Chroniques d’experts

Chaque samedi, InfoBref Matin vous propose les analyses et conseils de ses chroniqueurs experts en politique, actualité internationale, finances et technologies. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous gratuitement en cliquant sur le bouton INFOLETTRES en haut à droite. (Les opinions de nos chroniqueurs en politique et finances sont les leurs, pas celles d’InfoBref.)

Conseils pour vos FINANCES

7 bonnes idées pour perdre de l’argent en 2022!

Publié le 14 janv. 2022
Fabien Major
par Fabien Major
7 bonnes idées pour perdre de l’argent en 2022!

[crédit photo: Kurt Cotoaga | Unsplash]

  • Vous cherchez un bon moyen de vous appauvrir cette année? Voici la recette.
  • Évidemment, cette chronique est à prendre au second degré 😉 Nos faux conseils sont inspirés de comportements douteux d’investisseurs qui agissent impulsivement.

1) Se fier à des influenceurs pour choisir ses placements.

Consulter son beau-frère pour des conseils, ça fait très XXe siècle. Aujourd’hui, on les récupère sur TikTok ou Instagram. Certains sont pertinents, mais d’autres sont carrément dignes des casse-cous des films Jackass.

Au Canada, le conseil financier est encadré par la loi.

Pour éviter les ennuis, vérifiez donc si votre influenceur préféré est inscrit à l’AMF ou à l’OCRCVM.

2) Choisir ses investissements en fonction des tendances du jour.

La peur de passer à côté d’une occasion n’est pas bonne conseillère. Surtout quand on n’a pas bien formulé ses objectifs personnels à court, moyen et long terme.

Rassurez-vous, une nouvelle startup techno ou une nouvelle cryptomonnaie, il y en aura encore une demain matin.

Prenez le temps d’élaborer une répartition stratégique en fonction de vos projets.

Investir, c’est d’abord mathématique. Vos feelings ne devraient pas faire partie de l’équation.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


3) Emprunter pour spéculer n’est pas la même chose qu’emprunter pour investir.

Spéculer sur la direction des devises, des actions de pacotilles et des jeunes technos sans revenus peut vous faire perdre des capitaux importants ET vous endetter pour longtemps.

Emprunter pour investir peut convenir aux investisseurs qui ont une forte tolérance à la volatilité, des revenus assurés, un taux d’imposition élevé, et des REER, des REEE et des CELI déjà remplis à ras bord. Et encore…

4) Certains, surtout les plus prudents, oublient de protéger leur pouvoir d’achat. L’inflation est une réalité que tous les épargnants doivent comprendre.

Si l’indice des prix à la consommation est de 5%, il faut obtenir un rendement supérieur pour éviter de s’appauvrir.

Donc, en 2022, les CPG et les portefeuilles ultra-prudents pourraient faire reculer votre pouvoir d’achat.

5) Négliger deux facteurs dans ses calculs de rendement: l’impôt, et votre temps.

Récemment, j’écoutais une personnalité publique parler de ses succès en immobilier. Elle présentait sa stratégie d’investissement avec des «flips» à répétition.

Pour calculer son profit, elle retranchait son prix d’acquisition, ses frais bancaires, de rénovation et de notaire, et ses taxes municipales mais… elle escamotait de ses dépenses le temps qu’elle avait consacré à la gestion et à la rénovation de ses immeubles, ainsi que ses impôts. Pas fort. 


­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous ici à notre infolettre gratuite InfoBref Matin – l’essentiel des nouvelles en 5 minutes ou en cliquant sur «Infolettres» en haut à droite.


6) Ne pas se soucier de la rentabilité des sociétés dans le choix de ses actions.

De nombreux indicateurs font penser que ce sera peut-être moins facile de faire des gains cette année qu’en 2020 et 2021.

L’histoire de la bourse nous enseigne que, tôt ou tard, la valeur des actions finit par suivre le profit des entreprises.

Négliger le ratio cours-bénéfices, le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA), la valeur intrinsèque ou les flux de trésorerie des entreprises dont vous achetez les actions, ce serait opérer de la machinerie lourde sans lire le manuel d’instructions.

7) Si vous concentrez vos avoirs dans un seul secteur économique, vous amplifiez vos risques de perte.

Avant que vous me citiez Warren Buffett, qui a dit que «la diversification est une protection contre l’ignorance», souvenez-vous que…

  1. la réalité économique d’un nonagénaire multimilliardaire ne s’apparente pas à la nôtre; et
  2. l’entreprise de Buffett, Berkshire Hathaway, est un conglomérat lui-même diversifié dans la construction, la finance, les pharmaceutiques, le commerce de détail, le transport, les médias, l’alimentation, l’immobilier, les équipements militaires, l’énergie et les biens de luxe.

Lorsque Buffett avait lancé sa phrase sur la diversification en 1994, il voulait sensibiliser son auditoire sur l’inefficacité d’un éparpillement désordonné, pas le décourager d’avoir une diversification stratégique entre plusieurs catégories d’actifs.

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Meilleurs produits TECHNO

Des tables tournantes qui font tourner les têtes

Publié le 14 janv. 2022
Alain McKenna
par Alain McKenna
Des tables tournantes qui font tourner les têtes

[crédit photo: accueil du site Cambridge Audio]

  • Les disques vinyle ont fait un retour en force dans le marché de la musique ces dernières années. De plus en plus d’artistes lancent désormais simultanément leurs nouveaux albums sur les plateformes musicales en continu et en version 33 tours.
  • Pour les faire jouer, il existe des tables tournantes pour tous les goûts et tous les budgets. Nous en avons sélectionné 3 pour vous.

Les lecteurs de disques vinyle ont représenté une part étonnamment importante des nouveautés présentées à l’occasion de l’édition 2022 du Consumer Electronics Show tenu durant la première semaine l’année à Las Vegas.

  • Ces nouveautés ne seront toutefois mises en marché qu’au cours des prochains mois, si ce n’est carrément à la fin de l’année, comme c’est souvent le cas avec les nouveaux produits présentés au CES.

Il n’est pas nécessaire d’attendre jusque-là pour se procurer une bonne table tournante.

  • La plupart des nouveautés ne font qu’améliorer des appareils déjà disponibles actuellement.

InfoBref a eu l’occasion de tester différents modèles de tables tournantes au cours des derniers mois. Voici 3 recommandations.


Audio-Technica AT-LP60X

Cette table tournante est un modèle d’entrée de gamme. Il est recommandé pour les gens intrigués par la popularité des disques vinyle, mais qui ne veulent pas nécessairement se bâtir une énorme discothèque.

  • PLUS: la platine en aluminium minimise la résonance et le bruit de fond | un préamplificateur permet d’y brancher directement des haut-parleurs | une sortie RCA sans amplification permet de brancher l’appareil à un système de son avec ampli
  • MOINS: l’aiguille n’est pas suffisamment lestée et sautille fréquemment | l’appareil est fragile et peut s’endommager facilement

Disponible à 170 $


Consultez la section TECHNO d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Meilleurs produits Techno. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous gratuitement au bulletin InfoBref Matin ici ou cliquez sur INFOLETRES en haut à droite.


