Électrification

Idées, projets, programmes et investissements pour délaisser les énergies fossiles et électrifier tous les rouages de l’économie et de la vie quotidienne, particulièrement les transports [voir aussi Auto, Énergie, Hydro-Québec, Lion Électrique, Relance post-Covid, Technologies propres, Technos québécoises, Tesla, Transports]

Flo veut se rapprocher de GM en séduisant ses employés

Mis à jour il y a 21 h
Flo veut se rapprocher de GM en séduisant ses employés

Bornes de recharge Flo installées chez GM à Arlington, au Texas. [Crédit photo: Lake Erie Electric and Lone Star Electric)

  • La société de Québec AddÉnergie a trouvé un bon moyen de renforcer l’intérêt d’un des plus grands constructeurs mondiaux d’automobiles à son réseau de recharge de véhicules électriques, Flo.
  • Elle installe des bornes de recharge dans les stationnements des usines et des bureaux de GM aux États-Unis, pour que les employés de GM les utilisent et en voient les avantages.

Flo a déjà plusieurs ententes commerciales avec GM.

L’une de ces ententes est pour installer des bornes là où stationnent les employés américains du constructeur.

Flo a livré à GM 350 bornes de recharge – majoritairement des bornes à courant alternatif de niveau 2, et quelques bornes de recharge rapide à courant continu.

  • Ces bornes sont installées à New York, à Austin et Arlington, au Texas, à Flint, au Michigan, et dans d’autres lieux de travail de GM.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles Affaires et Technologies: abonnez-vous aux infolettres quotidiennes d’InfoBref ici ou en cliquant sur le bouton Infolettres en haut à droite.


Elles serviront à des utilisateurs stratégiques pour les relations d’affaires entre Flo et GM.

«Puisque nous nous adressons aux employés – conducteurs des véhicules électriques actuels et futurs de marque GM – nous savons que nos bornes de recharge en milieu de travail serviront à des conducteurs de VE sophistiqués et exigeants», explique dans un communiqué le PDG de Flo, Louis Tremblay. «Nous avons hâte de leur démontrer la fiabilité de nos produits et par le fait même, de renforcer notre collaboration avec GM.»

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Le Combi de Volkswagen sera bientôt de retour en version électrique

Publié le 7 janv. 2022
Le Combi de Volkswagen sera bientôt de retour en version électrique

Le microbus conceptuel ID.Buzz de Volkswagen (Source: Volkswagen)

  • Le PDG de Volkswagen a publié un tweet disant seulement «La légende sera de retour le 9 mars!», accompagné d’une vidéo montrant un croquis du Combi, aussi connu sous le nom de Volkswagen Type 2, dans une version redessinée et entièrement électrique. 
  • Le microbus Combi est devenu au fil du temps une figure emblématique de la marque allemande. Le concept de sa version électrique est actuellement nommé ID.Buzz. Selon le magazine américain Car and Driver, le Combi électrique sera disponible en Amérique du Nord en 2023.

Tesla a livré près d’un million de voitures électriques en 2021

Publié le 3 janv. 2022
Tesla a livré près d’un million de voitures électriques en 2021

La Tesla Model 3 (Source: Tesla)

  • Tesla a livré l’an dernier 936 000 véhicules électriques, soit 87% de plus qu’en 2020.
  • Le constructeur américain a donc largement battu, pour la première année, l’objectif qu’il s’était fixé il y a an d’augmenter chaque année ses livraisons de 50% en moyenne au cours des prochaines années. Tesla a vendu plus de 910 000 modèles 3 et Y à 90 000 $US, et plus de 24 000 modèles S et X à 100 000 $US. 

Dévoilement d’une voiture électrique conçue pour Uber

Publié le 27 déc 2021
Dévoilement d’une voiture électrique conçue pour Uber

(Source: Arrival)

  • Le constructeur britannique de véhicules électriques Arrival avait annoncé une association stratégique avec Uber en mai dernier. 
  • Ces derniers jours, Arrival a présenté un prototype de son véhicule entièrement électrique développé avec et pour le géant du covoiturage dans le cadre de cette association. 

La voiture est conçue pour les besoins du covoiturage.

Selon Arrival, le véhicule:

  • offre 2 fois plus d’espace pour les jambes qu’un véhicule moyen de même longueur; et
  • peut supporter les 50 000 km que parcourent en moyenne chaque année les conducteurs Uber. 

Elle devrait être produite dès fin 2023 pour les marchés britannique et européen.

On ignore si Uber prévoit d’acheter directement ces véhicules.

Actuellement, le modèle économique d’Uber prévoit que les conducteurs fournissent eux-mêmes leur véhicule.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Une entreprise de Longueuil achète en Espagne une ligne de petits véhicules multifonctions

Publié le 20 déc 2021
Une entreprise de Longueuil achète en Espagne une ligne de petits véhicules multifonctions

Un véhicule de nettoyage de marque Madvac (Source: Madvac)

  • Exprolink, de Longueuil, fabrique les voiturettes et balais aspirateurs de marque Madvac qui servent au nettoyage de trottoirs et pistes cyclables. 
  • L’entreprise vient d’acheter au constructeur espagnol Ausa la ligne de véhicules multifonctionnels Excelway. Les Excelway sont un peu plus grands que les Madvac et complèteront l’offre d’Exprolink aux municipalités.

La transaction s’est faite dans le cadre d’un plan d’investissement de 30 millions $ sur 3 ans auquel participe le Fonds de solidarité FTQ.  

L’entreprise de Longueuil veut, d’ici 2023:

  • ramener au Québec la production des véhicules Excelway; et 
  • électrifier cette ligne de produits. 

Pour cela, l’entreprise compte ouvrir au Québec une nouvelle usine, dont le site doit être annoncé prochainement.  

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

400 millions $ pour des autobus scolaires à zéro émission au Québec

Publié le 21 nov. 2021
400 millions $ pour des autobus scolaires à zéro émission au Québec

Autobus scolaires Vision et TX4 de Blue Bird distribués par Girardin (Source: Girardin)

  • La Banque de l’infrastructure du Canada (Bic) va prêter 400 millions $ aux transporteurs scolaires québécois pour acheter 4000 autobus à zéro émission (AZE). 
  • Ce budget doit permettre de couvrir la différence de prix qui existe entre les autobus à moteur diesel et leur équivalent électrique, encore 3 fois plus cher actuellement, et d’installer des bornes de recharge. 

La Bic a conclu une entente avec la Fédération des transporteurs par autobus, qui regroupe plus de 700 transporteurs privés à travers le Québec. 

  • L’entente prévoit un prêt à long terme de 400 millions $ pour financer une partie des coûts d’investissement initiaux que devront faire ces transporteurs pour électrifier leur flotte de véhicules scolaires. 

Les transporteurs devraient ensuite faire des économies grâce aux AZE. 

  • Leur coût d’exploitation devrait être en moyenne inférieur de 35% à celui des autobus diesel, ce qui devrait leur permettre de rembourser leur prêt.

Ces 400 millions $ proviennent d’un budget de 1,5 milliard $ que la Bic administre pour soutenir les transporteurs et les exploitants d’autobus scolaires du Canada dans leur transition énergétique. 

  • Au total, la Bic compte investir jusqu’à 5 milliards $ dans des projets de transport en commun vert au pays. 

Ces 4000 autobus AZE, qui prendront la place de 4000 autobus diesel, devraient réduire les émissions de GES du Québec de 81 000 tonnes par an.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Cop26: toutes les voitures neuves à zéro émission en 2040?

Publié le 10 nov. 2021
Cop26: toutes les voitures neuves à zéro émission en 2040?

(Source: Dcbel / Unsplash)

  • 33 pays, 40 villes ou États, dont le Québec, et 11 constructeurs automobiles s’engagent à «travailler» pour que toutes les voitures et camionnettes neuves vendues au niveau mondial soient zéro émission à partir de 2040 au plus tard, et dès 2035 dans les principaux marchés. 
  • Certains pays se sont même engagés à atteindre cet objectif dès 2030, voire 2025 pour la Norvège. Mais les pays qui fabriquent le plus de véhicules se sont abstenus. 

Les signataires se sont tous engagés aujourd’hui à accélérer la transition vers des véhicules zéro émission pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

L’entente comporte plusieurs paliers.

Les pays développés,

  • dont le Canada, le Royaume-Uni et une dizaine de pays européens,
  • s’engagent à ce que toutes les voitures et camionnettes neuves vendues au niveau mondial soient zéro émission à partir de 2040, et dès 2035 dans les principaux marchés. 

Les pays en développement,

  • dont l’Inde et le Mexique,
  • s’engagent à accélérer la transition vers des véhicules à zéro émission. 

Les villes, États et régions,

  • dont le Québec et une dizaine d’États et de villes américaines, 
  • s’engagent à convertir les véhicules qu’ils possèdent ou louent en véhicules zéro émission d’ici 2035. 

Les constructeurs automobiles,

  • dont General Motors, Ford, Volvo et Mercedes-Benz, 
  • s’engagent à ne vendre que des voitures et camionnettes neuves zéro émission sur les principaux marchés à partir de 2035. 

Mais ces engagements ne sont pas contraignants

Et, parmi les pays et les grands constructeurs qui n’ont pas signé, on retrouve:   

  • Chine, États-Unis, Japon, France et Allemagne; et 
  • Toyota, Volkswagen, Hyundai et Renault-Nissan-Mitsubishi.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Zéro émission d’ici 2040 pour les bâtiments et véhicules du gouvernement

Publié le 7 nov. 2021
Zéro émission d’ici 2040 pour les bâtiments et véhicules du gouvernement

(Source: Nigel Tadyanehondo / Unsplash)

  • Le gouvernement Legault s’engage à ce que l’ensemble du parc automobile gouvernemental, y compris les véhicules lourds, et les bâtiments institutionnels n’émettent plus de CO2 au plus tard en 2040. 
  • Le ministre de l’Environnement Benoit Charette a fixé dimanche ce nouvel objectif lors de la Cop26. Il s’ajoute à l’objectif existant de terminer en 2030 la transition énergétique des véhicules gouvernementaux «légers» – automobiles, VUS et fourgonnettes. 

D’ici 2040, tous les camions et les bâtiments de Québec seront zéro émission, promet Charette. 

  • Le gouvernement s’était déjà engagé l’an dernier, dans son Plan pour une économie verte, à atteindre le même objectif d’ici 2030 pour ses véhicules légers. 

Selon Québec, les émissions de GES du gouvernement proviennent: 

  • à plus de 75% du parc immobilier public; et 
  • à près de 25% du parc de véhicules des ministères et des organismes publics.

Un plan d’action sur les changements climatiques?  

Benoit Charette s’est aussi engagé à préparer un plan d’action national conforme à l’objectif de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement de la Terre à 1,5 °C.

  • Le ministre a signé en ce sens à la Cop26 la déclaration Further, Faster, Together: Leaders’ Actions aux côtés de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et de plusieurs États américains. 

Dans le cadre de cette déclaration, le Québec doit également s’assurer d’atteindre plusieurs de ses objectifs: 

  • autoriser uniquement la vente, comme véhicules légers neufs, de véhicules électriques au plus tard en 2035;
  • produire une électricité carboneutre au plus tard en 2030, et sans carbone au plus tard en 2045; et 
  • favoriser une transition juste qui assure des moyens de subsistance durables aux entreprises qui dépendent encore des combustibles fossiles.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Cop26: Legault annonce 5 milliards $ pour des autobus électriques

Publié le 3 nov. 2021
Cop26: Legault annonce 5 milliards $ pour des autobus électriques

François Legault à Glasgow (Source: Émilie Nadeau / Bureau du premier ministre)

  • François Legault a annoncé à Glasgow, en Écosse, que son gouvernement compte acheter 2148 autobus pour électrifier d’ici 2030 plus de la moitié des autobus urbains du Québec.
  • Sur cet investissement de 5 milliards $, une moitié sera consacrée à l’achat d’autobus entièrement électriques, et l’autre, à construire et convertir des garages. 

Dès son arrivée à la Conférence sur les changements climatiques (Cop26), le premier ministre a fait valoir que le Québec est un «modèle» en matière d’électrification des transports. 

Avec cette commande de 2000 autobus électriques, le Québec représentera «la moitié de tout le carnet de commandes de l’Amérique du Nord», dit Legault. 

Le Québec est très attirant pour les investisseurs, croit-il, notamment grâce à «ses surplus d’électricité et d’énergie propre». 

François Legault dit qu’il «veut être capable d’augmenter la richesse des Québécois», tout en réduisant les émissions de GES de la province. 

Ces 2148 autobus permettraient à Québec d’atteindre son objectif que, d’ici 2030, 55% des autobus urbains soient électriques.

  • 9 grandes sociétés québécoises de transports recevront ces autobus. 
  • Les premiers devraient être livrés à partir de 2025. 

Un «maximum de ces autobus seront fabriqués au Québec», assure Legault, qui espère qu’ils seront tous construits dans la province.

  • Le premier ministre a nommé 2 compagnies qui pourraient se charger de cette commande: Lion Électrique, à Saint-Jérôme, et Novabus, à Saint-Eustache. 

Le gouvernement réglera l’essentiel de la facture: 3,65 milliards $. 

  • 1,35 milliard $ viendra des sociétés de transport et d’Ottawa.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le Maine dit non aux lignes haute tension, mais Hydro-Québec persiste dans son projet

Publié le 3 nov. 2021
Le Maine dit non aux lignes haute tension, mais Hydro-Québec persiste dans son projet

(Source: Unsplash)

  • Selon les résultats préliminaires du référendum tenu mardi dans le Maine, les citoyens se sont prononcés à 60% en faveur de l’interdiction de construire des lignes de haute tension sur tout le territoire de l’État. 
  • Ce résultat coupe l’herbe sous le pied d’Hydro-Québec: la société d’État projette de vendre son hydroélectricité à la ville de Boston, dans le Massachusetts. Mais elle devait y acheminer son électricité par la ligne d’interconnexion Appalaches-Maine, dont la construction, entamée depuis l’an dernier, est menacée.

Le Contrat avec le Massachusetts doit durer 20 ans et procurer des revenus de 10 milliards $ à Hydro-Québec. 

Hydro-Québec compte tout de même aller de l’avant, malgré le résultat du référendum.

  • La société a déclaré par communiqué qu’elle entreprendra «les actions nécessaires pour faire reconnaître ses droits et assurer la poursuite de la construction du projet».

Sophie Brochu, PDG d’Hydro-Québec, a affirmé au 98.5 que «cette ligne va se construire». Elle a:

  • répété plusieurs fois qu’Hydro-Québec ferait valoir ses droits; et
  • indiqué que la construction de la ligne se poursuivait malgré le référendum.

François Legault dit que le Québec a un plan B.

En mêlée de presse en marge de la Cop26, à Glasgow, il a indiqué:

  • qu’il y a «différents moyens» et «différents chemins» pour se rendre au Massachusetts; et
  • que «le gouvernement fédéral américain appuie le projet».

Le ministre de l’Énergie, Jonatan Julien, a ensuite précisé en point de presse à l’Assemblée nationale:

  • «On avait toutes les autorisations pour faire [ce projet] et on compte bien le poursuivre.»
  • Le gouvernement et Hydro-Québec vont envisager des recours juridiques.

Hydro-Québec essuierait un deuxième revers d’envergure si la construction de la ligne Appalaches-Maine devait être annulée.

  • En 2018, une vague d’opposition citoyenne au New Hampshire avait forcé la société à abandonner son projet de ligne Northern Pass qui devait alimenter Boston.

Hydro-Québec dit avoir déjà investi plus de 400 millions de $ dans le projet actuel de ligne Appalaches-Maine.

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Tesla dépasse 1000 milliards $US en bourse après une commande de 100 000 véhicules

Publié le 26 oct. 2021
Tesla dépasse 1000 milliards $US en bourse après une commande de 100 000 véhicules

(Source: Unsplash)

  • Pour la première fois, la capitalisation boursière de Tesla a atteint hier 1 000 milliards $US après que la société américaine de location de voitures Hertz a annoncé qu’elle lui achèterait 100 000 véhicules électriques pour 4,2 milliards $US.
  • Tesla rejoint ainsi le groupe restreint des entreprises dont la capitalisation boursière dépasse le billion $US (en anglais: trillion US$): Google, Apple, Amazon et Microsoft sont les seules autres à en faire partie. Elon Musk, qui possède 17% des parts de Tesla, est conforté dans sa position de personne la plus riche du monde.

Lion Électrique reçoit sa plus grosse commande à ce jour, mais elle est «conditionnelle»

Publié le 26 oct. 2021
Lion Électrique reçoit sa plus grosse commande à ce jour, mais elle est «conditionnelle»

(Source: Lion Électrique)

  • La Compagnie Électrique Lion (TSX: LEV), de Saint-Jérôme, a reçu une commande pour 1 000 autobus scolaires électriques de la filiale canadienne de Student Transportation of America, un chef de file nord-américain du transport scolaire qui a pour actionnaire de contrôle la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).
  • Cette commande est cependant conditionnelle à ce que la filiale canadienne soit admissible à «l’octroi satisfaisant» de subventions du Fonds pour le transport en commun à zéro émission d’Infrastructure Canada.