Bourse

Nouvelles et tendances liées à la bourse, avec la perspective d’un investisseur québécois (voir aussi Bitcoin, Cryptomonnaies, Finances personnelles, GAFAM+, Immobilier, Investissement,
Ressources naturelles, et Technologies propres)

TD fait une incursion parmi les courtiers sans commissions

Publié le 17 janv. 2022
TD fait une incursion parmi les courtiers sans commissions

Apperçu de NégociTitres TD (Source: Banque TD)

  • La Banque TD veut courtiser les nouveaux investisseurs autonomes. Dans cet objectif, sa filiale Placements directs TD relance son application mobile AppuiObjectifs sous le nouveau nom de NégociTitres. 
  • Son attrait principal: elle permet de réaliser chaque année jusqu’à 50 transactions sur des actions sans payer de frais de commission. 

NégociTitres s’adresse aux investisseurs débutants. 

  • Comme le faisait AppuiObjectifs, l’application propose des ressources éducatives.
  • Mais elle permet aussi désormais d’acheter et de vendre des actions canadiennes et américaines et des fonds négociés en bourse. 

Aucuns frais de transaction ne sont perçus pour:

  • les 50 premières transactions sur action au cours d’une année; et
  • toutes les transactions sur les 38 FNB de TD.

À partir de la 51e transaction dans une année, chacune coûte 9,99 $ pour les actions canadiennes et 9,99 $US pour les actions américaines. TD se rapproche ainsi des quelques institutions financières canadiennes dont les plateformes de courtage en ligne ne perçoivent pas de frais de transaction sur les achats et ventes d’actions, mais en restreignant cette offre à ceux qui font peu de transactions.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

La firme montréalaise Fiera Capital perd un investisseur important

Publié le 16 janv. 2022
La firme montréalaise Fiera Capital perd un investisseur important

(Source: Fiera Capital)

  • La banque française Natixis vend pour environ 105 millions $ sa participation de 10% dans la firme d’investissement montréalaise Fiera Capital (TSX: FSZ). C’est moins que les 128 millions $ qu’avait payé en 2019 Natixis pour sa participation. 
  • En vendant ses actions, Natixis n’est plus perçu comme un acquéreur potentiel de Fiera. À court terme, l’annonce de la transaction semble avoir été considérée comme une nouvelle plutôt négative par d’autres actionnaires de Fiera.  

En 2019, les deux entreprises avaient conclu un partenariat stratégique.

Ce partenariat, qui doit durer 5 ans, a fait de Fiera Capital un distributeur canadien de produits d’investissement de Natixis. 

Malgré la vente des actions par Natixis, le partenariat perdurera selon le terme initial, jusqu’en 2023.  

Natixis se départit de ses actions en 2 blocs

  • Fiera rachète un bloc de 3,6 millions d’actions pour environ 35 millions $ dans le cadre de son programme de rachat d’actions. Ces actions seront donc annulées.
  • RBC Marchés des capitaux, filiale de la Banque Royale, rachètera l’autre bloc de 7,1 millions d’actions. Ces actions seront probablement revendues à des clients de RBC.

L’annonce de la transaction semble avoir affecté négativement le cours boursier de Fiera Capital.

  • Vendredi, le titre avait perdu 4,2% de sa valeur par rapport à son cours de clôture de mercredi.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Des courtiers à escompte prélèveront une commission sur les fonds communs

Publié le 11 janv. 2022
Des courtiers à escompte prélèveront une commission sur les fonds communs

[crédit photo: Joshua Mayo/ Unsplash]

  • Les investisseurs autonomes, qui investissent eux-mêmes via des plateformes de courtage, aussi appelées courtiers à escompte, pourraient bientôt payer des frais pour chaque transaction d’achat ou de vente impliquant des fonds communs de placement. 
  • Certaines plateformes, dont celles des banques CIBC et RBC, ont déjà annoncé qu’elles factureraient des frais pour ces transactions à partir du mois de mars. L’ajout de ces frais leur permettra de récupérer le manque à gagner causé par une directive des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) qui entrera en vigueur le 1er juin. 

