Éducation

Québec cherche 25 000 éducatrices pour les services de garde

Publié le 17 janv. 2022
  • Le gouvernement est prêt à investir 295 millions $ pour recruter 18 000 nouvelles éducatrices en service de garde, et pour faire reconnaitre par une Attestation d’études collégiales les acquis de 7000 autres qui travaillent déjà dans le réseau mais n’ont pas le diplôme requis.
  • Une série de mesures doit servir à atteindre cet objectif. Des bourses pouvant atteindre 9000 $ sur 3 ans seront offertes à des étudiants en Techniques d’éducation à l’enfance. Et les retraitées qui accepteront de revenir travailler pourront toucher une prime de 6,6% qui pourrait représenter 3000 $.

Le couvre-feu et l’école à distance prendront fin lundi

Publié le 13 janv. 2022
Le couvre-feu et l’école à distance prendront fin lundi

Le nouveau directeur national de santé publique Luc Boileau et François Legault (Source: Émilie Nadeau)

  • À partir de lundi, les Québécois pourront à nouveau quitter leur domicile entre 22h et 5h. Le deuxième couvre-feu de la pandémie était en vigueur depuis le 31 décembre.  
  • Les élèves du primaire et du secondaire pourront bien retourner en classe la semaine prochaine. Le Dr Luc Boileau, qui remplace depuis lundi le Dr Arruda au poste de directeur national de santé publique, a donné son premier feu vert. 

Le pic du nombre d’infections a été atteint il y a quelques jours, a indiqué François Legault. 

  • Les experts confirment que le nombre de nouveaux cas se stabilise, dit-il.  
  • Le pic du nombre d’hospitalisations pourrait, lui, être atteint dans les prochains jours. 

Les commerces rouvriront à nouveau le dimanche.

  • Ce dimanche 16 janvier sera le dernier dimanche de fermeture obligatoire des commerces. 

Le passeport vaccinal sera désormais exigé dans les grandes surfaces de 1500 m2 et plus. 

  • Il faudra donc avoir reçu 2 doses de vaccin pour y magasiner, en attendant que l’exigence passe à 3 doses. 
  • Les épiceries et les pharmacies ne sont pas concernées. 

L’opposition sera consultée sur la «contribution santé», assure Legault.  

  • Un projet de loi sur le sujet sera déposé dès la rentrée parlementaire, début février. 

La taxe ne s’appliquera pas aux «personnes mal-prises» comme les itinérants ou les Québécois qui ont des raisons médicales de refuser le vaccin, précise le premier ministre.  

  • Mais «pour les personnes qui choisissent de ne pas se faire vacciner, il y aura un prix à payer».
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Fin des tests PCR pour tous: Boulet demande aux entreprises de se plier aux nouvelles règles

Publié le 5 janv. 2022
Fin des tests PCR pour tous: Boulet demande aux entreprises de se plier aux nouvelles règles

Le ministre du Travail Jean Boulet (Source: son compte Twitter)

  • Le ministre du Travail Jean Boulet a invité mercredi les employeurs et les travailleurs québécois à respecter les dernières recommandations de la santé publique, qui ont réduit de 10 à 5 jours la période d’isolement et qui ont restreint l’accès aux centres de dépistage. 
  • Le ministre de la Famille Mathieu Lacombe a, lui, ajouté les employés des services de garde éducatifs à la liste des groupes prioritaires: les éducatrices et le personnel de soutien pourront à nouveau se faire tester dans les centres à partir du 15 janvier.

Pourquoi les nouvelles directives soulèvent des questions en milieu de travail:

Québec a annoncé mardi que les tests PCR étaient maintenant réservés à certains groupes prioritaires – comme les travailleurs de la santé et ceux qui travaillent dans d’autres milieux jugés à haut risque.  

  • Le gouvernement demande aux autres personnes de plutôt se dépister eux-mêmes, à domicile. 

Or, jusqu’ici les entreprises pouvaient demander à leurs employés de présenter un test PCR pour prouver qu’ils étaient positifs à la Covid. 

Jean Boulet doit expliquer aujourd’hui comment les nouvelles mesures devront être appliquées dans les milieux de travail. 

  • En attendant ces explications, le ministre a indiqué mercredi sur Twitter que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) «continue ses inspections pour s’assurer du respect des mesures sanitaires».

L’accès aux tests rapides ne devrait bientôt plus être un problème au Québec. 

  • Ottawa doit en livrer 140 millions aux provinces ce mois-ci. 
  • Le Québec en a reçu hier 3 millions, achetés par le gouvernement Legault. 

Après les garderies, les écoles préscolaires et primaires recevront, elles aussi, des tests rapides. 

Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a indiqué hier que 3,6 millions de tests seront distribués au retour des élèves en classes le 17 janvier, et le même nombre en février.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Resserrement des mesures sanitaires avant les Fêtes – voici l’essentiel

Publié le 16 déc 2021
Resserrement des mesures sanitaires avant les Fêtes – voici l’essentiel

Horacio Arruda, François Legault et Christian Dubé (Source: Gouvernement du Québec / Émilie Nadeau)

  • «Je n’ai pas de bonnes nouvelles à vous annoncer», a prévenu jeudi soir François Legault, alors que le Québec a enregistré plus de 3700 cas de Covid dans la journée de jeudi, son plus lourd bilan quotidien depuis le début de la pandémie.
  • À une semaine de Noël, le gouvernement Legault rehausse les consignes sanitaires pour réduire les contacts de 50% dans les prochaines semaines, en limitant notamment la capacité des commerces, bars et restaurants.

Les experts prévoient que le nombre de cas va continuer d’augmenter à cause du variant Omicron et, avec lui, le nombre de personnes hospitalisées.

  • «Omicron est tellement transmissible qu’il va finir par frapper quelqu’un qui est vulnérable», explique le Dr Horacio Arruda.
  • Les experts prévoient désormais que les 700 lits réservés pour les patients Covid pourraient être tous occupés dès le 8 janvier.   

Omicron se propage très vite.

La semaine dernière, aucun cas n’avait été détecté parmi les cas positifs analysés.

  • Aujourd’hui, Omicron représente 20% des cas de Covid-19 au Québec.

À partir du lundi 20 décembre

La capacité sera réduite à 50% dans:

  • tous les commerces, bars, restaurants, amphithéâtres, salles de spectacle et lieux de culte; et
  • ces derniers ne devront pas dépasser une limite de 250 personnes et devront désormais exiger le passeport sanitaire.

Les écoles secondaires, cégeps et universités ne donneront pas de cours en présentiel avant le 10 janvier.

  • Les élèves suivront des cours à distance la première semaine de janvier.
  • Les écoles primaires, elles, rouvriront normalement à la date prévue.

Autres mesures:

  • Les partys de bureau, le karaoké et la danse sont à nouveau interdits.
  • Toutes les compétitions sportives sont suspendues.

Rassemblements privés: la limite restera finalement à 10 personnes.

«Même à 10 personnes, il faudra être très prudent, prévient maintenant le premier ministre, qui espérait encore lundi pouvoir autoriser jusqu’à 20 personnes vaccinées à se réunir à compter du 23 décembre. 

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Retrait d’une enseignante voilée: Legault défend la Loi sur la laïcité de l’État

Publié le 13 déc 2021
Retrait d’une enseignante voilée: Legault défend la Loi sur la laïcité de l’État

François Legault (Source: Bureau du premier ministre)

  • La semaine dernière, une enseignante d’une école primaire de Chelsea, en Outaouais, a été retirée de sa classe et mutée à un poste administratif parce qu’elle portait en classe un hijab – un foulard qui couvre la tête. 
  • Lorsqu’on «adopte une loi, il faut la faire respecter», dit François Legault. Selon lui, «la commission scolaire n’aurait pas dû embaucher» cette enseignante. De son côté, Justin Trudeau affirme que personne «ne devrait perdre sa job à cause de sa religion».

Jeudi dernier, Fatemeh Anvari a été retirée de sa classe de 3e année parce que le fait qu’elle porte un hijab en classe contrevenait à la Loi sur la laïcité de l’État. 

  • La loi 21 interdit à des employés de l’État en situation d’autorité – y compris les enseignants – de porter des signes religieux dans l’exercice de leurs fonctions.
  • Elle a été adoptée en 2019 avec l’appui de la CAQ et du Parti québécois.

La Loi sur la laïcité de l’État est «raisonnable», croit Legault. 

  • «Le port de signes religieux, dans tout autre contexte, n’est pas interdit.
  • Les gens peuvent enseigner s’ils retirent leur signe religieux pendant qu’ils enseignent.» 

Trudeau réitère qu’il est «en désaccord profond» avec la loi. 

La loi 21 est contestée devant les tribunaux par des opposants québécois. 

Le gouvernement Trudeau n’exclut toujours pas l’option de participer à une contestation judiciaire de cette loi québécoise. 

  • Toutefois, il juge pour l’instant qu’une intervention fédérale serait prématurée. 
  • Trudeau dit qu’il ne veut pas donner «l’excuse d’une bataille entre Ottawa et Québec» au gouvernement Legault pour qu’il dénonce cette contestation judiciaire comme une «ingérence fédérale». 

L’ambassadeur du Canada aux Nations unies Bob Rae a affirmé dimanche que la loi 21 est «profondément discriminatoire» et va à l’encontre de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Menaces sur les réseaux sociaux: 6 adolescents ont été arrêtés

Publié le 13 déc 2021
Menaces sur les réseaux sociaux: 6 adolescents ont été arrêtés

(Source: John Schnobrich / Unsplash)

  • Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a indiqué aujourd’hui qu’il avait arrêté 6 adolescents âgés de 13 à 17 ans suspectés d’avoir proféré des menaces visant des écoles secondaires. 
  • Au cours des derniers jours, plusieurs établissements de la région de Montréal et leur personnel ont été ciblés par des menaces sur les réseaux sociaux. 

Selon la police

  • Des élèves créent des profils sur les réseaux sociaux et encouragent les autres élèves de leur école à y partager des messages de manière anonyme – ce mouvement s’appelle «Confession».
  • Certains adolescents ont utilisé ce moyen pour publier des menaces. 

Le module Cyberenquête du SPVM a, grâce à une vigie des réseaux sociaux, retracé et identifié en fin de semaine les adolescents qui ont proféré ces menaces. 

Le SPVM dit prendre chaque menace «très au sérieux»

  • Toute menace proférée expose son auteur à des poursuites criminelles, rappelle-t-il. 
  • Les élèves qui diffusent ou relaient ce type de message s’exposent également à des poursuites. 

Des policiers ont été postés aux abords des écoles visées.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

«Opération main-d’œuvre»: Québec investit 3,9 milliards $ pour combler 170 000 postes

Publié le 30 nov. 2021
«Opération main-d’œuvre»: Québec investit 3,9 milliards $ pour combler 170 000 postes

Le ministre du Travail Jean Boulet, François Legault et la ministre de l’Enseignement supérieur Danielle McCann (Source: Émilie Nadeau / compte Twitter du premier ministre)

  • Le gouvernement Legault offre 475 $ par semaine aux travailleurs sans emploi qui acceptent de retourner aux études pour être formés dans 6 secteurs jugés «essentiels» et «stratégiques» pour l’économie du Québec. 
  •  Avec ce budget de 3,9 milliards $, Québec espère requalifier près de 170 000 travailleurs pour combler des besoins en santé et services sociaux, éducation, service de garde, technologies de l’information, génie et construction.

François Legault veut «donner un grand coup» pour s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre, moins d’une semaine après le mini-budget du ministre des Finances. 

L’«Opération main-d’œuvre» du gouvernement a pour objectif de recruter: 

  • 60 000 travailleurs «essentiels» en santé et services sociaux, éducation et services de garde; et 
  • 110 000 travailleurs «stratégiques» en technologies de l’information, génie et construction. 

Pour y parvenir, Québec met en place une allocation hebdomadaire de 475 $ pour les travailleurs qui acceptent de se requalifier dans un des 6 secteurs ciblés.

  • Si une allocation de 475 $ est payée pendant 52 semaines, elle donnerait un revenu annuel de 24 700 $.

Cette nouvelle allocation s’ajoute aux mesures annoncées jeudi dernier:  

  •  des bourses qui atteindront, à la fin d’une formation de 3 ou 4 ans, jusqu’à 9000 $ au collégial et jusqu’à 20 000 $ à l’université; et 
  • une prime salariale offerte jusqu’au 31 mars 2023 pour inciter les retraités de l’enseignement, des services de garde et des soins infirmiers à revenir au travail.

