Amazon

Shopify ridiculise Amazon sur twitter

Publié le 8 mars 2021
  • Le géant canadien du commerce électronique Shopify a lancé sur Twitter ces derniers jours une série de billets critiquant de façon humoristique Amazon. Ils lui reprochent de souvent mettre en vente, sous son enseigne bon marché Amazon Basics, des produits qui imitent en tout point les caractéristiques d’articles populaires sur sa plateforme, mais vendus par des tiers. 
  • Shopify a débuté sa série de publications en partageant le billet du fabricant de sacs de voyage Peak Design: Peak a découvert un sac pour caméra numérique Amazon Basics qui semble identique à un de ses propres sacs pour appareil photo.

Les géants technos ont connu une année 2020 record

Publié le 3 fév 2021
Les géants technos ont connu une année 2020 record
  • Apple, Alphabet (Google), Amazon et Facebook ont tous généré des profits records en 2020. À eux quatre, ils ont vu leur bénéfice augmenter de 20% par rapport à 2019.
  • Le virage numérique dont on parle tant depuis un an en raison de la pandémie pourrait leur être tout aussi bénéfique en 2021.

Des profits combinés de 155 milliards $US: c’est ce qu’ont généré ensemble Apple, Alphabet, Amazon et Facebook l’an dernier.

  • Les deux années précédentes, en 2018 et 2019, leurs profits étaient plutôt d’environ 120 milliards $US.

Apple demeure la plus profitable de ces quatre sociétés technos américaines.

  • Elle a engrangé à elle seule un profit record d’un peu plus de 60 milliards $US en 2020.
  • Amazon et Facebook ont aussi augmenté leur profit l’an dernier, tandis que celui d’Alphabet est plutôt stable depuis trois ans.

Cela explique sans doute pourquoi Alphabet coupe, ces jours-ci, dans ses activités de jeu vidéo (Stadia), de réalité virtuelle (Insight VR) et d’accès à Internet par ballons (Loon).

  • Ces trois divisions étaient déficitaires.
  • Même les services infonuagiques de Google ne sont pas rentables: ils ont perdu 6 milliards $US, l’an dernier. C’est la première fois que Google publie des données financières spécifiques à cette division.

L’année 2021 sera au moins aussi bonne, sinon meilleure pour les technos, prévoient les analystes.

  • Partout dans le monde, les entreprises poursuivent leur virage vers l’infonuagique et la vente en ligne, deux créneaux dominés par Google, Amazon, Facebook et Microsoft.
  • De leur côté, les consommateurs sont plus friands que jamais de services numériques par abonnement. C’est positif pour des fournisseurs de contenu comme Netflix ou Disney, mais encore plus pour Apple qui vend, en plus du contenu, des appareils qui permettent d’y accéder.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Jeff Bezos annonce qu’il quittera le poste de PDG d’Amazon au courant de l’été

Publié le 2 fév 2021
Jeff Bezos annonce qu’il quittera le poste de PDG d’Amazon au courant de l’été

Jeff Bezos (Source: Twitter)

  • Le fondateur d’Amazon a annoncé son intention de céder son poste de PDG à Andy Jassy, président de la division des services infonuagiques d’Amazon (AWS) d’ici le troisième trimestre de cette année.
  • Jeff Bezos demeurera président du conseil d’administration de l’entreprise qu’il a fondée en 1995. Dans son nouveau rôle, il prévoit se concentrer davantage sur la mise en marché de nouveaux produits, et sur de nouvelles initiatives de grande envergure.

Amazon va ouvrir au Québec un nouveau centre de tri et trois centres de livraison

Publié le 19 janv. 2021
Amazon va ouvrir au Québec un nouveau centre de tri et trois centres de livraison

(Photo Amazon)

  • Aux 500 personnes qui travaillent déjà dans le centre de tri d’Amazon à Longueuil, ouvert à la fin de l’an dernier, s’ajouteront 500 autres employés dans un second entrepôt. Il sera situé à Coteau-du-Lac, en Montérégie, et entrera en service plus tard cette année.
  • Amazon ouvrira également d’ici 2022 deux centres de livraison à Laval et un troisième à Lachine, au sud-ouest de Montréal, d’où partiront les colis achetés sur son site par les consommateurs québécois.

Québec va confier ses données à Amazon et Microsoft parce qu’aucun hébergeur québécois n’a été certifié à temps

Publié le 11 janv. 2021
  • Le ministre délégué de la Transformation numérique, Éric Caire, doit annoncer bientôt le choix des fournisseurs de solutions informatiques qui seront utilisés par le Gouvernement du Québec.
  • Au moment de la sélection, dit à InfoBref l’expert en cybersécurité Steve Waterhouse, aucune plateforme infonuagique québécoise n’avait le niveau de sécurité requis pour être choisi par le gouvernement.

La sécurité des données gouvernementales est une des priorités dans le choix des fournisseurs.

 «Il existe trois plateformes infonuagiques québécoises, explique Steve Waterhouse. Des trois, seule celle de Micro Logic est conforme aux normes exigées par Québec. Mais elle a obtenu cette certification à la toute dernière minute.».

Éric Caire souhaitait confier une partie importante des contrats à des entreprises québécoises.

  • Or, les fournisseurs d’hébergement numérique choisis par Québec, même si ce sont des entreprises à propriété québécoise, peuvent n’être que des revendeurs des solutions étrangères comme Amazon Web Services et Microsoft Azure, les deux plus grosses sur le marché.
  • «Au moins, ces deux plateformes garantissent à Québec que les plateformes sont sécuritaires physiquement et virtuellement», ajoute Steve Waterhouse.

Amazon et Microsoft ont récemment investi des millions de dollars pour construire des centres de données au Québec. 

  • Les données du gouvernement pourront donc être hébergées sur des serveurs situés dans la province.
  • Ce sont les lois canadiennes qui dictent la façon dont ces données doivent être protégées et partagées, et non les lois des États-Unis, où les deux géants ont leur siège social.

Micro Logic, de Québec, a elle aussi investi des millions de dollars dans une infrastructure infonuagique entièrement québécoise. Elle est déçue du choix qui sera annoncé. 

Selon son PDG Stéphane Garneau, Québec joue sur les mots.

  • En entrevue au Journal de Montréal, il soutient que «acheter le [nuage] Amazon d’un fournisseur québécois, ce n’est pas acheter québécois».
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Après Google et Apple, Amazon suspend le compte du réseau social Parler

Publié le 10 janv. 2021
  • À partir d’aujourd’hui, Amazon cesse d’héberger dans son service infonuagique les données du réseau social Parler, ce qui devrait l’empêcher de fonctionner pendant au moins quelques jours.
  • À la suite de la prise d’assaut du Capitole, le réseau social Parler, prisé par les partisans de Donald Trump, a été accusé de relayer des appels à la violence. Google et Apple l’ont déjà retiré de leur boutique de téléchargement d’applications.

L’impact d’Amazon, selon Bloomberg: une baisse du salaire des employés d’entrepôts

Publié le 17 déc 2020
L’impact d’Amazon, selon Bloomberg: une baisse du salaire des employés d’entrepôts

(Photo Amazon)

  • Amazon emploie plus d’un million de personnes dans le monde et elle ne cesse d’embaucher du nouveau personnel.
  • Son effet sur les salaires est important – et, de façon générale, il est négatif: le revenu des employés d’entrepôts recule en moyenne de 6% dans les deux années qui suivent l’ouverture d’un entrepôt d’Amazon dans leur région, révèlent des statistiques du Bureau américain du Travail.

L’agence de presse Bloomberg a analysé les statistiques salariales dans 68 pays où Amazon possède des entrepôts

Vu l’importance de ses activités commerciales, quand Amazon inaugure des installations dans une région, l’entreprise devient rapidement un des plus importants gestionnaires d’entrepôt de la région, sinon le plus important.

Dans les régions où les salaires sont bas, l’arrivée d’Amazon coïncide avec une hausse du salaire moyen des travailleurs en entrepôt. 

Mais dans les régions où les salaires sont plus élevés, l’effet est inverse: le salaire moyen des travailleurs baisse. 

  • Or, ces régions correspondent au cas le plus fréquent.
  • Il faut ensuite attendre des années avant que le salaire moyen des employés d’entrepôts ne revienne à ce qu’il était avant l’arrivée d’Amazon, conclut Bloomberg.

Amazon nie catégoriquement ces conclusions. Selon l’entreprise, elles vont «à l’encontre de 50 ans de pensée économique: on ne peut pas embaucher davantage de personnel en le payant moins [que le reste de l’industrie]».

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

La NASA ajoute Blue Origin, une société appartenant au PDG d’Amazon, à ses fournisseurs de fusées pour envoyer des satellites en orbite

Publié le 17 déc 2020
La NASA ajoute Blue Origin, une société appartenant au PDG d’Amazon, à ses fournisseurs de fusées pour envoyer des satellites en orbite

(Source: Blue Origin)

  • Blue Origin, la société créée par Jeff Bezos qui conçoit des fusées orbitales, pourra fournir des fusées New Glenn à des missions non-habitées de la NASA.
  • Les fusées New Glenn sont encore en développement, mais le fait qu’elles pourront être réutilisées jusqu’à 25 fois promet de réduire sensiblement le coût de lancement de chaque satellite.

À partir de deux photos de vous, Amazon peut créer un avatar et vous vendre des vêtements sur mesure

Publié le 16 déc 2020
À partir de deux photos de vous, Amazon peut créer un avatar et vous vendre des vêtements sur mesure

(Source: Amazon)

  • Amazon a mis en ligne une nouvelle gamme appelée «Made for You» qui comprend des vêtements faits sur mesure à partir des mensurations et de photos d’un internaute.
  • La gamme ne propose pour le moment que des chandails, mais Amazon compte rapidement élargir son offre, et demande déjà l’avis de ses clients sur les types de vêtements qu’ils souhaitent voir ajouter à son catalogue.

BlackBerry et Amazon créent une ingénieuse plateforme de collecte et d’analyse en temps réel des données provenant des véhicules connectés

Publié le 1er déc 2020
BlackBerry et Amazon créent une ingénieuse plateforme de collecte et d’analyse en temps réel des données provenant des véhicules connectés

La plateforme BlackBerry IVY

  • Appelée BlackBerry IVY, cette plateforme permettra aux fabricants d’accroître leurs revenus en proposant aux automobilistes des services connectés adaptés à leur contexte.
  • Ces services pourraient prendre diverses formes, allant de conseils pour améliorer la conduite quand les conditions routières sont médiocres à la réservation d’un espace de stationnement en route vers la destination.

Amazon ajoute une pharmacie virtuelle complète à son site web et son application mobile aux États-Unis

Publié le 17 nov. 2020
Amazon ajoute une pharmacie virtuelle complète à son site web et son application mobile aux États-Unis

(Source: Amazon)

  • Amazon Pharmacy remplira les prescriptions que les acheteurs pourront payer eux-mêmes ou via leur assurance médicale.
  • Les clients du service Prime auront droit à des rabais sur plusieurs des quelque 50 000 produits pharmaceutiques de marque générique qui figurent au catalogue.

Au tour d’Amazon d’être dans la mire de l’Union européenne pour sa position dominante dans le commerce électronique

Publié le 10 nov. 2020
  • Le double rôle d’Amazon, qui est à la fois une plateforme d’achat et un vendeur de produits sur cette même plateforme, lui donnerait un avantage injuste envers les autres détaillants.
  • La Commission européenne s’inquiète aussi de la façon dont Amazon détermine quels produits peuvent être achetés directement d’un seul clic par les visiteurs sur son site.