En septembre 2020, les ACVM avaient décrété que, à compter de juin 2022, elles n’autoriseraient plus les plateformes de courtage en ligne à vendre des fonds communs de placement (FCP) qui prélèvent des commissions de suivi.

  • Les commissions de suivi sont intégrées aux frais de gestion des FCP. 
  • Elles servent à rémunérer pour leurs conseils les courtiers en placement qui vendent des FCP à leurs clients.

Or, les plateformes de courtage n’ont pas le droit de conseiller les investisseurs. 

Depuis le début des années 1990, elles auraient reçu des milliards $ en commissions sans fournir de services de conseil.

En contrepartie, la majorité des plateformes de courtage ne facturaient aucuns frais de transaction pour l’achat ou la vente de ces fonds, alors qu’elles en facturaient habituellement pour l’achat et la vente de la majorité des actions et des obligations, et parfois des fonds négociés en bourse (FNB).

Parce qu’elles ne toucheront plus de commission de suivi sur les FCP qu’elles vendent, certaines plateformes ont annoncé qu’elle facturerait bientôt une commission pour les transactions sur ces fonds. 

  • Pro-Investisseurs CIBC facturera 6,95 $ pour chaque achat ou vente de fonds communs à partir du 7 mars.
  • RBC Placements en Direct facturera 1% du montant brut d’une transaction d’achat, jusqu’à un maximum de 50 $, à compter du 14 mars.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Conseils pour vos FINANCES

Qui ont été les champions de la bourse en 2021?

Publié le 7 janv. 2022
Fabien Major
par Fabien Major
Qui ont été les champions de la bourse en 2021?
  • Malgré la propagation fulgurante du variant Omicron, la bourse a très bien fait en 2021.
  • Les indices boursiers mondiaux ont connu des hausses importantes, qui ont fait oublier les ratés de la chaîne d’approvisionnement de nombreux produits de consommation.

Soulignons d’abord que les actions canadiennes ont connu pas mal de succès.

L’indice S&P/TSX de Toronto a gagné 21,7% en 2021.

Comme les indices américains, il a lui aussi fracassé des records l’an dernier.

Pour la première fois de son histoire en juin dernier, il a franchi la marque des 20 000 points.

C’est l’action de Baytex Energy (TSX: BTE) qui a connu la performance la plus remarquable: +467%. 


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Sur les bourses américaines, le vénérable indice S&P 500 a fait gain de 26,9%*.

Il a ainsi surclassé et le Nasdaq et le Dow Jones qui ont connu des gains respectifs de 21,4% et de 18,7%.

Dans l’histoire, c’est arrivé seulement 6 fois, soit en 1984, 1989, 1997, 2004 et 2005.

  • Devon Energy (NYSE: DVN) a été le titre le plus performant du S&P 500 en 2021 avec un gain de +196%.
  • Le fabricant de voitures électriques Lucid Group (Nasdaq: LCID) est le gagnant du Nasdaq 100 avec +280%.
  • Home Depot (NYSE: HD) a gagné 60% et a surclassé, par sa hausse, les 29 autres titres qui forment le Dow Jones.

La surprise de l’année est du côté de l’indice de moyennes capitalisations S&P 400.

Le meme stock Gamestop (NYSE: GME) a certes perdu la majeure partie de la croissance phénoménale qu’il avait connue en janvier 2021, mais il a tout de même terminé l’année avec une plus-value de 688%.

Pour les spéculateurs en tout genre, ce fut un meilleur pari que le Bitcoin qui, lui a clôturé avec un gain de 59,8%.