Tous les étudiants québécois inscrits à temps plein dans les 6 domaines prioritaires seront admissibles à ces aides à la session d’automne 2022.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Allégement des mesures sanitaires à compter du 15 novembre – voici l’essentiel

Publié le 2 nov. 2021
Allégement des mesures sanitaires à compter du 15 novembre – voici l’essentiel

(Source: Alexander Popov / Unsplash)

  • Plusieurs mesures sanitaires prennent fin le 15 novembre. 
  • Les règles deviennent alors moins strictes dans les bars et les restaurants, les employés peuvent retourner au bureau, et les élèves du secondaire peuvent retirer leur masque en classe. 

À compter du lundi 15 novembre 2021:  

Fin du télétravail à 100% 

Fin du masque au secondaire

Les élèves de secondaire n’ont plus à porter de masque en classe – il reste obligatoire seulement dans les espaces communs et le transport scolaire.

  • 87% des 12 à 17 ans sont adéquatement vaccinés et plus 95% ont reçu une première dose de vaccin.

En revanche, le port du masque reste obligatoire en classe au primaire parce que les enfants de 5 à 11 ans ne sont pas encore vaccinés. 

  • Santé Canada devrait décider d’ici une à deux semaines si le vaccin de Pfizer sera approuvé au pays pour les 5 à 11 ans. 

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Dans les bars et les restaurants, il est à nouveau possible: 

  • de danser – la consigne de rester assis à table est levée; 
  • de chanter – les chanteurs devront toutefois porter un masque s’ils ne peuvent pas respecter une distance de 2 m lorsqu’il n’y a pas de barrière physique.  

Dans les bars et restaurants et pour tout rassemblement public, salles de spectacle, congrès, conférences: 

  • Les participants peuvent circuler, et même danser, sans place assignée. 
  • Les commerçants n’ont plus besoin de tenir un registre. 

Le port du masque reste obligatoire lorsqu’une personne n’est pas assise à sa table. 

Gyms et sports d’hiver 

Le masque peut être retiré lors d’une activité physique intense – mais il est toujours exigé lors de déplacement à l’intérieur d’une salle de sport. 

Le passeport vaccinal n’est pas exigé pour des activités sportives et récréatives à l’extérieur, comme le ski de fond ou le hockey.  

  • Mais il est requis pour utiliser un remonte-pente ou une cabine fermée.

Il n’y a plus de limites de participants pour les activités sportives et récréatives.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Québec n’obligera pas les enseignants à se faire vacciner

Publié le 27 oct. 2021
Québec n’obligera pas les enseignants à se faire vacciner

(Source: Taylor Wilcox / Unsplash)

  • Le ministère de la Santé a annoncé que les enseignants et les professeurs de cégep et d’université ne seront pas obligés, comme les travailleurs de la santé, d’être adéquatement vaccinés contre la Covid-19 pour travailler.
  • Le professeur André Veillette, immunologiste à l’Institut de recherches cliniques de Montréal, explique à InfoBref qu’il ne comprend pas cette décision. Selon lui, «chaque employeur [dont le gouvernement] doit utiliser tous les moyens à sa disposition pour favoriser la vaccination».  

Le gouvernement Legault recommande toujours «fortement» la vaccination, mais il ne l’imposera pas dans le secteur de l’Éducation. 

Pour justifier ce choix, le ministère de la Santé affirme:  

  • que les conséquences de la maladie sont plus faibles chez les enfants; et 
  • que les éclosions sont actuellement contrôlées en milieu scolaire.

Le taux de vaccination est élevé chez les enseignants. 

Le pourcentage de personnes ayant reçu 2 doses de vaccin est de: 

  • 89% pour le personnel des établissements préscolaires, primaires et secondaires; 
  • 88% dans les établissements de formation générale aux adultes et de formation professionnelle; et 
  • 92% dans les établissements de niveau collégial et universitaire. 

Mais le gouvernement commet une erreur, selon le professeur Veillette. 

Il aurait pu, dit-il, facilement imposer la vaccination aux enseignants parce que la pénurie de main-d’œuvre n’y est pas aussi forte que dans le réseau de la santé. 

La pandémie est loin d’être terminée, déplore le professeur: 

  • «le virus n’est pas éliminé par la vaccination; 
  • l’efficacité des vaccins baisse avec le temps;  
  • beaucoup de gens sont encore des réceptacles à virus; et 
  • un nouveau variant plus dangereux peut toujours arriver». 

Un taux de vaccination de 90% est-il suffisant?

«Non, ce n’est pas suffisant et on peut faire mieux», selon l’immunologiste. 

  • Il croit que plus on s’approche de 100%, chez les enseignants et dans l’ensemble de la population, mieux ce sera.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

À l’école, la culture québécoise va remplacer la culture religieuse

Publié le 25 oct. 2021
  • Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a présenté hier le cours Culture et citoyenneté québécoise qui remplacera Éthique et culture religieuse dans l’ensemble des établissements scolaires à la rentrée 2023. 
  • Ce nouveau cours, qui doit notamment préparer les jeunes à exercer leur citoyenneté, aura 3 volets: culture, citoyenneté québécoise et pensée critique. Il sera testé sur une base volontaire au primaire et au secondaire dès la rentrée prochaine. 

Pourquoi caviarder des documents sur la qualité de l’air dans les écoles?

Publié le 5 oct. 2021
Pourquoi caviarder des documents sur la qualité de l’air dans les écoles?

(Source: Pixabay)

  • Le ministère de l’Éducation a masqué par des zones grises les deux tiers de ses échanges avec la Santé publique dans des documents qu’il a récemment envoyés à Radio-Canada. 
  • Les partis d’opposition se sont indignés hier à l’Assemblée nationale du manque de transparence du gouvernement Legault, alors qu’on pouvait raisonnablement penser que tout avait été dit cette année sur la qualité de l’air des classes québécoises. 

Qu’est-ce que le ministre de l’Éducation cache aux Québécois?

  • C’est ce qu’a demandé hier le porte-parole du Parti libéral en matière de famille, Marc Tanguay, à l’Assemblée nationale. 
  • Sur les 27 pages de documents, des «blocs entiers [sont] caviardés: ça n’a pas de bon sens», dit-il. 

Les quelques lignes encore visibles ne permettent pas de répondre à cette question, selon Radio-Canada. 

Le Parti libéral et le Parti québécois demandent à nouveau que la Commission de la culture et de l’éducation interroge les membres du ministère de l’Éducation et de la Santé publique au cœur de cette affaire. 

Le ministre de l’Éducation n’a pas expliqué le caviardage

À l’Assemblée nationale, Jean-François Roberge s’est contenté hier de souligner: 

  • que la qualité de l’air est «tout à fait acceptable» dans 90% des classes; et
  • que des lecteurs de CO2 sont en train d’être installés dans toutes les écoles.

5 mois pour accéder à des documents publics

  • Radio-Canada indique avoir demandé les documents début avril. 
  • Le ministère lui a envoyé les documents caviardés le 21 septembre. 
  • Or le gouvernement a l’obligation légale de répondre sous 30 jours à une demande d’accès à des documents publics.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Des tests de dépistage rapide dans toutes les écoles dès lundi

Publié le 4 oct. 2021
Des tests de dépistage rapide dans toutes les écoles dès lundi

(Source: Alexandra Koch / Pixabay)

  • Des tests qui permettent de dépister la Covid-19 en 15 minutes par prélèvement nasal seront déployés dès le 11 octobre dans l’ensemble des écoles primaires et préscolaires du Québec. 
  • Le ministère de la Santé a toutefois souligné que ces tests rapides seront administrés dans chaque école seulement lorsque les membres de son personnel auront pu être formés. 

Dans certaines régions, les écoles disposent de tests depuis le 17 septembre: 

  • Mauricie-et-Centre-du-Québec, Estrie, Montréal, Outaouais, Laval, Lanaudière, Laurentides, Montérégie, et les MRC de Beauce-Sartigan, des Appalaches, des Etchemins et Robert-Cliche.

À compter du 11 octobre, toutes les régions sont concernées. S’ajouteront donc: 

  • Abitibi-Témiscamingue, Bas-Saint-Laurent, Capitale-Nationale, toutes les autres MRC de Chaudière-Appalaches, Côte-Nord, Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, Nord-du-Québec, Nunavik, Saguenay–Lac-Saint-Jean et Terres-Cries-de-la-Baie-James.

Dans ces nouvelles régions, les parents des enfants qui fréquentent une école préscolaire ou primaire devront consentir à un éventuel dépistage en remplissant un formulaire transmis par l’école. 

  • Aucun test ne sera effectué sur un enfant sans le consentement de ses parents.

Si un enfant est testé positif en milieu scolaire:  

  • Les parents seront contactés par téléphone pour venir chercher l’élève qui devra s’isoler; et 
  • l’enfant devra passer un 2e test dans un centre de dépistage.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus