Jetons non fongibles (JNF, NFT en anglais)

Nouvelles, annonces, données, tendances et débats concernant les jetons non fongibles (JNF), connus aussi sous l’abréviation anglaise de NFT pour non-fungible token. Un JNF est une sorte de certificat numérique unique qui peut attester l’authenticité d’un contenu numérique (la version originale d’une image ou d’un son, par exemple).
[voir aussi: Bitcoin, Cryptomonnaies, Ethereum, Monnaie numérique]

Walmart se prépare à vendre des biens virtuels dans le métavers

Publié le 17 janv. 2022
Walmart se prépare à vendre des biens virtuels dans le métavers

(Source: Walmart Canada)

  • Le géant du commerce de détail a récemment déposé plusieurs nouvelles marques auprès du Bureau américain des brevets et des marques de commerce.
  • Ces marques révèlent les intentions de Walmart de concevoir et vendre divers biens virtuels sous la forme de jetons non fongibles (JNF), et de créer sa propre cryptomonnaie. 

Walmart avait récemment indiqué que l’entreprise envisageait de vendre des produits sous la forme de JNF, et de créer sa propre monnaie virtuelle qui servirait à acheter ses propres produits. 

  • Les demandes d’enregistrement déposées à la fin du mois dernier sont donc signe que Walmart concrétise ses intentions. 

D’autres grandes entreprises se sont récemment lancées dans les JNF

L’engouement pour ces certificats numériques, qui établissent qui est propriétaire d’un bien, se fait particulièrement sentir depuis que Facebook a changé de nom pour Meta et que l’entreprise a manifesté son intention de développer le métavers

Nike a déposé en novembre dernier plusieurs marques pour vendre des chaussures virtuelles. 

  • L’équipementier sportif s’est aussi associé à la plateforme de jeux vidéo Roblox pour y construire un monde virtuel appelé Nikeland.

D’autres marques, comme Adidas, Gap, Under Armor, Dolce & Gabbana et Gucci ont aussi récemment commencé à vendre des produits en format virtuel.  

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

JNF: la vente aux enchères de Quentin Tarantino débute aujourd’hui

Publié le 17 janv. 2022
JNF: la vente aux enchères de Quentin Tarantino débute aujourd’hui

(Source: Secret Network)

  • Le réalisateur américain met aux enchères, sous forme de jetons non fongibles (JNF ou NFT), des scènes inédites et des pages du scénario de son célèbre film Pulp Fiction (Fiction pulpeuse). 
  • La vente doit se terminer le 31 janvier. 

Or, Miramax, la société qui a produit le film en 1994, s’y oppose et poursuit Tarantino pour violation des droits d’auteur. 

  • Leurs avocats s’affrontent sur la légitimé des jetons mis aux enchères. 

L’industrie du divertissement suit cette bataille juridique avec attention, selon le Wall Street Journal

  • D’autres affaires similaires sont à prévoir à cause de la popularité grandissante des JNF
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Samsung permettra d’acheter et d’afficher des JNF sur ses téléviseurs

Publié le 5 janv. 2022
Samsung permettra d’acheter et d’afficher des JNF sur ses téléviseurs

(Source: Samsung)

  • Le géant sud-coréen de l’électronique a dévoilé ses modèles 2022 de téléviseurs intelligents. Ils sont dotés d’une plateforme pour acheter, échanger et afficher des œuvres d’art numériques détenues sous la forme de jetons non fongibles (JNF, ou NFT en anglais).  
  • Samsung devient ainsi le premier grand fabricant de téléviseurs à offrir des fonctionnalités spécifiques aux JNF. 

Le premier message texte de l’histoire vendu aux enchères pour 156 000 $

Publié le 22 déc 2021
Le premier message texte de l’histoire vendu aux enchères pour 156 000 $

(Source: Unsplash)

  • Le premier message texte SMS de l’histoire, envoyé en 1992 par l’entreprise britannique de télécommunications Vodafone, a été vendu hier pour 107 000 euros (environ 156 000 $). Ce message relayait les 15 caractères de «Merry Christmas» (Joyeux Noël).
  • L’acheteur a acquis le message texte sous la forme d’un jeton non fongible (JNF, ou NFT en anglais), un actif numérique crypté.

Nike veut vendre des chaussures… qui n’existent pas

Publié le 14 déc 2021
Nike veut vendre des chaussures… qui n’existent pas

Une chaussure virtuelle commercialisée par RTFKT (Source: RTFKT)

  • L’équipementier sportif Nike a acheté la startup RTFKT (prononcé «artefact»), qui crée des chaussures et des vêtements virtuels sous la forme d’actifs numériques cryptés appelés jetons non fongibles (JNF, ou NFT en anglais).   
  • Nike fait ainsi un deuxième pas dans l’univers virtuel du métavers: le géant du vêtement y avait déjà mis un pied le mois dernier en créant son propre espace virtuel dans le jeu Roblox. 

RTFKT vend aussi des avatars, dont certains exemplaires se vendent plusieurs milliers de dollars. 

  • Fondée l’an dernier, la startup a obtenu au printemps un investissement de 8 millions $US, ce qui avait porté sa valorisation à 33 millions $US. 
  • Depuis le début de l’année, elle a réalisé des ventes de 100 millions $US. 

Avec cette acquisition, Nike veut «accélérer sa transformation digitale», selon ce qu’a indiqué John Donahoe, PDG de l’entreprise américaine.

Nike pourrait choisir de commercialiser des chaussures à la fois en versions physique et virtuelle. 

  • Certaines chaussures vendues par RTFKT sont vendues à la fois sous forme de JNF/NFT et de chaussures réelles. 
  • Les chaussures virtuelles peuvent être vues avec des lunettes de réalité augmentée, ou utilisées par des avatars dans des univers entièrement virtuels (métavers).

D’autres marques de vêtements et accessoires ont récemment investi dans le commerce numérique. Par exemple:

  • Adidas a investi 1,6 million $US pour acquérir un terrain virtuel dans le jeu The Sandbox.
  • Dolce & Gabbana a vendu cet automne des vêtements virtuels sous forme de JNF.
  • Gucci vend des répliques virtuelles de certains produits dans des jeux comme Fortnite. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Le code source du World Wide Web est mis aux enchères

Publié le 16 juin 2021
Le code source du World Wide Web est mis aux enchères

(Source: Unsplash)

  • L’informaticien Tim Berners-Lee, un des principaux inventeurs du web en 1989, a mis aux enchères le code source qu’il avait rédigé à l’époque pour l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (Cern).
  • La mise aux enchères, organisée par le cabinet Sotheby’s, se fait sous la forme d’un jeton non fongible (NFT), un actif numérique qui comprend le code source original, une visualisation animée, une lettre écrite par Berners-Lee, et une affiche numérique des fichiers originaux. La vente aux enchères débute à 1000 $. Elle se déroulera du 23 au 30 juin.  

L’engouement actuel envers les jetons non fongibles est exagéré, mais leur technologie est là pour rester, selon un expert québécois en cryptomonnaie

Publié le 28 mars 2021
L’engouement actuel envers les jetons non fongibles est exagéré, mais leur technologie est là pour rester, selon un expert québécois en cryptomonnaie

(Source: Unsplash)

  • Des tweets et des images tirées du web qui rapportent des millions de dollars à leurs créateurs grâce à une mise aux enchères: ce n’est qu’un effet de nouveauté provoqué par l’émergence toute récente des jetons non fongibles, ou NFT.
  • La technologie derrière ce phénomène, elle, est là pour rester parce qu’elle répond à un besoin de plus en plus important lié à l’économie numérique, assure Martin Lalonde, fondateur d’Investissement Rivemont, premier gestionnaire de portefeuille au Canada à avoir lancé un fonds de placement lié aux cryptomonnaies.

Les NFT certifient de façon numérique la propriété d’un actif intangible, un peu comme un acte notarié imprimé certifie la propriété d’un objet physique, explique à InfoBref Martin Lalonde.

Les NFT reposent sur une technologie propre à la cryptomonnaie Ethereum et appelée «contrats intelligents».

Ces contrats inscrivent dans un registre public – ce qu’on appelle la «chaîne de blocs» de l’Ethereum – le nom des parties impliquées dans une transaction précise. Ils permettent d’identifier le propriétaire d’un bien numérique, comme un fichier Jpeg ou un tweet. 

> Pour aller plus loin: Que sont les NFT et pourquoi valent-ils soudain des millions de dollars? – voici l’essentiel

Cette technologie peut apporter des bénéfices importants à certains secteurs de l’économie numérique, comme la création artistique et le jeu vidéo. C’est ce qui explique l’engouement démesuré dont elle est l’objet actuellement, ajoute Martin Lalonde.

  • «Est-ce qu’une vidéo de 3 secondes publiée sur YouTube vaut réellement plusieurs centaines de milliers de dollars? C’est certainement exagéré.»
  • «Mais on voit souvent ce genre de phénomène avec les nouvelles technologies: il y a un emballement exagéré au début, puis on finit par découvrir leur véritable valeur à plus long terme.»

L’Ethereum et le bitcoin se distinguent de plus en plus dans les rôles que ces cryptomonnaies pourraient jouer à long terme.

  • Les partisans du bitcoin le voient remplacer l’or comme valeur refuge pour l’économie numérique de demain, et le considèrent donc comme un placement.
  • L’Ethereum est plutôt perçu comme un outil de certification pour des transactions importantes, comme l’achat de biens numériques de grande valeur.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Alchemy, la startup derrière l’émergence des jetons non fongibles (NFT), voit la demande envers ses services exploser

Publié le 22 mars 2021
Alchemy, la startup derrière l’émergence des jetons non fongibles (NFT), voit la demande envers ses services exploser

Un exemple de créations numériques associées à un jeton non fongible (Source: CryptoPunks)

  • Alchemy a mis au point, à partir de la cryptomonnaie Ethereum, la solution de chaîne de blocs la plus utilisée par les différents émetteurs de jetons non fongibles (connus sous leur abréviation anglaise NFT). Ces jetons sont ce qui permet d’attribuer la propriété de créations numériques comme celles qui sont mises aux enchères pour des millions de dollars depuis quelques mois. 
  • Fondée à San Francisco en 2017, la jeune pousse dit que les transactions effectuées sur sa plateforme ont été multipliées par 54 depuis août dernier. La valeur de toutes ces transactions dépasse désormais 25 milliards $US, selon Alchemy.

Que sont les NFT et pourquoi valent-ils soudain des millions de dollars? – voici l’essentiel

Publié le 8 mars 2021
Que sont les NFT et pourquoi valent-ils soudain des millions de dollars? – voici l’essentiel

L’œuvre numérique mise en vente par l’artiste canadienne Grimes (Source: Twitter)

  • La semaine dernière, l’artiste visuelle canadienne Grimes a vendu des œuvres d’art numériques sur Internet pour 7,6 millions $. Quelques jours plus tard, le cofondateur de Twitter Jack Dorsey a récolté 3 millions $ en mettant son premier tweet aux enchères.
  • Dans les deux cas, la transaction a pu être effectuée grâce à une nouvelle technologie inspirée de la cryptomonnaie appelée non-fongible token (NFT), ou «jeton non fongible». Cette technologie assure l’authenticité des biens numériques, ce qui en fait un outil prometteur pour les créateurs de biens numériques – comme des artistes – qui veulent garantir la valeur de leurs créations.

Les jetons non fongibles éliminent le principal problème lié à la valeur des biens numériques: est-ce l’original, ou une simple copie?

Qu’il s’agisse d’une œuvre artistique, d’un tweet ou d’un article virtuel tiré d’un jeu vidéo, un bien numérique est, en fin de compte, un fichier informatique.

  • Il est facile à dupliquer, ce qui réduit grandement sa valeur réelle puisque n’importe qui peut s’en approprier sa propre copie.

Un jeton non fongible est une technologie d’authentification qui rend un bien numérique inviolable, et donc unique. 

  • Chaque jeton est doté d’un identifiant unique qui le différencie des autres. 
  • Même s’il est possible de reproduire une œuvre numérique dotée d’un jeton, le jeton, lui, ne peut pas être copié. 
  • La version de l’œuvre qui lui est associée est donc reconnue comme l’originale.

En vendant leurs créations, Grimes et Dorsey ont en réalité vendu la propriété du jeton associé à leur œuvre.


Le premier billet de Jack Dorsey sur Twitter (Source: Twitter)

C’est la chaîne de blocs des cryptomonnaies (blockchain) qui rend cette pratique possible.

La chaîne de blocs est le registre numérique et public dans lequel sont notées toutes les transactions effectuées à partir d’une monnaie numérique donnée. 

  • Par exemple, la chaîne de blocs du bitcoin identifie toutes les transactions de bitcoins effectuées à ce jour. 
  • Elle permet ainsi d’identifier tous les détenteurs de bitcoins.

Les NFT sont basées sur un registre similaire: il permet d’identifier le propriétaire d’un bien ou d’une œuvre numérique.


Une œuvre numérique vendue par l’artiste Beeple pour la somme de 8,4 millions $ (Twitter)

Comme les tableaux des grands peintres, les NFT permettent aux œuvres numériques originales de conserver leur valeur, même si elles sont copiées.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus