Google

L’essentiel de l’actualité sur l’entreprise Alphabet (Google) et ses produits – Android, Google Workspace, Chrome, Pixel, YouTube, etc. (voir aussi Applications, GAFAM+, Infonuagique, Intelligence artificielle, Internet)

Apple accélère ses efforts pour faire de la recherche en ligne sans recourir au moteur de Google

Il y a 6 h
Apple accélère ses efforts pour faire de la recherche en ligne sans recourir au moteur de Google

L’assistant vocal Siri a évolué sur les nouveaux iPhone (Source: Apple)

  • La nouvelle version du système d’exploitation des iPad et iPhone utilise plus régulièrement les données d’indexation de sites web générées à l’interne par Apple – et non pas tirées de Google, que ce soit pour la navigation web ou la recherche vocale via l’assistant Siri.
  • Ça tombe à pic, parce que la présence plus qu’imposante de Google dans les produits d’Apple est au cœur des accusations de monopole portées contre Google par le gouvernement américain.

Google signe un accord-cadre avec Ottawa qui lui permettra de vendre sa plateforme infonuagique directement aux organismes fédéraux

Publié le 25 oct. 2020
  • Certaines sociétés de la Couronne utilisaient déjà des outils en ligne de Google, dont la suite bureautique G Suite (maintenant appelée Workspace) — chose que pourra faire tout le secteur public à l’avenir.
  • Cet accord-cadre survient alors que Google Canada est la cible de différentes poursuites un peu partout au pays pour la façon dont la société californienne collecte et gère les données confidentielles des Canadiens.

Si la Justice américaine condamne Google pour monopole, qui sera le prochain?

Publié le 21 oct. 2020
Si la Justice américaine condamne Google pour monopole, qui sera le prochain?
  • L’accusation faite par le gouvernement américain contre Google reprend les arguments d’une enquête menée par des représentants démocrates au fil de la dernière année.
  • La même enquête détaillait également comment Apple, Amazon et Facebook détiennent elles aussi une position de monopole dans leur créneau respectif.

Selon cette enquête:

  • Google domine le marché mondial de la recherche et celui de la publicité en ligne.
  • Apple offre ses propres applications et détermine les règles du jeu de son lucratif App Store.
  • Amazon vend ses propres produits sur son site web, rivalisant directement avec les vendeurs des produits tiers qu’elle distribue.
  • Facebook est propriétaire des principaux services de messagerie les plus utilisés dans le monde.

Le résultat de la poursuite contre Google sera déterminant pour chacun de ces joueurs et pour toute l’économie numérique, estime Stéphane Ricoul, spécialiste de l’économie numérique et directeur du marketing pour l’agence montréalaise Talsom.

  • «Ça ne peut qu’être positif: ça va les forcer à ouvrir la porte pour de nouveaux joueurs», dit-il à InfoBref.
  • «Il y a un précédent: quand Microsoft a été démantelée au début du millénaire, cela a ouvert le marché pour d’autres, dont… Google.»

Si les États-Unis gagnaient leur bataille contre Google et les autres géants technos, d’autres entreprises pourraient en bénéficier, comme la Canadienne Shopify, le numéro deux du commerce électronique en Amérique du Nord, ajoute Stéphane Ricoul.

Mais la bataille judiciaire ne fait que commencer: la poursuite contre Microsoft a duré 4 ans, de 1997 à 2001.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

La Justice américaine accuse officiellement Google de maintenir un monopole dans la recherche et la publicité en ligne

Publié le 20 oct. 2020
  • Washington reproche notamment à Google de s’imposer comme le seul moteur de recherche disponible par défaut sur l’iPhone en payant des millions de dollars à Apple pour s’assurer de cette position.
  • Google réplique qu’au contraire sa stratégie stimule la concurrence de façon générale «en rendant la recherche plus efficace et en aidant à réduire le prix des téléphones mobiles». 

Vers la fin de l’hégémonie du App Store?

Publié le 4 oct. 2020
  • L’Union européenne veut mettre fin à la façon dont Apple et Google limitent l’installation d’applications ou de services par abonnement sur leurs appareils mobiles.
  • L’UE s’inquiète du contrôle énorme que possèdent les deux sociétés américaines sur le lucratif marché des applications mobiles et des données numériques.

Les boutiques d’applications contrôlées par Apple et Google sont les principales cibles d’un projet de loi que prépare L’UE.

  • Il vise notamment à permettre l’installation d’applications à partir de sources indépendantes, tant sur les iPhone que sur les mobiles Android.
  • Le marché des applications mobiles est très convoité: il vaut 71 milliards $US et sa valeur pourrait doubler dans les prochaines années.

Le Digital Services Act est le nom de ce projet de loi qui imposerait de nouvelles règles pour ouvrir ce marché à de nouveaux joueurs.

  • «Ces entreprises doivent se comporter de façon équitable et permettre à de nouveaux joueurs ou d’autres déjà existants de leur faire concurrence», explique l’UE en préambule du projet de loi.
  • Chez Google, on fait valoir que cette mesure rendrait sa plateforme moins sécuritaire face aux menaces en ligne et aux logiciels espions.

Son entrée en vigueur pourrait se faire avant la fin de cette année.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Google passe à la 5G avec ses deux nouveaux téléphones Pixel

Publié le 30 sept. 2020
Google passe à la 5G avec ses deux nouveaux téléphones Pixel
  • Le Pixel 4a et le Pixel 5 partagent la même caméra, mais leur mécanique et leur prix diffèrent: le premier se vendra 500 $US et le second, plus puissant, 700 $US.
  • Google a aussi présenté une enceinte Nest Audio portative à 99 $US et une clé HDMI Chromecast qui hérite, pour la première fois, d’une télécommande.

Des grands éditeurs d’applications se mobilisent contre Apple et Google

Publié le 27 sept. 2020
Des grands éditeurs d’applications se mobilisent contre Apple et Google
  • Spotify, Fortnite et Tinder s’unissent pour contester les frais imposés par les boutiques d’application du iPhone et d’Android, qui peuvent atteindre 30 % de la valeur des transactions.
  • «Les propriétaires de ces plateformes ne doivent pas abuser de leur position dominante et devraient accepter une supervision indépendante qui garantira une saine concurrence dans ce marché», affirme la Coalition pour des applications équitables.

Epic Games a fait beaucoup de bruit en claquant la porte du Play Store et de l’App Store au cours des dernières semaines.

L’éditeur de Fortnite juge illégitime la redevance exigée par Google et Apple sur chaque achat fait dans son environnement par des joueurs utilisant leurs appareils mobiles.

C’est un enjeu de taille: à lui seul, l’App Store a généré des revenus de 50 milliards $US, l’an dernier.

Outre les créateurs d’applications, la Commission européenne et la Justice américaine enquêtent sur cette pratique d’Apple et Google, jugée anticoncurrentielle.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

À quoi ressemblera le bureau virtuel idéal? Google et Facebook ont chacun leur vision

Publié le 17 sept. 2020
À quoi ressemblera le bureau virtuel idéal? Google et Facebook ont chacun leur vision

Facebook Infinite Office.

  • La suite Google Meet Series One combine des micros, des caméras et une IA conçue exprès pour jouer le rôle de chef d’orchestre des conférences vidéo en équipe.
  • Facebook préfère la réalité virtuelle de son Infinite Office, qui superpose un espace collaboratif numérique à votre espace de travail réel tel que vu dans un casque Oculus Quest.

Les deux géants technos ont présenté chacun leur vision cette semaine. Les deux expériences sont bien différentes, mais l’idée est la même: la technologie s’occupe des détails.

  • L’IA de Google contrôle les caméras et les micros pour toujours cadrer la personne qui parle. Elle fait pivoter les caméras et peut ajuster leur niveau de zoom.
  • Facebook utilise l’image provenant des caméras du Quest 2 comme arrière-plan, et permet d’interagir avec la voix ou avec un clavier physique.

Les deux approches exigent d’équiper les participants de matériel informatique pouvant coûter cher, ce qui pourrait limiter leur adoption.

  • L’ensemble Meet Series One de Google coûte au bas mot 2700$US.
  • Le casque Oculus Quest 2 coûte 460$, mais chaque participant doit posséder son propre casque pour profiter du «bureau infini» de Facebook.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

La nouvelle montre de Fitbit va vous dire si vous êtes stressés

Publié le 26 août 2020
La nouvelle montre de Fitbit va vous dire si vous êtes stressés

Product laydown photography for Fitbit Sense.

  • La Fitbit Sense mesurera l’activité électrodermale, un indicateur aidant à déterminer le niveau de stress de son porteur, et proposera des exercices de détente en conséquence.
  • Avec son GPS, son électrocardiogramme et son suivi du sommeil, la Sense est la plus équipée des montres de Fitbit, le fabricant que Google a acquis en novembre dernier.

TikTok épiait ses utilisateurs Android en contournant les règles de Google

Publié le 12 août 2020
TikTok épiait ses utilisateurs Android en contournant les règles de Google

(Source: Unsplash)

  • Jusqu’en novembre, TikTok aurait récupéré l’identifiant unique de l’appareil Android de millions d’utilisateurs, en contournant les règles du système mobile de Google.
  • Cet identifiant est utilisé pour le suivi publicitaire, mais c’est aussi un bon moyen pour suivre à la trace des gens via leur téléphone, chose que les créateurs de TikTok ont dit ne pas faire.

Appelé adresse MAC, l’identifiant qu’aurait récupéré l’application est unique et permanent pour chaque appareil connecté à Internet.

  • Le gouvernement américain considère d’ailleurs l’adresse MAC des appareils mobiles comme une information d’identification personnelle formelle.
  • Apple masque cette adresse sur ses iPhone depuis 2013, et Google, depuis 2015, mais ça n’empêche pas les applications malicieuses de contourner ces mesures, selon les experts.

Appartenant à la société chinoise ByteDance, TikTok fait l’objet de bien des spéculations aux États-Unis, où on craint qu’elle puisse servir d’outil d’espionnage ou de chantage au profit de la Chine.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Bientôt, votre téléphone Android détectera les séismes

Publié le 12 août 2020
Bientôt, votre téléphone Android détectera les séismes
  • Google a activé hier la fonction ShakeAlert, qui permettra aux services d’urgence de Californie d’alerter les gens possédant un téléphone Android de l’imminence d’un séisme à proximité.
  • C’est la première de trois nouveautés pour Android qui visent, à terme, à mieux informer les utilisateurs sur les séismes récents ou à venir.