Vidéo

Facebook veut mettre de la pub partout, même dans la réalité virtuelle

Publié le 18 juin 2021
Facebook veut mettre de la pub partout, même dans la réalité virtuelle

(Source: Oculus)

  • Depuis avril, Facebook testait dans certains pays la diffusion de publicité à l’intérieur d’Instagram Reels, son outil qui permet de créer et d’éditer de courtes vidéos – et qui constitue la réplique directe de Facebook à TikTok. La période de test est terminée: Reels permet maintenant aux annonceurs de diffuser des publicités partout dans le monde.
  • Par ailleurs, Facebook va commencer à tester des publicités dans ses casques de réalité virtuelle Oculus, en commençant par les insérer dans le jeu de tir Blaston de Resolution Games. Facebook tire plus de 97% de ses revenus de la publicité.

Meilleurs produits TECHNO

Récepteurs de télé par Internet: les 3 modèles incontournables (notre essai)

Publié le 11 juin 2021
Alain McKenna
par Alain McKenna
Récepteurs de télé par Internet: les 3 modèles incontournables (notre essai)
  • La popularité de la diffusion en continu (streaming) a explosé pendant la pandémie. Outre Netflix, des applis vidéo comme Apple TV+ et Disney+ ont mené des millions de téléspectateurs à se tourner vers Internet pour trouver des séries télé inspirantes.
  • Le meilleur support pour visionner le contenu de ces applications est le téléviseur. Si votre téléviseur n’est pas connecté à Internet, y greffer un récepteur numérique est un moyen abordable d’accéder aux plateformes vidéo disponibles en ligne.

Amazon, Apple et Roku proposent des appareils de diffusion en continu et leur ont même ajouté, ces derniers temps, une commande vocale évoluée.

  • Ils donnent accès, par une connexion WiFi, à des centaines d’applications proposant du contenu webdiffusé ou même des jeux vidéo.
  • Il suffit de les brancher au port HDMI de son téléviseur pour voir leur contenu affiché sur grand écran.

À première vue, les appareils de ces trois marques ont des fonctionnalités similaires.

Mais, à l’usage, elles se différencient par des caractéristiques qui pourraient influencer votre décision d’achat.

Pour vous aider à faire le bon choix, InfoBref a testé les appareils des trois marques. Voici les principales conclusions de cet essai:


Apple TV 4K (édition 2021)

Apple vient tout juste de mettre en marché une nouvelle version de son Apple TV 4K. Il permet de parler directement à l’assistant vocal Siri via sa télécommande.

Les propriétaires d’un Apple TV 4K de génération précédente peuvent acheter la télécommande séparément, mais ils ne profiteront pas du nouveau processeur A12 qui rend un peu plus fluide la navigation d’une appli à l’autre.

  • POUR: la nouvelle télécommande est une belle amélioration | l’App Store pour Apple TV comprend à peu près toutes les applications souhaitées | l’achat de l’appareil comprend un an d’abonnement au service vidéo payant Apple TV+ | Apple Arcade ajoute un vaste catalogue de jeux vidéo amusants
  • CONTRE: prix élevé par rapport aux modèles concurrents | certains contenus ne sont pas accessibles, d’autres ne sont pas adaptés au marché québécois ou francophone

229$ (32 go) ou 249$ 64 go) sur le site d’Apple


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Fire TV Cube 4K d’Amazon

Le lecteur multimédia Fire TV Cube est le récepteur télé le plus complet de la gamme de produits Fire d’Amazon. C’est aussi le seul du lot à pouvoir être commandé par la voix via l’assistant Alexa sans avoir à passer par une enceinte connectée Echo (également d’Amazon).

L’interface Fire TV qui anime le Cube est dérivée du système Android. On peut y installer des applications tirées de la boutique d’Amazon mais également des applications de sources tierces, ce qui en fait un récepteur très apprécié des bidouilleurs à la recherche de service vidéo de contournement plus nichés.

  • POUR: Alexa comprend très bien le français et l’anglais mélangés | l’écosystème d’appareils connectés d’Amazon est le plus polyvalent sur le marché | le Cube offre le plus grand choix d’applications et de services connectés à l’heure actuelle
  • CONTRE: la compatibilité avec les services concurrents comme Google Play ou Apple Music est limitée | la collecte de données d’utilisation que fait Amazon n’est pas toujours claire

150$ sur Amazon


Voyez nos autres sélections de Meilleurs produits Techno publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous gratuitement à nos infolettres]


Roku Express 4K

Roku propose une plateforme de connexion vidéo qu’on retrouve dans des récepteurs connectés très abordables, et directement dans l’interface des téléviseurs de certains autres fabricants.

Le récepteur Express 4K est la plus récente version des récepteurs de Roku et probablement la meilleure, même si elle ne coûte que 50 $.

  • POUR: compatible avec l’affichage 4K HDR | sa boutique d’applications comprend tous les services concurrents (Apple TV, Disney+, Amazon Prime Video) et, en prime, une chaîne Roku qui offre gratuitement du contenu exclusif | le boîtier possède un port Ethernet qui permet de contourner les limites du WiFi
  • CONTRE: l’assistance vocale de Roku est médiocre | le contenu exclusif n’est pas offert en français | son guide-horaire pour la télé en direct est conçu pour le marché des États-Unis

50$ sur le site de Roku

Pour recevoir la sélection des Meilleurs produits Techno d’Alain McKenna chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin


Que sont les meilleurs produits? InfoBref vous recommande sous la rubrique Meilleurs produits Techno des produits qui ont fait l’objet d’un test par nos journalistes et/ou d’une analyse de tests effectués par des sources crédibles. Ces recommandations sont faites de façon objective et indépendante. Il se peut qu’InfoBref reçoive une commission si vous achetez un produit après avoir cliqué sur notre site. Cette pratique n’affecte en rien le jugement de nos journalistes ni leurs recommandations.
En savoir plus En savoir plus

Vidéo: les revenus de YouTube pourraient bientôt rattraper ceux de Netflix

Publié le 2 mai 2021
Vidéo: les revenus de YouTube pourraient bientôt rattraper ceux de Netflix
  • Dans son dernier rapport trimestriel, Alphabet, société mère de Google, a divulgué que YouTube avait généré 6 milliards $US en revenus publicitaires au premier trimestre cette année, contre 4 milliards $US durant le même trimestre l’an dernier. 
  • Si sa croissance se poursuit à ce rythme, YouTube pourrait générer 30 milliards $US de revenus cette année. Ce serait autant que Netflix, un autre géant de la vidéo, dont les revenus d’abonnement ont augmenté deux fois moins vite, au premier trimestre par rapport à l’an dernier, que les revenus publicitaires de YouTube.

Tendances MÉDIAS

Votre guide pour regarder les Oscars ce dimanche

Publié le 23 avr. 2021
Steve Proulx
par Steve Proulx
Votre guide pour regarder les Oscars ce dimanche

[image: lesslemon | Adobe Stock]

  • Avec un peu de retard, la 93e cérémonie des Oscars aura finalement lieu ce dimanche. Et ce ne sera pas une «soirée Zoom»: il y aura de vraies vedettes qui remettront de vraies statuettes devant un vrai gratin d’Hollywood.
  • On s’attend tout de même à une cérémonie qui sera à l’image de l’année qui vient de s’écouler: inédite. À quoi ressemblera la fête du cinéma, version pandémie?

L’année des plateformes de diffusion:

J’en parlais dans une récente chronique, l’année 2021 a bien sûr été marquée par les mesures sanitaires et par la fermeture des salles de cinéma. De nombreuses sorties de films ont par conséquent été repoussées.

Du coup, pour avoir des films à honorer, l’Académie des Oscars a dû modifier ses critères d’éligibilité.

Alors qu’un film devait avoir été présenté exclusivement au cinéma pendant au moins sept jours pour entrer dans la course, on a permis cette année aux films distribués uniquement en ligne de concourir.

Pour la première fois, on retrouve donc une quantité record de films en nomination qui n’ont jamais vu l’ombre d’une salle de cinéma. Netflix a raflé 35 nominations, et Amazon, 18.

2021 sera peut-être l’année où un film distribué en streaming remportera pour la première fois l’Oscar du meilleur film.

À quoi ressemblera la soirée?

Une partie de la cérémonie se tiendra au Dolby Theater, comme d’habitude, mais le gros du spectacle se déroulera à la gare Union Station de Los Angeles, réputée pour son architecture art déco. La gare a d’ailleurs accueilli plusieurs tournages dans le passé (The Way We Were, Blade Runner, The Dark Knight Rises).

En raison des restrictions sanitaires, seuls les nommés, leurs invités et les stars qui présenteront des prix seront dans la salle. La production du gala a tenu à démontrer ces derniers jours les efforts qui ont été déployés pour garder tout ce beau monde en santé.

On verra des masques, dit-on. Ils joueront même un rôle important dans cette soirée qui promet néanmoins d’être chic.

En revanche, il n’y aura aucune possibilité de recevoir son prix par Zoom. C’est une bonne chose: personne ne souhaite voir Anthony Hopkins en découdre avec la caméra de son iPad pendant qu’il fait ses remerciements.

Pour la troisième année consécutive, il n’y aura pas de maître de cérémonie. Le producteur de la soirée, le réalisateur Steven Soderbergh, promet une soirée des Oscars plus proche d’un film que d’un spectacle télévisé: l’ensemble sera tourné en 24 images par seconde, au format 16:9, avec des plans de caméras propres au 7e art.

Ça promet.

Découvrez les autres chroniques Tendances Médias de Steve Proulx, une de nos chroniques d’experts publiées chaque samedi dans InfoBref Matin

Au-delà de ces nouveautés, les Oscars se dérouleront sous le signe de la diversité:

  • C’est la première fois que deux acteurs d’origine asiatique sont en nomination pour l’Oscar du meilleur acteur, Steven Yeun et Riz Ahmed. Ahmed est aussi le premier acteur musulman à être en nomination pour ce prix.
  • Chloé Zhao (Nomadland) est la première femme d’origine chinoise en nomination pour la meilleure réalisation.
  • Pour la première fois, deux femmes sont en nomination dans la catégorie Meilleure réalisation.
  • L’actrice Yuh-Jung Youn (Minari) est la première actrice coréenne en nomination pour un rôle de soutien.
  • Viola Davis (Ma Rainey’s Black Bottom) est devenue l’actrice noire ayant reçu le plus de nominations aux Oscars (4 nominations).
L’actrice Viola Davis dans le film Ma Rainey’s Black Bottom [image: site de Netflix]

Hélas, encore cette année, aucun film canadien n’est parvenu à décrocher une place dans la catégorie Meilleur film international. Le film Rebelle de Kim Nguyen (2012) est le dernier à avoir reçu cet honneur.

Où regarder les Oscars?

La 93e cérémonie des Oscars sera présentée à CTV à 20h, à la télé ou en ligne.

Pour recevoir nos chroniques d’experts en politique, finances et techno chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Tendances MÉDIAS

Comment Netflix uniformise la façon de raconter des histoires

Publié le 19 mars 2021
Steve Proulx
par Steve Proulx
Comment Netflix uniformise la façon de raconter des histoires

[Image de la série Les tribus d’Europe. Crédit: Netflix]

  • Netflix avait écrit une page d’histoire l’an dernier en récoltant 24 nominations aux Oscars, un record. Le service de diffusion en continu fracasse cette année son record de l’an dernier avec 35 nominations, se propulsant ainsi loin devant les autres grands studios d’Hollywood.
  • Mais ce que Netflix change surtout, ces sont les histoires et la façon de les raconter.

Netflix et la course aux Oscars:

Oui, un vent de changement souffle sur Hollywood. En décrochant 35 nominations aux Oscars, dont 2 dans la catégorie du Meilleur film, Netflix s’impose comme la nouvelle superpuissance dans l’industrie du cinéma.

La conquête de Netflix est impressionnante. En 2014, la plateforme récoltait sa première nomination aux Oscars pour un documentaire sur la révolution égyptienne (The Square).

À peine sept ans plus tard, Netflix coiffe tous les autres grands studios au palmarès des nominations: plus du double des nominations décrochées par Amazon, son plus proche rival, et plus de quatre fois celles décrochées par Walt Disney et Warner Bros.

Bien entendu, la fermeture des cinémas pendant une bonne partie de 2020 a contribué à cette domination des plateformes numériques dans l’actuelle course aux Oscars.

Il n’empêche, le streaming en général et Netflix en particulier sont désormais aux premières loges du 7e art mondial. Et ce sera encore le cas après la pandémie.

Comme dirait l’autre: la game vient de changer.

Quel est l’impact de l’effet Netflix?

Les observateurs de l’industrie parlent depuis quelques années déjà de «l’effet Netflix», sans toutefois s’entendre sur une définition formelle du phénomène.

En ce qui me concerne, l’effet Netflix, c’est la mainmise d’une seule entreprise sur ce qu’on pourrait appeler la «culture mondialisée».

  • D’un côté, Netflix nous donne accès à des films et des séries provenant des quatre coins du monde: Allemagne, Corée du Sud, Russie, Turquie, France, Espagne, Afrique du Sud.
  • De l’autre, peu importe dans quel pays elles sont nées, les productions Netflix ont toutes un petit air américain.

Le film québécois Jusqu’au déclin, produit par Netflix et racontant le cauchemar d’un groupe de survivalistes, aurait pu avoir été tourné dans une forêt du Michigan avec des acteurs américains — sans changer une ligne au scénario.

La bagarre finale entre les deux protagonistes est d’ailleurs assez inédite dans le cinéma québécois; c’est toutefois la fin classique d’à peu près tous les films d’action américains depuis des décennies.

En fait, Jusqu’au déclin est un film américain tourné dans la langue de Félix Leclerc.

Découvrez les autres chroniques Tendances Médias de Steve Proulx, une de nos chroniques d’experts publiées chaque samedi dans InfoBref Matin

J’ai regardé récemment la série allemande Les tribus d’Europe. Une série post-apocalyptique classique qui s’adonne à se dérouler quelque part en Allemagne. Une série américaine, tournée dans la langue de Goethe.

J’ai regardé le film sud-coréen #Alive. Une histoire de zombies à la Walking Dead, mais avec des acteurs locaux. Je n’ai strictement rien appris de la culture sud-coréenne, j’ai seulement regardé un autre film de zombies.

Voilà ce qu’est pour moi l’effet Netflix. Un rouleau compresseur culturel d’une ampleur inégalée. Une machine à planter des histoires américaines aux quatre coins du monde, en les faisant passer pour des productions «internationales»…

Pour recevoir nos chroniques d’experts en politique, finances et techno chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

La startup montréalaise Livescale lève 2,5 millions $ et veut s’imposer comme plateforme de «liveshopping» de référence au Canada

Publié le 17 mars 2021
La startup montréalaise Livescale lève 2,5 millions $ et veut s’imposer comme plateforme de «liveshopping» de référence au Canada

(Source: Livescale)

  • Il s’agit d’une seconde ronde de financement pour Livescale depuis sa fondation en 2016. La somme récoltée doit servir à peaufiner sa plateforme de vente intégrée à la vidéo en ligne, et à étendre ses activités aux États-Unis et à l’Europe. L’entreprise veut obtenir un financement plus substantiel (de «série A») cet été.
  • Le «live shopping» consiste à vendre des produits directement à partir de vidéos diffusées en direct sur les réseaux sociaux. Le phénomène, encore méconnu au Canada, est déjà fort en Asie et en Europe.

On a peu de statistiques sur le magasinage vidéo en direct au Québec, mais cette pratique représente déjà un marché de plusieurs milliards de dollars ailleurs dans le monde.

  • Ici, ce sont surtout les pionniers du marketing numérique qui s’y intéressent pour le moment, mais c’est en train de changer, affirme en entrevue à InfoBref Virgile Ollivier, cofondateur et PDG de Livescale.
  • Livescale espère profiter de cet engouement naissant pour s’imposer comme la plateforme de référence au Québec et au Canada.
L’équipe de Livescale (Source: Livescale)

Le virage numérique s’est accéléré durant la pandémie. 

  • Il a forcé les détaillants à trouver de nouvelles avenues pour rejoindre plus directement une clientèle cible sur Internet, ajoute Virgile Ollivier.
  • «Dans le monde de l’après-Covid, il est difficile pour les petits commerçants de se démarquer en passant par les canaux traditionnels. Le liveshopping est une nouvelle expérience transactionnelle qui leur offre une meilleure visibilité auprès des consommateurs.»
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Le gouvernement fédéral a sous-estimé les sommes que pourrait rapporter une taxe sur la diffusion en ligne

Publié le 10 fév 2021
  • Le directeur parlementaire du budget calcule qu’imposer la taxe de vente fédérale (ou la taxe de vente harmonisée dans les provinces où elle s’applique) sur les services de diffusion en ligne étrangers présents au Canada rapporterait au moins 1,34 milliard $ sur cinq ans.
  • Or, dans son énoncé économique de novembre dernier, Ottawa a estimé les recettes d’une telle taxe sur cinq ans à 1,2 milliard $. Le gouvernement prévoit taxer les services en ligne dès cette année.

Entre Apple, Netflix et Disney, la plateforme pour télés connectées Roku continue de tirer son épingle du jeu

Publié le 6 janv. 2021
Entre Apple, Netflix et Disney, la plateforme pour télés connectées Roku continue de tirer son épingle du jeu

(Source: Roku)

  • L’année 2020 a été profitable pour Roku: elle a profité de la popularité de la vidéo sur demande pour tripler son nombre d’utilisateurs actifs, qui a franchi le cap des 50 millions à la fin décembre.
  • Contrairement à ses rivaux AppleTV+, Disney+ et Netflix, Roku ne produit pas de contenu original. Elle se positionne comme la principale plateforme connectée capable de regrouper tous ces services dans une seule interface unifiée.

Tendances MÉDIAS

Séries vidéo en ligne: ce qui nous attend sur nos écrans en 2021

Publié le 2 janv. 2021
Steve Proulx
par Steve Proulx
Séries vidéo en ligne: ce qui nous attend sur nos écrans en 2021
  • Le confinement imposé par la pandémie de Covid-19 a permis aux plateformes de diffusion en continu de faire le plein d’abonnés en 2020. Et ces plateformes concurrentes ne regardent pas à la dépense pour se tailler une part du gâteau.
  • Résultat: pour meubler ses soirées télé en 2021, le consommateur aura l’embarras du choix.

Voici ma sélection de séries à surveiller, par plateforme:

Sur Netflix

Selon certaines prévisions, Netflix pourrait investir cette année 19 milliards $US pour enrichir son offre.

Dans un contexte de rude concurrence, et alors que de nombreux ayants droit rapatrient sur leur propre plateforme des productions qui ont fait le succès de Netflix ces dernières années (Friends, The Office, Gossip Girl), le roi du streaming mise plus que jamais sur ses contenus originaux pour fidéliser ses 195 millions d’abonnés.

Au programme en 2021:

  • Lupin – Omar Sy (Intouchables) incarne un concierge au Musée du Louvre qui se lance sur les traces du célèbre Arsène Lupin en mettant sur pied un cambriolage ambitieux… pour venger la mort de son père. Dès le 8 janvier.
  • L’héritage de Jupiter – En achetant l’éditeur de comics Millarworld en 2017, Netflix voulait mettre la main sur un univers de superhéros pour rivaliser avec Marvel, qui appartient à Disney, et DC Comics, qui est dans le giron de WarnerMedia. La série L’héritage de Jupiter, tournée à Toronto et mettant en vedette Justin Theroux, fera défiler une ribambelle de nouveaux justiciers aux pouvoirs extraordinaires. À venir en 2021.

[Bande-annonce de Lupin]

Sur Disney+

Après un peu plus d’un an d’existence, la plateforme vidéo de Disney est parvenue à recruter 86 millions d’abonnés. Un exploit bien au-delà des attentes: Disney espérait 90 millions d’abonnés… à sa quatrième année! Il faut dire que le concurrent le plus sérieux de Netflix a un atout de taille dans sa manche: les univers de Marvel, de Pixar, de Star Wars… et de Disney.

  • Star Wars – Le succès de la série The Mandalorian n’était qu’un hors-d’œuvre: la célèbre galaxie très, très lointaine est en pleine expansion. Plus d’une dizaine de productions inspirées de l’univers de Star Wars débarqueront sur Disney+ dans les 24 prochains mois, dont la très attendue Obi Wan Kenobi, mettant en vedette Ewan McGregor dans le rôle-titre.
  • Marvel – Les superhéros de Marvel ne seront pas en reste. Une dizaine de productions est dans les cartons – dont WandaVision, dès le 15 janvier, qui apparaît comme la première sitcom de l’univers cinématographique de Marvel. Ce que ce sera? Une curiosité, assurément!

[Bande-annonce de WandaVision]

Découvrez les autres chroniques Tendances Médias de Steve Proulx, une de nos chroniques d’experts publiées chaque samedi dans InfoBref Matin

Sur Apple TV+

Annoncée pour cette année, Fondation est la série que tous les vrais amateurs de science-fiction attendent. Basée sur la trilogie du légendaire auteur Isaac Asimov, parue dans les années 50, elle mettra en vedette Lee Pace (Halt and Catch Fire) et Jared Harris (Chernobyl).

[Bande-annonce de Fondation]

Sur Ici Tou.tv

Jean-Carl Boucher (1981) découvrira qu’il est le dernier humain sur la planète… avant de rencontrer Maude. La comédie fantastique Félix, Maude et la fin du monde sera offerte à compter de mars 2021.

Sur Club illico

Nostalgique de la série Alfred Hitchcock présente…? Cet hiver, on aura droit à notre propre série d’anthologie provenant du sombre imaginaire de notre maître local du suspense, Patrick Senécal. Au menu de Patrick Senécal présente… dix histoires à faire frissonner, réalisées par Stéphane Lapointe (Tout sur moi).

Pour recevoir nos chroniques d’experts en politique, finances et techno chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus