Télétravail

Votre entreprise devrait-elle créer un poste de directeur du télétravail, comme Facebook?

Publié le 17 nov. 2020
Votre entreprise devrait-elle créer un poste de directeur du télétravail, comme Facebook?
  • L’entreprise californienne espère que la moitié de ses employés travaillera de la maison une fois la pandémie terminée.
  • Son PDG Mark Zuckerberg compte embaucher d’ici Noël un «directeur du télétravail», ce qui pourrait inspirer d’autres entreprises qui souhaitent prolonger l’expérience du télétravail.

Pas un rôle secondaire

Chez Facebook, le chef du télétravail devra collaborer avec les autres dirigeants, dont le directeur financier et la responsable des ressources humaines.

Pour définir ce poste, Facebook s’est inspirée de la start-up californienne GitLab, qui a embauché son propre chef du télétravail en 2019, soit avant la pandémie.

  • Les 1600 employés de GitLab travaillaient déjà tous à distance.
  • L’entreprise maîtrise si bien cette pratique qu’elle fait l’objet d’une étude de cas d’un professeur de la Harvard Business School, Prithwiraj Choudhury.

Un rôle stratégique

Le chef du télétravail occupera un rôle de plus en plus central au sein des directions d’entreprises, assure le professeur Choudhury.

  • Il rendra son entreprise plus compétitive en favorisant l’embauche des meilleurs candidats où qu’ils se trouvent dans le monde, pas seulement à proximité des bureaux de l’entreprise.
  • Il aidera à réduire les dépenses en immobilisation à mesure que les bureaux satellites et le siège social se videront.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus
Votre entreprise devrait-elle créer un poste de directeur du télétravail, comme Facebook?

Une suggestion surprenante pour relancer l’économie: taxer… le télétravail

Publié le 16 nov. 2020
Une suggestion surprenante pour relancer l’économie: taxer… le télétravail

(Source: Unsplash)

  • Alors qu’on commence à envisager un retour à la normale vers 2022, bien des gens et des entreprises seront tentés de prolonger leurs conditions de télétravail actuelles.
  • Cela pourrait nuire à la reprise économique, avertissent des économistes, qui proposent des solutions radicales, dont au moins une que peu apprécieront: une taxe sur le télétravail.

La part des employés travaillant de la maison est passée de 10 à 40% de la main-d’œuvre canadienne durant la pandémie, et elle pourrait se stabiliser autour de 25% à plus long terme, selon Statistique Canada.

Tout ce télétravail crée un déséquilibre coûteux pour l’économie, estime dans un rapport Jim Reid, chercheur pour la Deutsche Bank.

  • «Ces gens se sont retirés de l’économie – ils ont cessé de contribuer à l’infrastructure économique, et pourtant ils continuent d’en tirer des bénéfices», fait-il valoir.
  • «Un moyen d’éviter des villes zombies est de considérer des mesures radicales d’urbanisme.»

L’urbanisme radical que propose la Deutsche Bank consiste essentiellement à rendre l’économie plus agile face à une société changeante.

  • Par exemple, taxer de 5% le salaire des télétravailleurs permettrait de financer une aide aux commerçants situés dans des tours à bureaux maintenant désertes.
  • À l’échelle du Canada, une telle taxe représenterait la somme de 5 milliards $.

«Les banques aussi font dans les pièges à clics», a rapidement réagi la Tax Foundation américaine, un think tank de Washington qui trouve farfelue cette suggestion de taxer le travail à distance.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Meilleurs produits TECHNO

Un bon ordinateur portable à moins de 500$ pour le télétravail

Publié le 14 nov. 2020
Alain McKenna
par Alain McKenna
Un bon ordinateur portable à moins de 500$ pour le télétravail
  • Vous pouvez vous équiper d’un ordinateur portable performant doté d’une bonne autonomie sans vous ruiner pour autant.
  • Avec Windows 10, Chrome OS et les processeurs d’AMD et Intel, on trouve une étonnante variété d’ordinateurs abordables pour tous les goûts.

Un bon ordinateur personnel n’a pas toujours besoin d’être le plus puissant, mais il doit avoir une certaine polyvalence.

En voici quatre qu’InfoBref vous recommande. 

Dell 15.6 Inspiron 3000
Portable Windows 10 de 15,6 pouces
Processeur Intel Celeron 4205U
4 go de mémoire vive
1 téraoctet de stockage interne
USB, HDMI, fente SD
Bluetooth 4.1, WiFi AC
7h d’autonomie

Le prix le plus bas est l’objectif visé par cette version du populaire modèle Inspiron 3000, ce qui ne signifie pas qu’il vous force à trop de compromis.

  • Pour: son stockage est abondant, son autonomie de 7h est tout à fait correcte, le boîtier est solide et l’appareil semble durable.
  • Contre: la famille de puces Celeron d’Intel est lente, les applications se chargent à vitesse d’escargot.

380$ chez Dell


HP Chromebook 14
Chromebook de 14 pouces
Processeur Intel Celeron de 1,1 GHz
4 go de mémoire vive
64 go de stockage interne
USB, USB-C
Bluetooth 5.0, WiFi AC 
14h d’autonomie

Plus élégant que performant, le Chromebook 14 est très plaisant à transporter et demeure somme toute polyvalent.

  • Pour: bonne connectique, boîtier solide et de bon goût, autonomie impeccable.
  • Contre: le format tablette peut devenir inconfortable à la longue, le stockage interne est très modeste.

425$ sur Amazon


Lenovo Chromebook Duet
Chromebook de 10,1 pouces
Processeur Mediatek Hello P60T de 2,4 GHz
4 go de mémoire vive
64 go de stockage interne
USB
Bluetooth 4.2, WiFi AC
11h d’autonomie

Une tablette convertible en portable grâce à sa béquille et à l’étui-clavier qui est inclus dans la boîte.

  • Pour: un rapport prix-performance extrêmement attrayant, une bonne autonomie, et une portabilité indéniable.
  • Contre: le clavier et le pavé tactile sont serrés, un seul port de connexion, et le multitâche souffre d’un processeur peu puissant. 

372$ sur Amazon


Samsung Chromebook 4
Chromebook de 11,6 pouces
Processeur Intel Celeron de 2,1 GHz
4 go de mémoire vive
32 go de stockage interne
USB
Bluetooth, WiFi AC 
12h d’autonomie

Une bonne performance pas chère, grâce à une fiche technique honnête qui offre en prime une bonne autonomie.

  • Pour: son format le rend très portable, son autonomie est au-dessus de la moyenne et son prix, très raisonnable.
  • Contre: le processeur s’essouffle un peu vite et la luminosité de l’affichage n’est pas très élevée.

370$ sur Amazon


Que sont nos «meilleurs produits»? InfoBref vous recommande sous la rubrique «Meilleurs produits» des produits qui ont fait l’objet d’un test par nos journalistes et/ou d’une analyse de tests effectués par des sources crédibles. Ces recommandations sont faites de façon objective et indépendante. Il se peut qu’InfoBref reçoive une commission d’un détaillant ou d’un fabricant si vous achetez un produit après avoir cliqué sur notre site. Cette pratique est courante sur beaucoup de sites d’information dans le monde. Elle n’affecte en rien le jugement de nos journalistes ni leurs recommandations, et c’est une source de revenus précieuse qui contribue à financer du contenu de qualité qui vous est offert gratuitement.

Pour recevoir la sélection des meilleurs produits Techno d’Alain McKenna chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin (et à son complément InfoBref Soir pour un survol de l’actualité à 16h, si vous le souhaitez)

En savoir plus En savoir plus

Le télétravail risque de provoquer une hausse importante des déchets électroniques mondiaux

Publié le 12 nov. 2020
Le télétravail risque de provoquer une hausse importante des déchets électroniques mondiaux

(Source: Pixabay)

  • La plupart des entreprises qui ont mis en place des mesures de télétravail pendant la pandémie ont dû acheter du nouveau matériel informatique pour le faire.
  • Cet équipement ne fait pas que remplacer le matériel informatique déjà présent dans les bureaux, il s’y ajoute, ce qui finira par produire davantage de déchets électroniques, révèle une enquête faite par la firme française BNP Paribas 3 Step IT.

Ordinateurs portables, casques, caméras: ceux qui travaillent à domicile ont besoin d’autant d’équipement qu’au bureau, sinon plus.

La production de déchets électroniques était déjà en croissance prononcée avant la pandémie.

  • Au Canada, le volume de déchets est passé de 725 000 tonnes en 2014 à 50 millions de tonnes en 2018.
  • Seulement 20% de tous ces appareils sont recyclés à l’heure annuelle.

Si les entreprises canadiennes font comme leurs homologues européennes, elles vont avoir encore plus de matériel informatique à jeter dans les années à venir.

  • Selon BNP Paribas, quatre sociétés sur cinq ont acheté du nouveau matériel informatique pour que leurs employés travaillent à distance.
  • Le tiers d’entre elles n’ont aucune idée comment se débarrasser de leur équipement désuet et le jettent tout simplement à la poubelle.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Votre entreprise peut-elle éviter les menaces informatiques tout en faisant plus de place au numérique et au télétravail?

Publié le 27 oct. 2020
  • Alors que s’achève le mois de la sensibilisation sur la cybersécurité, les experts s’inquiètent de voir les entreprises canadiennes s’exposer plus que jamais aux menaces en ligne sans renforcer leur vigilance.
  • Les cas d’hameçonnage, de rançongiciel et de vol de données confidentielles sont en hausse dans un contexte de télétravail et de virage numérique – mais il est possible de se protéger efficacement.

Les PME et grandes entreprises qui songent à rendre le télétravail en partie permanent «doivent mettre à jour leurs stratégies pour assurer la protection de leurs données et de leurs systèmes», conseille Guillaume Caron, qui dirige la division de sécurité informatique VARS du cabinet Raymond Chabot Grant Thornton.

L’expert rappelle que quelques solutions simples contribuent à prémunir l’entreprise contre les menaces:

  • Les antivirus et les logiciels pare-feu sont des outils essentiels pour les postes de travail – des outils sécurisant les accès et le partage sur les réseaux doivent s’y ajouter.
  • Les courriels sont la principale porte d’entrée des logiciels malveillants en entreprise et doivent donc être surveillés de près.
  • Les pirates qui s’infiltrent dans les entreprises recourent à des identifiants qui s’échangent depuis déjà quelque temps sur l’Internet clandestin, le «dark web» – il faut donc inciter tout le monde à renouveler ses codes d’accès pour éliminer ce risque.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Microsoft lance un nouveau portable Surface plus abordable pour attirer les télétravailleurs fauchés

Publié le 1er oct. 2020
Microsoft lance un nouveau portable Surface plus abordable pour attirer les télétravailleurs fauchés

Les nouveaux Surface Pro X et Surface Laptop Go de Microsoft

  • Le Surface Laptop Go est une version compacte du Laptop 3 qui propose, à 760 $, un processeur Intel Core i5 de milieu de gamme et 64 go de stockage interne.
  • Tendance forte dans l’informatique en ce moment, Microsoft présente aussi la deuxième génération de son processeur créé à l’interne SQ2 sous le capot de la nouvelle tablette Surface Pro X.

Les dix prochaines années seront la «décennie du chez-soi»

Publié le 14 sept. 2020
  • Les nouvelles habitudes créées ces six derniers mois seront plus permanentes qu’on l’imagine, révèle une enquête mondiale d’Accenture sur les effets de la pandémie.
  • «Le « chez-soi » définit désormais nos activités: c’est un lieu de travail, une salle de classe, une salle de jeux, l’endroit pour socialiser et un refuge», dit Grace Ayoub, directrice générale d’Accenture pour le Canada.

Bien des Canadiens ont découvert les vertus du télétravail pendant le confinement, et la même chose vaut pour d’autres activités du quotidien, nous apprend ce rapport:

  • 70% des Canadiens prévoient faire la plupart de leurs activités sociales à la maison, que ce soit en personne ou virtuellement, au cours des six prochains mois.  
  • 75% des répondants qui disent acheter plus de produits locaux prévoient continuer de magasiner dans les commerces de leur quartier.
  • 51% se disent plus craintifs face à leur situation financière à long terme: ils seront moins susceptibles d’entreprendre des projets de grande envergure, comme un voyage à l’extérieur du pays.

Tout cela force évidemment les commerçants à s’ajuster, et c’est ce qui rendra ces changements assez incrustés pour durer plusieurs années, conclut la DG d’Accenture.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus