Canada

Élections partielles à Toronto: les libéraux conservent leurs sièges, mais de peu

Publié avant-hier
  • Deux bastions libéraux ont tremblé hier soir, alors que des électeurs avaient une première occasion d’exprimer un jugement sur la gestion de la pandémie par le gouvernement Trudeau.
  • La nouvelle cheffe du Parti vert Annamie Paul n’entrera pas au Parlement, mais elle peut se féliciter d’une honorable deuxième place.

Après un vote de confiance serré et un désaveu en Chambre lundi sur le vote d’une motion conservatrice, le résultat des élections partielles de Toronto n’est pas très rassurant pour les libéraux.

Dans York-Centre, il a fallu attendre jusqu’à la fin du décompte pour départager la candidate libérale de son adversaire conservateur. La libérale a gagné par seulement 45% des voix contre 42%.

  • Maxime Bernier a complètement raté sa rentrée au Parlement: il finit quatrième avec moins de 4%.

Dans Toronto-Centre, même si la candidate libérale l’a emporté, la cheffe du Parti vert Annamie Paul a recueilli presque 33% des voix, contre 7% lors des élections générales de 2019.

À Ottawa, l’opposition prête au gouvernement minoritaire de Justin Trudeau l’intention de provoquer des élections générales. Le gouvernement s’en défend, assurant qu’il ne veut pas d’élections pour les Canadiens en pleine crise sanitaire.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Comment Ottawa gère la pandémie: la motion du Parti conservateur a été adoptée

Publié le 26 oct. 2020
  • Grâce au soutien du Bloc Québécois, du NPD et du Parti vert, la Chambre des communes a approuvé hier par 176 voix contre 152 une motion qui autorise un comité parlementaire à faire un examen approfondi de la gestion de la pandémie par le gouvernement fédéral.
  • Le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau, qui dénonce les dangers de cette motion en pleine crise sanitaire, devra rendre des comptes lors d’une vaste étude de sa stratégie et des mesures mises en œuvre pour lutter contre la Covid-19.

La motion du Parti conservateur qui a été adoptée lundi inquiète l’industrie pharmaceutique

Publié le 26 oct. 2020
  • Votée grâce au soutien du Bloc Québécois et du NPD, la motion permettra à un comité parlementaire d’avoir accès aux contrats passés entre Ottawa et ses fournisseurs pendant la pandémie. 
  • Selon le gouvernement, cette motion mettra en danger la capacité du Canada à acheter vaccins, tests et équipements de protection personnelle, et l’industrie pharmaceutique a exprimé ses préoccupations sur l’examen d’informations sensibles par le comité.

Le groupe pharmaceutique Pfizer veut savoir comment ses secrets commerciaux seront protégés.

  • Le président de Pfizer Canada s’inquiète surtout de la demande qui sera faite au gouvernement, en vertu de la motion, de produire des documents relatifs à la production et à l’achat d’un vaccin contre la Covid-19.
  • L’entreprise s’interroge sur la façon dont Santé Canada évaluera les informations sensibles avant qu’elles ne soient transmises au comité.
  • Pfizer souhaite que les fournisseurs soient consultés avant l’éventuelle divulgation des informations au public.

Canadian Manufacturers and Exporters, qui représente des milliers d’entreprises au Canada, s’inquiète également que des informations commerciales confidentielles puissent être divulguées.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Google signe un accord-cadre avec Ottawa qui lui permettra de vendre sa plateforme infonuagique directement aux organismes fédéraux

Publié le 25 oct. 2020
  • Certaines sociétés de la Couronne utilisaient déjà des outils en ligne de Google, dont la suite bureautique G Suite (maintenant appelée Workspace) — chose que pourra faire tout le secteur public à l’avenir.
  • Cet accord-cadre survient alors que Google Canada est la cible de différentes poursuites un peu partout au pays pour la façon dont la société californienne collecte et gère les données confidentielles des Canadiens.

Le Canada et la Chine s’affrontent sur la question du traitement des Ouïgours par Pékin

Publié le 22 oct. 2020
  • Pékin a vivement réagi à un rapport d’un sous-comité des Communes qualifiant de «génocide» la façon dont la Chine traite la communauté musulmane ouïgoure de la province du Xinjiang.
  • «Il s’agit d’une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine et la Chine rejette fermement cela», a dit en conférence de presse un représentant du ministère des Affaires étrangères de Chine, Zhao Lijian.

Démarrage difficile pour l’inscription aux nouvelles prestations fédérales

Publié le 12 oct. 2020
  • Des Canadiens privés de revenus à cause de la pandémie ont rencontré des difficultés pour faire leur demande de prestation en ligne lundi matin, mais le problème a été résolu vers midi selon l’Agence du revenu du Canada.
  • Les personnes non admissibles à l’assurance-emploi peuvent désormais demander la Prestation canadienne de la relance économique, la PCRE pour les proches aidants et la prestation de congé de maladie.

Pour atteindre ses cibles de réduction des émissions d’ici 2030, Ottawa devra augmenter la taxe carbone

Publié le 8 oct. 2020
  • Le directeur parlementaire du budget Yves Giroux estime que le taux de la taxe fédérale devrait passer à 117 $ la tonne d’ici 2030, en supposant que cette taxe s’appliquera à toutes les industries.
  • Mais, selon son rapport publié aujourd’hui, si le gouvernement décide plutôt de plafonner à 50 $ le prélèvement auprès des grands émetteurs industriels, alors les ménages et les autres secteurs de l’économie devront payer entre 117 $ et 289 $ la tonne en 2030.

Sacs, ustensiles et pailles en plastique seront bannis dès l’an prochain

Publié le 8 oct. 2020
  • Le ministre fédéral de l’Environnement Jonathan Wilkinson a dévoilé la liste des produits à usage unique qui seront interdits au Canada à partir de 2021.
  • La promesse électorale de 2019, réaffirmée dans le discours du Trône, va cibler les sacs d’épicerie, les pailles, les ustensiles, les assiettes et les bâtonnets à mélanger.

Actuellement, seulement 9 % des plastiques utilisés au pays sont recyclés.

Les Canadiens jettent 3 millions de tonnes de plastique chaque année.

Jonathan Wilkinson a reconnu que:

  • Le Canada n’est pas en avance sur l’interdiction des plastiques non recyclables. Plusieurs pays européens ont déjà franchi le pas.
  • Il n’a pas encore d’échéancier pour atteindre sa cible de zéro déchet plastique en 2030.

De plus: alors que la pandémie a augmenté la consommation de produits à usage unique, les masques et les produits utilisés par les services médicaux ne seront pas concernés par le plan fédéral visant à réduire l’utilisation des plastiques non recyclables.

Wilkinson a discuté de cette question avec ses homologues provinciaux: ils envisagent de recycler certains équipements de protection personnelle et la possibilité d’en rendre une partie biodégradable.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le discours du Trône est adopté

Publié le 6 oct. 2020
  • Le soutien du NPD a permis au gouvernement de Justin Trudeau de gagner hier soir un important vote de confiance.
  • Le plan de relance des libéraux a été adopté par 177 députés contre 152, dans un parlement hybride où la majorité des votes ont été faits à distance.

Ottawa achète plus de 20 millions de tests antigéniques rapides

Publié le 6 oct. 2020
  • Les tests antigéniques repèrent des protéines du virus, ce qui permet d’obtenir un résultat sur place en moins de 15 minutes.
  • Environ 2,5 millions de tests sont attendus d’un fabricant allemand d’ici la fin de l’année et l’agence de santé canadienne va commencer la semaine prochaine à les distribuer dans tout le pays.

Conflit dans le Haut-Karabakh: le Canada suspend l’exportation de matériel militaire vers la Turquie

Publié le 5 oct. 2020
  • Le ministre des Affaires étrangères souhaite évaluer les allégations d’utilisation de technologies canadiennes dans le conflit qui oppose l’Azerbaïdjan, soutenue par la Turquie, et l’Arménie, proche de la Russie, depuis une dizaine de jours. 
  • Un rapport de l’ONG Project Ploughshares affirme que la Turquie utilise un capteur électro-optique fabriqué par L3Harris WESCAM en Ontario, et que cette utilisation présente un risque de violations des droits de la personne.

Alors que la COVID-19 crée l’incertitude à Washington, qui remplacerait Justin Trudeau s’il devenait inapte à gouverner?

Publié le 4 oct. 2020
  • Si la santé du président américain se détériorait, le vice-président Mike Pence prendrait automatiquement la relève.
  • Au Canada, le cabinet élabore périodiquement une liste de succession; selon la dernière version approuvée la semaine dernière, la vice-première ministre Chrystia Freeland remplacerait le premier ministre, et le ministre des Anciens Combattants Lawrence MacAulay serait le suivant sur la liste.