1 by One Hi-Fi avec haut-parleurs et Bluetooth

La société 1 by One propose une table tournante tout-en-un.

Elle comprend des haut-parleurs et une connexion sans fil Bluetooth pour profiter de ses vinyles en silence, à l’aide d’écouteurs compatibles.

  • PLUS: l’appareil peut aussi jouer via Bluetooth la musique provenant de sources externes, comme un téléphone intelligent | le poids sur la cartouche peut être ajusté pour éviter les sautillements | la qualité du son tiré des vinyles est étonnante
  • MOINS: l’appareil se met rapidement en veille quand la lecture est terminée | les touches de commande sont masquées par le couvercle lorsqu’il est refermé

Disponible à 230 $


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Cambridge Audio Alva TT

Cambridge Audio vient tout juste de présenter la deuxième génération de cette table tournante qui sera commercialisée plus tard en 2022.

L’Alva TT demeure la première table tournante sur le marché à être compatible avec la version haute-fidélité aptX du protocole sans fil Bluetooth.

  • PLUS: un préamplificateur intégré lui permet de jouer de la musique de façon autonome | l’entraînement direct de sa platine assure une vitesse de lecture constante | la cellule (l’aiguille) est d’une qualité superbe
  • MOINS: son prix très élevé limite son attrait aux mélomanes prêts à payer pour la qualité | le signal Bluetooth ne peut pas être éteint quand il n’est pas utilisé

2450 $

Pour recevoir la sélection des Meilleurs produits Techno d’Alain McKenna chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin


Que sont les meilleurs produits? InfoBref vous recommande sous la rubrique Meilleurs produits Techno des produits qui ont généralement fait l’objet d’un essai par nos journalistes ou d’une analyse de tests effectués par des sources crédibles. Ces recommandations sont faites de façon objective et indépendante. Il se peut qu’InfoBref reçoive une petite commission d’Amazon si vous achetez un produit après avoir cliqué sur notre site vers celui d’Amazon. Cela n’affecte en rien le jugement de nos journalistes ni leurs recommandations.
Si vous achetez un produit que nous suggérons, SVP faites-le de préférence en cliquant dans un lien à partir de notre site. Merci d’avance 🙂 (Si des commerçants québécois nous offrent un mécanisme équivalent de commissionnement, nous intégrerons leurs liens avec plaisir.)
En savoir plus En savoir plus

Le MONDE en questions

Jeux olympiques d’hiver à Pékin: quels risques prend la Chine?

Publié le 14 janv. 2022
Johanna Sabys
par Johanna Sabys
Jeux olympiques d’hiver à Pékin: quels risques prend la Chine?

Le président chinois Xi Jinping en visite à l’Anneau national de patinage de vitesse à Pékin (Source: Comité d’organisation des Jeux de Pékin / Xinhua / Xie Huanchi)

  • Les prochains Jeux d’hiver se dérouleront du 4 au 20 février, malgré plusieurs appels à un report à cause de la vague Omicron. Plusieurs pays, dont le Canada et les États-Unis, ont décidé de les boycotter sur le plan diplomatique et accusent le gouvernement chinois de génocide contre la minorité ouïghoure.
  • À 3 semaines de l’ouverture des JO, le professeur Jean-Pierre Cabestan explique à InfoBref qu’il y aura certainement «de petits incidents» au cours de ces Jeux particuliers, mais que Pékin mettra «les bouchés doubles pour contrer toutes les critiques».

Comment Pékin contrôlera les cas de Covid aux JO?

Depuis 2020, la Chine gère la pandémie d’une main de fer.

Dès que le moindre cas d’infection est détecté, le gouvernement confine des quartiers et des villes entières.

  • À Xi’an, dans le centre du pays, 13 millions d’habitants sont confinés depuis 3 semaines après l’apparition d’une dizaine de cas fin décembre.

«Les Jeux vont être organisés dans une bulle», explique Jean-Pierre Cabestan, directeur de recherche au Centre national de recherche scientifique de Paris et professeur de science politique à Hong Kong.

  • Il n’y aura personne pour encourager les athlètes dans les gradins.
  • Les journalistes n’auront aucun contact avec les sportifs.

En cas d’éclosion, «il faut s’attendre à ce que les cas soient cachés par Pékin», croit l’ancien ambassadeur du Canada en Chine Guy Saint-Jacques.

  • «Le gouvernement chinois ne veut pas qu’on remette en question sa politique zéro Covid.»

«Pékin va s’appliquer à démontrer que les JO sont un grand succès, ajoute Guy Saint-Jacques. La Chine compte utiliser les Jeux à des fins de propagande.»

C’est une année importante pour le président chinois Xi Jinping.

  • «Il a consolidé son pouvoir comme jamais depuis Mao Zedong [le fondateur de la République populaire de Chine], note l’ancien ambassadeur.
  • Mais il a besoin d’un grand succès avant le 20e congrès du Parti communiste en octobre s’il veut obtenir un 3e mandat de secrétaire général du parti.» 

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Quel impact aura le boycottage diplomatique?

«Ce ne sera pas la même chose que le boycottage des Jeux de Moscou», souligne Jean-Pierre Cabestan.

  • En 1980, des dizaines de pays, menés par les États-Unis, avaient refusé de participer aux JO pour protester contre l’invasion de l’Afghanistan lancée en 1979 par l’Union soviétique.
  • Le mois prochain, les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l’Australie et la Nouvelle-Zélande se contenteront de ne pas envoyer de diplomates en Chine.

À Pékin, les athlètes seront là, «accompagnés par des officiels de rang plus ou moins élevé».

  • «Les sportifs feront peut-être des déclarations, dit le professeur Cabestan.
  • Ce sera intéressant de les voir s’aventurer sur le terrain diplomatique.»

Le gouvernement chinois «saura très bien instrumentaliser» les délégations présentes et ignorer celles qui ne sont pas là.

  • «La Chine s’occupe de tout le monde, athlètes et journalistes, dit-il, elle «les étreint tellement qu’elle les étouffe».

Pour recevoir nos chroniques d’experts en politique, actualité internationale, finances et techno chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin


Lors des derniers JO que la Chine a organisés, en 2008, le gouvernement chinois avait fait des promesses sur la liberté de la presse et l’accès à l’information, se rappelle Jean-Pierre Cabestan.

  • «Il les a tenues le temps des Jeux olympiques.» 

Aujourd’hui, le contexte politique est «extrêmement différent».

  • «La Chine s’est affirmée. Elle est plus autoritaire, plus puissante, plus inquiétante. D’ailleurs, Xi Jinping n’a fait aucune promesse, ce n’est pas son genre.»

«Pékin censurera tout ce qui ne lui plait pas, affirme Jean-Pierre Cabestan. Dès que la Chine est dans le collimateur, elle essaye d’imposer son récit.»

Tous les sujets qui fâchent le régime chinois – Tibet, Hong Kong, Ouïghours – seront certainement évoqués par les journalistes étrangers.

«Mais ce sera très compliqué pour eux: avec le contexte sanitaire, ils ne pourront pas s’aventurer n’importe où.»

Pour recevoir la chronique «Le monde en questions» un samedi sur deux dans votre courriel, et chaque matin l’essentiel des nouvelles politiques, économiques et internationales, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Analyse POLITIQUE

Le couvre-feu est-il nécessaire?

Publié le 7 janv. 2022
Bernard Descôteaux
par Bernard Descôteaux
Le couvre-feu est-il nécessaire?

[crédit photo: Jonathan Rautenberg | Unsplash]

  • De tous les gestes posés par le gouvernement québécois dans la lutte contre la Covid-19, le couvre-feu est celui qui fait le moins consensus.
  • Les critiques pointent du doigt l’aspect radical d’une mesure qui limite la libre circulation des personnes et dont l’effet demeure par ailleurs aléatoire.

Les États du monde entier suivent le même livre de recettes pour contrer la propagation de la Covid-19.

En tête de liste se trouve la vaccination.

  • Près de 85% des Québécois ont reçu au moins une première dose de vaccin et 77%, deux doses.

Suivent d’autres mesures volontaires comme la distanciation, le port du masque et le lavage des mains.

Il y a par ailleurs les mesures imposées pour réduire les contacts sociaux.

Adoptées par décret, elles limitent les droits des individus, dont celui de circuler librement.

  • Dans le domaine privé, les rencontres sont limitées à la bulle familiale.
  • Dans le domaine public, bars, restaurants, salles de gym et salles de spectacle sont fermés.
  • L’accès aux commerces est réduit à 50% de leur capacité.

Là où il est toujours possible de fréquenter des lieux publics, tels musées, bibliothèques et stations de ski, le passeport vaccinal restreint l’accès aux personnes pleinement vaccinées.

Bon gré mal gré, le public se plie à cette médecine, sachant que les sacrifices exigés portent fruit.

Cela est moins vrai pour le couvre-feu, car il est difficile, voire impossible, d’en mesurer l’impact.

La décision du gouvernement d’y avoir recours relève de l’intuition.

Elle ne s’appuie pas sur une donnée scientifique probante démontrant son efficacité.

L’intuition vient de la conviction que le couvre-feu de 2020 a contribué à réduire la contagion.

Mais aucune étude ne le démontre.

On constate que l’Ontario a atteint les mêmes résultats que le Québec sans couvre-feu.


Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux un samedi sur deux dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin


Les partis d’opposition, qui appuient globalement les décisions du gouvernement, ont critiqué cette décision.

  • Qu’apporte-t-elle de plus, demande-t-on, alors que les occasions de se trouver dans les rues le soir après 22h sont presque nulles?

Le premier ministre François Legault savait que cette décision serait mal reçue, d’autant plus que son gouvernement se trouve à faire cavalier seul.

Les États qui y ont eu recours en 2019 et 2020 se sont abstenus cette fois.

Au-delà des questions d’efficacité, on juge que le couvre-feu est une mesure extrême, de dernier recours, dont la portée symbolique quant aux libertés individuelles ne peut être ignorée.

La décision de Québec d’y avoir recours n’a pas été prise sans qu’il y ait de vives discussions.

On a vu tout le soin mis par François Legault à justifier cette décision.


Découvrez les autres analyses politiques de Bernard Descôteaux, ancien directeur du Devoir, publiées un samedi sur deux dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, avec chaque jour l’essentiel des nouvelles Affaires, Politique et Techno, inscrivez-vous gratuitement à nos infolettres]


Au-delà des enjeux sanitaires, le choix qu’a fait le gouvernement a une portée politique.

Déjà critiqué pour l’adoption de lois qui mettent en cause certains droits individuels, comme dans le cas de la loi 21, cette mesure, imposée par simple décret, donne du grain à moudre à ses opposants.

Souvent, François Legault justifie ses décisions en faisant référence à «la balance des avantages et inconvénients».

Ici, les inconvénients pourraient bien l’emporter.

Le premier ministre s’est avancé sur un terrain glissant.

Pas au point de tomber. Il jouit toujours d’un fort capital de sympathie.

Mais, intuitivement, il sait que le mieux pourrait se révéler être l’ennemi du bien.

D’où sa promesse solennelle de mettre fin à cette mesure à la première occasion.

Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux un samedi sur deux dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Conseils pour vos FINANCES

Qui ont été les champions de la bourse en 2021?

Publié le 7 janv. 2022
Fabien Major
par Fabien Major
Qui ont été les champions de la bourse en 2021?
  • Malgré la propagation fulgurante du variant Omicron, la bourse a très bien fait en 2021.
  • Les indices boursiers mondiaux ont connu des hausses importantes, qui ont fait oublier les ratés de la chaîne d’approvisionnement de nombreux produits de consommation.

Soulignons d’abord que les actions canadiennes ont connu pas mal de succès.

L’indice S&P/TSX de Toronto a gagné 21,7% en 2021.

Comme les indices américains, il a lui aussi fracassé des records l’an dernier.

Pour la première fois de son histoire en juin dernier, il a franchi la marque des 20 000 points.

C’est l’action de Baytex Energy (TSX: BTE) qui a connu la performance la plus remarquable: +467%. 


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Sur les bourses américaines, le vénérable indice S&P 500 a fait gain de 26,9%*.

Il a ainsi surclassé et le Nasdaq et le Dow Jones qui ont connu des gains respectifs de 21,4% et de 18,7%.

Dans l’histoire, c’est arrivé seulement 6 fois, soit en 1984, 1989, 1997, 2004 et 2005.

  • Devon Energy (NYSE: DVN) a été le titre le plus performant du S&P 500 en 2021 avec un gain de +196%.
  • Le fabricant de voitures électriques Lucid Group (Nasdaq: LCID) est le gagnant du Nasdaq 100 avec +280%.
  • Home Depot (NYSE: HD) a gagné 60% et a surclassé, par sa hausse, les 29 autres titres qui forment le Dow Jones.

La surprise de l’année est du côté de l’indice de moyennes capitalisations S&P 400.

Le meme stock Gamestop (NYSE: GME) a certes perdu la majeure partie de la croissance phénoménale qu’il avait connue en janvier 2021, mais il a tout de même terminé l’année avec une plus-value de 688%.

Pour les spéculateurs en tout genre, ce fut un meilleur pari que le Bitcoin qui, lui a clôturé avec un gain de 59,8%.


Découvrez les autres chroniques Conseils pour vos finances de Fabien Major, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous gratuitement à nos infolettres]


Des déceptions notables

Si les grands gagnants de la bourse en 2021 étaient principalement du côté de l’énergie, des fiducies immobilières, des technologies de l’information et des services financiers, les contre-performances ont été remarquables dans les secteurs souvent considérés comme des refuges naturels: les obligations, les métaux précieux et les marchés émergents ont déçu.

  • Indice obligataire Bloomberg du trésor américain: -2,5%
  • Or: -3,6%
  • Argent : -11,7%
  • Indice des marchés émergents MSCI: -5,5%

Le repli du groupe immobilier chinois Evergrande va probablement passer à l’histoire.

  • L’an dernier, la valeur de son action a perdu 89,3%.

Aux États-Unis, trois vedettes ont mordu la poussière:

  • Peloton, un fabricant d’appareils d’entraînement à domicile (Nasdaq: PTON): -76,4%
  • Robinhood, une application de courtage financier (Nasdaq : HOOD): -53,3%
  • Just Eat Takeaway.com, un service de livraison (Nasdaq: GRUB): -52,9%

­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous ici à notre infolettre gratuite InfoBref Matin – l’essentiel des nouvelles en 5 minutes ou en cliquant sur «Infolettres» en haut à droite.


Des fonds performants

Du côté des fonds, je remarque que:

  • le Sprott Énergie F a gagné 186,1%;
  • le 3iQ cryptoactifs mondiaux classe A (CAD) a gagné 123%.

Parmi les FNB:

  • le XEG iShares S&P/TSX énergie plafonné a gagné 83,7%;
  • le HBLK FNB de technologies Blockchain a gagné 65,5%.

Un mot sur les devises:

Sur le marché des changes, le grand gagnant de 2021 a été le dollar américain qui a gagné 6,4%.

La lire turque, au contraire, est la monnaie perdante de l’année: elle a perdu 44% de sa valeur.

  • Aux prises avec une inflation hors contrôle, le gouvernement Erdogan s’entête à maintenir les taux d’intérêt au plancher. 

[* À l’exception des indices et titres canadiens, les données dans ce texte sont exprimées en dollars américains.]

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Meilleurs produits TECHNO

Le CES de Las Vegas et l’année 2022 résumée (déjà!) en 5 gadgets

Publié le 7 janv. 2022
Alain McKenna
par Alain McKenna
Le CES de Las Vegas et l’année 2022 résumée (déjà!) en 5 gadgets
  • Chaque mois de janvier, le Consumer Electronics Show de Las Vegas donne le ton pour les nouveautés électroniques et technologiques à venir tout au long de l’année.
  • Malgré la pandémie qui a réduit l’ampleur de l’événement, il a tout de même proposé un bel aperçu de ce qui nous attend en 2022.

Comme la majorité des gens qui avaient prévu d’aller sur place cette année mais ont annulé leur voyage à la dernière minute à cause d’Omicron, InfoBref a assisté au CES virtuellement.

Voici donc 5 gadgets présentés au salon qui illustrent ce que risquent d’être les tendances fortes dans les technos cette année.


Téléphone: Samsung Galaxy S21 FE

Le Galaxy S21 Fan Edition est une version plus abordable du populaire téléphone S21. Il vaut sans doute le détour si vous avez patienté jusqu’ici pour changer de téléphone intelligent.

  • Son écran est un peu plus grand que celui du S21.
  • Sa caméra a 3 objectifs, comme le S21.
  • L’appareil coûte environ 100 $ de moins que le S21.

Prix: à partir de 949 $


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Télévision: TCL XL QLED

Les téléviseurs continuent d’occuper de plus en plus d’espace dans nos vies — au propre comme au figuré.

C’est du moins ce sur quoi mise la société TCL avec ce nouveau téléviseur de 95 po de diagonale, et dont le prix de détail sera tout aussi gigantesque.

  • Affichage à mini DEL très détaillé et lumineux
  • Interface Google TV intuitive et encore peu connue
  • Mode d’affichage adapté au jeu vidéo

Prix: 8000 $US (printemps 2022)


Réalité virtuelle: Panasonic MeganeX

La division Shiftall de Panasonic mise sur l’affichage Oled pour produire des lunettes de réalité virtuelle légères et compactes appelées MeganeX.

Leur forme n’est pas sans rappeler celle de lunettes de soleil.

Cette deuxième génération de l’appareil sera officiellement mise en marché plus tard cette année.

  • Capte les mouvements dans 6 directions
  • Présente une résolution de 2560 x 2560 pixels par œil
  • Se connecte directement à la plateforme de jeux SteamVR

Prix estimé: 1150 $


Voyez notre Guide des meilleurs produits Techno, à partir des chroniques publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous à nos infolettres gratuites]


Domotique: Eufy Security Video Doorbell Dual

Eufy est une division du fabricant Anker qui se spécialise dans les appareils connectés pour la maison.

La nouvelle version de sa sonnette vidéo comprend 2 caméras: une pour repérer les visiteurs et l’autre pour émettre une alerte sonore ou mobile quand elle détecte qu’un colis a été déposé devant la porte. Astucieux.

  • 2 caméras de haute résolution
  • Détection des colis automatique
  • Pont WiFi avec carillon intégré

Prix: 450 $ (printemps 2022)


Automobile: Mercedes-Benz EQXX

Un hall entier du Centre des congrès de Las Vegas est dédié aux technologies automobiles et les grandes marques tiennent à être présentes à l’événement.

Mercedes-Benz y a dévoilé une berline électrique appelée EQXX. Elle démontre comment l’optimisation logicielle peut accroître l’autonomie sans devoir grossir la batterie qui est sous le capot.

  • Son autonomie serait de 1000 kilomètres par charge.
  • Sa pile est 50% plus compacte que celle d’une autre voiture à l’autonomie comparable.
  • L’efficacité énergétique de l’EQXX est de 95%, comparativement à 76% en moyenne pour les véhicules électriques.

Prix: non dévoilé

Pour recevoir la sélection des Meilleurs produits Techno d’Alain McKenna chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Analyse POLITIQUE

2021: une année marquée par la bienveillance

Publié le 17 déc 2021
Bernard Descôteaux
par Bernard Descôteaux
2021: une année marquée par la bienveillance

[crédit photo: Leo Rivas | Unsplash]

  • L’année 2021 se termine comme elle a commencé. La pandémie de la Covid-19 et ses variants ont une autre fois dominé l’actualité et accaparé l’essentiel de nos préoccupations personnelles.
  • L’ombre projetée par la pandémie ne doit cependant pas faire oublier d’autres moments marquants de ces 12 derniers mois, dont certains porteurs de changements attendus depuis longtemps.

Les progrès sociaux ne viennent jamais spontanément.

  • À l’origine, il y a souvent des drames qui ouvrent les yeux de la société… et des gouvernements.

La pandémie aura ainsi été l’amorce de nombreux changements.

  • Certains, comme le télétravail, sont déjà bien installés dans notre quotidien.

Elle n’a toutefois pas été seule à ouvrir la voie à des transformations sociales.

Pensionnats autochtones

Impossible ainsi d’ignorer cette découverte le 27 mai à Kamloops d’un cimetière abandonné où reposaient 215 enfants d’un pensionnat autochtone.

L’événement a été un puissant détonateur.

La disparition de tant d’enfants, pourtant mise en évidence par la Commission de vérité et réconciliation, a trouvé là la dimension dramatique qui lui manquait.

Les Canadiens, à commencer par leur gouvernement, ne pouvaient dès lors plus ignorer les effets de la politique assimilatrice envers les Premières nations qui a prévalu pendant plus d’un siècle.

Après des mois de tergiversations, le gouvernement fédéral a enfin ouvert ces derniers jours la porte au règlement d’une réclamation vieille de 30 ans pour les services à l’enfance dans les communautés autochtones.

De meilleurs lendemains sont possibles pour ces enfants autochtones.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Enfants de la DPJ

Pour les enfants de la DPJ du Québec aussi il y a désormais un espoir, celui d’«avoir une famille pour la vie».

Épilogue du drame de «la petite fille de Granby» morte à sept ans des mauvais traitements infligés par sa belle-mère, le rapport de la commission spéciale sur les droits des enfants présidée par Régine Laurent remet à l’endroit un système qui était sens dessus dessous.

Chose rare, c’est un rapport qui ne dormira pas sur les tablettes.

  • Les enfants auront leur protecteur, et leurs droits auront préséance sur ceux de la famille biologique.
  • Le projet de loi 15 déposé il y a quelques jours consacrera ce principe.

Garderies

Dans la même veine, l’adoption par le gouvernement d’un programme créant 37 000 places en garderie viendra renforcer la perspective pour les enfants de grandir dans des conditions propices à leur épanouissement.


Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux un samedi sur deux dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin


Tribunal pour crimes sexuels et conjugaux

La multiplication des féminicides, des agressions sexuelles et des cas de violence entre conjoints a aussi été un événement déclencheur de changement.

L’Assemblée nationale ne pouvait rester insensible à ces drames.

Unanime, elle a créé un tribunal spécialisé pour traiter les crimes de nature sexuelle et de violence conjugale.

  • Les victimes peuvent espérer y être entendues plus équitablement.

Aide médicale à mourir

Unanime, l’Assemblée nationale l’a aussi été pour recommander d’élargir la loi sur l’aide médicale à mourir, afin de permettre de dicter à l’avance son souhait d’obtenir l’aide médicale à mourir dans le cas d’une maladie grave menant à l’inaptitude.

Les députés se sont ici préoccupés d’abord de l’humain, celui qui se trouve seul devant la mort.

Ce souci de bienveillance et de sensibilité aux autres se retrouve présent également dans tous ces événements évoqués plus haut.

Les difficultés de vivre en période de pandémie nous ont, en 2021, portés collectivement à vouloir transformer notre monde, ne serait-ce qu’un peu.

C’est peut-être le signe que nous apprenons à vivre avec cette pandémie. [La chronique Politique de Bernard Descôteaux sera de retour dans InfoBref Matin le samedi 8 janvier 2022.]

Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux un samedi sur deux dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Conseils pour vos FINANCES

Pas d’impôt à payer sur un héritage? C’est un mythe tenace. Explications.

Publié le 17 déc 2021
Fabien Major
par Fabien Major
Pas d’impôt à payer sur un héritage? C’est un mythe tenace. Explications.

[crédit photo: Michael Longmire | Unsplash]

  • S’il y a un mythe tenace au Canada par rapport aux héritages, c’est bien celui de croire que le transfert d’actifs après un décès se fait sans payer d’impôt. Rien n’est plus faux.
  • La méprise vient peut-être du fait que les capitaux d’un défunt sont censés avoir été liquidés la veille de sa mort.

Selon ce que dit un article sur le site du logiciel TurboImpôt: «Dans la plupart des cas, si vous recevez un héritage, l’impôt a été payé et vous n’avez pas à le déclarer comme un revenu. Le Canada n’a pas d’impôt successoral, et les impôts de la succession sont réglés avant que le résidu soit distribué.»

C’est vrai, mais un peu court.

D’emblée, il faut préciser que la majorité de nos régimes d’accumulation ne sont pas des abris fiscaux proprement dits, mais des mécanismes de «report d’impôt»: tôt ou tard, le fisc cogne à la porte pour réclamer son dû. 


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Le détenteur d’un REER ou d’un compte de retraite immobilisé (CRI) ou le bénéficiaire d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE) a, il est vrai, la possibilité de ne pas payer d’impôt pendant que ses placements prennent de la valeur dans le véhicule de placement.

Mais ce n’est que partie remise.

  • Dès qu’on retire des montants d’un REER, ou que l’on convertit un CRI en FERR et en FRV, il n’y a plus moyen d’éviter le fisc.
  • Les retraits du REER et le produit de la conversion d’un CRI sont des revenus pleinement imposables.

En cas de décès, on peut transférer sans impact fiscal au conjoint ses REER, CRI, FERR, FRV et régimes de retraite.

Mais lorsque le conjoint décède à son tour, il n’y a plus de report.

  • S’il reste alors de l’argent​ dans ces comptes​, ​le montant en sera imposable.

­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous ici à notre infolettre gratuite InfoBref Matin – l’essentiel des nouvelles en 5 minutes ou en cliquant sur «Infolettres» en haut à droite.


REEE et CELI n’y échappent pas

Pour le REEE, retenons que les cotisations des souscripteurs sont des dépôts effectués avec des montants APRÈS impôt.

Les capitaux qui s’y accumulent sont destinés à payer des frais inhérents aux études postsecondaires des enfants.

C’est donc, là aussi, la croissance de la valeur des placements qui est non-imposable tant et aussi longtemps qu’on ne fait pas de retrait.

  • Si l’enfant retire des montants d’argent pour se payer un ordinateur ou des frais de scolarité, la portion de ces retraits attribuables à l’augmentation de valeur et aux subventions gouvernementales sera imposable au taux d’impôt de l’enfant.
  • De la même façon, si le bénéficiaire d’un REEE individuel décède, les gains et subventions enregistrés dans ce REEE sont imposés – seul le capital qui y a été investi initialement est libre d’impôt.

Évidemment, si les revenus totaux de l’enfant sont très faibles, voire nuls, l’impôt dû sera marginal.

Quant au CELI, effectivement, tous les gains sont entièrement libérés de charges fiscales, au décès comme à tout autre moment.

Mais le capital qu’on peut déposer dans un CELI est somme toute limité.

  • En 2021, un épargnant majeur depuis 2009 et qui n’avait aucun CELI pouvait y déposer un total de 75 500 $ – un montant, là aussi, après impôt. 

