Technologies propres

Nouvelles, tendances, études, projets, initiatives, investissements et réalisations dans le domaine des technologies propres (voir aussi Climat, Économie verte, Électrification, Énergie, Environnement, Innovation, Technos québécoises)

Une ferme urbaine de 24 000 pi² et 600 rouleaux rotatifs à Varennes

Publié le 5 août 2021
Une ferme urbaine de 24 000 pi² et 600 rouleaux rotatifs à Varennes

(Source: Fermes urbaines Gigrow)

  • Les Fermes urbaines Gigrow vont investir 13 millions $ pour construire à Varennes, sur la Rive-Sud de Montréal, l’un des plus grands projets d’agriculture urbaine du Québec. 
  • La jeune entreprise québécoise veut produire jusqu’à 4 millions de laitues, et d’autres produits végétaux, tout au long de l’année et en utilisant peu d’eau, grâce à une technologie québécoise originale: la culture dans un rouleau rotatif horizontal, avec une lumière dans l’axe central.   

Le Québec attire les projets d’usine de batteries

Publié le 23 juil 2021
Le Québec attire les projets d’usine de batteries

[Source: Unsplash]

  • En plus de Lion Électrique, qui construit son usine de batteries à Mirabel, d’autres projets pourraient voir le jour dans la province. 
  • Plusieurs entreprises ont fait des déclarations ou entrepris des études ou des démarches qui pourraient résulter en des projets d’usine de batteries pour véhicules électriques au Québec.

Stromcore, une entreprise ontarienne, a sollicité récemment l’aide du gouvernement du Québec pour construire une usine de batterie, selon le Journal de Montréal

Britishvolt Canada a retenu les services de l’ancien premier ministre Philippe Couillard pour faire avancer un autre projet: Philippe Couillard avait confirmé en avril au Journal de Montréal qu’il avait eu des discussions à ce sujet avec Investissement Québec.

Stellantis, le groupe automobile qui résulte de la fusion de Fiat-Chrysler et du groupe européen PSA (Peugeot-Citroën) et qui fabrique 110 modèles de véhicules – dont ceux des marques Jeep, Chrysler et Dodge – pourrait implanter au Canada une usine de batteries pour véhicules électriques. 

  • Le groupe veut construire 2 usines de batteries en Amérique du Nord et 3 en Europe.
  • Le PDG de Stellantis a dit mercredi à Détroit que l’une des 2 usines nord-américaines sera aux États-Unis, mais que l’autre pourrait être au Canada.
  • Le ministre de l’Industrie François-Philippe Champagne a confirmé au Globe and Mail que des pourparlers sont en cours avec Stellantis.
  • Selon une autre source du Globe and Mail, ces discussions concernent une possible implantation d’une usine de batteries en Ontario ou au Québec.

Le gouvernement du Québec veut investir dans sa filière électrique.

  • La province dispose de plusieurs minerais qui entrent dans la composition des batteries pour véhicule électrique, dont le lithium, le nickel, le cobalt et le graphite.
  • L’électricité produite au Québec est peu dispendieuse et beaucoup moins polluante que dans beaucoup d’autres pays.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Lac-Mégantic teste un nouveau concept d’électricité solaire produite localement

Publié le 6 juil 2021
Lac-Mégantic teste un nouveau concept d’électricité solaire produite localement

Panneaux solaires installés sur le centre sportif de Lac-Mégantic (Source: Hydro-Québec)

  • La ville de Lac-Mégantic en Estrie inaugurait aujourd’hui en partenariat avec Hydro-Québec son propre microréseau électrique, qui comprend une série d’installations pour produire et emmagasiner de l’électricité solaire.
  • 8 ans jour pour jour après l’explosion d’un train transportant du pétrole, qui avait ravagé son centre-ville et fait 47 victimes, c’est l’occasion pour la ville de faire une plus grande place aux énergies propres, et pour Hydro-Québec de tester ce modèle avant de l’appliquer à des régions dépendantes aux énergies fossiles. 

Qu’est-ce qu’un microréseau électrique? 

  • C’est un réseau local de production d’électricité, produite à partir d’énergie solaire dans le cas de Lac-Mégantic. Il est raccordé au réseau principal d’Hydro-Québec. 
  • Ce microréseau est doté de dispositifs de stockage de l’énergie, et d’outils pour gérer la consommation en énergie des bâtiments. 

