François Legault

Quel homme politique nord-américain est le plus populaire au Québec?

Publié le 5 juil 2021
Quel homme politique nord-américain est le plus populaire au Québec?

Joe Biden (Source: Twitter)

  • Selon un sondage Léger réalisé en juin pour l’Association d’études canadiennes (AEC), 85% des Québécois interrogés ont une opinion «très ou plutôt positives» du président américain Joe Biden. Seulement 58% d’entre eux pensent la même chose de Justin Trudeau. 
  • En Ontario, François Legault est un peu plus populaire que son homologue Doug Ford: les Ontariens approuvent à 51% comment Legault a géré la pandémie au Québec, et à 50% comment leur premier ministre l’a gérée dans leur province.

Analyse POLITIQUE

Combien de temps encore Legault peut-il surfer sur la vague de la Covid-19?

Publié le 11 juin 2021
Bernard Descôteaux
par Bernard Descôteaux
Combien de temps encore Legault peut-il surfer sur la vague de la Covid-19?

[photo: Kanenori | Pixabay]

  • La pandémie de la Covid-19 a été un malheur collectif qui, au plan politique, aura fait les belles heures du gouvernement Legault. Il en sort gagnant toutes catégories, aux dépens des partis d’opposition.
  • L’Assemblée nationale a mis fin à ses travaux hier pour une pause estivale, avec l’espoir de reprendre au retour sa place comme lieu normal des débats politiques.

Tous les indicateurs sont favorables à François Legault et à son gouvernement.

  • De tous les premiers ministres, il est celui qui au Canada reçoit la meilleure note pour sa gestion de la crise sanitaire.
  • La dernière mesure prise par la firme de sondage Léger début juin lui donne une note de 73%.

Les intentions de vote sont au beau fixe.

  • Début mai, la CAQ était près d’un balayage, avec 46% d’appui contre 20% pour son plus proche adversaire, le Parti libéral.

Tout au long de cette crise, le premier ministre a joui de la confiance des Québécois, cela même si sa gestion a par moments été défaillante.

  • Durant la première vague, il perdu le contrôle de la prévention et des soins dans les CHSLD.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


L’arrivée de Christian Dubé à la tête du ministère de la Santé en juin dernier aura permis une reprise en main.

  • Le premier ministre lui doit le succès de la campagne de vaccination qui permet aujourd’hui de juguler la troisième vague.

Le retour à la normale, s’il est attendu avec fébrilité par le gouvernement, l’est tout autant par les partis d’opposition: leur espoir est d’enfin ressortir de l’ombre pour jouer leur rôle de contrepoids.

Victimes collatérales de la pandémie, les parlementaires ont été soumis ces 15 derniers mois à un régime d’exception.

Les règles sanitaires ont ralenti le fonctionnement de l’Assemblée nationale et limité les débats.

De plus, à plusieurs reprises, le gouvernement s’est délibérément soustrait à l’habituelle reddition de comptes:

  • Il a pris des raccourcis pour déclarer l’État d’urgence sanitaire par décrets, outrepassant le parlement.
  • Il a retardé pendant des semaines le dépôt de projets de loi majeurs, tel le projet 96 sur la protection de la langue française.
  • Il a ignoré les demandes d’une enquête indépendante et publique sur sa gestion de la pandémie.
  • Fort de sa popularité, il s’est à l’occasion permis d’être arrogant, prédisant aux critiques de son projet de troisième lien leur défaite aux prochaines élections.

Découvrez les autres analyses politiques de Bernard Descôteaux, ancien directeur du Devoir, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous gratuitement à nos infolettres]


L’opposition a une seule fois réussi à égratigner l’image du gouvernement.

  • La démission forcée du ministre Pierre Fitzgibbon pour son refus de se plier aux exigences du code d’éthique a terni son image.

À la rentrée de septembre, l’Assemblée nationale devrait se déconfiner, comme le reste de la société.

Les ministres ne pourront plus invoquer la pandémie pour échapper aux questions de l’opposition et des journalistes.

Bien des dossiers passés sous le radar de l’opinion publique referont surface.

En tout premier lieu, le gouvernement devra se plier à un réel bilan de sa gestion de la pandémie.

  • Déjà pointent à l’horizon les appels à une réforme du système de santé dont les faiblesses et lacunes ont été révélées par la crise sanitaire.

La vague de la pandémie se retirant, surfer sera dès lors plus difficile pour François Legault: il devra composer avec le ressac.

Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux chaque samedi dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Santé mentale des jeunes: le Québec manque de psychologues, dit Legault

Publié le 11 juin 2021
Santé mentale des jeunes: le Québec manque de psychologues, dit Legault

François Legault (Source: Twitter)

  • François Legault reconnaît que le nombre croissant de jeunes qui souffrent de problèmes de santé mentale «engorge» les urgences de la province. «Malheureusement, dit-il, il manque du personnel qualifié disponible.»
  • Selon l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (Inesss), en janvier et février, les admissions de jeunes à l’hôpital pour un problème de santé mentale étaient en hausse de 40% par rapport à l’an dernier. 

L’opposition demande au gouvernement d’agir en matière de santé mentale.

Le Parti libéral a réclamé des mesures il y a déjà 8 mois, a rappelé hier à l’Assemblée nationale sa cheffe Dominique Anglade.

  • Le PLQ veut adopter un système d’accès universel aux soins en santé mentale. 

Québec ne peut se «contenter de bonnes intentions», dit le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois.

  • QS demande un plan «concret» pour venir en aide aux jeunes en détresse.

Le premier ministre a souligné que son gouvernement a lancé un programme pour embaucher des psychologues du privé, afin de réduire les listes d’attentes dans les établissements publics.  

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Legault envisage de sanctionner ceux qui s’en prennent aux élus sur les réseaux sociaux

Publié le 12 mai 2021
  • «Il va falloir trouver des moyens de sanctionner les gens qui font des attaques violentes sur les médias sociaux», a affirmé François Legault lors des assises annuelles de l’Union des municipalités du Québec.
  • Pour le premier ministre, des «propos inacceptables» freinent les envies politiques de certains, et poussent des élus à démissionner. Legault invite toutefois les gens à prendre ces attaques «avec un certain détachement». Selon lui, c’est «une petite minorité» de personnes qui font du bruit. 

Pénurie de main-d’œuvre: sans l’immigration nous ne pourrons pas y arriver, dit le président du CPQ

Publié le 3 mai 2021
Pénurie de main-d’œuvre: sans l’immigration nous ne pourrons pas y arriver, dit le président du CPQ

Karl Blackburn, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec [photo: CPQ]

  • Le président du Conseil du patronat du Québec Karl Blackburn explique à InfoBref que pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre des entreprises, il faudra favoriser la formation et la requalification des travailleurs, et rehausser les seuils d’immigration. Ce sont «les ingrédients essentiels pour relever ce défi, dit-il, ça prend les trois».
  •  Karl Blackburn réagissait aux propos de François Legault. Le premier ministre a déclaré aux membres du CPQ qu’il était plus important pour son gouvernement d’augmenter le salaire moyen au Québec que de favoriser l’immigration de travailleurs. 

«Mon obsession, c’est d’augmenter le salaire moyen», a déclaré Legault vendredi dernier aux membres du CPQ.

  • «À chaque fois que je rentre un immigrant qui gagne moins de 56 000 $, j’empire mon problème. À chaque fois que je rentre un immigrant qui gagne plus de 56 000, j’améliore ma situation.»

Karl Blackburn précise à InfoBref que le premier ministre s’exprimait dans le cadre d’un événement réservé aux membres du CPQ.

  • Legault a eu «des échanges transparents qui ont permis de faire l’état de la situation sur différents enjeux». 
  • Selon lui, les propos mis en exergue par Radio-Canada, qui a obtenu un enregistrement des conversations, ne sont qu’un «petit segment» dans une discussion.

Les besoins sont encore plus grands aujourd’hui qu’avant la pandémie, dit le président du CPQ. 

En se basant seulement sur la courbe démographique, depuis 2019, le Québec aurait chaque année besoin de 64 000 nouveaux travailleurs étrangers.  

Or, la province a accueilli:

  • 44 000 travailleurs en 2019; et
  • 30 000 en 2020.

Le Québec pourrait en accueillir encore moins cette année, déplore-t-il.

Pour relever le défi de la pénurie de main-d’œuvre, il faut augmenter les seuils d’immigration, croit le président de l’organisme patronal. 

Le CPQ propose notamment de régler tout de suite les 51 000 dossiers d’immigrants sélectionnés par le Québec qui sont actuellement en attente. 

  • Le premier ministre n’a pas confirmé s’il était d’accord avec les demandes du CPQ. 
  • Legault m’a demandé de le convaincre, dit Blackburn.


Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Legault accuse Anglade de chercher des problèmes là où il n’y en a pas

Publié le 15 avr. 2021
Legault accuse Anglade de chercher des problèmes là où il n’y en a pas

La cheffe du Parti libéral du Québec Dominique Anglade (Twitter)

  • La cheffe du Parti libéral Dominique Anglade a demandé au gouvernement de consulter l’Assemblée nationale lors des prochains renouvellements du décret d’urgence sanitaire – en vigueur depuis mars 2020. François Legault ne voit pas l’intérêt de débattre: «C’est une évidence», dit-il, ajoutant que son gouvernement «respecte la loi».
  • Pourtant, la Loi sur la santé publique dit que l’état d’urgence sanitaire est valable pour une période de 10 jours. Il peut ensuite être renouvelé pour d’autres périodes de 10 jours ou, avec l’assentiment de l’Assemblée nationale, pour des périodes maximales de 30 jours.

Quand faut-il porter un masque à l’extérieur?

Publié le 14 avr. 2021
Quand faut-il porter un masque à l’extérieur?

François Legault (Source: Twitter / Émilie Nadeau)

  • François Legault est revenu sur l’obligation de porter un masque lors de toute activité à l’extérieur – une mesure que les partis d’opposition avaient vivement critiquée. 
  • Le premier ministre a clarifié hier la consigne et les situations dans lesquelles elle doit désormais s’appliquer. 

Selon les précisions apportées par François Legault, le masque est seulement obligatoire dans les situations où il est «difficile de respecter en tout temps la distance de deux mètres» avec des personnes n’habitant pas à la même adresse.

Le masque n’est donc finalement pas obligatoire pour:

  • pratiquer des sports où la distance de deux mètres peut être respectée, comme le golf ou le tennis;
  • un couple qui n’habite pas à la même adresse; et
  • une personne seule qui s’est greffée à une bulle familiale. 

Il n’est pas obligatoire non plus lorsque deux personnes marchent ensemble ou sont assises à deux mètres de distance.

L’opposition demandait des explications au gouvernement.

  • Cette mesure était «très dure à suivre», déplorait le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois.
  • La cheffe du Parti libéral Dominique Anglade était surprise qu’une telle mesure soit imposée après un an de pandémie, alors que l’on a répété qu’à l’extérieur, «le risque de contamination est beaucoup plus faible». 

La contamination à l’extérieur existe, confirme à InfoBref la professeure en santé publique Roxane Borgès Da Silva.

  • Mais selon les études, elle est 19 fois moins probable qu’à l’intérieur, précise-t-elle.
  • «Elle est nécessairement plus élevée avec les variants. De combien? On ne sait pas encore.»

En conférence de presse mardi, le directeur national de santé publique Horacio Arruda avait reconnu qu’aucune «étude contrôlée» n’appuyait l’obligation de porter un masque à l’extérieur. 

  • Le Dr Arruda affirmait toutefois que la mesure avait été «retenue par les experts [de la santé publique] par consensus», à cause de la «très grande transmissibilité des variants».



Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Legault et Trudeau ne s’entendent toujours pas sur l’aide à apporter aux CHSLD

Publié le 22 mars 2021
Legault et Trudeau ne s’entendent toujours pas sur l’aide à apporter aux CHSLD

François Legault et Justin Trudeau (Source: Twitter / Émilie Nadeau)

  • Justin Trudeau affirme que les discussions se poursuivent avec ses homologues provinciaux pour instaurer des normes pancanadiennes sur la santé des aînés. Le premier ministre canadien dit qu’il veut travailler avec les provinces pour déterminer quelles sont les meilleures pratiques à adopter dans les centres d’hébergement pour aînés.
  • François Legault ne semble pas intéressé. Il réitère plutôt la demande du Québec d’obtenir «de l’argent récurrent et sans condition» pour la santé, «un champ de compétence des provinces». En décembre, l’Assemblée nationale du Québec a rejeté le projet d’Ottawa d’imposer des conditions aux provinces pour qu’elles puissent recevoir plus de financement fédéral pour les CHSLD. 

Legault: tous les Québécois qui le souhaitent seront vaccinés d’ici le 24 juin

Publié le 16 mars 2021
Legault: tous les Québécois qui le souhaitent seront vaccinés d’ici le 24 juin

François Legault (Source: Twitter)

  • François Legault affirme que tous les adultes qui veulent se faire vacciner pourront recevoir une première dose de vaccin d’ici la Fête nationale. Selon Québec, cet objectif devrait être atteint pour les plus de 65 ans dès la mi-avril.
  • Le couvre-feu est repoussé à 21 h 30 en zone rouge à partir de ce soir. Et les salles de spectacles pourront rouvrir en zone rouge à compter du 26 mars.  

Selon le premier ministre, les effets négatifs de la semaine de relâche sont limités. 

Les variants inquiètent toujours Québec: d’ici la fin du mois prochain, la majorité des infections seront causées par le variant britannique. 

Mais le gouvernement annonce de nouveaux allégements des mesures sanitaires. 

En zone rouge:

  • le couvre-feu commence désormais à 21 h 30;
  • à partir du 26 mars, les salles de spectacles vont rouvrir. 

En zone orange, les élèves de secondaire 3, 4 et 5 retourneront en classe à temps plein à partir du 22 mars. 

Trois régions passent en zone jaune à partir du 26 mars: la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec n’auront plus de couvre-feu à respecter, deux familles pourront s’y rencontrer à domicile, et jusqu’à 12 sportifs pourront s’entraîner ensemble. 

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Aujourd’hui, le Québec rend hommage aux victimes de la pandémie

Publié le 10 mars 2021
  • L’Organisation mondiale de la santé a déclaré l’état de pandémie il y a exactement un an. Québec a décrété que le 11 mars serait désormais une journée de commémoration nationale en mémoire des victimes de la Covid-19. C’est également la date qu’a choisie le gouvernement fédéral.
  • Une cérémonie doit avoir lieu à 12 h devant le Parlement. François Legault, plusieurs ministres et des membres de l’opposition doivent y participer. La plupart des grandes villes rendront également hommage à leurs victimes. À 13 h, tous les Québécois sont invités à observer une minute de silence – qui sera rompue par le son des cloches de toutes les églises. 

Le Québec passera à l’orange lundi, sauf Montréal et sa périphérie

Publié le 3 mars 2021
Le Québec passera à l’orange lundi, sauf Montréal et sa périphérie

(Photo Bureau du premier ministre)

  • La majorité des régions vont passer en zone orange dès lundi prochain, le 8 mars. Et le gouvernement conserve les allégements en vigueur depuis la semaine dernière. 
  • Les activités sportives parascolaires pourront reprendre dans tout le Québec à compter du lundi 15 mars. Le premier ministre s’est également engagé à présenter la semaine prochaine un plan de déconfinement progressif de l’ensemble du secteur sportif.

La situation est bonne dans la plupart des régions. À partir du 8 mars, les régions de la Capitale-Nationale, du Centre-du-Québec, de Chaudière-Appalaches et de l’Estrie passent à l’orange. Dans ces régions:

  • les gyms, les restaurants et les salles de spectacles vont rouvrir; et
  • le début du couvre-feu est repoussé à 21 h 30.

Mais Québec craint que le nombre de cas augmente dans les prochaines semaines à cause:

  • de la propagation du variant britannique; et
  • d’un possible relâchement dans le respect des consignes pendant le congé scolaire.  

François Legault dit qu’il veut rester prudent. Il juge que la marge de manœuvre demeure trop faible dans certaines régions.

C’est pourquoi Montréal, Laval, la Montérégie, les Laurentides et Lanaudière restent pour l’instant en zone rouge. 

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Les variants pourraient s’imposer avant qu’on ressente les bénéfices de la vaccination

Publié le 2 mars 2021
Les variants pourraient s’imposer avant qu’on ressente les bénéfices de la vaccination

(Source: Bureau du premier ministre)

  • Le ministre de la Santé Christian Dubé a «peur» que les variants se propagent davantage. Québec prend cette menace en compte dans ses décisions, a-t-il dit hier, alors que François Legault doit se prononcer cet après-midi sur le maintien des mesures en vigueur.
  • On peut parler «d’une course entre les variants et la vaccination», explique à InfoBref le professeur en santé publique Benoît Mâsse. Et les dernières données semblent suggérer que «les variants vont prendre le dessus avant que les bénéfices de la vaccination soient substantiels». 

La situation reste pour l’instant stable, mais les variants pourraient faire grimper rapidement le nombre d’infections. Christian Dubé évoquait hier un «calme avant la tempête» en soulignant la progression du variant britannique dans la région de Montréal.

  • 12 à 15% de l’ensemble des cas positifs à la Covid-19 sont dus à un variant.
  • Si les variants continuent de se propager, «cela peut devenir très dangereux», craint Christian Dubé.

À 17 h, le premier ministre doit annoncer si les allégements en vigueur depuis le 26 février vont perdurer au-delà du congé scolaire.

François Legault avait dit que ces allégements devaient se prolonger après le 5 mars. Mais le directeur de la santé publique Horacio Arruda avait précisé que la situation devrait être réévaluée.

  • Québec a pris une journée de plus pour prendre sa décision. 

Le gouvernement doit rester prudent, croit Benoît Mâsse, «même s’il est difficile de revenir en arrière».

  • «On sait que l’assouplissement des restrictions sanitaires facilite la propagation des variants.»
  • La vaccination doit prendre plus d’avance sur les variants, dit-il, si Québec veut maintenir les assouplissements. 
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus