ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

NOUVELLES en rafale

Québec a déployé ses premiers bracelets antirapprochement. Ces bracelets sont installés à la cheville de personnes reconnues coupables de violence conjugale ou en attente d’un verdict. Ils permettent à la police et à la victime d’être alertés si le conjoint violent s’approche de la victime à l’intérieur d’un certain périmètre, pour qu’elle puisse recevoir de l’aide. 

10 cas d’hépatite d’origine inconnue ont été répertoriés chez des enfants depuis un an au Canada. Un de ces cas était au Québec, selon l’Agence fédérale de santé publique. La semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a dit qu’elle avait recensé dans le monde 348 cas d’hépatite survenus subitement chez des enfants en bonne santé. La raison demeure inconnue, mais l’OMS pense qu’un déficit immunitaire causée par les confinements des derniers mois pourrait être en cause. 

Les pays du G7 promettent 20 milliards $US à l’Ukraine d’ici la fin de l’année pour aider le pays à combler son déficit financier et offrir des services de base à sa population. 

La Russie veut construire 12 nouvelles bases militaires à l’ouest de son territoire d’ici la fin de l’année, en réponse au renforcement de l’Otan et à son possible élargissement à la Finlande et à la Suède.

Le déficit du Québec a été 2,8 milliards $ moins élevé que prévu pour l’année budgétaire terminée le 31 mars, principalement à cause de la croissance économique plus rapide que prévu. Le ministre des Finances Eric Girard prévoyait un déficit de 6,1 milliards de dollars $; il a finalement été de 3,3 milliards $.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Le MONDE en questions

Ukraine: pourquoi la majorité du monde ne condamne pas vraiment la Russie?

Johanna Sabys
par Johanna Sabys
Ukraine: pourquoi la majorité du monde ne condamne pas vraiment la Russie?

Le président brésilien Jair Bolsonaro et le président russe Vladimir Poutine [source: photos officielles du Kremlin]

  • Si on additionne les populations des pays qui soutiennent la Russie ou qui s’abstiennent de condamner son invasion de l’Ukraine, cela représente plus de la moitié de la population mondiale. 
  • Lorsqu’on parle de trouver une solution pacifique, tous les pays sont d’accord. Mais quand il est question de condamner, c’est plus compliqué, dit à InfoBref le professeur en science politique à l’UQAM Justin Massie. Il croit qu’en fait, la majorité des pays du monde sont prêts à accepter l’invasion russe. 

Moins d’une semaine après l’invasion de l’Ukraine, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution demandant la fin de la guerre.

  • 141 pays ont voté pour, 35 se sont abstenus, et 5 ont voté contre: Russie, Biélorussie, Corée du Nord, Syrie et Érythrée.
  • Mais la formulation de cette résolution était plutôt vague, note le professeur.

«Le meilleur indicateur sur la position d’un pays, ce n’est pas ses déclarations, mais les sanctions qu’il impose pour punir l’agression de la Russie», dit Justin Massie. 

Selon lui, la vraie question que les pays doivent se poser est: peut-on accepter qu’un pays conquière des territoires, et qu’une paix puisse naître d’une agression qui viole toutes les lois internationales?

  • «C’est ce que veut obtenir la Russie, dit-il, même si rien ne le justifie.»

1. Les pays qui soutiennent la Russie

La Biélorussie est son plus grand allié.

Elle soutient l’invasion de son voisin et laisse circuler ses troupes sur son territoire.

L’an dernier, le président Alexandre Loukachenko a pu s’accrocher au pouvoir grâce à l’intervention des forces russes qui ont réprimé dans le sang les manifestations contre sa réélection contestée.

La Syrie a une dette envers Moscou.

Le régime syrien doit sa survie aux Russes, dit Justin Massie.

  • Le président Bachar al-Assad est «très redevable à Poutine».
  • Il y a des soldats syriens qui combattent en Ukraine.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur Infolettres en haut à droite


La Chine est son plus grand partenaire commercial.

20 jours avant l’invasion, Moscou et Pékin ont réaffirmé leur amitié «sans limite».

Pékin n’a ni condamné ni appuyé publiquement l’invasion russe, note Justin Massie. «La Chine souhaite que la paix soit rétablie, mais aux conditions de la Russie.»

