Élections municipales

L’essentiel à connaître concernant les prochaines élections municipales au Québec (novembre 2021): candidats, proposition et programmes, déroulement de la campagne, comment voter et résultats des élections lorsqu’ils seront disponibles

Analyse POLITIQUE

Montréal doit choisir son futur visage, et pas seulement à la mairie

Publié le 8 oct. 2021
Bernard Descôteaux
par Bernard Descôteaux
Montréal doit choisir son futur visage, et pas seulement à la mairie

[crédit photo: Boyan Lepoev | Unsplash]

  • Les élections municipales à Montréal prennent la forme d’un match revanche entre la mairesse Valérie Plante et le précédent maire Denis Coderre.
  • Au-delà des personnalités, l’enjeu principal de cette élection porte sur les milieux de vie urbaine que les Montréalais veulent se donner pour les prochaines décennies.

Le duel que se livrent Valérie Plante et Denis Coderre ne peut que retenir l’attention.

  • On l’attendait depuis l’élection de 2017.

La nouvelle mairesse, élue en prétendant «être l’homme de la situation», l’avait emporté par défaut.

  • Les Montréalais avaient d’abord voulu écarter un maire devenu trop autocratique.

L’ombre de Denis Coderre n’a depuis cessé de planer sur Valérie Plante.

En prévision de ce match revanche, l’ancien maire a entretenu l’idée d’un nouveau départ pour une métropole.

  • «Retrouver Montréal», écrivait-il en début d’année.
  • Sous-entendu: l’administration Plante était un échec que lui seul saurait corriger.

Les Montréalais l’ont d’abord cru.

Ce printemps, ils étaient prêts à lui redonner les clés de l’hôtel de ville.

Mais ses 10 points d’avance ont vite fondu.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Aujourd’hui, les deux candidats sont au coude à coude.

Les Montréalais ne sont donc pas à ce point déçus des 4 ans de l’administration de Projet Montréal.

Valérie Plante n’a pas été cette mairesse déconnectée des électeurs, comme l’a voulu la légende.

La moitié des Montréalais semblent partager sa vision de développement de Montréal qui met l’accent sur la qualité de la vie en milieu urbain.

Un point tournant a été le débat lancé par Denis Coderre sur la densité des constructions, la protection du Mont-Royal et la hauteur des tours au centre-ville.

Il a ainsi ramené l’attention sur la façon dont les Montréalais veulent habiter leur ville et y vivre.

La question de la densité n’est pas sans importance.

  • On prévoit 182 000 ménages de plus à l’horizon 2050.
  • Déjà, Montréal est deuxième au Canada après Vancouver avec 4916 habitants au kilomètre carré.

Qu’on le veuille ou pas, il faudra construire. Où? Comment?

  • Construire en hauteur est la solution, prétend Denis Coderre qui voit un «centre-ville de classe mondiale» se densifier avec des tours en hauteur.
  • Valérie Plante privilégie une approche plus douce, misant davantage sur les différents quartiers de la ville.

La densification, qu’importe l’approche choisie, aura un impact sur les milieux de vie et le tissu social des quartiers.

La préoccupation première des Montréalais à cet égard est la crise du logement.


Découvrez tous nos articles consacrés à l’immobilier dans la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref, et abonnez-vous à nos infolettres quotidiennes gratuites pour recevoir chaque jour l’essentiel des nouvelles (détails en cliquant le bouton Infolettres en haut à droite)


Montréal est une ville de locataires: 63% le sont.

  • Le taux d’inoccupation à 1,6% fait monter le prix des loyers ;
  • tandis que la surchauffe de l’immobilier rend l’accès à la propriété difficile pour les jeunes générations.

Valérie Plante l’a compris.

Plutôt que des tours, elle mise sur plus de logements, et sur des quartiers qui sont des milieux de vie écologiques.

Sa promesse phare de 60 000 logements à prix abordables rejoint la réalité quotidienne d’une large partie des électeurs.

La perception est que

  • Denis Coderre est avec les promoteurs de tours; et
  • la mairesse est avec les citoyens qui, eux, se méfient des promoteurs de tours.

L’an prochain, Montréal amorcera l’adoption d’un nouveau plan d’urbanisme et de mobilité.

L’orientation que lui donnera le maire, selon qu’il s’appelle Denis Coderre ou Valérie Plante, sera bien différente.

Le visage que prendra Montréal dépendra de ce choix.

Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux chaque samedi dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Mairie de Montréal: Plante veut des logements abordables, Coderre veut nettoyer la ville

Publié le 22 sept. 2021
  • La mairesse sortante Valérie Plante promet d’investir 800 millions $ dans les 10 prochaines années pour construire 60 000 logements abordables. L’ancien maire et candidat Denis Coderre promet, lui, de rendre la ville plus propre. 
  • À 1 mois et demi du scrutin municipal, la course se resserre. Selon un nouveau sondage Léger pour Le Devoir, Denis Coderre ne devance désormais Valérie Plante que d’un point, avec 37% des voix contre 36%. 

Denis Coderre et Valérie Plante mènent la course municipale. Mais les Montréalais auront le choix entre 6 candidats le 7 novembre prochain.

Plante veut que Montréal reste «abordable»

Montréal peut encore se targuer d’être une ville abordable, mais son abordabilité «commence à être très fragile», croit la mairesse. 

Pour y remédier, elle propose: 

  • d’utiliser des terrains de la Ville, comme l’ancien hippodrome ou Louvain Est;
  • d’acheter de nouveaux terrains, notamment près des nouvelles stations de la ligne bleue, Mercier, Saint-Léonard, Tétreaultville et Lasalle; et
  • de prêter ces terrains «sur du très long terme à des OBNL et des promoteurs privés» pour développer des logements abordables; ces organismes rembourseraient ensuite la Ville sous forme de rente.

Des appartements locatifs et des condos à vendre.  

La mairesse souhaite que les 60 000 logements – à louer ou à acheter – qu’elle souhaite construire restent «abordables pour au moins 40 ans». 

  • Le coût du loyer ou du prix de vente resteraient sous la valeur marchande – Plante dit viser 90% du prix moyen.
  • Et la prise de valeur ne devra pas dépasser 3% par an.

Coderre veut rendre Montréal plus propre:

L’ancien maire ne veutplus voir «des détritus partout» en se promenant.

S’il est élu, il compte:  

  • créer un fonds pour soutenir les arrondissements dans leur mission de propreté; 
  • ajouter des poubelles et des cendriers publics;
  • éliminer les dépôts sauvages et les graffitis dès qu’ils sont signalés; 
  • créer un système de ramassage sur demande des déchets encombrants; et
  • contrôler la présence des rats, en dératisant pendant toute la durée de travaux qui impliquent l’ouverture des égouts.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Comment voter aux élections municipales – voici l’essentiel

Publié le 16 sept. 2021
Comment voter aux élections municipales – voici l’essentiel

[photo: Element5 Digital | Pexels]

  • Une campagne se termine, et une autre commence. Alors que les Canadiens vont élire lundi un nouveau gouvernement fédéral, la campagne débute ce vendredi dans les municipalités. 
  • Les électeurs seront à nouveau appelés aux urnes le 7 novembre prochain. Ils pourront aussi voter par anticipation, mais le vote par la poste est réservé à certains électeurs pour le scrutin municipal. 

Où et comment voter?

  • dans votre bureau de vote le 7 novembre;
  • dans votre bureau de vote par anticipation: le 31 octobre; et, selon votre ville, un autre jour qui sera le 29 octobre, le 30 octobre, le 1er novembre ou le 6 novembre; et 
  • dans le bureau de vote du président d’élection: selon les villes, le 29 octobre, le 1er ou le 3 novembre. 

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Les votes par correspondance sont réservés à certains électeurs: 

  • les résidents des CHSLD, des RPA, des centres hospitaliers, ou d’un centre de réadaptation ou d’accueil;
  • les personnes qui ne peuvent pas se déplacer pour une raison de santé, et leur proche aidant s’il est domicilié à la même adresse; 
  • les personnes qui doivent s’isoler parce qu’elles ont la Covid-19, des symptômes, ou ont été en contact avec une personne infectée; et 
  • les villes peuvent aussi permettre aux électeurs de 70 ans et plus de voter par la poste [voici la liste des municipalités qui le permettent]. 


Ces électeurs devront faire une demande verbale ou écrite au bureau du président d’élection entre le 17 et le 27 octobre. 

