Montréal

Charte de la langue française: l’Assemblée nationale rappelle Montréal à l’ordre

Publié le 22 oct. 2020
  • Une motion de la CAQ, adoptée hier à l’unanimité, demande à la Ville de Montréal et ses arrondissements de se conformer à la Charte dans les plus brefs délais.
  • Le ministre Simon Jolin-Barrette demande que la charte de la Ville énonce que Montréal est une ville de langue française — alors que 10 arrondissements sur 19 n’ont toujours pas obtenu leur certificat de conformité à la Charte de la langue française.

Novartis Canada et le Mila inaugurent Biome, un centre de recherche en intelligence artificielle appliquée au secteur de la santé

Publié le 21 oct. 2020
Novartis Canada et le Mila inaugurent Biome, un centre de recherche en intelligence artificielle appliquée au secteur de la santé

(Photo Novartis Pharma Canada)

  • Ce centre montréalais regroupe déjà quelques start-ups et des entreprises établies, dont Novartis et Ubisoft, qui comptent commercialiser rapidement des solutions de santé numériques développées par des chercheurs universitaires du Mila.
  • Novartis et le Mila ont eu une aide financière d’Ottawa, dans le cadre d’un programme d’aide fédéral de 125 millions $ visant à stimuler la recherche en intelligence artificielle faite au Canada.

Des organismes proposent de taxer la livraison de colis pour aider à relancer l’économie du grand Montréal

Publié le 20 oct. 2020
  • La popularité du magasinage en ligne réduit l’intérêt pour les commerçants d’avoir pignon sur rue dans les quartiers centraux ou les centres commerciaux.
  • Cette délocalisation vers des bâtiments de moindre valeur aura un impact négatif sur les finances municipales en réduisant les recettes tirées de la taxe foncière, explique l’organisme Vivre en ville.

En collaboration avec l’Association des sociétés de développement commercial de Montréal, Vivre en ville publie le rapport «Les 12 travaux du commerce montréalais» (PDF) qui suggère une taxe sur la livraison pour compenser la perte de revenus potentielle liée à la délocalisation des commerces.

  • L’augmentation de l’activité de livraison fait monter les coûts d’entretien du réseau routier, mais elle ne produit pas de revenu pour les municipalités qui doivent assumer ces dépenses.
  • «Tôt ou tard, il faudra envisager des mesures de taxation de la livraison pour internaliser ces coûts et assurer l’équité entre les diverses formes de commerce», note le document.

Par ailleurs, la taxe sur le stationnement de surface, déjà imposée dans certains quartiers montréalais, pourrait être étendue à l’ensemble du grand Montréal pour accroître les revenus de toutes les municipalités de la région, ajoute le rapport.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Montréal est loin derrière dans le palmarès des villes les plus «marchables» dans le monde

Publié le 15 oct. 2020
  • Londres, Paris et même Toronto font beaucoup mieux que Montréal pour offrir un accès sans voiture à des services ou des commerces situés près d’où vivent leurs citoyens.
  • Seulement 56% des gens vivant dans le Grand Montréal demeurent à moins d’un kilomètre d’écoles, de parcs et d’hôpitaux, ce qui rend la voiture à peu près incontournable, constate l’Institut sur les politiques de développement des transports.

Une ville est considérée «marchable» quand les garderies, les parcs, les écoles, les hôpitaux et les commerces sont situés à moins de 500 mètres d’où les gens vivent, ce qui les rend facilement accessibles à pied.

  • «Se rendre à l’école, à la pharmacie ou à la clinique est essentiel pour les familles, et y aller à pied offre de nombreux avantages, notamment le fait que c’est gratuit», explique l’Institut new-yorkais.
  • «Dans des situations de crise comme la pandémie, où les déplacements en voiture étaient limités, avoir accès aux services clés à pied est particulièrement important.»

En ce qui concerne les déplacements à pied, Montréal a plus de points en commun avec les villes nord-américaines, où le développement urbain tourne autour de l’automobile, qu’avec des villes européennes.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

La Compagnie de la Baie d’Hudson est poursuivie pour loyer impayé

Publié le 14 oct. 2020
  • Deux propriétaires de locaux loués à la Compagnie allèguent qu’elle n’a pas payé plusieurs factures de loyer depuis le mois avril.
  • Les documents judiciaires présentés devant la Cour supérieure indiquent qu’elle doit plus de 3,5 millions $ en loyers et autres frais dans cinq centres commerciaux du Québec.

AFFAIRES en rafale

Publié le 14 oct. 2020
  • La valeur des immeubles résidentiels a augmenté de 12% ces trois derniers mois à Montréal, soit plus rapidement qu’à Toronto et Vancouver, et elle dépasse désormais 600 000 $ en moyenne, selon Royal LePage.
  • Le service vidéo Zoom a dévoilé la plateforme OnZoom où ses utilisateurs peuvent promouvoir leurs conférences et vendre des billets pour y assister.
  • Les grands investisseurs canadiens sont plus responsables: 89% des investisseurs institutionnels canadiens ont intégré les principes ESG (environnement, responsabilité sociale et gouvernance) à leur stratégie de placement en 2020, selon RBC Gestion mondiale d’actifs, comparativement à 65% pour leurs homologues américains.
  • Amazon Canada continue de vendre par milliers des produits à l’effigie du mouvement complotiste QAnon, alors que ces produits ont été retirés de la plupart des plateformes concurrentes, dont Etsy, Facebook et Shopify.

Ville intelligente: Montréal se dote d’une charte pour encadrer l’utilisation des données numériques par la Ville, ses partenaires et ses fournisseurs

Publié le 12 oct. 2020
  • La collecte de données contribue à améliorer les milieux de vie urbains, mais elle peut aussi nuire aux libertés en multipliant les outils de surveillance.
  • Pour éviter cet écueil, la Ville présentera aujourd’hui une charte qui repose sur trois principes: garantir les droits de la personne, assurer la primauté du bien commun et mettre les données au service de l’avenir.

La ville intelligente est un concept vaste et ambitieux, qui peut aller du comptage des piétons à une intersection jusqu’au regroupement de tous les services municipaux en un portail web centralisé.

Pour faire comprendre ce concept aux Montréalais, le Laboratoire d’innovation urbaine de Montréal, dirigé par le maire de l’arrondissement de Rosemont–Petite-Patrie François William Croteau, a identifié dans la nouvelle charte des objectifs précis, dont:

  • réduire la fracture numérique;
  • accroître la participation citoyenne;
  • favoriser une transition écologique durable.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

EXCLUSIF InfoBref

CAE est prête à investir dans le développement d’un avion électrique québécois

Publié le 8 oct. 2020
CAE est prête à investir dans le développement d’un avion électrique québécois
  • Officiellement carboneutre depuis la fin septembre, l’entreprise montréalaise aimerait améliorer ce bilan en électrifiant d’ici 5 ans la moitié des 250 petits avions qu’elle utilise pour la formation de nouveaux pilotes.
  • «Il existe un ou deux avions hybrides ou électriques ailleurs dans le monde, mais CAE serait prête à investir dès aujourd’hui dans la recherche et développement d’un avion électrique développé au Québec», affirme Hélène V. Gagnon, vice-présidente des affaires publiques, en entrevue à InfoBref.

Hélène Gagnon, qui siège par ailleurs au conseil d’administration d’Hydro-Québec, indique que CAE a déjà parlé de ce projet à une poignée de fabricants et de motoristes depuis un an, mais que les discussions sont demeurées au stade exploratoire.

Il faut dire que les avions électriques déjà prêts à décoller ne sont pas nombreux, ni très gros.

  • Le plus gros avion électrique réellement fonctionnel à ce jour est un Cessna Grand Caravan pouvant accueillir 14 passagers, modifié par la société MagniX, de Seattle.
  • Sa portée de 1600 kilomètres est courte comparée à celle d’avions traditionnels, mais elle supérieure à la distance parcourue par la moitié des vols commerciaux dans le monde, assure son fabricant.

Un tel avion conviendrait à CAE, indique Mme Gagnon, mais elle préférerait un modèle fabriqué au Québec. «On a l’expertise au Québec pour développer [un tel avion]», dit-elle.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

La camisole connectée montréalaise Hexoskin reconnue par plus de cent publications scientifiques

Mis à jour il y a 10 h
  • La technologie de Carré Technologie se démarque en misant sur des applications très nichées: par exemple, l’Agence spatiale canadienne l’utilise pour suivre sur Terre l’état de santé d’astronautes qui sont en orbite.
  • Selon son fabricant, Hexoskin «compte plus de publications scientifiques que tous les autres vêtements connectés mis ensemble».

Pourquoi Montréal et Québec vont-elles passer en zone rouge?

Publié le 28 sept. 2020
  • Alors que 750 nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés aujourd’hui, les deux régions les plus touchées sont sur le point de passer en alerte maximale.
  • Cette décision est prise après l’étude de trois critères spécifiques: la situation épidémiologique, le contrôle de la transmission et la pression sur le réseau de la santé.

Situation épidémiologique 

  • Pour passer en zone rouge, on doit recenser plus de 10 nouveaux cas en moyenne pour 100 000 personnes. 
  • Le taux de positivité, soit la proportion de tests positifs par rapport au nombre total de tests, doit être supérieur à 5 %.

Contrôle des transmissions

  • Taux de reproductivité du virus: si on estime que chaque personne nouvellement infectée aura des contacts avec plus de six autres personnes, la région passe en zone rouge. 
  • Plus le nombre d’éclosions est élevé, plus il sera difficile de ralentir la transmission.

Pression sur le système de santé

  • Le nombre de lits disponibles réservés aux patients atteints de la COVID-19 par rapport au nombre d’hospitalisations est un indicateur important. Le gouvernement évalue également le nombre de respirateurs et le personnel médical en activité.  
  • Le point de basculement en zone rouge s’effectue normalement à plus de 8 nouvelles hospitalisations par million d’habitants.

Pour revenir en zone orange, tous ces indicateurs devraient être en baisse pendant 14 jours.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Montréal et Québec passeront en alerte rouge dans les prochains jours, a annoncé le ministre de la Santé

Publié le 27 sept. 2020
  • Les autorités sanitaires ont fait état hier de 896 nouveaux cas de COVID-19 au Québec — un nombre proche de ceux annoncés au plus fort de la première vague.
  • «On va demander un sacrifice social important. Les 28 prochains jours seront difficiles» a déclaré Christian Dubé dimanche soir en entrevue à Tout le monde en parle.

PME MTL débloque 30 millions $ pour aider les PME montréalaises à relancer leurs activités

Publié le 21 sept. 2020
  • Le Fonds d’aide à la relance régionale vise à aider les entreprises de la ville de Montréal qui ne sont pas admissibles à d’autres mesures fiscales liées à la COVID-19.
  • L’aide prend la forme d’un prêt sans intérêt d’au plus 40 000 $ offert aux entreprises, OBNL et travailleurs autonomes qui présenteront un projet jugé admissible.