Découvrez les autres chroniques Conseils pour vos finances de Fabien Major, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous gratuitement à nos infolettres]


Des déceptions notables

Si les grands gagnants de la bourse en 2021 étaient principalement du côté de l’énergie, des fiducies immobilières, des technologies de l’information et des services financiers, les contre-performances ont été remarquables dans les secteurs souvent considérés comme des refuges naturels: les obligations, les métaux précieux et les marchés émergents ont déçu.

  • Indice obligataire Bloomberg du trésor américain: -2,5%
  • Or: -3,6%
  • Argent : -11,7%
  • Indice des marchés émergents MSCI: -5,5%

Le repli du groupe immobilier chinois Evergrande va probablement passer à l’histoire.

  • L’an dernier, la valeur de son action a perdu 89,3%.

Aux États-Unis, trois vedettes ont mordu la poussière:

  • Peloton, un fabricant d’appareils d’entraînement à domicile (Nasdaq: PTON): -76,4%
  • Robinhood, une application de courtage financier (Nasdaq : HOOD): -53,3%
  • Just Eat Takeaway.com, un service de livraison (Nasdaq: GRUB): -52,9%

­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous ici à notre infolettre gratuite InfoBref Matin – l’essentiel des nouvelles en 5 minutes ou en cliquant sur «Infolettres» en haut à droite.


Des fonds performants

Du côté des fonds, je remarque que:

  • le Sprott Énergie F a gagné 186,1%;
  • le 3iQ cryptoactifs mondiaux classe A (CAD) a gagné 123%.

Parmi les FNB:

  • le XEG iShares S&P/TSX énergie plafonné a gagné 83,7%;
  • le HBLK FNB de technologies Blockchain a gagné 65,5%.

Un mot sur les devises:

Sur le marché des changes, le grand gagnant de 2021 a été le dollar américain qui a gagné 6,4%.

La lire turque, au contraire, est la monnaie perdante de l’année: elle a perdu 44% de sa valeur.

  • Aux prises avec une inflation hors contrôle, le gouvernement Erdogan s’entête à maintenir les taux d’intérêt au plancher. 

[* À l’exception des indices et titres canadiens, les données dans ce texte sont exprimées en dollars américains.]

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

En 2021, les investisseurs ont préféré les fonds communs aux fonds négociés en bourse

Publié le 6 janv. 2022
En 2021, les investisseurs ont préféré les fonds communs aux fonds négociés en bourse

(Source: Unsplash)

  • Entre début janvier et fin novembre 2021, les investisseurs canadiens ont acheté pour 112 milliards $ de fonds communs de placement (FCP, souvent appelés fonds mutuels), soit plus du double du montant qu’ils ont investi dans des fonds négociés en bourse (FNB), selon l’Institut des fonds d’investissement du Canada.
  • Si la tendance s’est poursuivie en décembre, ce serait la première fois depuis 2017 que les Canadiens investissent davantage dans des fonds communs que des FNB. Selon Fabien Major, planificateur financier et conseiller en gestion de patrimoine chez Gestion de capital Assante à Montréal, des investisseurs ont été attirés par les rendements souvent supérieurs que procurent les fonds communs. 

«Il y a eu beaucoup de nouveaux investisseurs autonomes pendant la pandémie», nous explique Fabien Major, qui est aussi chroniqueur en finances personnelles pour InfoBref.

  • «Plusieurs ont réalisé de gros rendements en 2020 en investissant eux-mêmes dans certaines actions et certains FNB.
  • En 2021, certains d’entre eux ont probablement voulu transférer leurs gains dans des fonds plus diversifiés ou qui ne suivent pas un indice.»

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Il y a une nuance importante entre les FNB et les fonds communs, note Fabien Major. 

  • Beaucoup de FNB ne font que reproduire un indice et ne peuvent jamais le dépasser.
  • Certains fonds communs, eux, obtiennent de bien meilleurs rendements, comme certains fonds du secteur de l’énergie qui ont obtenu en 2021 des rendements supérieurs à 100%. 

Inversement, d’autres fonds communs peuvent avoir une performance moins bonne que celle des indices qui leur servent de référence.

Les FNB sont tout de même demeurés très populaires: les Canadiens y ont investi 53 milliards $ en 2021, ce qui est un nouveau record annuel pour cette catégorie d’investissement. 

­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous ici à notre infolettre gratuite InfoBref Matin – l’essentiel des nouvelles en 5 minutes ou en cliquant sur «Infolettres» en haut à droite.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Où investir en 2022? RBC propose ses 30 meilleures idées de titres internationaux

Publié le 5 janv. 2022
Où investir en 2022? RBC propose ses 30 meilleures idées de titres internationaux

(Photo: Unsplash)

  • Les analystes de RBC Dominion valeurs mobilières ont dressé un palmarès des 30 entreprises cotées en bourse dans le monde qu’ils jugent susceptibles de donner un bon rendement en 2022. 
  • 7 entreprises canadiennes figurent dans cette liste: Alimentation Couche-Tard (TSX: ATD), AltaGas (TSX: ALA), Brookfield Asset Management (TSX: BAM), Canadian Natural Resources (TSX: CNQ), Canadien Pacifique (TSX: CP), Gestion de parc de véhicules Element (TSX: EFN) et Telus (TSX: T).

Les autres suggestions de titres de RBC: 

Actions américaines

  • Alexandria Real Estate Equities (NYSE: ARE)
  • Amazon (NYSE: AMZN)
  • American International Group (NYSE: AIG)
  • ConocoPhillips (NYSE: COP)
  • CrowdStrike Holdings (NYSE: CRWD)
  • DuPont de Nemours (NYSE: DD)
  • Louisiana Pacific (NYSE: LPX)
  • M&T Bank (NYSE: MTB)
  • MasterCard (NYSE: MA)
  • R1 RCM (NYSE: RCM)
  • S&P Global (NYSE: SPGI)
  • The Mosaic (NYSE: MOS)
  • TransDigm Group (NYSE: TDG)
  • Twilio (NYSE: TWLO)
  • UnitedHealth Group (NYSE: UNH)
  • Vertex Pharmaceuticals (NYSE: VRTX)
  • Wesco International (NYSE: WCC)

­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous ici à notre infolettre gratuite InfoBref Matin – l’essentiel des nouvelles en 5 minutes ou en cliquant sur «Infolettres» en haut à droite.


Actions internationales

  • ASOS PLC (LSE: ASC)
  • Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (SIBE: BBVA)
  • British American Tobacco (LSE: BATS)
  • Genmab (Q: GMAB)
  • H&M Hennes & Mauritz (STO: HM)
  • Royal Dutch Shell (N: RDS)
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

2021, une excellente année pour les bourses canadienne et américaine

Publié le 3 janv. 2022
  • Le S&P/TSX, l’indice de référence de la bourse de Toronto, a augmenté l’an dernier de 22%. C’est sa meilleure performance depuis 13 ans: l’indice avait augmenté de 31% en 2009, juste après la crise financière de 2008. 
  • Aux États-Unis, l’indice S&P 500 a fait encore mieux: il a augmenté de 27% l’an dernier. Selon la firme américaine d’analyse financière Bespoke Investment Group, le rendement total de l’indice a dépassé 100% depuis la fin 2018. Il faut remonter à l’éclatement de la bulle Internet à la fin des années 1990 pour trouver une autre période où le rendement total du S&P 500 sur 3 ans a dépassé 100%.

Bourse: 40 sociétés canadiennes sont entrées en bourse cette année

Publié le 29 déc 2021
Bourse: 40 sociétés canadiennes sont entrées en bourse cette année

(Source: Gerd Altmann / Pixabay)

  • Au total, elles ont obtenu de cette façon 9,2 milliards $ en financement, ce qui, selon les stratèges de la Banque Scotia, serait un record pour des sociétés canadiennes depuis 1997. 
  • Mais le rendement moyen des actions de ces sociétés canadiennes récemment entrées en bourse est pour l’instant très décevant: à la veille de Noël, il n’était que de 0,7%. 

Les investisseurs n’ont donc, jusqu’ici, pas été gagnants dans ces entrées en bourse.

  • Par comparaison, le rendement moyen de l’indice principal de la bourse canadienne S&P/TSX, ajusté pour tenir compte des dates d’entrée en bourse des 40 sociétés, était, du début de l’année à la veille de Noël, de 8,1%, soit presque 12 fois plus.

Mais ces entrées en bourse ont généré des revenus intéressants pour les firmes financières qui ont aidé les sociétés à faire leur premier appel public à l’épargne.

  • Selon une analyse du Globe and Mail, parmi les 40 entreprises canadiennes arrivées en bourse cette année, 30 ont levé chacune au moins 50 millions $ en financement.
  • Cela a généré plus de 400 millions $ en frais de souscription pour des firmes financières.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

La bourse américaine devrait continuer sur sa lancée, croit JP Morgan

Publié le 28 déc 2021
  • Les analystes de la société financière américaine JP Morgan pensent que les records successifs atteints par les actions américaines cette année vont se poursuivre en janvier, alors que l’indice S&P 500 a atteint un nouveau record lundi. 
  • Les stratèges de JP Morgan restent très optimistes. Dans leur dernière note, ils soulignent les niveaux records des programmes de rachat d’actions des entreprises, et indiquent que les conditions d’une vente massive d’actions ne sont pas réunies pour le moment.

Après y avoir semé la zizanie, Reddit entrera en bourse

Publié le 16 déc 2021
Après y avoir semé la zizanie, Reddit entrera en bourse

(Source: Reddit)

  • Reddit, une plateforme web américaine qui comprend plus de 100 000 communautés de discussions, a déposé une demande d’introduction en bourse auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. 
  • Les babillards électroniques de Reddit, en particulier son fil de discussion WallStreetBets, ont largement contribué il y a quelques mois à gonfler les cours de certaines actions comme celles de GameStop et AMC. 

La croissance de Reddit a explosé cette année. 

  • Reddit a déclaré des revenus de 100 millions $US au dernier trimestre, soit trois fois plus qu’au même trimestre l’an dernier. 

Les actions «mèmes» expliquent en grande partie cette croissance.

Plusieurs investisseurs amateurs se sont récemment réunis sur Reddit pour aller à contre-courant: ils ont massivement acheté des titres d’entreprises au modèle d’affaires jugé dépassé par de plus gros investisseurs.

  • Ainsi, des titres comme ceux de la chaine de location de jeux vidéo GameStop (EB Games au Québec) ou de la chaine de cinémas AMC sont devenus des «mèmes» – des phénomènes qui font l’objet d’un très grand nombre de partages sur internet. 

Ces investissements massifs ont fait perdre beaucoup d’argent à certains investisseurs professionnels, notamment des fonds de vente à découvert habitués à miser sur la chute de ces titres. 

Reddit pourrait valoir 15 milliards $US lors de son introduction en bourse, selon une source de Reuters. 

  • En août, Reddit a été évaluée à 10 milliards $US dans le cadre d’une levée de capitaux. 
  • En janvier dernier (plus récents chiffres publiés), l’entreprise comptait 52 millions de membres actifs. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Après Lightspeed, au tour de Nuvei d’être attaquée par Spruce Point

Publié le 8 déc 2021
Après Lightspeed, au tour de Nuvei d’être attaquée par Spruce Point

(Source: Nuvei)

  • Nuvei (TSX: NVEI), une société de traitement des paiements électroniques basée à Montréal et dont la Caisse de dépôt et placement du Québec est actionnaire, est dans la ligne de mire de Spruce Point, un vendeur à découvert de New York.
  • Spruce Point parie sur la chute de l’action de Nuvei, tout comme il l’avait fait cet automne pour Lightspeed, une autre firme de technologie également basée à Montréal. Hier matin, Nuvei avait perdu environ 50% de sa valeur en bourse. 

La vente à découvert permet à un investisseur de réaliser un profit en pariant sur la baisse du prix d’une action, à condition que cette baisse se produise. C’est la spécialité de Spruce Point.

Dans un rapport de 119 pages, Spruce Point accuse Nuvei de plusieurs torts:

  • Le fondateur et PDG de Nuvei, Philip Fayer, aurait «embelli» ses diplômes et prétendu à tort être diplômé de l’Université Concordia.
  • Nuvei n’aurait pas une forte croissance organique (hors de ses acquisitions), mènerait des activités frauduleuses, et entretiendrait des relations avec des individus liés à des fraudes de type Ponzi. 
  • Nuvei ferait aussi affaire avec l’industrie du film pour adultes, ce qui serait incompatible avec les critères ESG que doivent respecter plusieurs fonds. 

Le titre de Nuvei pourrait perdre de 40 à 60% de sa valeur, estime le rapport.  

  • Avant sa publication, l’action de Nuvei valait mardi près de 123 $.
  • Mercredi matin, elle a chuté jusqu’à 60 $. 
  • Elle a terminé la journée de mercredi autour de 73 $, encore en baisse de 40% par rapport à son niveau de mardi.

En septembre, l’action de Lighspeed a perdu 20% dans les jours qui ont suivi une attaque similaire.

  • Spruce Point accusait Lightspeed d’exagérer le nombre de ses clients potentiels et de cacher le déclin de ses marges de crédit.

Depuis, le titre de Lightspeed (TSX: LSPD) a continué de perdre de la valeur, malgré quelques rebonds.

  • Alors qu’elle valait près de 123 $ en septembre, l’action vaut aujourd’hui un peu moins de 62 $.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Les fondateurs de Couche-Tard perdent du pouvoir

Publié le 7 déc 2021
Les fondateurs de Couche-Tard perdent du pouvoir

(Source: Alimentation Couche-Tard)

  • À compter d’aujourd’hui, les actions multivotantes de Couche-Tard sont converties en action ordinaires, à vote simple.  
  • Cette conversion entraine un changement important dans l’entreprise: elle limite le contrôle qu’exercent ses 4 cofondateurs. 

Cette conversion est déclenchée aujourd’hui par l’anniversaire de Jacques D’Amours, le plus jeune des cofondateurs: il célèbre son 65e anniversaire. 

  • En 1995, les fondateurs avaient mis en place une clause qui prévoyait la fin de la structure d’actions à deux catégories lorsque le plus jeune des fondateurs atteindrait 65 ans.

Les cofondateurs perdent aujourd’hui beaucoup de droits de vote sur les orientations futures de l’entreprise.  

  • Jusqu’à hier, les actions qu’ils détenaient leur donnaient 10 voix par action: ensemble, ils avaient deux tiers des voix.
  • Après la conversion, toutes les actions de Couche-Tard ne disposent que d’une seule voix par action: ensemble, ils ne représentent guère plus que 1 voix sur 5.

Les fondateurs perdent ainsi l’équivalent d’un droit de veto dans le cas où une autre entreprise proposerait un jour d’acheter Couche-Tard.

Couche-Tard est devenue l’une des plus grandes sociétés au Canada.

  • Fondée en 1980, elle a grandi en achetant d’autres entreprises, comme les dépanneurs Provi-Soir en 1997 et la chaine américaine de dépanneur Circle-K en 2003.
  • Aujourd’hui, sa capitalisation boursière est de 53 milliards $, ce qui en fait l’une des 20 plus grandes entreprises cotées à la Bourse de Toronto (TSX: ATD). 
  • Sur son site web, l’entreprise dit qu’emploie 124 000 personnes et exploite 14 200 magasins répartis dans 26 pays et territoires. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus