Jetons non fongibles (NFT)

Nouvelles et tendances concernant les jetons non fongibles (connus aussi sous l’abréviation anglaise de NFT pour non-fungible token)

L’engouement actuel envers les jetons non fongibles est exagéré, mais leur technologie est là pour rester, selon un expert québécois en cryptomonnaie

Publié le 28 mars 2021
L’engouement actuel envers les jetons non fongibles est exagéré, mais leur technologie est là pour rester, selon un expert québécois en cryptomonnaie

(Source: Unsplash)

  • Des tweets et des images tirées du web qui rapportent des millions de dollars à leurs créateurs grâce à une mise aux enchères: ce n’est qu’un effet de nouveauté provoqué par l’émergence toute récente des jetons non fongibles, ou NFT.
  • La technologie derrière ce phénomène, elle, est là pour rester parce qu’elle répond à un besoin de plus en plus important lié à l’économie numérique, assure Martin Lalonde, fondateur d’Investissement Rivemont, premier gestionnaire de portefeuille au Canada à avoir lancé un fonds de placement lié aux cryptomonnaies.

Les NFT certifient de façon numérique la propriété d’un actif intangible, un peu comme un acte notarié imprimé certifie la propriété d’un objet physique, explique à InfoBref Martin Lalonde.

Les NFT reposent sur une technologie propre à la cryptomonnaie Ethereum et appelée «contrats intelligents».

Ces contrats inscrivent dans un registre public – ce qu’on appelle la «chaîne de blocs» de l’Ethereum – le nom des parties impliquées dans une transaction précise. Ils permettent d’identifier le propriétaire d’un bien numérique, comme un fichier Jpeg ou un tweet. 

> Pour aller plus loin: Que sont les NFT et pourquoi valent-ils soudain des millions de dollars? – voici l’essentiel

Cette technologie peut apporter des bénéfices importants à certains secteurs de l’économie numérique, comme la création artistique et le jeu vidéo. C’est ce qui explique l’engouement démesuré dont elle est l’objet actuellement, ajoute Martin Lalonde.

  • «Est-ce qu’une vidéo de 3 secondes publiée sur YouTube vaut réellement plusieurs centaines de milliers de dollars? C’est certainement exagéré.»
  • «Mais on voit souvent ce genre de phénomène avec les nouvelles technologies: il y a un emballement exagéré au début, puis on finit par découvrir leur véritable valeur à plus long terme.»

L’Ethereum et le bitcoin se distinguent de plus en plus dans les rôles que ces cryptomonnaies pourraient jouer à long terme.

  • Les partisans du bitcoin le voient remplacer l’or comme valeur refuge pour l’économie numérique de demain, et le considèrent donc comme un placement.
  • L’Ethereum est plutôt perçu comme un outil de certification pour des transactions importantes, comme l’achat de biens numériques de grande valeur.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Alchemy, la startup derrière l’émergence des jetons non fongibles (NFT), voit la demande envers ses services exploser

Publié le 22 mars 2021
Alchemy, la startup derrière l’émergence des jetons non fongibles (NFT), voit la demande envers ses services exploser

Un exemple de créations numériques associées à un jeton non fongible (Source: CryptoPunks)

  • Alchemy a mis au point, à partir de la cryptomonnaie Ethereum, la solution de chaîne de blocs la plus utilisée par les différents émetteurs de jetons non fongibles (connus sous leur abréviation anglaise NFT). Ces jetons sont ce qui permet d’attribuer la propriété de créations numériques comme celles qui sont mises aux enchères pour des millions de dollars depuis quelques mois. 
  • Fondée à San Francisco en 2017, la jeune pousse dit que les transactions effectuées sur sa plateforme ont été multipliées par 54 depuis août dernier. La valeur de toutes ces transactions dépasse désormais 25 milliards $US, selon Alchemy.

Que sont les NFT et pourquoi valent-ils soudain des millions de dollars? – voici l’essentiel

Publié le 8 mars 2021
Que sont les NFT et pourquoi valent-ils soudain des millions de dollars? – voici l’essentiel

L’œuvre numérique mise en vente par l’artiste canadienne Grimes (Source: Twitter)

  • La semaine dernière, l’artiste visuelle canadienne Grimes a vendu des œuvres d’art numériques sur Internet pour 7,6 millions $. Quelques jours plus tard, le cofondateur de Twitter Jack Dorsey a récolté 3 millions $ en mettant son premier tweet aux enchères.
  • Dans les deux cas, la transaction a pu être effectuée grâce à une nouvelle technologie inspirée de la cryptomonnaie appelée non-fongible token (NFT), ou «jeton non fongible». Cette technologie assure l’authenticité des biens numériques, ce qui en fait un outil prometteur pour les créateurs de biens numériques – comme des artistes – qui veulent garantir la valeur de leurs créations.

Les jetons non fongibles éliminent le principal problème lié à la valeur des biens numériques: est-ce l’original, ou une simple copie?

Qu’il s’agisse d’une œuvre artistique, d’un tweet ou d’un article virtuel tiré d’un jeu vidéo, un bien numérique est, en fin de compte, un fichier informatique.

  • Il est facile à dupliquer, ce qui réduit grandement sa valeur réelle puisque n’importe qui peut s’en approprier sa propre copie.

Un jeton non fongible est une technologie d’authentification qui rend un bien numérique inviolable, et donc unique. 

  • Chaque jeton est doté d’un identifiant unique qui le différencie des autres. 
  • Même s’il est possible de reproduire une œuvre numérique dotée d’un jeton, le jeton, lui, ne peut pas être copié. 
  • La version de l’œuvre qui lui est associée est donc reconnue comme l’originale.

En vendant leurs créations, Grimes et Dorsey ont en réalité vendu la propriété du jeton associé à leur œuvre.


Le premier billet de Jack Dorsey sur Twitter (Source: Twitter)

C’est la chaîne de blocs des cryptomonnaies (blockchain) qui rend cette pratique possible.

La chaîne de blocs est le registre numérique et public dans lequel sont notées toutes les transactions effectuées à partir d’une monnaie numérique donnée. 

  • Par exemple, la chaîne de blocs du bitcoin identifie toutes les transactions de bitcoins effectuées à ce jour. 
  • Elle permet ainsi d’identifier tous les détenteurs de bitcoins.

Les NFT sont basées sur un registre similaire: il permet d’identifier le propriétaire d’un bien ou d’une œuvre numérique.


Une œuvre numérique vendue par l’artiste Beeple pour la somme de 8,4 millions $ (Twitter)

Comme les tableaux des grands peintres, les NFT permettent aux œuvres numériques originales de conserver leur valeur, même si elles sont copiées.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus