Langue française

Le gouvernement Trudeau reconnaît la «situation particulière» du français, mais ne promet rien

  • Le gouvernement a annoncé qu’il allait tenir compte de la réalité particulière du français et renforcer la Loi sur les langues officielles du Canada.
  • Mais Ottawa n’a donné aucun échéancier pour la modernisation de cette loi, et il n’a pas dit si les entreprises de compétence fédérale seraient assujetties à la loi 101 au Québec.

Office québécois de la langue française: 50 nouveaux postes et deux fois plus d’inspecteurs

  • Le ministre responsable de la langue française Simon Jolin-Barrette a détaillé lundi à quoi vont servir les 5 millions $ supplémentaires alloués à l’OQLF en mars dernier.
  • Avec 50 nouveaux postes et trois nouveaux bureaux — à Laval, Longueuil et Drummondville, le gouvernement cible les efforts en francisation vers les entreprises, et double le nombre d’inspecteurs qui travaillent en protection de la langue française.

La situation du français inquiète de plus en plus de Québécois

La situation du français inquiète de plus en plus de Québécois

(Image: Unsplash)

  • 63 % des Québécois s’inquiètent de l’avenir de la langue française dans la province, soit une hausse par rapport aux 52 % d’inquiets en 2003, selon un sondage effectué cet été par l’Institut Environics.
  • Le nationalisme québécois, lui, va mieux: la part des répondants qui se disent Québécois d’abord et Canadiens ensuite est passée de 57 % à 67 % entre 2003 et 2020.