AFFAIRES, argent et carrière

Félix Côté

avec Félix Côté

Journaliste à InfoBref

Conseils pour vos FINANCES

Immobilier: pourquoi le balancier finira forcément par revenir

Publié avant-hier
Fabien Major
par Fabien Major
Immobilier: pourquoi le balancier finira forcément par revenir

[image: Geralt | Pixabay]

  • Présentement au Québec, le prix moyen d’une maison unifamiliale est de 448 600 $. C’est beaucoup d’argent. Mais il est possible de souscrire à une hypothèque de 5 ans fermée à 1,99%. Ça, c’est très peu.
  • En septembre 1981, le taux de 5 ans fermé atteignait son sommet historique: 20,75% – 10 fois plus qu’aujourd’hui. Mais à l’époque, le prix moyen des maisons au Québec était inférieur à 50 000 $ – 10 fois moins qu’aujourd’hui.

En analysant le prix moyen des maisons unifamiliales depuis 40 ans, je me suis rappelé la formule qu’il faut garder en tête quand on fait des comparaisons: «toutes choses étant égales par ailleurs».

Elle s’applique admirablement bien au marché immobilier.

Entre 1981 et 2021, la principale «chose» qui n’est pas égale est le taux d’intérêt, qui influence fortement l’offre et la demande.

  • Les prix des biens immobiliers sont étroitement liés aux taux d’intérêt.
  • Plus les taux sont faibles, plus les prix ont tendance à monter, et vice versa.

Lorsque la crise favorise l’immobilier

Si, en introduction, j’ai mis en relief les données d’il y a 40 ans, c’est qu’à cette époque aussi, les Québécois vivaient une situation extrême et anormale.

Au début des années 1980, le Canada traversait une récession difficile.

  • Le taux de chômage était très élevé et l’inflation atteignait 12%.
  • Le taux d’intérêt directeur de la Banque du Canada est monté momentanément à 21%.

Malgré ces taux records, la crise économique des années 80 a incité de nombreux Canadiens à se réfugier dans l’immobilier afin de protéger leur pouvoir d’achat.  

En 2021, la crise sanitaire causée par la pandémie a stoppé net l’immigration, la mobilité des travailleurs et le tourisme.

Même les aînés qui souhaitaient vendre leur maison et emménager dans une résidence de retraite ont dû mettre leur projet sur pause.

Résultat, il y a 49% moins de maisons en vente au Québec en 2021 qu’en 2019.

  • La crise sanitaire a gonflé l’épargne, limité les occasions de dépenses, et fait baisser les taux hypothécaires de manière spectaculaire.

Comme dans les années 80, cette situation extraordinaire propulse la demande et les prix vers le haut.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent gratuitement les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: inscrivez-vous ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Retenez-vous de faire des extrapolations

En économie, il faut se méfier des moyennes et des extrapolations. Surtout en période de crise:

  • autant il aurait été farfelu, en 1981, de projeter une croissance annuelle future des taux hypothécaires de 30% par année comme ce fut le cas entre 1979 et 1981;
  • autant il serait insensé de penser que la croissance des prix des maisons va continuer avec la même vigueur après la pandémie.

Pourquoi?

Parce que la crise sanitaire a créé un environnement unique, propice à la rareté des maisons.

Mais cet environnement est temporaire.

Dès que les frontières s’ouvriront et que la mobilité des travailleurs et le tourisme reprendront, l’activité économique se raffermira et… la Banque du Canada haussera ses taux.

Comme un balancier, les prix de l’immobilier redescendront.


­> Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et la chronique Conseils pour vos finances le samedi


Conseils pour les jeunes familles

Considérant cela, il serait sage d’attendre avant d’acheter.

Mais, si vous choisissez tout de même de sauter dans ce marché en ébullition, faites-le pour les bonnes raisons.

Ne le faites pas pour investir, mais parce que vous devez vous loger.

  • Dans les conditions actuelles, l’achat d’un logement restera une dépense de consommation difficile à rentabiliser à moyen et long terme.

Pour que votre projet immobilier tienne la route, voici à mon avis les 7 exigences minimales que vous devriez vous fixer:

  1. Votre mise de fonds est d’au moins 20%.
  2. Vos futures dépenses de logement devront être inférieures à 33% de vos revenus nets.
  3. Votre couple forme une union solide et durable.
  4. Votre budget est bien équilibré et votre train de vie vous laisse même un excédent chaque mois.
  5. Vous avez un fonds d’urgence qui vous donne une réserve correspondant à 3 à 6 mois de dépenses.
  6. Vous avez trouvé un quartier où vous vous sentez bien.
  7. À l’endroit que vous convoitez, vous trouverez les principaux services (écoles, pharmacies, épicerie, clinique, parcs…) dans un rayon de moins de 5 km.

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Netflix ouvre une boutique en ligne de produits dérivés

Publié avant-hier
Netflix ouvre une boutique en ligne de produits dérivés

(Source: Netflix)

  • Le géant de la vidéo lance une boutique en ligne pour vendre des vêtements et des objets qui reprennent les thèmes et les marques de ses films et séries, dont Stranger Things et Lupin
  • La boutique utilise la plateforme de commerce en ligne de la société canadienne Shopify. Elle est disponible aux États-Unis depuis hier et le deviendra dans d’autres pays au cours des prochains mois.

Transat discute encore avec Pierre-Karl Péladeau

Publié le 10 juin 2021
Transat discute encore avec Pierre-Karl Péladeau

(Source: Transat A.T.)

  • Transat a indiqué que des négociations pour son possible rachat par Pierre-Karl Péladeau se poursuivaient.
  • Le transporteur aérien, dont les avions sont cloués au sol depuis cinq mois, a transmis cette information en même temps qu’il a indiqué avoir perdu 69 millions $ au cours du trimestre terminé le 30 avril.

Gestion MTRHP, un groupe d’investisseurs dirigé par le patron de Québecor Pierre-Karl Péladeau, avait fait une offre pour acheter Transat au prix de 5 $ l’action. 

  • Péladeau a déclaré publiquement le 13 mai qu’il mettait fin aux pourparlers pour acheter Transat, après que Letko Brosseau, actionnaire principal de Transat, avait jugé son offre trop basse. 
  • Mais Transat a indiqué n’avoir reçu aucune communication formelle de Pierre-Karl Péladeau à ce sujet. 

Hier, l’action de transat se négociait à environ 5,75$ à la Bourse de Toronto.

Transat vise une reprise progressive de ses activités à partir du 30 juillet.

Le transporteur a annoncé hier son plan de redémarrage. Il compte: 

  • se concentrer sur l’Est du Canada – Montréal en particulier – et les vols vers les États-Unis; 
  • desservir les provinces de l’Ouest uniquement pour les vols intérieurs;
  • réduire sa flotte à deux modèles, soit les Airbus A330 et A321; et
  • ne plus louer d’avions saisonniers en hiver.

Transat prévoit que ses avions pourront s’envoler de Montréal à partir du mois d’août vers trois destinations: Paris, Cancún et Punta Cana. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Québec s’interroge: quel impact ont les courtiers sur la surchauffe du marché immobilier?

Publié le 10 juin 2021
Québec s’interroge: quel impact ont les courtiers sur la surchauffe du marché immobilier?

(Source: Remax)

  • Le gouvernement lance une consultation publique pour déterminer si certaines pratiques actuelles des courtiers immobiliers alimentent la surchauffe immobilière. 
  • Au terme de cette consultation, Québec envisage de revoir l’encadrement du courtage immobilier dans la province.

La consultation porte notamment sur: 

  • l’interdiction imposée à un courtier immobilier représentant un vendeur de divulguer le contenu des offres concurrentes aux acheteurs qui ont déposé une promesse d’achat et avec qui il négocie;
  • la concentration d’un grand nombre de visites sur une courte période peu de temps après la mise en vente d’une propriété; 
  • les modalités de rémunération des courtiers; et
  • la possibilité d’éventuellement légiférer pour organiser des ventes aux enchères publiques et transparentes, avec obligation pour le vendeur d’accepter la meilleure offre.

Le public est appelé à participer à la consultation jusqu’au 8 septembre.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Air Canada veut rembourser plus de billets et rappelle des employés

Publié le 10 juin 2021
  • La compagnie aérienne remboursera jusqu’au 12 juillet – soit 30 jours de plus que prévu – les billets qui n’ont pas été utilisés à cause de la pandémie. Jusqu’à présent, 40% des 1,8 million de clients concernés ont réclamé un remboursement.
  • Air Canada indique également qu’elle compte réembaucher 2600 employés au cours de l’été, pour répondre à l’augmentation attendue des voyages, avec la levée progressive des mesures sanitaires aux frontières

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Hypothèques en ligne: Nesto obtient un investissement de 76 millions $

Publié le 10 juin 2021
Hypothèques en ligne: Nesto obtient un investissement de 76 millions $

[Capture YouTube]

  • Nesto est un service en ligne de courtage hypothécaire établi à Montréal. Créée il y a trois ans, cette startup vient d’obtenir 76 millions $ dans le cadre d’un financement de série B.
  • Ce financement vient de plusieurs investisseurs en capital de risque, dont Portage Ventures et Diagram Ventures, deux filiales de Sagard Holdings, qui appartient à Power Corporation, ainsi que de l’investisseur américain Jim Breyer et de l’entrepreneur montréalais Marc Alloul. 

La ronde de financement a été menée par Michael Rowell et Michael Paulus. 

  • Ces deux entrepreneurs avaient lancé la société d’assurance en ligne Assurance IQ, qui a été vendue en 2019 à l’assureur américain Prudential Financial pour plus de 3 milliards $.

Nesto avait déjà levé 11,5 millions $ l’an dernier, notamment auprès d’Investissement Québec et de Diagram Ventures.

Power Corporation a déjà, en plus de Nesto, récemment participé au financement de plusieurs startups, dont: 

  • le service de gestion de placement en ligne Wealthsimple;
  • le fournisseur de services bancaires mobiles Koho Financial; et
  • le fournisseur de services médicaux en ligne Dialogue Technologies de la santé.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

La génération Z est la plus pressée de retourner au bureau

Publié le 10 juin 2021
  • Selon un sondage mené par Angus Reid pour ADP Canada, 36% des télétravailleurs canadiens de la génération Z, âgés de 25 ans ou moins, sont enthousiastes à l’idée de retourner sur les lieux habituels de travail. 
  • Mais le taux d’enthousiasme pour un retour au bureau baisse avec l’âge: 34%, chez les milléniaux (26 à 40 ans), 29% pour la génération X (41 à 55 ans) et seulement 26% chez les baby-boomers (56 ans et plus).

L’industrie canadienne des sables bitumineux veut être carboneutre d’ici 2050

Publié le 10 juin 2021
L’industrie canadienne des sables bitumineux veut être carboneutre d’ici 2050

(Source: Unsplash)

  • Les plus grandes entreprises d’exploitation des sables bitumineux du Canada s’unissent dans le cadre d’un partenariat pour, disent-elles, atteindre la carboneutralité d’ici 2050.
  • Elles proposent de construire une installation de capture et de stockage du carbone en Alberta, à condition que les gouvernements provincial et fédéral participent financièrement à la réalisation de ce projet.

Un nouveau registre public des loyers pour aider les locataires

Publié le 10 juin 2021
  • Un organisme à but non lucratif, La Base, veut permettre aux nouveaux locataires de connaître le montant payé par les locataires précédents. Il vient d’ouvrir un registre des loyers, dont l’accès est gratuit. Les locataires peuvent y contribuer de manière anonyme et volontaire.
  • L’organisme espère ainsi contrer la hausse des loyers et faire respecter le plafond de hausses prévues par le Tribunal administratif du logement. La Base soutient que le coût moyen des logements locatifs à Montréal a augmenté de 30% en 2020, pour atteindre 1198 $.

TC Énergie abandonne son projet de pipeline Keystone XL

Publié le 9 juin 2021
TC Énergie abandonne son projet de pipeline Keystone XL

Le pipeline Keystone XL (Source: Unsplash)

  • Après consultation avec ses partenaires, dont le gouvernement albertain, la pétrolière canadienne TC Énergie a décidé de mettre fin à son projet d’expansion du pipeline Keystone XL aux États-Unis. Le gouvernement albertain a aussi annoncé qu’il se retirait.
  • Le projet avait été suspendu en janvier par le président américain nouvellement élu, Joe Biden, qui avait alors tenu sa promesse électorale d’annuler le permis autorisant l’expansion.

Le gouvernement albertain a indiqué qu’il cherchait des solutions pour récupérer l’argent qu’il a investi. 

  • Il avait accepté en mars 2020 de prendre une participation de 1,5 milliard $ dans Keystone; et
  • de fournir une garantie de prêt de 6 milliards $ pour garantir le démarrage immédiat des travaux.

Le projet Keystone XL a été approuvé pour la première fois par l’Office national de l’énergie en 2007.

200 kilomètres du pipeline ont déjà été construits, dont une partie de l’autre côté de la frontière canado-américaine. 

[Pour aller plus loin: Quels autres projets de pipeline sont toujours en cours pour transporter le pétrole canadien?]

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Qui se trouve derrière l’industrie des RPA?

Publié le 9 juin 2021
Qui se trouve derrière l’industrie des RPA?

La résidence Cogir Manoir Outremont

  • L’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) révèle que plusieurs résidences privées pour aînés (RPA) sont organisées en structures complexes comptant plusieurs dizaines d’entreprises, pour la plupart des coquilles vides sans employé.
  • Le gouvernement verse chaque année plus d’un demi-milliard de dollars aux RPA, alors que l’IRIS soulève plusieurs problèmes et risques qu’il associe au modèle d’affaires de plusieurs groupes de RPA.

Le modèle d’affaire des grandes chaines de RPA comme Chartwell, Cogir, Groupe Maurice et Groupe Sélection serait basé sur des partenariats étroits avec de grandes multinationales et emploierait des stratégies typiques des grandes entreprises. 

  • Par exemple, la structure de propriété de la résidence Cogir Manoir Outremont compte 31 organisations à travers le monde – y compris au Luxembourg, un paradis fiscal.

Selon l’IRIS, les RPA ont obtenu du gouvernement près de 5 milliards $ en financement depuis 2007.

  • Les RPA devraient recevoir plus de 500 millions $ en 2021, ce qui équivaut à près du tiers du budget total que le ministère de la Santé consacre au soutien à domicile des personnes âgées en 2020-2021.
  • L’Iris soutient que la moitié des sommes annoncées dans le budget 2021-2022 pour bonifier les services à domicile seront empochées par les RPA. [Rapport de l’Iris]
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Un Québécois sur trois a envisagé de changer d’emploi à cause de la pandémie

Publié le 9 juin 2021
  • Un sondage réalisé pour le compte d’Axtra – un organisme à but non lucratif qui regroupe 95 centres-conseils en emploi au Québec – montre que 35% des Québécois ont envisagé ou effectué un changement d’emploi ou de carrière en raison de la Covid-19. 
  • De plus, près du quart des personnes sondées (22%) disent avoir été forcées par la pandémie à prendre des décisions dommageables pour leur carrière.