Comment savoir si vous êtes inscrit(e)? 

Vous devriez recevoir un avis d’inscription par la poste début octobre. 

  • Si vous ne recevez pas d’avis, ou s’il porte la mention Aucun électeur inscrit à cette adresse, ou un autre nom que le vôtre, c’est que vous n’êtes pas inscrit sur la liste électorale. 
  • Il faudra alors vous présenter à la commission de révision entre le 16 et le 26 octobre.

Pour prouver votre identité, vous pouvez présenter:

  • votre carte d’assurance maladie;
  • votre permis de conduire;
  • votre passeport canadien; et
  • votre carte d’identité des Forces canadiennes.

Voter sans pièce d’identité?

C’est possible:  

  • si vous faites une déclaration écrite et vous présentez avec une personne qui peut attester, sous serment, votre identité, et qui peut établir la sienne; et 
  • si vous présentez au moins 2 documents avec votre nom, dont au moins un avec une photo, qui prouvent votre adresse et votre date de naissance.

Voir aussi:

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Élections municipales: qui sont les candidats à la mairie de Montréal?

Publié le 13 juil 2021
Élections municipales: qui sont les candidats à la mairie de Montréal?

Denis Coderre et Valérie Plante (Source: YouTube et Twitter)

  • À 1 mois de l’élection, 5 candidats briguent la mairie de Montréal, dont la mairesse actuelle Valérie Plante (Projet Montréal) et l’ancien maire Denis Coderre (Ensemble Montréal). 
  • Jean-François Cloutier (Équité Montréal) s’est rallié en juillet au candidat Marc-Antoine Desjardins (Ralliement pour Montréal), qui s’est à son tour rangé fin septembre derrière Balarama Holness (Mouvement Montréal) pour le scrutin du 7 novembre prochain.   

Les candidats actuels sont:

Selon le dernier sondage Léger (22 sept.), Coderre et Plante sont au coude-à-coude:

  • 37% des personnes interrogées sont prêtes à voter pour l’ancien maire;
  • 36% pour la mairesse sortante;
  • 8% pour Balarama Holness;
  • 5% pour Marc-Antoine Desjardins; et
  • 14% n’ont pas encore fait leur choix.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Les Montréalais auront 4 jours pour voter:

Voir aussi:

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Balarama Holness se lance dans la course à la mairie de Montréal

Publié le 20 mai 2021
Balarama Holness se lance dans la course à la mairie de Montréal

Balarama Holness (Source: Twitter)

  • L’ancien footballeur des Alouettes de Montréal sera candidat, en novembre prochain, au poste de maire de la métropole à la tête de son propre parti, Mouvement Montréal.
  • Balarama Holness dit qu’il veut apporter «du sang neuf, de nouvelles idées», et devenir le premier maire noir de Montréal. En 2017, il a été candidat à la mairie de l’arrondissement de Montréal-Nord avec Projet Montréal, le parti de la mairesse actuelle Valérie Plante.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Analyse POLITIQUE

Valérie Plante saura-t-elle mettre Denis Coderre en échec?

Publié le 2 avr. 2021
Bernard Descôteaux
par Bernard Descôteaux
Valérie Plante saura-t-elle mettre Denis Coderre en échec?

Denis Coderre et Valérie Plante (Source: YouTube et Twitter)

  • Denis Coderre a réussi son retour sur la scène politique montréalaise. Toute la semaine, il a fait les manchettes, amorçant ce qui sera une très longue campagne électorale.
  • Le match revanche tant désiré contre Valérie Plante est enclenché. Mais la mairesse sortante ne se donne pas battue pour autant, malgré son déficit de popularité.

L’ancien maire assure aujourd’hui que sa défaite crève-cœur de 2017 l’a profondément changé.

Il n’est pas le premier politicien à chercher ainsi renaître de ses cendres.

  • Jean Drapeau, Robert Bourassa, Jean Chrétien sont de ceux qui ont su surmonter d’éprouvants échecs et qui l’ont inspiré.

Le nouveau Denis Coderre apprécie la comparaison avec Jean Drapeau, mais son politicien modèle est, sans nul doute, Jean Chrétien. Il fut son mentor et il lui est redevable de beaucoup.

Cela se sent dans son livre Retrouver Montréal où Coderre rappelle l’importance qu’a eue pour lui Jean Chrétien en le nommant ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration en 2002.

Parions que, comme lui, il gardera, s’il retrouve la mairie, son caractère opiniâtre et déterminé. Il demeurera le fonceur que l’on a connu avant qu’il ne devienne autocrate en fin de mandat.

La transformation que prétend avoir subie Denis Coderre n’est donc pas une métamorphose totale.

Mais elle est réelle à certains égards:

  • il a pris soin de sa santé physique et mentale ;
  • la défaite l’a rendu plus humble – son ego en a pris un coup;
  • il sera plus à l’écoute des autres.

Durant cette campagne qu’il a voulu longue – on est à sept mois du scrutin –, nous aurons maintes occasions de juger de la profondeur de ce changement.

Denis Coderre n’échappera pas à un examen critique constant.

Son défi sera de maintenir la position de tête que lui attribuaient plusieurs sondages avant même l’annonce de son retour officiel.

  • Il y a deux semaines, Recherche Mainstreet lui accordait 40% des intentions de vote, avec 14 points d’avance sur Valérie Plante.

Cette avance tient pour beaucoup à l’impopularité des politiques de la mairesse actuelle.

Celle qui s’était fait élire comme «la mairesse de la mobilité» n’a pas réussi à libérer Montréal de ses cônes orange.

Le maire Coderre avait échoué à ce test avant elle.

Découvrez les autres analyses politiques de Bernard Descôteaux, ancien directeur du Devoir, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous gratuitement à nos infolettres]

Valérie Plante est une battante. Elle ne concède rien d’avance.

Son bilan n’est pas que négatif et sa gestion, notamment de la pandémie, a permis à Montréal d’éviter le pire.

La vraie bataille se fera autour des programmes et des projets.

Pour le moment, Denis Coderre s’en tient à des perspectives générales de développement, qu’il expose dans son livre Retrouver Montréal.

Certaines de ses idées le rapprochent de Valérie Plante, entre autres sur le développement du transport en commun. Il a lui aussi sa «ligne rose».

Comme elle, il est préoccupé par les questions environnementales.

Ce glissement vers le centre correspond au même mouvement chez l’actuelle mairesse. Elle est d’ailleurs en froid avec des éléments plus radicaux de son parti.

Ses quatre ans à la tête de la ville l’ont, elle aussi, transformée.

Tous deux savent que la victoire se situe au centre – là où se trouvent les indécis, qui sont encore nombreux.

Avec un électeur sur quatre indécis, tout demeure possible.

Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux chaque samedi dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Denis Coderre a plusieurs projets en tête pour relancer Montréal, mais ne dit toujours pas si celui de briguer à nouveau la mairie l’automne prochain en fait partie

Publié le 20 mars 2021
Denis Coderre a plusieurs projets en tête pour relancer Montréal, mais ne dit toujours pas si celui de briguer à nouveau la mairie l’automne prochain en fait partie

(Source: Twitter)

  • Dans un livre à paraître le 31 mars, l’ancien maire de Montréal fait le bilan de ses quatre années passées à l’ombre de la politique municipale et critique l’attitude «de quartier» de la mairesse actuelle, Valérie Plante.
  • Il ne confirme toutefois pas s’il compte l’affronter aux élections municipales de novembre, malgré les rumeurs en ce sens – rumeurs que le titre de son livre, Retrouver Montréal, alimentera certainement.

Dans ce livre dont La Presse a obtenu copie et publié de courts extraits, Denis Coderre cite quelques projets qu’il aimerait voir se réaliser à Montréal d’ici 2040.

Parmi ces projets, selon le résumé de La Presse:

  • le prolongement, pas nécessairement souterrain, des lignes jaune et orange du métro de Montréal;
  • deux nouveaux projets de transport en commun, reliant Berri-UQAM respectivement au métro Sauvé et au cégep Marie-Victorin (mais le livre n’indiquerait pas par quel mode de transport);
  • une augmentation de la limite de hauteur permise aux gratte-ciel, pour densifier le centre-ville;
  • une révision de la gouvernance de l’administration municipale; et
  • une réorganisation du service de police municipale en vue de mettre fin au profilage racial.

En matière de transport, l’ex-ministre libéral fédéral plaide aussi pour une approche davantage «compatible» avec l’automobile.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus