Aviation

Air Canada met à pied 1900 employés et réduit son service d’environ 25%

Publié le 13 janv. 2021
  • En parallèle aux mises à pied, Air Canada cessera de desservir six aéroports régionaux dans les Maritimes, et coupera plusieurs liaisons domestiques et internationales.
  • Le transporteur explique que sa situation financière est compliquée par l’ajout récent d’autres restrictions sur les voyages qui ont fait chuter les réservations, et par l’absence d’aide financière d’Ottawa – une aide qu’Air Canada espère obtenir du nouveau ministre des Transports, Omar Alghabra.

Achat de Transat par Air Canada: actionnaires et analystes partagés par la contre-offre de Pierre-Karl Péladeau

Publié le 11 janv. 2021
Achat de Transat par Air Canada: actionnaires et analystes partagés par la contre-offre de Pierre-Karl Péladeau

(Photo Air Transat)

  • Péladeau demande à Transport Canada de bloquer l’achat par Air Canada de Transat AT pour l’acquérir lui-même – ce qui serait la meilleure solution pour Transat si le Canada ou l’Union européenne rejettent l’offre d’Air Canada par crainte de créer un monopole, observe la Banque Scotia.
  • Cela ne semble pas influencer la position des actionnaires: ils continuent de considérer l’offre d’Air Canada comme plus avantageuse.

Le groupe Transat AT exploite principalement la compagnie aérienne Air Transat. Depuis un mois, le cours de son action en bourse (TSX: TRZ) a oscillé entre 5,29$ et 6,22$.

  • Pour l’acheter, Pierre-Karl Péladeau offre 6$ par action.
  • Air Canada offre 5$ ou 0,29 action d’Air Canada pour chaque action de Transat.

Or, cette fraction d’une action d’Air Canada équivaudrait à 6,54$ par action de Transat – ce qui en fait sur papier une offre supérieure à celle de Péladeau.

  • C’est ce que rappelle en entrevue à La Presse canadienne l’homme d’affaires Peter Letko, cofondateur de la firme de gestion de placements Letko Brosseau, qui est le plus important actionnaire de Transat AT avec près de 14% des parts.

Le gouvernement du Canada et la Commission européenne doivent, chacun de leur côté, rendre un verdict sur l’offre d’Air Canada prochainement.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Les compagnies aériennes ne sortiront pas de la zone de turbulence Covid avant la fin 2021, selon des experts

Publié le 6 janv. 2021
Les compagnies aériennes ne sortiront pas de la zone de turbulence Covid avant la fin 2021, selon des experts

(Source: Cirium)

  • Le secteur aérien est encore en pleine crise: les compagnies aériennes vont continuer à disparaître, et les avions seront plus petits et moins occupés cette année.
  • En fait, un retour à la normale n’est plus envisagé: l’aviation sortira grandement transformée de la crise actuelle, avertit la firme de consultation spécialisée Cirium.

Malgré la période des Fêtes, l’achat de billets d’avion dans le monde était encore plus faible durant les trois derniers mois de 2020 qu’au courant de l’été, au plus fort de la crise de Covid-19.

  • D’octobre à décembre 2020, le nombre de réservations a été 78% moins élevé que durant la même période en 2019.

C’est l’incertitude pour 2021. Les compagnies aériennes ne savent pas à quoi s’attendre et préfèrent réduire leurs dépenses. 

  • Les plus gros et plus vieux avions sont retirés des flottes au profit d’avions plus compacts, qui coûtent moins cher à exploiter.
  • Comme elles ont peu de liquidités, les compagnies aériennes préfèrent louer leurs avions plutôt que de les acheter. 2021 pourrait devenir la première année où plus de la moitié de tous les avions en activité dans le monde appartiendront à des agences de crédit-bail, prédit Cirium dans un rapport sur les tendances du secteur.

La consolidation va continuer. 

  • Mondialement, plus de 40 lignes aériennes ont disparu en raison de la Covid-19.
  • Cirium croit que des transporteurs en difficulté financière pourraient devenir des cibles pour d’autres sociétés de plus grande taille.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Les Canadiens partis à l’étranger pendant les fêtes pourront-ils recevoir 1000 $ d’Ottawa à leur retour de voyage?

Publié le 3 janv. 2021
Les Canadiens partis à l’étranger pendant les fêtes pourront-ils recevoir 1000 $ d’Ottawa à leur retour de voyage?

Le député libéral Pablo Rodriguez (Source: Twitter)

  • Non. Le leader du gouvernement à la Chambre des communes, Pablo Rodriguez, a assuré hier que le gouvernement s’active pour régler ce point rapidement: «c’est inacceptable que des gens puissent profiter du système».
  • Le gouvernement dit n’avoir pas eu conscience avant samedi que la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) pouvait être demandée par des Canadiens au retour d’un voyage d’agrément. 

La loi prévoit que la PCMRE offre 500 $ par semaine, pour un maximum de deux semaines, soit 1000 $ au total, à toute personne salariée ou travailleuse indépendante qui est incapable de travailler:

  • parce qu’elle est atteinte ou pourrait être atteinte de la Covid-19;
  • parce qu’on lui a demandé de s’isoler à cause de la Covid-19; ou
  • parce que son état de santé la met plus à risque de contracter le virus.

Selon Pablo Rodriguez, le gouvernement a pris connaissance par les médias de la brèche dans la loi.

  • Cette brèche permettrait à des Canadiens qui doivent s’isoler pendant 14 jours après être revenu au pays de toucher la PCMRE s’ils perdent leurs revenus parce qu’ils ne peuvent pas se rendre à leur lieu de travail.
  • L’opposition a largement critiqué le gouvernement Trudeau, et l’information a déclenché un tollé dans les médias sociaux, au moment où plusieurs reprochaient déjà à des gens d’être partis en voyage pendant les fêtes alors que la pandémie fait toujours rage.

En entrevue à RDI, Pablo Rodriguez a évoqué la possibilité d’amender la loi.

  • «On explore toutes les façons possibles de régler ça, explique Pablo Rodriguez. À aucun moment ce n’était prévu pour des personnes qui décident d’aller prendre des vacances dans le Sud.»
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Ottawa exige désormais un test négatif à la Covid-19 pour entrer au Canada

Publié le 30 déc 2020
  • Avant d’entrer sur le territoire canadien, toute personne venant de l’étranger devra désormais fournir un test négatif datant de moins de trois jours.
  • Même avec cette preuve, les voyageurs venus de l’étranger, Canadiens ou non, devront quand même se soumettre à leur arrivée à une quarantaine obligatoire pendant 14 jours. 

Québec obtient qu’Ottawa contrôle mieux les voyageurs

Publié le 29 déc 2020
Québec obtient qu’Ottawa contrôle mieux les voyageurs

(Source: Wikimedia)

  • Le gouvernement Legault a fait plusieurs demandes au gouvernement fédéral pour encadrer les voyageurs à leur retour au Québec, dans l’objectif de limiter la propagation du virus.
  • Québec et Ottawa se sont entendus: de nouvelles mesures doivent s’appliquer à partir de la semaine prochaine. 

Le ministre de la Santé Christian Dubé a dit qu’un accord avait été trouvé avec le fédéral sur trois points: 

  • Obliger les voyageurs à passer un test avant leur vol de retour. Les personnes testées positives ne pourront pas rentrer au Québec. Elles devront se mettre en quarantaine, à leurs frais, dans le pays où elles se trouvent. 
  • Pratiquer des tests dans tous les aéroports internationaux du Canada, dont ceux de Montréal et de Québec. 
  • Effectuer davantage de contrôles et de visites dans les maisons pour s’assurer du respect des quarantaines après le retour.

Le montant d’une amende pour non-respect d’une quarantaine peut être salé: il pourra varier de 800 $ à 750 000 $.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Contrôle des voyageurs: Ottawa renforce ses vérifications et son suivi de quarantaine

Publié le 22 déc 2020
Contrôle des voyageurs: Ottawa renforce ses vérifications et son suivi de quarantaine

(Source: Pixabay)

  • Face au risque que représente le variant plus contagieux du virus, les passagers font désormais l’objet de vérifications plus strictes, et les agents des services frontaliers s’assurent que les voyageurs qui rentrent au Canada respectent leur quarantaine obligatoire.
  • Le ministre des Affaires intergouvernementales Dominic LeBlanc rappelle que ceux qui décident de voyager à l’extérieur du Canada pour un déplacement non essentiel vont contre l’avis du gouvernement.  

Dorénavant, les agents frontaliers vérifient si les passagers des vols internationaux sont allés au Royaume-Uni au cours des 14 derniers jours. 

Pour s’assurer du respect de la quarantaine des voyageurs:

  • Des agents frontaliers appellent environ 4300 voyageurs par jour, en plus des 3500 appels automatisés quotidiens.
  • Toute personne qui ne répond pas et qu’on suspecte de ne pas s’isoler devra répondre au service policier responsable des vérifications. 
  • Les contrevenants s’exposent à des amendes.

Concernant les vols Canada – Royaume-Uni:

  • Le gouvernement fédéral a confirmé que les passagers des deux derniers avions en provenance du Royaume-Uni qui se sont posés lundi ont tous été contrôlés par l’Agence des services frontaliers (ASFC).
  • Ils ont également été interrogés par le personnel de l’Agence de la santé publique (ASPC), pour vérifier comment ils allaient s’isoler pendant leur quarantaine. 
  • On ne sait pas encore si l’interdiction des vols en provenance du Royaume-Uni sera prolongée au-delà de mercredi. 
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Remboursement des vols annulés: Ottawa exige une réforme à l’Office des transports

Publié le 21 déc 2020
  • Le ministre fédéral des Transports Marc Garneau demande à l’Office des transports de renforcer les règles qui obligent les compagnies aériennes à rembourser les passagers en cas de vols annulés.
  • Dans un communiqué, le ministre souligne que la pandémie a mis en lumière une lacune concernant la protection des passagers: «elle doit être comblée afin que les voyageurs soient traités équitablement».

Ottawa suspend les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni

Publié le 20 déc 2020
  • Après l’interruption des liaisons aériennes entre plusieurs pays européens et le Royaume-Uni, qui est touché par une nouvelle souche très contagieuse du coronavirus, le gouvernement fédéral a à son tour interdit les vols de passagers en provenance du pays.
  • La directive entre en vigueur aujourd’hui et s’applique à tous les vols privés – les vols de fret restent autorisés.

Les agents de bord devront-ils porter des couches pour relancer le secteur de l’aviation?

Publié le 10 déc 2020
  • L’Administration de l’aviation civile de Chine recommande aux agents des compagnies aériennes qui desservent des régions où la Covid-19 est encore présente de porter des couches jetables afin de ne pas avoir à utiliser la toilette.
  • L’agence chinoise a créé un document contenant 38 pages de recommandations pour éviter la propagation du virus en avion – ce guide suggère de créer des zones de quarantaines à bord pour les voyageurs infectés.

Un premier héliport pour autos volantes voit le jour en Floride

Publié le 15 nov. 2020
Un premier héliport pour autos volantes voit le jour en Floride
  • Dotée d’un budget de 25 millions $US, la société allemande Lilium construira un «vertiport» à Orlando, en Floride, d’où ses taxis volants électriques pourront s’envoler.
  • De là, les taxis volants pourront transporter des passagers vers les villes de Tampa ou de Miami en trois fois moins de temps qu’il n’en faut pour faire ces trajets en voiture.

Aide pour les compagnies aériennes: Ottawa doit discuter avec les transporteurs cette semaine

Publié le 8 nov. 2020
  • Le gouvernement fédéral est prêt à offrir aux grands transporteurs aériens une aide qui pourrait comporter des prêts et d’autres types de soutien. 
  • Mais le ministre des Transports Marc Garneau précise que les compagnies devront impérativement rembourser les clients dont les vols ont été annulés si elles veulent en bénéficier.