  • Elle ne fera pas pression sur Moscou pour qu’il cesse son agression.
  • Elle n’enverra pas d’armes pour aider la Russie à gagner la guerre.

Mais la Chine ne voulait pas «d’une guerre qui s’enlise, et qui nuirait à son économie».

  • Elle est l’un des principaux partenaires commerciaux de l’Ukraine.

2. Les pays qui ne condamnent pas la Russie

L’Inde ne veut pas perdre un grand partenaire commercial.

Le pays est historiquement neutre et non aligné. «C’est un peu la Suisse d’Asie», dit Justin Massie. 

  • «L’Inde achète des armes à tous les pays. Elle veut diversifier ses liens commerciaux.
  • Elle continue à commercer avec la Russie, mais elle respectera les sanctions américaines.»

Le Brésil ne veut pas s’attirer les foudres de Moscou.

Le président Jair Bolsonaro a dit qu’il voulait rester hors du conflit pour ne pas faire subir à son pays les contrecoups des sanctions économiques.

Bolsonaro a rendu visite à Poutine, à Moscou, une semaine avant l’invasion. Le président brésilien avait alors exprimé sa «solidarité» avec la Russie.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque matin en 5 minutes? C’est ce qu’offre notre infolettre gratuite InfoBref Matin. Essayez-la et voyez pourquoi plus de 7000 Québécois la reçoivent chaque jour: abonnez-vous ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite


Le Mexique veut maintenir de bonnes relations avec tous les pays.

Le président Andrés Manuel López Obrador a condamné la guerre, mais il estime que le Mexique n’a pas à décréter des sanctions.

En mars, son parti a lancé un Caucus d’amitié Mexique-Russie dans la Chambre des députés.

  • L’ambassadeur de Russie avait alors été invité à s’adresser aux députés.

En Amérique du Sud, Cuba, le Venezuela et le Nicaragua se sont rangés du côté russe. Ils soutiennent l’invasion contre «l’occidentalisation de l’Ukraine», dit Justin Massie.

La plupart des pays africains et arabes n’ont pas condamné Moscou.

La Russie a créé des liens particuliers avec plusieurs pays africains et du Moyen-Orient, souligne Justin Massie. 

Elle a, note-t-il, des troupes militaires dans certains pays, ce qui peut influencer leur décision.

Pour recevoir la chronique «Le monde en questions» un samedi sur deux dans votre courriel, et chaque matin l’essentiel des nouvelles politiques, économiques et internationales, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Conseils pour vos FINANCES

Les horizons de placement: pourquoi le risque diminue avec le temps

Fabien Major
par Fabien Major
Les horizons de placement: pourquoi le risque diminue avec le temps

[crédit photo: Immo Wegmann | Unsplash]

  • Les replis boursiers des derniers mois inquiètent la plupart des investisseurs, mais ceux qui ont un horizon de long terme ne devraient pas trop s’en faire: les statistiques jouent en leur faveur.
  • Vous pouvez répartir votre portefeuille en différentes classes d’actif, selon les moments où vous prévoyez de devoir retirer du capital. Ainsi, les titres et produits financiers dans lesquels vous investissez s’arrimeront adéquatement à votre horizon de placement.

À court terme

Si vous avez besoin, ou vous croyez avoir besoin, de faire des retraits de vos investissements d’ici 3 ans, vous devriez privilégier les produits de dépôt.

Techniquement, de ce côté, le risque de variation de valeur est nul, mais le rendement sera aussi très faible.

  • Avec les comptes bancaires d’épargne, les certificats de placements et les fonds de marché monétaire, les rendements pour des placements rachetables de moins de 12 mois sont inférieurs à 1% annuellement, mais le capital demeure intact (tant que l’on ne tient pas compte de l’effet néfaste de l’inflation).
  • Dès que vous êtes plus gourmand dans le rendement que vous demandez, le risque s’accroit.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur Infolettres en haut à droite


À moyen terme

L’année 2022 nous a montré que les placements en obligations via des fonds et FNB peuvent subir des baisses plus importantes que l’on imaginait.

  • Par exemple, l’indice obligataire FTSE Canada universel affiche, à la mi-mai, un repli de -10,7% depuis le début de l’année 2022.

