Alain McKenna

Alain McKenna

Journaliste et chroniqueur Techno à InfoBref

Un des journalistes spécialisés en technologies les plus réputés au Québec, Alain a écrit pour La Presse, Le Journal de Montréal et Les Affaires. Il a collaboré aux émissions de télé La revanche des Nerdz et M. Net. Auteur de plusieurs livres, dont «Ça va arriver en 2021», il anime aussi le balado Une Tasse de Tech où il reçoit des entrepreneurs québécois.

Le PIB du Canada a connu une bonne croissance en janvier, après un recul de 5,4% sur l’ensemble de l’an dernier

Mis à jour il y a 17 h
  • L’économie canadienne redémarre plus vite que prévu. Le PIB canadien a augmenté de 0,5% en janvier, après une modeste hausse de 0,1% en décembre.
  • Selon Statistique Canada, cela signifie que l’impact économique de la deuxième vague de Covid-19 sera beaucoup moins important que celui de la première vague: le PIB canadien avait reculé de 7% puis de 11% en mars et avril dernier, au plus fort de la crise, avant de recommencer à croître à partir du mois de mai.

Surprise: la santé financière des Canadiens s’est améliorée durant les neuf premiers mois de l’an dernier

Mis à jour il y a 17 h
Surprise: la santé financière des Canadiens s’est améliorée durant les neuf premiers mois de l’an dernier

(Source: Unsplash)

  • La valeur moyenne du patrimoine des ménages canadiens a augmenté de 5,2% du début janvier à la fin septembre 2020. Sur cette période, selon Statistique Canada, il y a eu une augmentation à tous les niveaux de revenus et dans tous les groupes d’âge.
  • Les gens à faible revenu (+6,3%) et ceux âgés de moins de 35 ans (+7,7%) sont les groupes démographiques dont le patrimoine a pris le plus de valeur. Ce sont pourtant ceux qui ont subi le plus de pertes d’emploi en raison de la pandémie.

Trois facteurs expliquent l’amélioration généralisée de la santé financière des ménages canadiens:

  • la hausse de valeur prononcée de l’immobilier, bonne pour les propriétaires de logements;
  • la bonne performance de la bourse, bénéfique pour les gens qui détiennent des placements;
  • l’aide financière du gouvernement qui a dépanné les gens ayant perdu leur emploi durant la pandémie.

Sans aide gouvernementale, la valeur du patrimoine des ménages canadiens aurait quand même augmenté, mais de 3,6% au lieu de 5,2%.

L’aide gouvernementale a plus directement impacté les revenus.

  • Elle a surtout profité aux ménages à faible revenu. Grâce à elle, leur revenu disponible s’est accru de 34% en neuf mois.
  • Chez les ménages dont les membres sont âgés de moins de 35 ans – et dont certains ont reçu de l’aide gouvernementale, le revenu disponible a augmenté de 20%.

Le gouvernement a-t-il été trop généreux pendant la pandémie?

  • Statistique Canada observe que la valeur du soutien gouvernemental «a plus que compensé» pour les pertes encourues par les ménages qui ont été affectés négativement par la Covid-19.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

AFFAIRES en rafale

Mis à jour il y a 17 h
AFFAIRES en rafale

(Source: Spotify)

  • Spotify est en voie de surpasser Apple et de devenir la plateforme la plus populaire pour écouter des baladodiffusions, selon la firme d’analyse eMarketer: elle prédit que le service musical suédois comptera 28,2 millions d’abonnés à ses balados avant la fin de l’année, contre 28 millions pour Apple.
  • Canopy Growth (TSX: WEED) se prépare pour la légalisation du cannabis attendue aux États-Unis plus tard cette année: le producteur ontarien lance en sol américain une gamme de boissons gazeuses appelée Quatreau qui contient du cannabidiol (CBD), l’agent chimique non psychoactif contenu dans le cannabis.
  • La Banque Nationale et la Banque TD ont haussé de 25 points de base leur taux hypothécaire fixe à terme de cinq ans pour le porter à 1,64% – c’est une première hausse depuis janvier 2020.
  • Microsoft ajoute le chiffrement aux appels vidéo de son application Teams, ce qui devrait rendre cet outil plus sécuritaire et conforme aux normes de sécurité d’un plus grand nombre d’entreprises.

Interac va accélérer les virements et paiements électroniques des banques canadiennes

Mis à jour il y a 17 h
Interac va accélérer les virements et paiements électroniques des banques canadiennes
  • Paiements Canada, la société qui supervise les échanges financiers du secteur bancaire canadien, a choisi la société de paiement Interac pour créer une nouvelle plateforme transactionnelle. Le service Virement Interac, déjà offert par les grandes banques aux consommateurs canadiens, servira de base pour cette plateforme.
  • Elle rendra instantanés les virements interbancaires et le règlement de factures auprès d’une banque – des opérations qui, actuellement, prennent parfois plusieurs heures avant d’être approuvées. Les virements et paiements instantanés sont déjà la norme dans de nombreux pays, dont les États-Unis et le Royaume-Uni.

Le numéro 1 du paiement différé en ligne, une société suédoise qui vaut 40 milliards $, se prépare à une expansion internationale

Mis à jour il y a 17 h
Le numéro 1 du paiement différé en ligne, une société suédoise qui vaut 40 milliards $, se prépare à une expansion internationale

(Source: Klarna)

  • Klarna, fondée à Stockholm en 2005, s’est lancée dans l’offre de solutions de paiement différé en ligne dès 2010. C’était deux ans avant Affirm, leader américain du secteur du «payez plus tard». Affirm vaut 29 milliards $ à la bourse de New York.
  • Klarna compte déjà Ikea, Expedia, Samsung et Nike parmi ses nombreux clients. Mais l’entreprise voit plus loin: elle vient de boucler une ronde de financement de 1 milliard $US pour assurer sa croissance internationale, et rivaliser avec Affirm ainsi qu’avec l’Américaine AfterPay, l’autre gros joueur dans le créneau du paiement différé en ligne.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Guy Laliberté s’associe à Microsoft pour lancer Hanai World, une plateforme sociale de réalité virtuelle et augmentée destinée au monde du divertissement

Mis à jour il y a 23 h
Guy Laliberté s’associe à Microsoft pour lancer Hanai World, une plateforme sociale de réalité virtuelle et augmentée destinée au monde du divertissement

(Image Lune Rouge)

  • Annoncée aujourd’hui lors de la conférence Microsoft Ignite, Hanai World proposera des événements comme des concerts ou des spectacles sous forme de «réalité mixte»: le public pourra assister à ces événements en direct ou en différé, en personne ou à distance, en réalité virtuelle ou en réalité augmentée.
  • Pour y parvenir, Lune Rouge, l’entreprise de Guy Laliberté qui dirigera Hanai World, mise sur une technologie de Microsoft appelée Mesh qui ajoute la diffusion numérique à des événements en personne.

Il faudra des lunettes de réalité virtuelle ou augmentée pour accéder à Hanai World.

  • Les lunettes HoloLens de Microsoft sont présentement le seul appareil compatible. 
  • La plateforme Microsoft Mesh, sur laquelle repose Hanai World, compte élargir cette compatibilité à des lunettes vendues par d’autres fabricants.

Microsoft Mesh se présente comme une version de Teams en réalité mixte. Hanai World est le premier environnement qui utilisera cette technologie; mais Microsoft souhaite étendre l’utilisation de Mesh à d’autres domaines, comme le travail ou l’enseignement à distance.

La technologie existe enfin pour lancer Hanai World, a dit Guy Laliberté pour expliquer le moment choisi pour présenter son nouveau projet.

  • «Jusqu’à présent, aucune solution ne nous permettait de connecter les mondes physique et virtuel tout en préservant la qualité artistique souhaitée», a expliqué l’homme d’affaires montréalais.
  • «Avec la technologie 5G et l’infonuagique, les outils créatifs nécessaires pour aller de l’avant sont aujourd’hui disponibles et à portée de main.»

Il a profité du dévoilement pour inviter les artistes à soumettre leurs projets à Lune Rouge pour les intégrer à sa nouvelle plateforme.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

CE MARDI en rafale

Mis à jour il y a 23 h
CE MARDI en rafale

(Photo Aéroports de Montréal)

  • L’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal serait rebaptisé l’aéroport René-Lévesque s’il n’en tenait qu’à la Société Saint-Jean-Baptiste, qui a mis en ligne ce matin une pétition qui a déjà récolté plus de 17 000 signatures.
  • François Legault se prononcera demain à 17 h sur les mesures sanitaires qui s’appliqueront après la semaine de relâche (son intervention était initialement attendue pour aujourd’hui).
  • Bilan Covid: 588 nouveaux cas ont été enregistrés au cours des dernières 24 h. 628 Québécois sont actuellement hospitalisés, soit 16 de plus qu’hier.
  • Englobe, une entreprise de Québec spécialisée dans le traitement des sols et des matériaux et l’environnement, acquiert la firme de génie-conseil ontarienne Terraprobe, une transaction qui permettra à Englobe de prendre de l’expansion à l’extérieur du Québec.
  • Les États-Unis prennent des sanctions contre sept responsables et quinze entreprises russes liés à l’empoisonnement et à l’emprisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny.
  • Nigéria: les centaines d’adolescentes qui avaient été enlevées vendredi dernier dans leur pensionnat, dans le nord-ouest du pays, ont été libérées.

Les Québécois ne craignent pas de retourner magasiner en personne, mais ils préfèrent visiter moins de commerces

Publié avant-hier
  • Deux Québécois sur trois se disent peu ou pas du tout inquiets pour leur santé lorsqu’ils visitent un commerce, révèle un sondage du Conseil québécois du commerce de détail effectué le mois dernier.
  • En revanche, les mesures sanitaires mises en place forcent les consommateurs à changer leurs habitudes. Ainsi, quatre répondants sur cinq disent qu’ils préfèrent regrouper leurs achats afin de limiter leur nombre de sorties dans différents commerces.

Les grandes entreprises canadiennes demandent au gouvernement Trudeau de créer un équivalent de l’agence militaire américaine DARPA

Publié avant-hier
Les grandes entreprises canadiennes demandent au gouvernement Trudeau de créer un équivalent de l’agence militaire américaine DARPA

(Source: DARPA)

  • Le Conseil canadien des affaires, qui regroupe les 150 plus grandes entreprises du pays, a adressé hier une lettre ouverte à la ministre fédérale des Finances Chrystia Freeland. Elle lui demande de mettre sur pied une agence fédérale similaire à la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) créée en 1958 par l’Armée américaine. 
  • En 60 ans, DARPA a produit plusieurs inventions qui ont entre autres mené à la création d’Internet, du système GPS, des drones et des interfaces vocales.

L’agence que propose le Conseil stimulerait la recherche et le développement de nouvelles technologies au sein de la communauté scientifique canadienne. 

  • Elle pourrait se concentrer sur des secteurs à fort potentiel de rendement pour l’économie canadienne, comme l’agriculture, la santé et les énergies propres.

L’agence aiderait par la suite à commercialiser ces technologies en vue de créer des entreprises innovantes à forte croissance.

Le développement de propriété intellectuelle devrait figurer en tête des priorités de cette agence et du gouvernement, s’il souhaite relancer durablement l’économie nationale, ajoute le Conseil. 

La propriété intellectuelle est une des faiblesses récurrentes de l’économie canadienne.

  • Le Canada est 17e sur 131 pays dans le monde pour le nombre de brevets obtenus annuellement, selon l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.
  • Il arrive au 22e rang en termes de richesse générée par les brevets obtenus.

«Le Canada doit se fixer des objectifs clairs en matière d’innovation, afin d’aider la recherche scientifique à améliorer la performance économique du pays», résume le Conseil dans sa lettre ouverte.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

La lettre annuelle de Warren Buffett est optimiste pour l’économie américaine en général et Berkshire Hathaway en particulier

Publié avant-hier
La lettre annuelle de Warren Buffett est optimiste pour l’économie américaine en général et Berkshire Hathaway en particulier

Warren Buffett (Source: Wikimedia)

  • Warren Buffett a publié samedi sa lettre annuelle, un événement prisé des investisseurs vu le succès qu’il a connu au fil des ans. 
  • «Ne pariez jamais contre les États-Unis», écrit-il dans sa lettre cette année pour traduire son optimisme. L’investisseur de 90 ans insiste par ailleurs sur les vertus de la patience pour justifier le peu de transactions qu’a conclues l’an dernier sa société Berkshire Hathaway.

Berkshire Hathaway (NYSE: BRK) a l’an dernier racheté pour 4,7 milliards $US de ses propres actions – selon Warren Buffett, les investisseurs sous-estiment la valeur réelle du groupe.

Quatre entreprises forment ce que Buffett appelle les «joyaux de la couronne» qui, selon lui, assureront la croissance de Berkshire Hathaway pour les années à venir:

  • sa participation dans Apple, à hauteur de 120 milliards $US;
  • la compagnie ferroviaire américaine BNSF, filiale à part entière de Berkshire Hathaway;
  • Berkshire Hathaway Energy, un consortium détenu à 90% par Berkshire qui regroupe de nombreux petits producteurs et distributeurs d’énergie renouvelable; et
  • BHSI, sa filiale à part entière spécialisée dans l’assurance.

Buffett recommande aux investisseurs de s’intéresser aux industries dans lesquelles opèrent ces entreprises, car leur potentiel de croissance est grand.

Des critiques ont déploré que Buffett: 

  • n’émette aucun commentaire dans sa lettre annuelle sur l’élection de Joe Biden ni sur le contexte politique difficile aux États-Unis; et
  • ne dise rien non plus sur les enjeux sociaux comme l’égalité hommes-femmes et la représentativité des groupes sociaux minoritaires au sein des entreprises dans lesquelles il investit.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

AFFAIRES en rafale

Publié avant-hier
AFFAIRES en rafale

(Source: Google)

  • Google Workspace, anciennement G Suite, s’adapte au télétravail: ses utilisateurs pourront plus facilement indiquer leurs disponibilités dans leur agenda, participer à des conférences vidéo en utilisant plus d’un seul appareil informatique à la fois, et interagir avec la commande vocale Google Assistant pour Workspace – qui quitte officiellement le mode bêta.
  • La Société québécoise du cannabis (SQDC) a dégagé au cours des trois mois se terminant le 2 janvier dernier un bénéfice de 23 millions $, soit le double du trimestre précédent.
  • Torstar, éditeur de 70 périodiques canadiens dont le Toronto Star, compte ouvrir plus tard cette année – quand la loi le permettra – un casino en ligne où les internautes pourront prendre des paris sportifs, et dont les profits serviront à financer ses médias imprimés.
  • Walmart a recruté deux ex-économistes de la société bancaire américaine Goldman Sachs pour diriger une nouvelle filiale dont l’objectif est d’offrir des services bancaires à ses clients, une stratégie qui pourrait mener Walmart à concurrencer les grandes banques américaines.

Instagram ajoute à son application des «Live Rooms»: des salles de conférence qui tentent de rivaliser avec Clubhouse

Publié avant-hier
Instagram ajoute à son application des «Live Rooms»: des salles de conférence qui tentent de rivaliser avec Clubhouse

(Source: Facebook)

  • Ces Live Rooms permettent à un maximum de quatre personnes d’animer en même temps une diffusion vidéo que leurs abonnés peuvent visionner et commenter en direct. Les animateurs peuvent bloquer des utilisateurs ou supprimer des commentaires indésirables à tout moment, pour éviter que les discussions ne dérapent.
  • Facebook, à qui appartient Instagram, réplique ainsi à la populaire application Clubhouse, qui propose une formule similaire – sous forme sonore uniquement – de conférences en direct où plusieurs personnes peuvent discuter devant un public virtuel.