ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Hydro-Québec devra produire plus pour répondre à la demande en énergie propre

Mis à jour le 22 juil 2022
par Félix Côté

(Source: Hydro-Québec)

  • Dans le Plan stratégique 2022-2026 qu’Hydro-Québec vient de publier, la société d’État prévoit que, d’ici 2050, elle devra produire plus de 100 TWh additionnels d’énergie propre pour que le Québec puisse atteindre ses objectifs de carboneutralité. 
  • Ce serait une augmentation considérable, de plus de 45% par rapport à sa production en 2018.

«Le défi est immense», a commenté la PDG d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, ajoutant que «les opportunités le sont tout autant.»

Hydro-Québec observe un «changement de paradigme» dans sa production d’électricité.

  • La demande en énergie propre augmente non seulement au Québec, mais aussi dans les marchés voisins. 
  • La société prévoit que l’électricité qu’elle devra acheter pour répondre aux besoins futurs coutera de plus en plus cher.
  • Elle projette aussi d’importants investissements pour mettre à jour ses infrastructures. 

Pour parvenir à l’objectif de 100 TWh supplémentaires, Hydro-Québec veut accroitre sa capacité de production de 5 000 MW de puissance.  

Elle veut ajouter:

  • 2 000 MW dans ses centrales hydroélectriques existantes d’ici 2035; et
  • 3 000 MW liés à des projets éoliens d’ici 2026.

Elle souhaite aussi améliorer l’efficacité énergétique de la province. 

  • D’ici 2029, les Québécois devront doubler leurs économies d’énergie pour les faire passer à 8,2 TWh, soit l’équivalent de la production annuelle du complexe de La Romaine.

En matière d’électrification des transports, Hydro-Québec veut ajouter 4500 bornes de recharge standards dans les centres urbains d’ici 2028, et exploiter 2500 bornes de recharge rapide d’ici 2030. 

Félix Côté