Il serait étonnant que cette contraction dure très longtemps, mais elle est tout de même très fâcheuse pour ceux qui ont besoin de leur actif pour une dépense importante comme la mise de fonds sur un immeuble ou l’achat d’une voiture.

Donc, les obligations conviennent mieux pour le moyen terme, soit si vous pouvez avoir besoin de votre capital d’ici 3 à 5 ans.

À long terme

À moins que vous ayez une tolérance à la volatilité moyenne à élevée sur l’ensemble de vos économies, il est recommandé de réserver les actions seulement à la portion de vos placements qui est à long terme, soit au-delà de 5 ans – idéalement, 7 ans et plus.

  • Si vous risquez de devoir faire un retrait important avant 5 ans, les corrections et krachs boursiers du passé témoignent des probabilités bien réelles de subir des pertes.

­Consultez la section AFFAIRES et argent d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, chaque samedi la chronique Conseils pour vos finances et chaque mois le Bilan mensuel de la bourse. Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous ici à notre infolettre InfoBref Matin – l’essentiel des nouvelles en 5 minutes ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite


Plus de temps et plus de classes d’actifs = moins de risques

Les données du principal indice boursier américain S&P 500 sur les 50 dernières années révèlent que, lorsqu’on compare les rendements obtenus chaque jour par rapport à 30 jours auparavant, soit une période d’investissement de seulement 1 mois, on obtient un rendement positif dans un peu plus de 61% des cas.

C’est mieux que le hasard, mais ça reste très risqué.

Heureusement, le risque diminue à mesure qu’on augmente l’horizon de temps.

  • Sur une période d’un an, le rendement est positif dans 76% des cas.
  • Sur une période de 5 ans, il est positif dans 87% des cas.
  • Sur une période de 10 ans, il est positif dans 95% des cas.

À retenir

Parce que les valeurs des liquidités, des obligations, et des actions canadiennes et internationales évoluent de façon différente de celle des actions américaines : la corrélation n’est pas totale.

C’est pourquoi il est important d’en intégrer à son portefeuille.

La diversification par classes d’actif augmente significativement le potentiel de résultats positifs, même si l’on a que 5 ans devant soi.

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Astuces pour ÉCONOMISER

Profitez des avantages des cartes de crédit pour économiser en voyage

Aline Nguyen
par Aline Nguyen
Profitez des avantages des cartes de crédit pour économiser en voyage

[crédit photo: Jeremy Bezanger | Unsplash]

  • Le billet d’avion et l’hébergement ne sont pas vos seules dépenses. D’autres s’y ajoutent et peuvent alourdir le coût de vos vacances.
  • Lorsque vous planifiez un voyage, pensez-vous spontanément aux assurances voyages, aux frais à payer pour l’enregistrement des bagages, ou au coût du stationnement à proximité de l’aéroport pendant 2 semaines?

Bonne nouvelle: en décortiquant les avantages qu’offrent certaines cartes de crédit, on se rend compte qu’ils peuvent couvrir tous ces coûts!

L’assurance

Quand on réserve un voyage, en temps de pandémie ou pas, on devrait toujours prendre une assurance voyage.

Mais, souvent, vous êtes sans le savoir déjà assuré pour les imprévus.

En effet, les voyages – qu’il s’agisse d’un billet d’avion, d’une réservation d’hôtel, d’un forfait tout inclus ou d’une location de voiture – sont habituellement payés avec une carte de crédit.

Or, plusieurs cartes de crédit offrent des assurances voyages très complètes qui s’appliquent dès qu’un voyage a été porté sur la carte, en partie ou en totalité.

En cas de pépin qui vous empêche de commencer ou de poursuivre le voyage, les assurances voyages que vous détenez seront en mesure d’éponger les coûts encourus.

On a trop souvent le réflexe de procéder à l’achat d’une police d’assurance voyage avec une compagnie privée (Croix-Bleue, Manuvie, etc.) alors que notre carte de crédit est déjà suffisante.

Pour éviter de débourser en double et d’être surassuré, vérifiez avec ce que vous avez déjà avec votre carte de crédit et même avec les assurances du travail.

D’autres frais

De nos jours, les transporteurs demandent fréquemment des frais pour enregistrer des bagages.

Or, les cartes de crédit axées sur le voyage offrent souvent comme avantage la gratuité de l’enregistrement des bagages, ou des crédits pour couvrir ce genre de coût.

De la même façon, les dépenses pour stationner à l’aéroport ou les frais à payer pour choisir ses sièges et s’asseoir avec nos proches durant le vol peuvent être épongés par certaines cartes de crédit.

Vérifiez donc les avantages de la vôtre avant de subir des frais inutiles. Vous pouvez facilement retrouver ces informations sur le site web de la banque.

En savoir plus En savoir plus

Meilleurs produits TECHNO

3 socles pour portables pour travailler debout

Alain McKenna
par Alain McKenna
3 socles pour portables pour travailler debout
  • Pour garder la forme au bureau, les ergonomes recommandent d’alterner durant la journée le travail assis et le travail debout.
  • Pour cela, on peut acheter un bureau ajustable, mais ce type de meuble coute cher. Voici 3 ingénieux accessoires qui permettent eux aussi de travailler debout, mais pour une fraction du prix.

Les experts sont unanimes: travailler debout une partie de la journée est bon pour la posture et pour la santé.

  • En revanche, ils ne s’entendent pas tous sur la durée idéale pendant laquelle il est optimal de rester debout devant son poste de travail.
  • Certains estiment que de 15 minutes à 30 minutes par heure est idéal.
  • D’autres pensent qu’il ne faut pas excéder 2 h de travail debout par jour.

Peu importe, il faut être bien équipé pour se lever de sa chaise quand on le désire sans nuire à son travail.

  • Il existe pour cela des dizaines de modèles de bureaux ajustables manuellement, motorisés ou même électroniques.
  • Mais il faut allonger au moins quelques centaines de dollars pour en acheter un.

Certains fabricants proposent des accessoires qui permettent de surélever son ordinateur portatif.

  • Ces accessoires coutent beaucoup moins cher qu’un bureau entier.
  • Ils permettent de travailler debout quand on le souhaite, et d’améliorer sa posture même en position assise.

InfoBref a testé quelques-uns de ces accessoires. En voici trois qui devraient intéresser quiconque souhaite améliorer sa position de travail.


Moft Z

La marque américaine Moft fabrique surtout de petits étuis et des portefeuilles adhésifs pour téléphones intelligents.

Elle a lancé à l’automne 2021 une gamme plus large d’accessoires pour tablettes et ordinateurs portables qui comprend le Moft Z: ce socle pliable se colle sous un ordinateur portable et peut s’élever jusqu’à 30 centimètres dans les airs, permettant ainsi travailler debout.

Il se replie de 4 façons différentes pour offrir un angle d’affichage plus confortable en mode assis.

Entièrement refermé, il ne fait que 4 mm d’épaisseur et peut donc voyager avec le portable.

  • PLUS: cet accessoire est en réalité 5 socles en un | le mode debout peut soutenir jusqu’à 10 kilos | matériaux étonnamment durables et résistants
  • MOINS: les angles d’inclinaison sont limités à 25, 35, 45 ou 60 degrés | en mode assis, il est recommandé d’utiliser un clavier et une souris externes

En promotion à 85 $ sur Amazon (prix régulier 90 $)


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur Infolettres en haut à droite


Lifelong Upryze

Ce socle est conçu exprès pour la gamme d’ordinateurs MacBook, mais il peut tout aussi bien faire pour des portables d’autres marques avec un écran de 17 po de diagonale ou moins.

On peut aussi y accrocher une tablette.

Il peut s’allonger jusqu’à une hauteur maximale de 50 cm et peut être incliné à volonté entre 0 et 90 degrés.

  • PLUS: convient aussi bien aux ordinateurs qu’aux tablettes | son bras inclinable fait 20 cm, mais il est extensible sur une longueur additionnelle de 30 cm
  • MOINS: trouver chaque fois l’inclinaison idéale peut devenir agaçant à la longue | il fait 7 cm d’épaisseur lorsqu’il est entièrement replié

Disponible à 90 $


Voyez notre Guide des meilleurs produits Techno, à partir des chroniques publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous à nos infolettres gratuites]


Trépied LQLMCOS

Ce trépied est plus près d’un bureau ajustable que d’un accessoire qu’on dépose sur son poste de travail, mais l’objectif est le même.

Il offre la possibilité de travailler assis ou debout, au choix.

Il est conçu pour servir soit de bureau surélevé, soit de socle pour un projecteur multimédia.

Sa surface de travail peut aussi s’incliner, ce qui permet d’y déposer une tablette ou même d’en faire un bureau de dessin de fortune.

  • PLUS: accessoire étonnamment polyvalent | son prix bat celui d’un bureau ajustable | les 3 pattes assurent une bonne stabilité quand on y dépose son ordinateur personnel
  • MOINS: des roulettes en feraient un bureau un peu plus mobile | le sac de transport est pratique, mais cet accessoire devient rapidement encombrant

Disponible à 70 $

Pour recevoir la sélection des Meilleurs produits Techno d’Alain McKenna chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin


Que sont les meilleurs produits? InfoBref vous recommande sous la rubrique Meilleurs produits Techno des produits qui ont généralement fait l’objet d’un essai par nos journalistes ou d’une analyse de tests effectués par des sources crédibles. Ces recommandations sont faites de façon objective et indépendante. Il se peut qu’InfoBref reçoive une petite commission d’Amazon si vous achetez un produit après avoir cliqué sur notre site vers celui d’Amazon. Cela n’affecte en rien le jugement de nos journalistes ni leurs recommandations.
Si vous achetez un produit que nous suggérons, SVP faites-le de préférence en cliquant dans un lien à partir de notre site. Merci d’avance 🙂 (Si des commerçants québécois nous offrent un mécanisme équivalent de commissionnement, nous intégrerons leurs liens avec plaisir.)
En savoir plus En savoir plus

Une journée pause d’écran dimanche, relèverez-vous le défi?

Une journée pause d’écran dimanche, relèverez-vous le défi?

(Source: Unsplash)

  • L’organisme Capsana organise ce dimanche une journée pause d’écran et invite les familles québécoises à y participer.  
  • «L’idée n’est pas de démoniser les écrans, mais plutôt d’encourager les parents à prendre 24 heures de recul pour voir quelles utilisations font réellement du bien à leur famille», explique à InfoBref Caroline Fitzpatrick, professeure agrégée au Département de l’enseignement au préscolaire et au primaire de l’Université de Sherbrooke et membre du comité d’experts qui pilote la journée Pause.

Un usage problématique des écrans peut entrainer des conséquences sur le développement des enfants, souligne-t-elle.

  • Les enfants qui passent trop de temps devant les écrans ont plus de risque d’accuser des retards dans le développement de leur motricité, de leur langage et de leurs compétences sociales. 
  • Une surdose d’écrans peut aussi avoir un effet néfaste sur la vision. 

Les parents ont doublement intérêt à contrôler leur temps d’écran: non seulement pour leur propre bien-être, mais aussi pour celui de leurs enfants.

  • «Les parents servent de modèles. Plus ils passent de temps sur leurs écrans, plus les enfants les imitent», explique Caroline Fitzpatrick.

Elle suggère aux parents de surveiller 3 aspects du temps d’écran:

La durée quotidienne moyenne d’utilisation à des fins de loisirs ne devrait pas dépasser 1 h chez les 2 à 5 ans, et 2 h chez les enfants, les adolescents et les adultes. 

  • Les moins de 2 ans ne devraient tout simplement pas être exposés aux écrans. 

Le contenu de qualité devrait être privilégié, par exemple des vidéos ou jeux éducatifs.

Le moment d’utilisation devrait être établi pour ne pas nuire aux autres activités quotidiennes. 

  • Par exemple, elle recommande de ne pas utiliser d’écran moins d’une heure avant d’entreprendre une nuit de sommeil. 

[Détails de la journée Pause sur le site web de l’organisme]

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Variole simienne: la Santé publique fédérale envisage d’envoyer des vaccins au Québec

Variole simienne: la Santé publique fédérale envisage d’envoyer des vaccins au Québec

(Source: Unsplash)

  • Hier, 2 premiers cas au Canada de la variole simienne, aussi appelée variole du singe, ont été confirmés. C’est le ministère de la Santé et des Services sociaux qui a confirmé ces 2 cas, détectés au Québec. 
  • La Santé publique du Canada a dit aujourd’hui que le risque était faible pour les Canadiens. Ottawa discute cependant avec le Québec de la possibilité d’utiliser la réserve fédérale de vaccins contre la variole, a indiqué l’administrateur en chef adjoint de la Santé publique du Canada Howard Njoo. 

Le Québec compte la majorité des cas qui font l’objet d’une enquête, soit environ une vingtaine.

  • Quelques cas sont également suivis en Colombie-Britannique.

Un vaccin contre la variole serait-il efficace contre la variole simienne?

  • Les Canadiens ne sont plus vaccinés contre la variole depuis 1971. 
  • Toutefois, le gouvernement conserve une réserve de doses en cas de réapparition de la maladie.

Selon la Santé publique fédérale, le taux d’efficacité du vaccin contre la variole simienne est supérieur à 85%. 

Mais avant de distribuer des vaccins, la Santé publique veut déterminer «comment les utiliser pour être le plus efficace» contre la maladie, a précisé Howard Njoo.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) devait tenir une réunion d’urgence cet après-midi, selon l’agence Reuters, parce qu’une centaine de cas de variole simienne ont été confirmés ou sont suspectés en Europe, alors que la maladie n’est habituellement présente qu’en Afrique. [détails sur la maladie dans notre bulletin de ce matin]

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

CE VENDREDI en rafale

Carl Girouard est déclaré criminellement responsable de ses actes. Les 11 jurés l’ont déclaré aujourd’hui coupable de deux meurtres au premier degré et de cinq tentatives de meurtre. La défense avait tenté de convaincre le jury que l’accusé n’était pas responsable criminellement et qu’il souffrait de schizophrénie lorsqu’il avait à l’aide d’un sabre tué 2 passants et blessé 5 autres personnes à Québec le soir de l’Halloween 2020.

Christian Dubé confirme qu’il sera candidat aux prochaines élections en octobre, dans La Prairie, en Montérégie. Le ministre de la Santé du gouvernement Legault avait depuis quelques semaines laissé planer le doute quant à son avenir en politique. 

Bilan Covid: 1493 hospitalisations (69 de moins qu’hier), dont 51 aux soins intensifs. 12 nouveaux décès.

Réactions internationales au lendemain de la décision d’Ottawa d’exclure les entreprises chinoises Huawei et ZTE du développement de la 5G au Canada: les États-Unis saluent la décision; le gouvernement chinois juge qu’elle contrevient aux principes d’économie de marché et de libre-échange et qu’elle porte atteinte aux droits des entreprises chinoises. 

La CNESST abaisse le taux de cotisation au Fonds de la santé et de la sécurité du travail (FSST). À partir de l’an prochain, les entreprises québécoises devront cotiser 1,50 $ pour chaque 100 $ de masse salariale, soit 17 cents de moins que cette année. La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) estime que les entreprises feront ainsi une économie de 335 millions $. 

Elon Musk nie des accusations d’agression sexuelle sur une agente de bord qui serait survenue il y a 6 ans. Cette réaction du PDG de Tesla et SpaceX survient après la publication d’un article sur le site américain Insider qui rapporte que, en 2018, SpaceX a payé 250 000 $US à une femme pour mettre fin à une plainte de nature sexuelle.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

NOUVELLES EN RAFALE

Financement des partis: les péquistes viennent de repasser devant les conservateurs du Québec, 4 mois et demi avant les élections générales. Depuis le mois de janvier, le Parti québécois a récolté 430 000 $, le Parti conservateur du Québec 428 000 $, la Caq 392 000 $, Québec solidaire 300 000 $, et le Parti libéral du Québec 168 000 $.

L’Oklahoma adopte une loi qui interdit presque tous les avortements dès la fécondation. L’Assemblée législative de l’État américain a approuvé jeudi la loi sur l’avortement la plus stricte des États-Unis. Elle soumet à des poursuites civiles de la part de particuliers les personnes qui ont recourt à l’avortement et toute personne qui «aide ou encourage» un avortement. 

La Régie de l’énergie donne son accord à une entente entre Hydro-Québec et le distributeur de gaz naturel Énergir pour convertir à la biénergie gaz-électricité des systèmes de chauffage au gaz, ce qui devrait permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Hydro-Québec versera 400 millions $ pour indemniser Énergir. Cela coutera moins cher que d’entièrement électrifier les bâtiments actuellement chauffés au gaz, juge la Régie. 

Globalive Capital, de Toronto, a conclu une entente avec Telus pour avoir accès au réseau et au spectre d’ondes de télécommunications de Telus. Globalive souhaite acheter le fournisseur de services sans fil Freedom Mobile, une division de Shaw Communications, alors que Shaw doit elle-même être achetée par Rogers Communications. Globalive plaide auprès du Bureau de la concurrence, qui bloque pour l’instant la transaction Shaw-Rogers, qu’elle serait, grâce à son entente avec Telus, un acheteur qui pourrait étendre Freedom à travers le pays et livrer une véritable concurrence dans le sans-fil à Rogers, Bell et Telus. 

La Chine lève ses interdictions d’importations sur les semences de Canola vendues par 2 entreprises canadiennes. Ces interdictions étaient entrées en vigueur il y a 3 ans, quelques mois après l’arrestation à Vancouver de Meng Wanzhou, directrice financière du géant chinois de télécommunications Huawei.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Entrevue

Pénurie de logements: «le plan de Québec ne réglera rien», dit un organisme de locataires

Pénurie de logements: «le plan de Québec ne réglera rien», dit un organisme de locataires

(Source: Scott Webb / Unsplash)

  • La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation Andrée Laforest a présenté jeudi un plan de 77 millions $ pour aider les Québécois qui déménagent cet été. La quasi-totalité du budget ira au Programme de supplément au loyer (PSL).
  • Ce budget est insuffisant et, cette année encore, il ne sera même pas utilisé, croit Cédric Dussault, porte-parole du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ). 

Ce que doit permettre le nouveau plan d’action, selon le gouvernement: 

  • soutenir 2200 ménages supplémentaires grâce au programme Supplément au loyer– qui permet à des ménages d’occuper un logement du marché privé en ne payant que la part du loyer qui équivaut à 25% de leurs revenus; et 
  • bonifier de 80 $ à 100 $ par mois le programme Allocation-logement destiné aux locataires. 

Ce plan ne règle pas la pénurie actuelle de logements, croit le RCLALQ. 

«L’an dernier, seulement 15% de la somme consacrée au PSL a été utilisée, dit Cédric Dussault, porte-parole du RCLALQ. Cette année, la situation pourrait être encore pire, car les taux d’inoccupation ont encore empiré.»

Le taux d’inoccupation est très bas dans certaines villes.

Il atteint 0,2% à Rimouski, et frôle le 0% dans presque toute la Gaspésie, note Cédric Dussault.  

À Montréal, il est d’environ 3%, mais, précise-t-il, les logements inoccupés sont très chers, et ils ne sont donc pas admissibles pour un PLS. 

Le prix des loyers a explosé.  

Lorsqu’on additionne les hausses de loyers recommandées aux propriétaires par le tribunal administratif du logement depuis 10 ans, on arrive à environ 7%, calcule Cédric Dussault. 

Or, au cours de la même période, les loyers ont selon lui grimpé de 52% à Verdun, sur l’île de Montréal, et de 64% à Blainville, sur la Rive-Nord de Montréal.  

Les budgets devraient être investis dans des solutions pérennes, dit Cédric Dussault: 

  • «pour construire des logements sociaux, au lieu d’aller dans les poches des propriétaires qui n’ont aucun intérêt à baisser les prix des loyers; et 
  • pour aider les gens qui vont se retrouver à la rue au 1er juillet». 

2 millions $ pour des services d’aide au logement dans les municipalités

Le plan d’Andrée Laforest prévoit que les municipalités pourront désormais mettre en place un service d’aide à la recherche de logement (Sarl) pour aider les locataires. 

  • «Un budget de 2 millions $ pour l’ensemble des municipalités, c’est ridicule, croit Cédric Dussault; et 
  • ces services de recherche n’auront pas beaucoup d’effets: quand il n’y a pas de logement, il n’y a pas de logement.»

Il pense que gouvernement évite d’affronter lui-même la crise du logement en déplaçant le problème dans la cour des municipalités.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus