Québec solidaire

Santé mentale des jeunes: le Québec manque de psychologues, dit Legault

Publié le 11 juin 2021
Santé mentale des jeunes: le Québec manque de psychologues, dit Legault

François Legault (Source: Twitter)

  • François Legault reconnaît que le nombre croissant de jeunes qui souffrent de problèmes de santé mentale «engorge» les urgences de la province. «Malheureusement, dit-il, il manque du personnel qualifié disponible.»
  • Selon l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (Inesss), en janvier et février, les admissions de jeunes à l’hôpital pour un problème de santé mentale étaient en hausse de 40% par rapport à l’an dernier. 

L’opposition demande au gouvernement d’agir en matière de santé mentale.

Le Parti libéral a réclamé des mesures il y a déjà 8 mois, a rappelé hier à l’Assemblée nationale sa cheffe Dominique Anglade.

  • Le PLQ veut adopter un système d’accès universel aux soins en santé mentale. 

Québec ne peut se «contenter de bonnes intentions», dit le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois.

  • QS demande un plan «concret» pour venir en aide aux jeunes en détresse.

Le premier ministre a souligné que son gouvernement a lancé un programme pour embaucher des psychologues du privé, afin de réduire les listes d’attentes dans les établissements publics.  

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Ventilation dans les écoles: Legault défend Roberge, dont l’opposition réclame la démission

Publié le 27 mai 2021
Ventilation dans les écoles: Legault défend Roberge, dont l’opposition réclame la démission

Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge (Source: Twitter)

  • Les partis d’opposition exigent à nouveau la démission du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, après la révélation par Radio-Canada de courriels internes.
  • Dans ces échanges, qui datent du mois de mars, le conseiller médical stratégique de la Santé publique Richard Massé dit qu’il refuse qu’on lui «mette des mots dans la bouche», et d’écrire que «le processus semble conforme».

Le ministère de l’Éducation est maintenant accusé d’avoir tenté d’influencer le ministère de la Santé pour qu’il affirme que la Santé publique avait validé le protocole de tests de qualité de l’air dans les écoles.

L’opposition demande la création d’une commission parlementaire d’ici la fin de la session, le 11 juin prochain, pour faire «la lumière sur la gestion du dossier».

François Legault ne lâche pas son ministre.

Le premier ministre défend la version de Jean-François Roberge: cette affaire est un malentendu entre le ministère de l’Éducation et la Santé publique.

  • Selon Legault, Roberge a bien consulté la Santé publique, sans qu’elle ait «validé» le protocole de tests.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le Parti libéral et Québec solidaire réclament une enquête sur les nombreux sondages de la CAQ

Publié le 26 mai 2021
Le Parti libéral et Québec solidaire réclament une enquête sur les nombreux sondages de la CAQ

(Source: Pixabay)

  • Depuis 2018, le gouvernement de François Legault aurait déboursé plus d’un million $ d’argent public pour réaliser des sondages auprès des citoyens.
  • C’est une dépense «astronomique», pour la cheffe libérale Dominique Anglade. En comparaison, le gouvernement de Philippe Couillard n’aurait dépensé que 13 000 $ en quatre ans, pour un seul sondage. Cette dépense gouvernementale aurait donc augmenté de 5000%, calcule Anglade. 

Le Parti libéral et Québec solidaire demandent à la vérificatrice générale de se pencher sur cet aspect de la gestion des fonds publics par le gouvernement Legault.

L’ensemble des partis d’opposition exigent également que les questions des sondages soient rendues publiques pour savoir comment cet argent a été utilisé. 

François Legault a expliqué mardi que ces sondages ont surtout servi à mesurer le niveau d’adhésion des Québécois aux consignes sanitaires.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

L’opposition attaque le troisième lien entre Québec et Lévis

Publié le 25 mai 2021
L’opposition attaque le troisième lien entre Québec et Lévis

(Source: Gouvernement du Québec)

  • Les trois partis d’opposition ont vivement critiqué le tunnel proposé par la CAQ. Ils réagissaient pour la première fois à l’Assemblée nationale depuis l’annonce du projet de tunnel entre Québec et Lévis, qui pourrait coûter jusqu’à 10 milliards $.
  • François Legault a défendu le projet de son gouvernement avec virulence, ce qui lui a valu un avertissement du président de l’Assemblée nationale. 

«Un tunnel nommé délire», dit la cheffe de l’opposition officielle.

  • Pour la cheffe libérale Dominique Anglade, le projet «ne tient pas la route», il est «irresponsable, surréaliste, pharaonique, et rétrograde».
  • «Aucune étude scientifique, aucune donnée», dit-elle, ne viennent appuyer la construction de ce tunnel. 

François Legault rappelé à l’ordre:

Le premier ministre a défendu qu’il y avait un problème de mobilité entre la Rive-Nord et la Rive-Sud de Québec auquel «Mme Anglade n’avait aucune solution constructive à apporter». 

  • François Legault a reçu un avertissement du président de l’Assemblée lorsqu’il a déclaré: «la cheffe de l’opposition avait promis qu’elle ferait de la politique autrement, qu’elle ne ferait pas juste chialer». 

«La CAQ doit reculer», dit le chef du Parti québécois.

  • Le chef du PQ Paul St-Pierre Plamondon déplore que le gouvernement soit prêt à injecter 10 milliards $ dans un tunnel, alors que Québec «impose des cadres budgétaires austères à des projets de transports en commun» comme le prolongement de la ligne bleue à Montréal et le tramway de Québec.

Un projet «de réchauffement climatique et d’écoblanchiment olympique», selon la porte-parole de Québec solidaire Manon Massé.

  • La députée solidaire Catherine Dorion, qui représente le centre-ville de la capitale, parle d’un «désastre» pour la ville de Québec, et elle s’inquiète qu’une grande partie du quartier Saint-Roch soit «bulldozé». 
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Manon Massé cède sa place de cheffe parlementaire à Gabriel Nadeau-Dubois

Publié le 16 mai 2021
Manon Massé cède sa place de cheffe parlementaire à Gabriel Nadeau-Dubois

La co-porte-parole de Québec solidaire Manon Massé (Twitter)

  •  La co-porte-parole de Québec solidaire laissera, en septembre, son rôle de cheffe parlementaire à son co-porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois. Elle invitera les membres de QS à le nommer officiellement à ce rôle lors du Congrès en novembre prochain, ce qui en ferait le candidat officiel du parti au poste de premier ministre.
  • Manon Massé sera toutefois candidate pour être réélue députée dans sa circonscription montréalaise de Sainte-Marie–Saint-Jacques, et elle souhaite rester co-porte-parole.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Martine Ouellet lance un nouveau parti politique: Climat Québec

Publié le 14 mai 2021
Martine Ouellet lance un nouveau parti politique: Climat Québec

Martine Ouellet (Source: YouTube)

  • L’ancienne cheffe du Bloc québécois Martine Ouellet est de retour sur la scène politique provinciale au sein de Climat Québec. 
  • Ce nouveau parti politique est «dédié complètement à la cause du climat». Il considère l’indépendance du Québec comme «une nécessité», peut-on lire dans son texte fondateur. Climat Québec veut être représenté par des candidats dans les 125 circonscriptions électorales à la prochaine élection provinciale de 2022.

L’opposition réagit de façon variée au projet de réforme de la loi 101

Publié le 13 mai 2021
L’opposition réagit de façon variée au projet de réforme de la loi 101

Les chefs des quatre partis réunis [en décembre dernier](Source: Bureau du premier ministre)

  • Le ministre responsable de la Langue française Simon Jolin-Barrette a déposé le projet de loi 96 qui prévoit de modifier la Charte de la langue française. 
  • Les partis d’opposition ont rapidement commenté les mesures proposées par le gouvernement Legault pour renforcer le statut du français: le Parti libéral reste prudent, le Parti québécois déplore des mesures «superficielles», et Québec solidaire voudrait aller plus loin. 

Les consultations et l’étude du projet de loi 96 devraient attendre l’automne, mais l’opposition a fait part de ses premières impressions. 

Ce projet de loi est «tentaculaire», selon la cheffe de l’opposition officielle.

  • La cheffe libérale Dominique Anglade s’est réjouie d’y retrouver certaines mesures proposées par son parti: des cours de français gratuits, un poste de commissaire à la langue française, et un guichet unique pour la francisation.
  • Mais Dominique Anglade reste prudente. Et elle réclame des consultations générales pour entendre le plus de gens possible sur les mesures proposées.

«La CAQ a fait le strict minimum», selon le chef du Parti québécois.

  • Pour Paul St-Pierre Plamondon, le projet du gouvernement Legault n’amène rien dans les domaines fondamentaux: l’immigration, la langue de l’enseignement supérieur et la langue du travail.
  • Les mesures proposées n’auront, dit-il, aucun effet réel pour freiner le déclin du français.  

L’essentiel n’y est pas, selon Québec solidaire.

  • La responsable en matière de langue française Ruba Ghazal estime que certaines propositions sont «intéressantes».
  • Néanmoins, Ruba Ghazal constate que des mesures essentielles, proposées par QS, n’y figurent pas, comme l’application de la loi 101 aux entreprises de 10 employés et plus, et une bonification de la loi sur la formation de la main-d’œuvre – pour y inclure des sommes réservées à la francisation. 


Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

L’Assemblée nationale appuie le projet de loi fédérale pour encadrer les géants du web

Publié le 11 mai 2021
  • Les députés ont adopté à l’unanimité une motion de Québec solidaire qui appuie les mesures proposées par le projet de loi C-10 pour imposer un cadre réglementaire aux géants du web et les soumettre à la Loi sur la radiodiffusion.
  • À Ottawa, l’étude de ce projet de loi a été suspendue pour vérifier si le retrait d’un article – qui prévoit d’exempter les médias sociaux du champ d’application de la loi – est une atteinte à la Charte canadienne des droits et libertés. Les conservateurs s’opposent à ce retrait qui, selon eux, mettrait en péril les droits des utilisateurs canadiens sur les médias sociaux. 

Québec solidaire réclame un moratoire sur les coupes forestières dans les érablières

Publié le 18 avr. 2021
  • Selon QS, le secteur acéricole fait face à une demande en forte croissance et il compte sur les érables de la forêt publique pour y répondre. 
  • Or, le gouvernement Legault a annoncé qu’il comptait doubler la récolte forestière d’ici 2080. Selon les exploitants d’érablières, cela pourrait réduire de beaucoup le nombre d’érables qui pourraient être entaillés pour augmenter leur production. Québec solidaire demande au gouvernement de suspendre les coupes forestières commerciales dans les érablières en activité, le temps de mettre en place une consultation nationale avec les locataires des terres publiques.    

Quand faut-il porter un masque à l’extérieur?

Publié le 14 avr. 2021
Quand faut-il porter un masque à l’extérieur?

François Legault (Source: Twitter / Émilie Nadeau)

  • François Legault est revenu sur l’obligation de porter un masque lors de toute activité à l’extérieur – une mesure que les partis d’opposition avaient vivement critiquée. 
  • Le premier ministre a clarifié hier la consigne et les situations dans lesquelles elle doit désormais s’appliquer. 

Selon les précisions apportées par François Legault, le masque est seulement obligatoire dans les situations où il est «difficile de respecter en tout temps la distance de deux mètres» avec des personnes n’habitant pas à la même adresse.

Le masque n’est donc finalement pas obligatoire pour:

  • pratiquer des sports où la distance de deux mètres peut être respectée, comme le golf ou le tennis;
  • un couple qui n’habite pas à la même adresse; et
  • une personne seule qui s’est greffée à une bulle familiale. 

Il n’est pas obligatoire non plus lorsque deux personnes marchent ensemble ou sont assises à deux mètres de distance.

L’opposition demandait des explications au gouvernement.

  • Cette mesure était «très dure à suivre», déplorait le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois.
  • La cheffe du Parti libéral Dominique Anglade était surprise qu’une telle mesure soit imposée après un an de pandémie, alors que l’on a répété qu’à l’extérieur, «le risque de contamination est beaucoup plus faible». 

La contamination à l’extérieur existe, confirme à InfoBref la professeure en santé publique Roxane Borgès Da Silva.

  • Mais selon les études, elle est 19 fois moins probable qu’à l’intérieur, précise-t-elle.
  • «Elle est nécessairement plus élevée avec les variants. De combien? On ne sait pas encore.»

En conférence de presse mardi, le directeur national de santé publique Horacio Arruda avait reconnu qu’aucune «étude contrôlée» n’appuyait l’obligation de porter un masque à l’extérieur. 

  • Le Dr Arruda affirmait toutefois que la mesure avait été «retenue par les experts [de la santé publique] par consensus», à cause de la «très grande transmissibilité des variants».



Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Québec solidaire réclame une «pause vaccin» payée pour les travailleurs

Publié le 11 avr. 2021
Québec solidaire réclame une «pause vaccin» payée pour les travailleurs

Le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois (Source: Twitter)

  • Le chef parlementaire et co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois estime que les entreprises devraient accorder à leurs employés une pause de quatre heures payées pour se faire vacciner – comme c’est le cas pour aller voter. 
  • QS demande au gouvernement Legault de modifier la Loi des normes du travail ou d’imposer cette «pause vaccin» aux entreprises par décret. Le deuxième groupe d’opposition dénonce par ailleurs la demande faite par Québec aux employés de la fonction publique de se faire vacciner sur leurs heures personnelles ou en prenant un congé maladie.

Deux infirmières de Joliette accusées de propos discriminatoires ont été congédiées

Publié le 16 mars 2021
  • Après avoir été suspendues sans solde, deux infirmières de Joliette ont été congédiées pour s’être moquées en fin de semaine dernière de Jocelyne Ottawa, une femme de la communauté atikamekw.
  • Six mois après le décès de Joyce Echaquan, en réaction à ce nouvel incident au CISSS de Lanaudière, les députés ont adopté hier à l’unanimité une motion de Québec solidaire demandant à tous les membres de l’Assemblée nationale de présenter leurs excuses à Jocelyne Ottawa, aux Atikamekw de Manawan, et à l’ensemble des Autochtones.