Découvrez les autres chroniques Conseils pour vos finances de Fabien Major, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous gratuitement à nos infolettres]


En cas de décès, a la différence des REER, FERR, CRI et FRV, un CELI ne peut pas être «roulé» sans impôt au conjoint, à moins que le testament du défunt ne comporte une disposition spécifique à cet effet.

Si votre testament a bien prévu de remettre votre CELI à votre conjoint ou conjointe, alors il ou elle aura jusqu’au 31 décembre de l’année suivant votre décès pour déposer les sommes dans son propre compte et… se retrouvera avec un CELI bonifié, parfois du double de la valeur détenue. 

Notez que cela n’affectera aucunement le plafond de droits de cotisation de la personne qui le reçoit.

  • Il faudra cependant remplir le formulaire RC-240 portant sur la «désignation d’une cotisation exclue» à un CELI.

[Sur des sujets connexes, lisez Testament: les 5 erreurs les plus fréquentes et Peut-on refuser une succession, ou d’être liquidateur?]

Par ailleurs, si l’on vit seul, célibataire ou veuf, les biens dont la valeur fluctue – comme les placements, les actions et l’immobilier qu’on appelle les biens en «immobilisation» – déclenchent presque toujours des impôts à payer par la succession. [La chronique Finances de Fabien Major sera de retour dans InfoBref Matin le samedi 8 janvier 2022.]

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Meilleurs produits TECHNO

Les coups de cœur techno d’InfoBref

Publié le 17 déc 2021
Alain McKenna
par Alain McKenna
Les coups de cœur techno d’InfoBref
  • L’année 2021 a été chargée en matière de nouveaux produits informatiques, de nouveaux gadgets électroniques et de nouveaux appareils connectés.
  • Juste à temps pour Noël, voici une liste triée sur le volet d’articles qui méritent de se retrouver sous le sapin cette année. Ou qui pourraient aussi s’avérer toute une aubaine lors du magasinage d’Après-Noël…

Il y avait déjà d’excellentes idées cadeaux dans le guide de cadeaux techno d’InfoBref.

  • Cette sélection d’articles comportait une limite de prix qui visait à proposer des produits plus abordables.

La liste qui suit insiste un peu moins sur ce critère. 

  • Ça n’empêche pas ces produits d’offrir un rapport qualité-prix parmi les meilleurs de leur catégorie respective.

Si cela ne suffit pas à trouver le cadeau parfait, on peut évidemment en rajouter en revisitant :


Moft Z pour portable

La société américaine Moft conçoit d’ingénieux petits accessoires pour téléphones et pour tablettes qui font office de socle ajustable, de portefeuille, ou d’autres objets utiles.

Elle vient d’étendre la compatibilité de ses produits aux ordinateurs portatifs.

Replié, le socle pour portable Z fait 1,3 cm d’épaisseur. Mais il peut être déployé pour créer un poste de travail surélevé de 25 cm, pour les gens qui veulent travailler debout à l’occasion.

Il peut aussi plus simplement ajouter un angle de 25, 35, 45 ou 60 degrés à l’ordinateur, pour ceux qui préfèrent travailler assis mais n’aiment pas conserver la même position toute la journée.

Disponible à 90 $


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Apple iPad mini

Apple domine outrageusement le marché des tablettes électroniques.

La raison est simple: ses appareils sont étonnamment durables et les applications qu’on y trouve sont innombrables.

Parmi toutes les versions de l’iPad actuellement sur le marché, la mini est certainement une des plus attrayantes.

Son format est compact sans être étroit, sa mécanique est très performante.

Même si son prix de détail est plus élevé qu’un produit comparable d’une autre marque, il semble acquis que cet appareil aura une durée de vie bien supérieure à ses rivales.

À partir de 649 $ sur le site d’Apple


Voyez notre Guide des meilleurs produits Techno, à partir des chroniques publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous à nos infolettres gratuites]


Carv

Cette semelle pour botte de ski analyse 72 points de pression ainsi que la nature de mouvements effectués dans toutes les directions.

Elle dresse un compte-rendu en temps réel de la performance du skieur. Elle suggère ensuite des correctifs pour améliorer sa technique, via une application pour téléphone mobile.

En somme: c’est comme avoir un instructeur de ski avec soi en permanence, sans être obligé de lui faire la conversation.

149 $ par an sur le site de Carv


Consultez la section TECHNO d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Meilleurs produits Techno. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous gratuitement au bulletin InfoBref Matin ici ou cliquez sur INFOLETRES en haut à droite.


Narwal T10

Cet appareil est à la fois un aspirateur intelligent et une vadrouille robotisée. Il suffit de troquer ses balais pour des brosses et le tour est joué. Sa lecture de la pièce est étonnamment précise et sa capacité de nettoyage, irréprochable.

  • En mode aspirateur, il gobe aussi bien les amoncellements de cheveux que les céréales tombées au sol.
  • En mode vadrouille, il fait disparaître les taches séchées depuis plusieurs jours et ne manque aucun recoin, même ceux qu’on oublie parfois soi-même, comme le dessous d’une table de salon.

Tout est contrôlé via une application mobile qui témoigne, à l’aide de graphiques clairs, de l’efficacité de cet appareil.

1150 $ (prix régulier 1300 $) sur le site de Narwal


Voyez notre Guide des meilleurs produits Techno, à partir des chroniques publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous à nos infolettres gratuites]


Sennheiser Momentum 3

Les casques Bluetooth se suivent et se ressemblent. Celui-ci n’est pas le plus récent, et c’est d’ailleurs un de ses attraits puisqu’il est en liquidation en ce moment. Et pourtant, sa fiche technique n’a pas grand-chose à envier à la concurrence: 17 heures d’autonomie avec recharge par USB-C, insonorisation active et passive, excellente qualité sonore à la fois pour la lecture musicale et pour les conversations téléphoniques ou vidéo.

En prime, l’appareil s’allume automatiquement quand on l’enfile sur ses oreilles et s’éteint quand on le replie pour le ranger.

Disponible en rabais à 330 $ (prix régulier: 530 $)

[Pour d’autres choix: notre sélection des meilleurs casques Bluetooth]


Google Nest Cam pour l’extérieur

Les caméras de surveillance par WiFi ont un grave défaut: parfois, après quelques années, leur fabricant arrête de fournir des mises à jour et elles peuvent alors devenir des cibles faciles pour les pirates à la recherche d’appareils zombies faciles à exploiter.

À en juger par leur historique, les produits de la famille Nest de Google sont moins susceptibles de tomber dans cette catégorie, surtout qu’on voit mal Google disparaître prochainement.

En prime, ses caméras Nest Cam pour l’extérieur possèdent une batterie bonne pour 3 mois d’utilisation, y compris les mois d’hiver. Et leur socle aimanté est conçu pour faciliter l’installation.

200 $ sur le site de Google

Pour recevoir la sélection des Meilleurs produits Techno d’Alain McKenna chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin


Que sont les meilleurs produits? InfoBref vous recommande sous la rubrique Meilleurs produits Techno des produits qui ont généralement fait l’objet d’un essai par nos journalistes ou d’une analyse de tests effectués par des sources crédibles. Ces recommandations sont faites de façon objective et indépendante. Il se peut qu’InfoBref reçoive une petite commission d’Amazon si vous achetez un produit après avoir cliqué sur notre site vers celui d’Amazon. Cela n’affecte en rien le jugement de nos journalistes ni leurs recommandations.
Si vous achetez un produit que nous suggérons, SVP faites-le de préférence en cliquant dans un lien à partir de notre site. Merci d’avance 🙂 (Si des commerçants québécois nous offrent un mécanisme équivalent de commissionnement, nous intégrerons leurs liens avec plaisir.)
En savoir plus En savoir plus

Le MONDE en questions

La pluie remplacera la neige dans l’Arctique: pourquoi sommes-nous tous concernés?

Publié le 10 déc 2021
Johanna Sabys
par Johanna Sabys
La pluie remplacera la neige dans l’Arctique: pourquoi sommes-nous tous concernés?

(Source: Pixabay)

  • À cause des changements climatiques, la pluie pourrait tomber plus souvent que la neige dans certaines régions au pôle Nord à partir de 2050, alors que les scientifiques ne prévoyaient pas un changement aussi important avant la fin du siècle.
  • Michelle McCrystall, chercheuse au Centre des sciences de l’observation de la Terre de l’Université du Manitoba, explique à InfoBref que les populations et les animaux n’auront pas le temps de s’adapter. À l’échelle mondiale, ces pluies feront grimper le niveau de la mer et libéreront dans l’atmosphère les milliards de tonnes de CO2 actuellement stockés dans les sols gelés. 

L’Arctique se réchauffe déjà beaucoup plus vite que le reste de la planète. 

Si les pluies deviennent plus fréquentes, ce phénomène sera renforcé. En effet:

  • La neige réfléchit l’énergie du soleil. 
  • Si la surface de la Terre devient moins enneigée, le sol absorbera plus d’énergie solaire et se réchauffera davantage.  

L’Arctique recevra plus de pluie que de neige 10 à 20 ans plus tôt que prévu. 

  • Jusqu’à récemment, les scientifiques estimaient que ce changement de précipitations aurait lieu entre 2070 et 2090.
  • Mais selon l’analyse des dernières données disponibles par une équipe de recherche de l’Université du Manitoba, la transition s’effectuera, selon les régions, entre 2050 et 2080. 

L’Arctique continuera donc à se réchauffer plus rapidement. 

Les pluies auront un impact dramatique dans le Grand Nord. 

Contrairement à l’Antarctique, au pôle Sud, l’Arctique est entouré de terres et abrite une riche faune terrestre: caribous, ours et renards polaires, et bœufs musqués. 

Les pluies, surtout lorsqu’elles sont suivies de températures glaciales, provoquent la formation de couches de glace sur la neige ou à l’intérieur du manteau neigeux.

  • Les caribous et les bœufs musqués auront du mal à se nourrir à cause de la glace, explique à InfoBref Michelle McCrystall, l’auteure principale de l’étude.
  • Des précipitations plus fréquentes pourraient donc causer des famines et la mort de nombreux mammifères.

Ce n’est pas seulement un problème pour ces animaux, mais aussi pour les communautés qui en dépendent, dit la scientifique. 


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Les populations autochtones ne pourront plus vivre comme elles le font aujourd’hui, craint Michelle McCrystall:   

  • «Elles n’auront pas le temps ni les ressources nécessaires pour s’adapter à ce nouveau climat.» 

Il y aura aussi des conséquences mondiales à ce changement. 

«Les changements qui se produisent dans l’Arctique dépassent ses frontières», affirme Michelle McCrystall.

Les pluies en Arctique contribueront à la hausse du niveau des océans et des mers, en faisant fondre et plonger dans l’eau les glaciers du Groenland.

  • Les scientifiques ont d’ailleurs enregistré cette année les toutes premières pluies au sommet de l’île du Groenland, souligne Michelle McCrystall. 

Elles pourraient aussi faire fondre le pergélisol (permafrost en anglais) – la couche du sol gelée en permanence. 

Des précipitations fréquentes s’infiltreront dans les sols et les réchaufferont.  

  • Or, en Arctique, le pergélisol stockerait 1 700 milliards de tonnes de carbone.
  • Si les sols dégèlent, prévient Michelle McCrystall, beaucoup plus de gaz à effet de serre (GES) que prévu seront libérés dans l’atmosphère.

Pour recevoir nos chroniques d’experts en politique, actualité internationale, finances et techno chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin


Comment éviter ces bouleversements? 

La scientifique soutient que, pour que la majeure partie de l’Arctique continue à recevoir plus de neige que de pluie, il faudrait respecter la limite d’un réchauffement de la Terre à un maximum de 1,5 °C d’ici la fin du siècle. 

  • Or, tous les scénarios actuels mènent à un réchauffement plus important. 

Selon la chercheuse, les pays doivent faire plus d’efforts dès maintenant pour: 

  • renoncer aux combustibles fossiles;  
  • investir dans toutes les mesures alternatives; et 
  • développer le transport en commun.  

«Les gens prennent conscience du changement climatique», dit la scientifique, qui étudie aussi les événements climatiques extrêmes de plus en plus fréquents au Canada.  Michelle McCrystall aimerait faire comprendre à ceux qui en doutent encore que le changement climatique «va les affecter, et les affecte déjà». 

Pour recevoir la chronique «Le monde en questions» un samedi sur deux dans votre courriel, et chaque matin l’essentiel des nouvelles politiques, économiques et internationales, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Conseils pour vos FINANCES

Pouvez-vous refuser une succession? Ou d’être liquidateur?

Publié le 10 déc 2021
Fabien Major
par Fabien Major
Pouvez-vous refuser une succession? Ou d’être liquidateur?

[crédit photo: Priscilla Du Preez | Unsplash]

  • Accepter une succession, ou accepter un rôle de liquidateur pour une succession, implique des responsabilités importantes.
  • De façon générale, vous n’êtes pas obligé d’accepter ni l’un ni l’autre. Mais certaines conditions s’appliquent.

Récemment, un ami m’a confié avoir eu la surprise d’apprendre que sa tante l’avait nommé, à son insu, liquidateur de sa succession.

Après avoir réalisé l’ampleur de la tâche, il croit qu’il n’a pas le temps ni les compétences pour jouer ce rôle.

Je l’ai rassuré en lui disant que personne n’est obligé d’accepter un rôle de liquidateur, tout comme personne n’est forcé d’accepter une succession. 

Refuser d’être liquidateur

  • D’un point de vue légal, on ne peut pas s’opposer au fait d’être désigné liquidateur par un testateur (celui qui rédige un testament) avant le décès de celui-ci.
  • Inversement, un testateur ne peut pas non plus obliger une personne à être son liquidateur.

En fait, l’acceptation – ou le refus – du rôle de liquidateur ne peut avoir lieu qu’après la mort du testateur.

[Sur un sujet connexe, lisez Testament: les 5 erreurs les plus fréquentes]

Pour renoncer à cette responsabilité, il faut alors procéder par une déclaration écrite, devant un avocat ou un notaire.

Mais attention:

Si vous avez commencé à distribuer des biens, à vous rémunérer ou à donner des directives sur la liquidation d’une succession, ce sera considéré comme une acceptation tacite de votre part. Vous ne pourrez plus reculer. 

Il existe un cas, cependant, dans lequel une personne ne peut pas renoncer à la tâche de liquidateur:

si elle est le seul héritier, et que personne d’autre n’a été désigné comme liquidateur par le testateur.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Renoncer à une succession

C’est une décision importante.

Mieux vaut attendre de connaitre l’inventaire complet des biens de la personne décédée avant de décider si vous l’acceptez ou la refusez.

  • Le liquidateur est obligé de publier un avis de clôture d’inventaire au registre des droits personnels et mobiliers (RDPRM).
  • Cet avis public doit identifier le défunt et l’endroit où la liste des biens et créances peut être consultée par les parties ayant un intérêt.

Les raisons de refuser une succession sont plus nombreuses qu’on pourrait le penser.

En acceptant une succession, vous pourriez recevoir des biens qui sont grevés d’une dette, ou une entreprise qui fait l’objet de poursuites contre ses administrateurs et… leur succession.


­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous ici à notre infolettre gratuite InfoBref Matin – l’essentiel des nouvelles en 5 minutes ou en cliquant sur «Infolettres» en haut à droite.


Normalement, le risque est limité.

Vous ne pouvez être tenu responsable de payer des dettes qui surpassent la valeur des actifs hérités.

Mais il y a des exceptions à cette limite, qui pourraient vous exposer à plus de risques financiers. Par exemple:

  • vous avez commencé à liquider des biens sans suivre les directives de la loi;
  • vous avez négligé de faire un inventaire; ou
  • vous avez par négligence confondu vos avoirs avec ceux du défunt.

D’ailleurs, notez qu’un héritier peut être exclu d’une succession s’il est démontré qu’il a caché, détourné ou subtilisé des biens du défunt à l’insu du liquidateur.

Pour refuser un héritage, si telle est votre décision, il faut aussi procéder par écrit devant un juriste.

Si aucun acte notarié n’indique votre refus, vous êtes réputé l’avoir accepté avec les conséquences que cela implique. [détails sur le site du ministère de la Justice]

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Analyse POLITIQUE

Les partis d’opposition à la course… pour la deuxième place

Publié le 3 déc 2021
Bernard Descôteaux
par Bernard Descôteaux
Les partis d’opposition à la course… pour la deuxième place

[crédit photo: Jonathan Chng | Unsplash]

  • Les prochaines élections au Québec n’auront lieu que dans 10 mois, mais la barrière est déjà en mouvement. Tenue au silence par la pandémie pendant plus d’un an, l’opposition cherche à reprendre le temps perdu.
  • Sur la ligne de départ, le déséquilibre des forces est tel que l’enjeu, pour les partis d’opposition, est de perdre le moins de voix possible à cette élection-ci dans l’espoir de l’emporter au rendez-vous électoral suivant, en 2026.

Signe que l’on est déjà en mode électoral, tous les partis ont tenu ces dernières semaines leur congrès d’orientation.

Ils ont adopté les plateformes et stratégies électorales qu’ils déploieront d’ici le 3 octobre prochain.

  • La Coalition Avenir Québec a ouvert le bal, suivie de Québec solidaire, du Parti libéral et du Parti conservateur.
  • Cette fin de semaine ci, c’est au tour du Parti québécois.

La stratégie de la CAQ est limpide.

Dominant outrageusement ses adversaires avec l’appui de près d’un électeur sur deux, elle veut préserver son avance.

Ce parti n’existait pas il y a 10 ans.

Il s’est constitué une large base en vampirisant ses adversaires.

  • Il a séduit les électeurs nationalistes et les défenseurs de la langue française du Parti québécois.
  • Son parti pris pour les régions et l’économie lui a permis de ravir les châteaux forts péquistes et libéraux hors de l’île de Montréal.

Il n’a guère à craindre de la fidélité de son électorat, parce qu’il peut prétendre avoir livré la marchandise promise.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Il a néanmoins un talon d’Achille: sa gestion d’une pandémie qui n’en finit plus de finir.

Des doutes ont été soulevés par la protectrice du citoyen et la coroner Kamel.

L’opposition a trouvé là un rare os à mordre face à un gouvernement qui leur laisse peu de prises.

  • Pas de scandales à dénoncer, sinon ce «Troisième lien» entre Québec et Lévis.

Vue d’un autre angle, la pandémie aura bien servi le gouvernement Legault dans la mesure ou depuis des mois l’opposition a été tenue dans l’ombre.

Aucun des 4 partis d’opposition n’est véritablement en position de le menacer sérieusement.

Le Parti libéral et le Parti québécois sont en reconstruction.

Leur chef, respectivement Dominique Anglade et Paul Saint-Pierre-Plamondon, est en recherche de notoriété.

Ceci vaut aussi pour les leaders de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, et du Parti conservateur, Éric Duhaime.


Découvrez les autres analyses politiques de Bernard Descôteaux, ancien directeur du Devoir, publiées un samedi sur deux dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, avec chaque jour l’essentiel des nouvelles Affaires, Politique et Techno, inscrivez-vous gratuitement à nos infolettres]


La recherche d’une nouvelle voie leur fait prendre de curieux virages.

  • À gauche pour les libéraux, pour séduire les électeurs progressistes.
  • Au centre pour Québec solidaire, pour se donner une image rassurante.
  • Plus à droite pour le Parti conservateur, qui s’affirme climatosceptique.
  • Le Parti québécois est celui qui reste fidèle à lui-même, centré sur la souveraineté du Québec.

Le sujet du jour étant les changements climatiques, ils se sont tous lancés dans une surenchère des mesures de réduction des GES pour atteindre la carboneutralité.

Cette surenchère entre partis d’opposition n’est pas étonnante: ils se battent tous pour la première place.

Première place qui sera en réalité… une deuxième place.

À moins d’un effondrement improbable de la popularité de la CAQ, le mieux qu’ils peuvent espérer est d’obtenir le statut d’opposition officielle.

Ce statut vaut beaucoup.

Il donne au parti qui l’obtient de la visibilité et des moyens qui lui permettront de se préparer pour l’élection suivante.

C’est, en effet, sur l’élection de 2026 que misent tous les partis d’opposition. La course à étapes sera de longue durée.

Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux un samedi sur deux dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus