Félix Côté

Félix Côté

Journaliste

Félix a travaillé comme journaliste pour plusieurs magazines et pour l’hebdomadaire régional Accès, dans les Laurentides. Diplômé en journalisme et rédacteur chevronné, il a œuvré principalement dans le secteur immobilier ces dernières années.

NOUVELLES en rafale

Mis à jour il y a 23 h
  • Le plan pour recruter plus d’infirmières annoncé par le gouvernement Legault frustre l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), qui regroupe notamment des technologues – se disant «consternée», l’Alliance suspend le vote par ses membres sur le renouvellement de la convention collective parce qu’elle juge que le gouvernement, contrairement à ce qu’il avait dit en négociant la nouvelle convention, dispose encore d’une «marge de manœuvre» financière pour contrer la pénurie de main-d’œuvre partout dans le réseau et pas seulement chez les infirmières. 
  • La députée libérale Marwah Rizqy, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation, a dit hier ceci de Jean-François Roberge en réponse à une question lui demandant pourquoi, selon elle, il était toujours au poste de ministre de l’Éducation: «Si ç’avait été une femme, Roberge aurait été dégommé.»
  • Aux États-Unis, les autorités sanitaires ont décidé, contrairement à l’avis d’un de leurs comités, de recommander une troisième dose de vaccin de Pfizer pour les personnes très exposées au coronavirus dans le cadre de leur travail, y compris les enseignants, les travailleurs de la santé et les gens qui travaillent dans des grands magasins.
  • La banque centrale de Chine a frappé un grand coup contre les cryptomonnaies: elle a carrément interdit toutes les activités financières qui les entourent, y compris les transactions, le minage (l’émission de nouveaux jetons) et toute autre activité dérivée – cette décision inattendue a fait chuter hier la valeur du bitcoin et d’autres cryptomonnaies.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

VENDREDI en rafale

Mis à jour il y a 15 h
  • Meng Wanzhou a conclu une entente de libération conditionnelle avec la justice américaine, qui suspendrait son procès jusqu’à l’année prochaine et qui lui permettrait de retourner chez elle en Chine – la directrice financière de Huawei est détenue au Canada depuis son arrestation en 2018.
  • Bilan Covid: 701 nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24h. 298 Québécois sont hospitalisés, soit 15 de plus qu’hier.
  • Le port du masque sera, à compter de lundi, obligatoire pour circuler dans les aires communes des résidences privées pour aînés (RPA) situées dans les régions où l’incidence de transmission du virus est élevée: Mauricie et Centre-du-Québec, Estrie, Montréal, Outaouais, Laval, Lanaudière, Laurentides, Montérégie et certaines MRC de Chaudière-Appalaches.
  • KDC/one, une entreprise de Longueuil qui fabrique des produits cosmétiques, avait annoncé qu’elle ferait cette semaine son entrée en bourse – mais elle a changé d’avis: la société abandonne son projet de premier appel public à l’épargne, en évoquant la volatilité des marchés boursiers. 
  • Derek Chauvin, l’ex-policier américain reconnu coupable du meurtre de l’Afro-Américain George Floyd en 2020 et condamné à 22 ans et demi de prison le 25 juin dernier, porte sa condamnation en appel.  
  • Correction: jeudi soir, nous écrivions que GM avait demandé aux propriétaires de Chevrolet Bolt EUV et EV de ne pas stationner leur voiture à moins de 15 mètres de tout autre véhicule pour limiter les risques d’incendie. Cette information venait de l’agence de presse Reuters et, à notre connaissance, n’avait pas été démentie, mais elle datait d’une semaine alors que nous la croyions plus récente. Les plus récentes instructions de GM aux propriétaires des modèles concernés, en date de lundi, recommandent seulement «par mesure de précaution (…) de laisser suffisamment d’espace autour de leur véhicule». Nos excuses.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Québec part en guerre contre les armes de poing

Publié hier
Québec part en guerre contre les armes de poing

La ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault [Source: Twitter]

  • La ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault veut «intervenir sur tous les fronts» pour lutter contre la violence liée aux armes à feu. Elle promet que le cheval de bataille de cette stratégie, l’opération Centaure, «apportera des résultats concrets et immédiats» et agira «à la source du problème».
  • La stratégie que le gouvernement a annoncée aujourd’hui est dotée de 90 millions $. Elle prévoit notamment de renforcer les corps de police de la province, et de perturber les approvisionnements illégaux d’armes à feu. 

L’opération Centaure (Coordination des Efforts Nationaux sur le Trafic d’Armes, Unis dans la Répression et les Enquêtes) vise les crimes par armes à feu, dont le nombre a considérablement augmenté dans les dernières années. 

  • Dans l’ensemble du Québec, les tentatives de meurtre et de complot par armes à feu ont plus que doublé entre 2016 et 2020.
  • À Montréal, pendant la même période, leur nombre a presque quadruplé.  

Ce que l’opération prévoit:

Embaucher plus de personnel affecté à la lutte contre les armes à feu:

  • Près de 75 millions $ serviront à embaucher ou réaffecter 78 personnes qui relèveront de la Sûreté du Québec. 

Renforcer certains corps de police:

  • à Laval: 5,2 millions $ sur 5 ans pour ajouter 5 policiers à l’Escouade crime organisé – armes à feu (Eco-AF);
  • à Longueuil: 3 millions $ sur 5 ans pour ajouter 4 policiers à la Brigade d’intervention multidisciplinaire;
  • à Montréal: 911 000 $ sur 2 ans

La SQ coordonnera des efforts menés:

  • au Québec, avec les services de police de Montréal, Québec, Laval et Longueuil ainsi qu’avec les corps de police autochtones;
  • au Canada, avec la Gendarmerie royale du Canada, l’Agence des services frontaliers du Canada et la Police provinciale de l’Ontario; et
  • aux États-Unis, avec l’équipe d’enquête de la sécurité intérieure (Homeland Security Investigations).

Autres ressources prévues:

  • l’ajout de 15 personnes au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale; et
  • celui de 5 personnes à la Direction du renseignement des Services correctionnels.

La stratégie mentionne quelques mesures de prévention de la criminalité, mais aucune somme n’a été allouée à ces engagements.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Pesticides: l’Ordre des agronomes du Québec ne veut plus de conflit d’intérêts

Publié hier
Pesticides: l’Ordre des agronomes du Québec ne veut plus de conflit d’intérêts

(Source: Pixabay)

  • L’Ordre des agronomes du Québec (OAQ) est maintenant d’accord pour séparer la vente du service-conseil en matière de pesticides. C’est dans cette direction qu’elle va orienter les travaux de modernisation de la Loi sur les agronomes.
  • Actuellement, un agronome qui recommande à un agriculteur d’utiliser un pesticide peut aussi toucher une rémunération pour la vente de ce produit. Une commission parlementaire avait demandé en 2019 de séparer ces 2 rôles pour éviter les conflits d’intérêts, mais l’OAQ avait alors refusé et préféré resserrer les règles entourant la rémunération.

SNC-Lavalin et 2 de ses anciens dirigeants sont accusés de corruption

Publié avant-hier
SNC-Lavalin et 2 de ses anciens dirigeants sont accusés de corruption

(Source: Google Maps)

  • Normand Morin et Kamal Francis, d’anciens vice-présidents dans le groupe SNC-Lavalin, sont accusés de corruption d’un fonctionnaire fédéral. Ils ont été arrêtés hier. 
  • La GRC les accuse d’avoir versé 2,3 millions $ en pots-de-vin à lancien président de la Société des ponts fédéraux. Ce dernier a ensuite favorisé SNC-Lavalin dans l’octroi du contrat de réfection du pont Jacques-Cartier à Montréal, contrat qui a été réalisé entre 1997 et 2004.

L’ancien PDG de la Société des ponts fédéraux, Michel Fournier, avait déjà reconnu en 2017 qu’il avait reçu au début des années 2000 un pot-de-vin de 2,3 millions $ venant de SNC-Lavalin, mais apparemment sans identifier les représentants de l’entreprise qui étaient en cause.

  • Ce pot-de-vin visait à favoriser un consortium auquel participait SNC-Lavalin dans l’octroi du contrat de 128 millions $ pour la réfection du pont. 
  • Michel Fournier avait été condamné à 5 ans de prison. 

Les sociétés SNC-Lavalin et SNC-Lavalin International, deux entités du groupe SNC-Lavalin, font elles aussi face à des accusations. 

  • Elles sont responsables des gestes de leurs anciens administrateurs, selon le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).
  • Comme leurs 2 anciens employés, elles sont inculpées de corruption, de fraude, de fabrication de faux contrats et de complot. 

Toutefois, elles pourraient éviter de subir un procès

  • Le DPCP souhaite plutôt conclure avec elles un accord de réparation, ce qui permettrait à l’entreprise de continuer à obtenir des contrats publics.
  • Dans un communiqué qui prend acte des accusations, SNC-Lavalin «considère bienvenue» l’invitation à négocier un accord de réparation et souligne que «c’est la première fois qu’une entreprise canadienne est invitée à négocier un tel accord». 

C’est une nouvelle tâche qui s’ajoute à la feuille de route de SNC-Lavalin (TSX: SNC). 

  • En 2015, le groupe avait été accusé de corruption pour avoir versé près de 50 millions $ en pots-de-vin à des fonctionnaires libyens pour obtenir des contrats dans le pays.
  • En 2019, l’ex-ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould avait démissionné après avoir accusé le premier ministre Justin Trudeau et son entourage de faire pression pour qu’elle intervienne en faveur de SNC-Lavalin. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Les hausses de salaire vont s’accélérer en 2022

Publié avant-hier
Les hausses de salaire vont s’accélérer en 2022

(Source: Unsplash)

  • Les organisations québécoises comptent augmenter de 2,9% les salaires de leurs employés l’année prochaine, selon une enquête de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA). C’est plus que la prévision de 2,4% enregistrée l’année dernière pour cette année.
  • Les employés des secteurs des technologies de l’information et des communications devraient obtenir la plus forte augmentation de salaire, de 3,4% en moyenne. Ils seraient suivis par les employés du secteur des assurances (+3,3%).  

Les incertitudes liées à la pandémie s’amenuisent, selon le CRHA.

  • Par conséquent, la majorité des organisations ne prévoient pas de nouveaux gels salariaux. 

Dans les organisations qui ont des structures salariales souvent liées à des conventions collectives, et qui sont généralement de grandes organisations, les hausses anticipées sont plus modestes: 2,2% à 2,3%, ce qui est quand même supérieur aux prévisions enregistrées l’an dernier.

Les secteurs où les salaires augmenteront le moins :

  • Administrations publiques (+2,3%)
  • Arts, spectacles et loisirs (+2,4%) 
  • Soins de santé (+2,7%) 

L’attraction et la rétention des employés seront des enjeux majeurs l’an prochain, selon le CRHA.

  • Cela devrait pousser les employeurs à innover dans la «rémunération globale» qu’ils offrent à leurs employés – autrement dit, à bonifier les avantages et conditions de travail en parallèle aux augmentations de salaire.
  • Pour tirer leur épingle du jeu, le CRHA suggère aux employeurs de miser aussi sur «l’expérience employé», notamment en offrant une conciliation travail-vie personnelle et de la reconnaissance, et en donnant un sens au travail. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

CE JEUDI en rafale

Publié avant-hier
  • Ottawa va déployer des membres des Forces armées et de la Croix-Rouge pour venir en aide à l’Alberta, qui avait demandé mardi le soutien du gouvernement fédéral pour faire face à la hausse des cas de Covid-19 dans la province et soulager ses hôpitaux.
  • Bilan Covid: 754 nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24h. 283 Québécois sont hospitalisés, soit 3 de plus qu’hier.
  • À Montréal, une enseignante de l’école Saint-Émile, qui n’aurait pas respecté les consignes sanitaires en classe, s’expose à «des conséquences», assure le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge – l’école primaire est fermée jusqu’au 27 septembre à cause d’une éclosion.
  • Twitter a supprimé une publication de Maxime Bernier, chef du Parti populaire du Canada, dans laquelle il traitait 3 journalistes «d’idiots» et les accusait de «diffamation dégoûtante» – Maxime Bernier a aussi partagé leurs courriels et encouragé ses abonnés à les contacter.
  • Vol de données chez Desjardins: Mathieu Joncas, un courtier hypothécaire de Québec, a été déclaré coupable par l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec d’avoir acheté une liste d’au moins 150 000 noms de clients potentiels de Desjardins sans leur consentement.
  • Lululemon est le nouvel habilleur officiel de l’équipe olympique canadienne: le fabricant de vêtements de sport, dont le siège est à Vancouver, habillera athlètes, entraîneurs et membres de l’équipe de mission pour les 4 prochaines olympiades, jusqu’en 2028. 
  • L’Europe veut imposer une prise de chargeur unique pour tous les téléphones vendus sur son territoire – la Commission européenne a déposé un projet de loi qui obligerait tous les fabricants, y compris Apple, à rendre leurs appareils compatibles avec des fiches de câble USB-C. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Près de 200 000 postes sont à combler au Québec

Publié le 22 sept. 2021
Près de 200 000 postes sont à combler au Québec

(Source: Pexels)

  • Entre le 2e trimestre 2019 et le 2e trimestre de cette année, le nombre de postes vacants au Québec a augmenté de 38%. 
  • Ce nombre dépasse maintenant 194 000, selon une analyse de l’Institut du Québec. 

5,4% des emplois de la province sont vacants. 

  • La proportion monte même à 7,3% dans les régions de la Côte-Nord et Nord-du-Québec, où la pénurie de main d’œuvre est particulièrement criante.
  • En revanche, elle descend à 4,5% à Montréal, en Mauricie et au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le secteur de la santé est particulièrement affecté: 

  • Professionnels des soins de santé tels que les médecins: 1920 postes sont vacants (hausse de 985) 
  • Professionnels en soins infirmiers: 6905 postes vacants (hausse de 3985)
  • Personnel technique tel que les infirmières auxiliaires: 5360 postes vacants (hausse de 2870)
  • Personnel de soutien tel que les aides-infirmières: 6445 postes vacants (hausse de 2825 postes)

Le secteur des ventes et services souffre aussi.

  • Le personnel de soutien en service, qui comprend les gens qui servent au comptoir et les aides-cuisiniers, et les vendeurs du commerce de détail et de gros sont les deux catégories qui ont connu la plus forte augmentation du nombre de postes vacants depuis 2 ans.

Les chômeurs ne suffiront pas à résorber la pénurie:

  • Malgré l’augmentation du chômage l’an dernier, dans la plupart des secteurs, on compte moins de 1,5 chômeur par poste vacant.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Avec son récent financement, Evah veut éliminer les antibiotiques de vos assiettes

Publié le 22 sept. 2021
Avec son récent financement, Evah veut éliminer les antibiotiques de vos assiettes

(Source: Unsplash)

  • Evah, une entreprise québécoise de biotechnologie fondée l’an dernier, développe des vaccins pour les animaux d’élevage, pour éviter de leur donner des antibiotiques. 
  • L’entreprise vient de recevoir un prêt de 5 millions $ du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec. Elle dit qu’elle a presque atteint son objectif d’obtenir un financement total de 20 millions $. 

Evah développe des vaccins destinés aux porcs et à la volaille. 

L’objectif de ces vaccins est de remplacer l’usage d’antibiotiques.

  • Les antibiotiques sont utilisés pour traiter différentes maladies chez les animaux d’élevage, notamment les maladies bactériennes. 
  • Mais ils peuvent ensuite nuire à la santé des humains qui consomment ces animaux, d’où l’intérêt de les remplacer par d’autres méthodes. 

Le prêt de 5 millions $ du gouvernement est un prêt participatif issu du programme BioMed Propulsion.

  • Ce programme aide financièrement les entreprises québécoises des sciences de la vie qui ont un bon potentiel de croissance.

Plusieurs investisseurs internationaux et locaux ont investi, en parallèle, près de 12 millions $ dans Evah. 

L’entreprise s’attend à recevoir d’ici la fin de l’année un montant supplémentaire 3 millions $, ce qui porterait son financement total à 20 millions $. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Microsoft annonce un nouvel ordinateur Surface, son plus puissant à ce jour

Mis à jour il y a 15 h
Microsoft annonce un nouvel ordinateur Surface, son plus puissant à ce jour

Le nouveau Surface Laptop Studio de Microsoft (Source: Microsoft)

  • À quelques jours du lancement de son système d’exploitation Windows 11 prévu le 5 octobre, Microsoft a présenté plusieurs nouveaux appareils de sa gamme Surface. Ce sont les premiers ordinateurs et tablettes qui seront livrés avec Windows 11.
  • Le géant du logiciel et de l’informatique a notamment dévoilé une nouvelle version de son Surface Book, renommé Surface Laptop Studio, qui est le plus puissant ordinateur Surface à ce jour. 

Le Surface Laptop Studio aurait pu s’appeler le Surface Book 4, puisqu’il succède au Book 3. Mais Microsoft a choisi un autre nom pour souligner les changements apportés. 

  • Contrairement au Surface Book qui le précédait, l’écran du Surface Laptop Studio ne se détache pas du clavier. Un châssis permet d’ajuster l’angle de l’écran, jusqu’à le rabattre complètement pour transformer l’ordinateur en tablette. 
  • Le fait que l’écran demeure toujours attaché au clavier a permis à Microsoft de considérablement augmenter la puissance de l’ordinateur.
  • Contrairement aux Book, Microsoft présente le Laptop Studio comme un ordinateur conçu non seulement pour le travail mais aussi pour jouer aux plus récents jeux vidéo. 
  • Son prix: 2050 $

Autres nouveautés annoncées:

Surface Duo 2: Il s’agit de la 2e génération d’appareils hybrides entre une tablette et un téléphone intelligent à double écran. Cette nouvelle version est notamment équipée d’un système de caméras à trois lentilles et d’un système de prise en charge du réseau 5G. Prix: 1900 $

Surface Pro 8: Microsoft décrit cette 8e édition de sa tablette-ordinateur portable comme étant 2 fois plus rapide que la précédente. L’écran tactile a été élargi à 13 pouces et l’appareil dispose maintenant de 2 ports Thunderbolt 4, qui remplacent les ports USB présents sur les précédentes versions. Prix: 1400 $

Surface Go 3: D’apparence très similaire à sa précédente version, l’ordinateur d’entrée de gamme de la collection Surface est doté de nouveaux processeurs plus puissants. Prix: 520 $

Surface Slim Pen 2: Cette nouvelle version du crayon de la gamme Surface, qui permet de dessiner ou d’annoter des textes, promet une précision améliorée. Prix: 170 $

Souris en plastique océanique: 20% des matériaux qui composent cette souris proviennent de plastique récupéré dans l’océan et qui a été recyclé. Prix: 35 $

La plupart de ces nouveaux produits seront disponibles à partir du 5 octobre, le jour même du lancement de Windows 11. Seul le Surface Duo 2 le sera un peu plus tard, soit le 21 octobre.

Pour aller plus loin, lisez la chronique de notre expert en techno: Surface Laptop Studio, Pro 8, Pro X, Go 3…: lequel choisir?

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

CE MERCREDI en rafale

Publié le 22 sept. 2021
CE MERCREDI en rafale

Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet (Source: Twitter)

  • Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, réclame un sommet sur la santé: il a demandé aujourd’hui à Justin Trudeau de convoquer dès que possible ses homologues provinciaux pour discuter des transferts en santé.
  • Bilan Covid: 683 nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24h. 280 Québécois sont hospitalisés, soit 6 de plus qu’hier.
  • Armes à feu: la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault a indiqué qu’elle allait faire vendredi une annonce «sans précédent» pour lutter contre la violence armée et les fusillades dans à Montréal.
  • François Legault refuse de dire si son gouvernement augmentera ou non les tarifs d’électricité au Québec si Hydro-Québec finalise un contrat avec l’État de New York pour acheminer 10,5 térawattheures d’électricité à la ville de New York pendant 25 ans [voir l’annonce de lundi sur ce sujet].
  • Le rassemblement électoral du Parti populaire, tenu par son chef Maxime Bernier en Saskatchewan lundi soir, fait l’objet d’un suivi par le service de police de Saskatoon et la santé publique – plusieurs mesures sanitaires n’auraient pas été respectées lors de cet événement.
  • Evergrande, un géant chinois de l’immobilier qui doit environ 300 milliards $US à ses créanciers, annonce qu’il s’est entendu avec des détenteurs d’obligations pour leur payer une petite partie des intérêts – on ignore toujours si le gouvernement chinois viendra en aide à la société pour lui éviter une faillite. 
  • Le Royaume-Uni n’exclut pas la possibilité de joindre l’Accord Canada‒États-Unis–Mexique (ACEUM) – c’est ce qu’a indiqué un ministre britannique alors que son gouvernement tente, en priorité, de conclure un accord commercial de libre-échange avec les États-Unis.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Montréal progresse au classement mondial des écosystèmes de startups

Publié le 22 sept. 2021
Montréal progresse au classement mondial des écosystèmes de startups

Liette Lamonde, PDG de Bonjour Startup Montréal [Photo: Courtoisie]

  • Selon le rapport annuel Startup Ecosystem Report produit par la firme de conseil internationale Startup Genome, Montréal occupe désormais le 31e rang mondial du palmarès des 140 principaux écosystèmes de startups dans le monde. La métropole occupait le 36e rang l’an dernier.
  • Liette Lamonde, PDG de l’organisme Bonjour Startup Montréal, confie à InfoBref qu’elle a été «agréablement surprise» du classement: «nos attentes avaient glissé par rapport à l’an dernier, parce que d’autres métropoles qui offrent de bons environnements aux startups se sont ajoutées au classement cette année». 

Plusieurs facteurs expliquent la montée dans le classement de l’écosystème de startups montréalais, selon Liette Lamonde:

  • la présence de plusieurs universités et l’accès à une main-d’œuvre qualifiée;
  • les nombreuses aides gouvernementales;
  • le bilinguisme et le caractère multiculturel de la ville; et
  • les investissements dans des entreprises à un stage de démarrage – investissements qui sont de plus en plus importants. 

Il y aurait aujourd’hui environ 1300 startups dans la métropole.

En plus de son 31e rang au palmarès mondial des écosystèmes, Montréal figure à plusieurs sous-palmarès spécifiques à l’Amérique du Nord:

  • Top 10 des écosystèmes où les talents sont abordables, notamment dans le secteur des technologies;
  • Top 15 des écosystèmes les plus performants, c’est-à-dire où le financement produit le plus de valeur;
  • Top 15 des écosystèmes en matière de financement, mesuré par l’importance du financement aux premiers stades (early stage) et par l’activité des investisseurs.

Comment faire pour attirer encore plus de startups?

  • Liette Lamonde dit qu’«il faudrait que la culture de plusieurs grandes entreprises d’ici évolue pour qu’elles prennent l’habitude de faire affaire avec des startups, ce qui se fait plus souvent dans d’autres pays du monde».
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus