Parti libéral du Québec

Nouvelles, annonces, déclarations, propositions, promesses, élus, candidats et résultats électoraux du Parti libéral du Québec (PLQ), dirigé par Dominique Anglade

À Québec, les partis s’unissent contre les subventions pétrolières

Publié le 22 sept. 2021
À Québec, les partis s’unissent contre les subventions pétrolières

(Source: Pixabay)

  • L’Assemblée nationale a adopté hier à l’unanimité une motion de Québec solidaire qui demande au gouvernement fédéral de ne plus verser de subventions aux entreprises pétrolières et gazières. 
  • Cette motion souligne qu’il n’y a plus aucun projet d’exploitation ou d’exploration d’hydrocarbures à l’étude au Québec. Elle pointe aussi du doigt l’augmentation de la production de l’Ouest canadien qui va à l’encontre des efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique. 

Québec solidaire croit avoir «réussi l’impossible» en unissant tous les députés contre les subventions aux énergies fossiles. 

Mais la crise climatique semble mobiliser tous les partis depuis la rentrée:  

  • Début septembre, le Parti québécois appelait à un «automne climatique» et doit bientôt déposer 2 projets de loi pour créer un fonds de transition «verte et juste», et interdire l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures.
  • Mercredi dernier, François Legault a admis que son gouvernement souhaite aussi interdire l’exploration et l’exploitation des combustibles fossiles. [détails
  • Dimanche, la cheffe du Parti libéral Dominique Anglade voulait donner un «électrochoc» au Québec en environnement. [détails
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Anglade: le Québec a besoin d’un «électrochoc» en environnement

Publié le 19 sept. 2021
  • Si elle est portée au pouvoir l’an prochain, la cheffe du Parti libéral du Québec Dominique Anglade demanderait à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) de se retirer de l’industrie des énergies fossiles dans les 5 années suivantes. 
  • Dominique Anglade a aussi indiqué hier qu’elle déposerait, dans les 100 premiers jours de son mandat, un projet de loi pour officialiser l’objectif du Québec d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050, et pour mettre fin à l’exploitation gazière et pétrolière dans la province.

Legault plaide pour un gouvernement conservateur minoritaire

Publié le 9 sept. 2021
Legault plaide pour un gouvernement conservateur minoritaire

Le premier ministre François Legault (Source: Twitter / Émilie Nadeau)

  • Le chef du Parti conservateur du Canada a une «bonne approche» pour la nation québécoise, croit François Legault, et il serait «plus facile» de négocier avec Ottawa si Erin O’Toole est porté au pouvoir le 20 septembre. 
  • Le premier ministre québécois a aussi recommandé aux nationalistes de «se méfier» du Parti libéral du Canada, du NPD et du Parti vert qui veulent accorder «moins d’autonomie» au Québec. 

François Legault a réagi ce matin au débat officiel des chefs en français d’hier soir. 

Il préfère un gouvernement minoritaire

  • «Aucun parti» ne répond à tous les besoins du Québec, affirme Legault. 
  • «Pour la nation québécoise», il juge qu’il serait alors préférable que le prochain gouvernement fédéral soit minoritaire. 

Les conservateurs répondraient à la plupart de ses attentes

François Legault rappelle que le Parti conservateur a promis: 

  • d’augmenter «les transferts en santé sans condition»; 
  • de transférer plus «de pouvoirs en immigration»;
  • de ne pas contester la loi 21; et  
  • de financer 40% du projet de tunnel entre Québec et Lévis. 

Mais il a tout de même souligné que le chef conservateur: 

  • prive le Québec de 6 milliards $ «sans condition» pour les garderies; et 
  • n’offre pas la hausse réclamée par les provinces pour les transferts en santé. 

«Trois partis veulent donner moins d’autonomie» au Québec, «je trouve ça dangereux», dit Legault. 

  • Il trouve «très inquiétant» que le Parti libéral, le NPD et le Parti vert ne soient «pas ouverts à donner plus d’autonomie au Québec».
  • Pire, selon lui, ces partis «veulent centraliser et s’approprier des pouvoirs qui sont clairement des compétences des provinces».

L’opposition à Québec n’est pas du même avis

  • La cheffe du Parti libéral Dominique Anglade accuse François Legault «d’abandonner» les familles québécoises. 
  • Legault préfère «son» tunnel aux CPE, dénonce Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire: il appuie «le parti qui veut déchirer le chèque de 6 milliards $ dont les familles du Québec ont besoin», parce que «M. O’Toole lui a promis un autre chèque pour financer son 3e lien».
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Anglade veut étendre la vaccination obligatoire aux fonctionnaires

Publié le 22 août 2021
  • La cheffe du Parti libéral du Québec Dominique Anglade demande à François Legault de rendre la vaccination obligatoire pour tous les employés de l’État. En plus du réseau de la santé, dit-elle, cette mesure devrait aussi s’appliquer dans les services sociaux, l’éducation, et à l’Assemblée nationale.
  • Dominique Anglade croit que la vaccination obligatoire des fonctionnaires est désormais «nécessaire» pour permettre aux Québécois de «retrouver une vie plus normale». Selon la cheffe libérale, seuls les employés qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons médicales devraient en être exemptés. 

Un passeport vaccinal bientôt implanté au Québec

Publié le 5 août 2021
Un passeport vaccinal bientôt implanté au Québec

(Source: Unsplash)

  • François Legault a annoncé hier qu’un passeport vaccinal entrera prochainement en vigueur dans toute la province. Il a présenté ce passeport comme la seule façon d’éviter un nouveau confinement. 
  • Le ministre de la Santé Christian Dubé doit expliquer dans les prochains jours comment et dans quelles circonstances cette preuve vaccinale sera utilisée. 

Les «complètement vaccinés» pourront reprendre une vie presque normale:  

  • Les Québécois qui ont reçu 2 doses de vaccin anti-Covid auront accès à toutes les activités. 
  • Les autres pourraient se voir refuser l’accès à des activités non essentielles jugées «à risque», comme les bars, les gyms et les restaurants.

La rentrée scolaire se fera en présentiel

  • Plus de 80% des adolescents et des étudiants auront reçu leurs 2 doses. 
  • Tous les élèves du primaire, du secondaire, des cégeps et des universités iront donc en classe dès le mois de septembre – leur présence en classe ne sera pas conditionnelle à une preuve vaccinale. 

Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge doit faire le point la semaine prochaine sur son plan pour la rentrée scolaire.

La 4e vague a débuté

  • Le premier ministre a reconnu hier que l’augmentation, ces derniers jours, du nombre de cas de Covid-19 a fait entrer le Québec dans sa 4e vague d’infections. 
  • Avec les 305 nouveaux cas rapportés hier, la moyenne quotidienne sur 7 jours est désormais de 184 cas.

Les partis d’opposition veulent être consultés

  • Le porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois s’est dit déçu que le premier ministre refuse de débattre publiquement du passeport vaccinal en commission parlementaire. 
  • Joël Arseneau, porte-parole du Parti québécois en matière de santé, regrette également que le gouvernement décide de retirer «des droits et des libertés» aux Québécois sans débat public ni «évaluation objective des mesures sur le plan éthique et sur le plan sanitaire». 
  • Le Parti libéral du Québec attend de son côté plus de détails pour se prononcer. Marie Montpetit, porte-parole des libéraux en matière de santé, a rappelé que le PLQ avait essuyé un refus mardi en demandant à Québec de mettre en place un passeport vaccinal.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Le PLQ réclame plus d’assouplissements et de visibilité pour l’industrie touristique

Publié le 11 juil 2021
  • Le Parti libéral du Québec a demandé hier au gouvernement Legault de «fournir un plan détaillé» des futurs allégements des mesures sanitaires aux entreprises de l’industrie touristique.
  • Dans un communiqué, le porte-parole du PLQ Saul Polo a souligné que les restrictions sur la taille des rassemblements compromettent, cet été encore, la tenue de plusieurs festivals et évènements. Selon Saul Polo, «les pertes de revenus sont énormes». Le PLQ propose de prolonger après septembre l’Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM). 

Ventilation dans les écoles: Legault défend Roberge, dont l’opposition réclame la démission

Publié le 27 mai 2021
  • Les partis d’opposition exigent à nouveau la démission du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, après la révélation par Radio-Canada de courriels internes.
  • Dans ces échanges, qui datent du mois de mars, le conseiller médical stratégique de la Santé publique Richard Massé dit qu’il refuse qu’on lui «mette des mots dans la bouche», et d’écrire que «le processus semble conforme».

Le ministère de l’Éducation est maintenant accusé d’avoir tenté d’influencer le ministère de la Santé pour qu’il affirme que la Santé publique avait validé le protocole de tests de qualité de l’air dans les écoles.

L’opposition demande la création d’une commission parlementaire d’ici la fin de la session, le 11 juin prochain, pour faire «la lumière sur la gestion du dossier».

François Legault ne lâche pas son ministre.

Le premier ministre défend la version de Jean-François Roberge: cette affaire est un malentendu entre le ministère de l’Éducation et la Santé publique.

  • Selon Legault, Roberge a bien consulté la Santé publique, sans qu’elle ait «validé» le protocole de tests.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le Parti libéral et Québec solidaire réclament une enquête sur les nombreux sondages de la CAQ

Publié le 26 mai 2021
Le Parti libéral et Québec solidaire réclament une enquête sur les nombreux sondages de la CAQ

(Source: Pixabay)

  • Depuis 2018, le gouvernement de François Legault aurait déboursé plus d’un million $ d’argent public pour réaliser des sondages auprès des citoyens.
  • C’est une dépense «astronomique», pour la cheffe libérale Dominique Anglade. En comparaison, le gouvernement de Philippe Couillard n’aurait dépensé que 13 000 $ en quatre ans, pour un seul sondage. Cette dépense gouvernementale aurait donc augmenté de 5000%, calcule Anglade. 

Le Parti libéral et Québec solidaire demandent à la vérificatrice générale de se pencher sur cet aspect de la gestion des fonds publics par le gouvernement Legault.

L’ensemble des partis d’opposition exigent également que les questions des sondages soient rendues publiques pour savoir comment cet argent a été utilisé. 

François Legault a expliqué mardi que ces sondages ont surtout servi à mesurer le niveau d’adhésion des Québécois aux consignes sanitaires.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

L’opposition attaque le troisième lien entre Québec et Lévis

Publié le 25 mai 2021
L’opposition attaque le troisième lien entre Québec et Lévis

(Source: Gouvernement du Québec)

  • Les trois partis d’opposition ont vivement critiqué le tunnel proposé par la CAQ. Ils réagissaient pour la première fois à l’Assemblée nationale depuis l’annonce du projet de tunnel entre Québec et Lévis, qui pourrait coûter jusqu’à 10 milliards $.
  • François Legault a défendu le projet de son gouvernement avec virulence, ce qui lui a valu un avertissement du président de l’Assemblée nationale. 

«Un tunnel nommé délire», dit la cheffe de l’opposition officielle.

  • Pour la cheffe libérale Dominique Anglade, le projet «ne tient pas la route», il est «irresponsable, surréaliste, pharaonique, et rétrograde».
  • «Aucune étude scientifique, aucune donnée», dit-elle, ne viennent appuyer la construction de ce tunnel. 

François Legault rappelé à l’ordre:

Le premier ministre a défendu qu’il y avait un problème de mobilité entre la Rive-Nord et la Rive-Sud de Québec auquel «Mme Anglade n’avait aucune solution constructive à apporter». 

  • François Legault a reçu un avertissement du président de l’Assemblée lorsqu’il a déclaré: «la cheffe de l’opposition avait promis qu’elle ferait de la politique autrement, qu’elle ne ferait pas juste chialer». 

«La CAQ doit reculer», dit le chef du Parti québécois.

  • Le chef du PQ Paul St-Pierre Plamondon déplore que le gouvernement soit prêt à injecter 10 milliards $ dans un tunnel, alors que Québec «impose des cadres budgétaires austères à des projets de transports en commun» comme le prolongement de la ligne bleue à Montréal et le tramway de Québec.

Un projet «de réchauffement climatique et d’écoblanchiment olympique», selon la porte-parole de Québec solidaire Manon Massé.

  • La députée solidaire Catherine Dorion, qui représente le centre-ville de la capitale, parle d’un «désastre» pour la ville de Québec, et elle s’inquiète qu’une grande partie du quartier Saint-Roch soit «bulldozé». 
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Martine Ouellet lance un nouveau parti politique: Climat Québec

Publié le 14 mai 2021
Martine Ouellet lance un nouveau parti politique: Climat Québec

Martine Ouellet (Source: YouTube)

  • L’ancienne cheffe du Bloc québécois Martine Ouellet est de retour sur la scène politique provinciale au sein de Climat Québec. 
  • Ce nouveau parti politique est «dédié complètement à la cause du climat». Il considère l’indépendance du Québec comme «une nécessité», peut-on lire dans son texte fondateur. Climat Québec veut être représenté par des candidats dans les 125 circonscriptions électorales à la prochaine élection provinciale de 2022.

L’opposition réagit de façon variée au projet de réforme de la loi 101

Publié le 13 mai 2021
L’opposition réagit de façon variée au projet de réforme de la loi 101

Les chefs des quatre partis réunis [en décembre dernier](Source: Bureau du premier ministre)

  • Le ministre responsable de la Langue française Simon Jolin-Barrette a déposé le projet de loi 96 qui prévoit de modifier la Charte de la langue française. 
  • Les partis d’opposition ont rapidement commenté les mesures proposées par le gouvernement Legault pour renforcer le statut du français: le Parti libéral reste prudent, le Parti québécois déplore des mesures «superficielles», et Québec solidaire voudrait aller plus loin. 

Les consultations et l’étude du projet de loi 96 devraient attendre l’automne, mais l’opposition a fait part de ses premières impressions. 

Ce projet de loi est «tentaculaire», selon la cheffe de l’opposition officielle.

  • La cheffe libérale Dominique Anglade s’est réjouie d’y retrouver certaines mesures proposées par son parti: des cours de français gratuits, un poste de commissaire à la langue française, et un guichet unique pour la francisation.
  • Mais Dominique Anglade reste prudente. Et elle réclame des consultations générales pour entendre le plus de gens possible sur les mesures proposées.

«La CAQ a fait le strict minimum», selon le chef du Parti québécois.

  • Pour Paul St-Pierre Plamondon, le projet du gouvernement Legault n’amène rien dans les domaines fondamentaux: l’immigration, la langue de l’enseignement supérieur et la langue du travail.
  • Les mesures proposées n’auront, dit-il, aucun effet réel pour freiner le déclin du français.  

L’essentiel n’y est pas, selon Québec solidaire.

  • La responsable en matière de langue française Ruba Ghazal estime que certaines propositions sont «intéressantes».
  • Néanmoins, Ruba Ghazal constate que des mesures essentielles, proposées par QS, n’y figurent pas, comme l’application de la loi 101 aux entreprises de 10 employés et plus, et une bonification de la loi sur la formation de la main-d’œuvre – pour y inclure des sommes réservées à la francisation. 


Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Legault accuse Anglade de chercher des problèmes là où il n’y en a pas

Publié le 15 avr. 2021
  • La cheffe du Parti libéral Dominique Anglade a demandé au gouvernement de consulter l’Assemblée nationale lors des prochains renouvellements du décret d’urgence sanitaire – en vigueur depuis mars 2020. François Legault ne voit pas l’intérêt de débattre: «C’est une évidence», dit-il, ajoutant que son gouvernement «respecte la loi».
  • Pourtant, la Loi sur la santé publique dit que l’état d’urgence sanitaire est valable pour une période de 10 jours. Il peut ensuite être renouvelé pour d’autres périodes de 10 jours ou, avec l’assentiment de l’Assemblée nationale, pour des périodes maximales de 30 jours.