaux sociaux. 

C’est ce que Goldman Sachs appelle «l’économie du mème» dans une note aux investisseurs sur les tendances boursières du moment.

L’impact du phénomène sur les marchés financiers est considérable.

  • Ces spéculateurs ont contribué à faire hausser de 6800 milliards $US la valeur des actions mondiales en six semaines seulement. Plusieurs indices boursiers sont à des sommets historiques.
  • Vantés par Elon Musk et plusieurs autres personnalités, le bitcoin et les autres monnaies numériques ont accru leur valeur de 1800 milliards $US.
  • Les titres technos, particulièrement prisés des investisseurs sur les plateformes de courtage direct, se sont appréciés de 11% depuis le début de l’année.

Suivre le mouvement populaire semble être la meilleure façon de faire fructifier son portefeuille en 2021, ajoute Goldman Sachs.

  • Les indicateurs économiques tangibles, comme la performance des entreprises, ont eu peu d’influence sur les cours boursiers depuis six semaines.
  • Les vendeurs à découvert sont les grands perdants de cette tendance: les titres qu’ils affectionnent le plus – en espérant qu’ils vont chuter – ont au contraire vu leur valeur grimper de 40% en moyenne.

La volatilité et le risque demeurent très élevés, prévient Goldman Sachs.

  • «Les actifs à risque [comme les actions de petites sociétés ou les cryptomonnaies] sont plus vulnérables face à une éventuelle déception des investisseurs.»
  • Mais la hausse des valeurs financières pourrait se poursuivre tant que les banques centrales continueront à aider les entreprises et les particuliers.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Tendances MÉDIAS

Pourquoi tout le monde parle de Clubhouse

Publié le 12 fév 2021
Steve Proulx
par Steve Proulx
Pourquoi tout le monde parle de Clubhouse

[photo: William Krause | Unsplash]

  • Clubhouse, ce nouveau réseau social basé sur l’audio, fait beaucoup jaser ces temps-ci, surtout depuis qu’Elon Musk y a fait une apparition il y a quelques semaines.
  • Au-delà du buzz, Clubhouse a-t-il le potentiel de devenir un incontournable dans le paysage médiatique?

Ce qu’est l’application Clubhouse:

Un chroniqueur de PC Mag a résumé de belle façon ce qu’elle permet: «C’est un peu comme écouter une conversation téléphonique, mais légalement.»

Clubhouse permet à un utilisateur de lancer une conversation et de discuter de choses et d’autres, avec une ou des milliers de personnes.

Les conversations sont en direct, elles ne sont pas enregistrées. Tous les auditeurs ont la possibilité de participer à la discussion en «levant la main» – comme une version 2.0 des émissions de «lignes ouvertes» à la radio.

Lancé il y a moins d’un an, Clubhouse est toujours en développement (bêta).

  • On ne peut pour l’instant y accéder que sur invitation.
  • L’appli ne fonctionne que sur iPhone. Une version Android viendra plus tard.

Pourquoi on en parle tant:

L’intérêt pour Clubhouse n’a cessé d’enfler ces derniers mois.

En ces temps de pandémie, l’appli s’est imposée comme une nouvelle façon de maintenir un semblant de vie sociale.

Puis, le côté «club privé» a quelque chose d’excitant. Parce qu’ils doivent être invités pour utiliser l’app, les premiers membres de la communauté ont un sentiment d’exclusivité. Il ne durera pas très longtemps (ils seraient déjà 2 millions) mais, pour l’instant, ce «privilège» fait des envieux: tout le monde veut savoir ce qui se passe sur Clubhouse.

Clubhouse est aussi la nouvelle coqueluche des investisseurs en capital de risque de la Silicon Valley.

  • L’appli, qui avait une valeur de 100 millions $ il y a moins d’un an, vaudrait aujourd’hui 1 milliard $.
  • Le fonds Andreessen Horowitz, qui a investi dans Facebook, Instagram, Pinterest et Airbnb, compte parmi les investisseurs de Clubhouse.

Facebook serait déjà en train de développer une application concurrente, selon le New York Times.

De son côté, Twitter teste actuellement la fonctionnalité Spaces, qui permet aussi de créer des «tweets audio éphémères».

En bref, il se passe quelque chose là.

Découvrez les autres chroniques Tendances Médias de Steve Proulx, une de nos chroniques d’experts publiées chaque samedi dans InfoBref Matin

J’ai essayé Clubhouse:

Il ne m’a fallu que 10 minutes pour trouver une personne dans mon réseau prête à m’inviter.

Il s’agissait de Jean-Patrice Rémillard, un musicien de mes amis. Il voit dans cette app un beau potentiel: «Je pense que Clubhouse va devenir un gros joueur. Il y a un besoin criant de communauté actuellement, et cette app est cool, car on n’est pas dans le paraître, comme avec Instagram. Ce qui rend les gens intéressants sur Clubhouse, c’est la qualité de leurs propos.»

En ouvrant l’app, on est invité à sélectionner nos intérêts, puis on nous suggère des personnes à suivre. Rapidement, on se retrouve avec une liste de «conversations» à écouter en direct.

Je suis tombé sur un panel auquel participait Marc Randolph, l’un des fondateurs de Netflix. Il donne aujourd’hui des conférences sur la gestion d’entreprise. 1500 personnes écoutaient avec moi ce qu’il avait à dire et pouvaient lui poser des questions.

En faisant défiler la liste des conversations, baptisées «Rooms», j’ai vu des discussions sur une panoplie de sujets, y compris un débat sur «Star Wars vs. Planet of the Apes». On trouve aussi beaucoup de consultants qui prodiguent des conseils à propos du carré de sable qu’ils connaissent – ventes, marketing ou ressources humaines.

En revanche, je n’ai trouvé aucune discussion en français.

Il semble donc y avoir là une occasion à saisir pour les influenceurs francophones souhaitant investir une plate-forme émergente.

Reste aussi à trouver un modèle d’affaires viable pour cette idée. Ça viendra assez vite, n’ayez crainte…

Pour recevoir nos chroniques d’experts en politique, finances et techno chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Elon Musk est devenu un des principaux influenceurs boursiers

Publié le 2 fév 2021
  • Le bitcoin, Signal, Clubhouse, et même GameStop: quand Elon Musk tweete, les investisseurs achètent.
  • Résultat: l’entrepreneur a un effet énorme sur la valeur d’entreprises avec lesquelles il n’entretient pourtant aucun lien direct.

Le succès de Tesla et de SpaceX, deux entreprises dirigées par Elon Musk qui défient les pronostics en influençant grandement l’évolution des secteurs de l’automobile et du transport spatial, confère à Musk une réputation de visionnaire.

  • Conséquence: de nombreux internautes voient dans ses moindres faits et gestes comme des suggestions d’investissement prometteurs.

L’impact de Musk sur le secteur financier est étonnant.

Plus tôt cette année, Musk a mis le mot-clic #bitcoin dans sa bio sur son compte Twitter. 

  • Dans les heures suivantes, le cours de la monnaie numérique a bondi de 20%.

Dimanche dernier, Musk s’est posé en défenseur de l’intérêt des petits investisseurs qui mènent une charge contre les vendeurs à découvert et autres «requins» de Wall Street.

  • Il a posé quelques questions difficiles au PDG de Robinhood, une application de courtage en direct populaire auprès des petits investisseurs américains, à propos de sa décision de bloquer l’achat des actions d’entreprises comme GameStop à la fin de la semaine dernière.
  • Ce PDG, Vladimir Tenev, s’est défendu en indiquant qu’il avait simplement obéi aux règles qui lui sont imposées pour pouvoir agir en tant que courtier à la bourse de New York.
  • Plusieurs utilisateurs de l’application n’ont pas été convaincus. Ils se sont sentis trahis par Robinhood: ils la soupçonnent de les avoir empêchés d’acheter certaines actions pour protéger les intérêts d’autres institutions financières avec lesquelles Robinhood fait affaire.

­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous gratuitement à nos infolettres quotidiennes ici ou en cliquant dans INFOLETTRES en haut à droite.

L’influence d’Elon Musk n’est pas sans risque. Elle provoque même parfois des situations loufoques, quand les spéculateurs se méprennent sur les propos ou sur les gestes d’Elon Musk.

  • La société texane Signal Advance, qui conçoit des technologies pour le secteur médical, a vu la valeur de son action quadrupler début janvier, après qu’Elon Musk ait vanté l’application de messagerie Signal sur Twitter. Or, l’éditeur de cette application est une entreprise sans but lucratif qui n’est pas inscrite en bourse et n’a aucun rapport avec Signal Advance.
  • Une présence d’Elon Musk sur le réseau social audio Clubhouse, en début de semaine, a généré un engouement similaire envers le titre du Clubhouse Media Group (NYSE: CMGR), qui œuvre dans le secteur médical et n’a aucun rapport avec le réseau social.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Elon Musk est prêt à donner 100 millions $US à quiconque créera une technologie véritablement capable de capturer du carbone ou de le retirer de l’atmosphère

Publié le 24 janv. 2021
  • Les technologies permettant d’absorber le gaz carbonique dans l’air, puis de l’enfouir ou de le transformer en autre chose, sont vues comme un élément indispensable à long terme pour lutter contre les changements climatiques.
  • Or, aucune technologie à ce jour ne le fait encore efficacement. Cela a motivé le fondateur de Tesla à lancer ce défi sur Twitter – un premier geste de sa part pour redistribuer une partie de sa fortune évaluée à plus de 180 milliards $US.