Pourquoi un microréseau?

  • En cas de panne du réseau principal d’Hydro-Québec, le microréseau peut prendre la relève et alimenter les clients qui y sont branchés. 
  • Inversement, puisque le microréseau est relié au réseau principal d’Hydro-Québec, l’électricité solaire inutilisée à Lac-Mégantic peut être acheminée au réseau central. 

Si l’expérience est concluante, Hydro-Québec voudrait appliquer ce modèle à ses 22 réseaux éloignés où l’électricité est produite à partir de combustibles fossiles, comme dans certains villages du Grand Nord ou aux Îles-de-la-Madeleine.  

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Ottawa veut décarboniser l’acier: Algoma Steel recevra 420 millions $ pour ne plus utiliser de charbon

Publié le 5 juil 2021
Ottawa veut décarboniser l’acier: Algoma Steel recevra 420 millions $ pour ne plus utiliser de charbon

Justin Trudeau dans l’aciérie Algoma Steel (Source: Twitter)

  • Justin Trudeau était hier à Sault-Ste-Marie, en Ontario, pour annoncer un investissement de 420 millions $ qui doit permettre à l’aciérie Algoma Steel d’acheter un four à arc électrique pour produire son acier sans utiliser de charbon. 
  • Le premier ministre s’est défendu d’être en campagne électorale. Trudeau a néanmoins affirmé que, contrairement aux conservateurs, les libéraux ont compris depuis longtemps que lutter contre les changements climatiques permettrait de relancer l’économie. 

Cet investissement qui doit verdir le secteur de l’acier a été débloqué par l’adoption, juste avant les congés parlementaires, de certaines mesures du budget fédéral déposé en avril dernier.

Avec ces 420 millions $, l’entreprise ontarienne Algoma Steel devrait:

  • réduire progressivement sa production d’acier à partir de charbon; et
  • s’équiper d’un four à arc électrique qui lui permettra de réduire d’ici 2030 ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 3 millions de tonnes par an – soit les émissions de 900 000 voitures. 

L’investissement fédéral devrait permettre:

  • de créer 500 emplois pendant la phase de construction; et
  • de former 75 employés d’Algoma à des emplois hautement spécialisés dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM).

L’industrie sidérurgique émet 7% des émissions mondiales de GES qui proviennent du secteur énergétique.

  • Cela représente autant que les émissions mondiales de l’aviation, du transport maritime et des produits chimiques réunis.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Au Québec, une Tesla Model 3 doit rouler 13 500 kilomètres avant de devenir moins polluante qu’une Toyota Corolla

Publié le 29 juin 2021
Au Québec, une Tesla Model 3 doit rouler 13 500 kilomètres avant de devenir moins polluante qu’une Toyota Corolla

La Tesla Model 3 (Source: Tesla)

  • C’est ce qui ressort d’une analyse de l’agence de presse Reuters. L’analyse tient compte de plusieurs facteurs pour mesurer l’impact environnemental de la Model 3, y compris le transport pour produire et acheminer les matériaux de construction, et la source d’énergie électrique utilisée pour recharger le moteur. 
  • La distance de 13 500 kilomètres est calculée en fonction d’une énergie entièrement produite par hydro-électricité, comme c’est pratiquement le cas au Québec. 

Aux États-Unis, où le charbon et d’autres combustibles servent à produire de l’électricité, une Tesla Model 3 doit parcourir au moins 22 000 kilomètres pour être, globalement, moins nocive pour l’environnement qu’une Toyota Corolla.

Dans une région où l’électricité est uniquement produite à partir de charbon, elle devrait plutôt parcourir 125 000 kilomètres pour ne pas polluer davantage qu’une Corolla. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Loop Industries va s’implanter en Asie, en partenariat avec un géant sud-coréen

Publié le 23 juin 2021
Loop Industries va s’implanter en Asie, en partenariat avec un géant sud-coréen

(Source: Pixabay)

  • La multinationale sud-coréenne SK Global Chemical investit 70 millions $ dans Loop Industries (Nasdaq: LOOP), ce qui va lui donner 10% des actions. Cette entreprise de Terrebonne a développé une technologie pour recycler les déchets plastiques en consommant peu d’énergie.
  • SKGC et Loop Industries doivent créer une coentreprise pour construire en Asie d’ici 2030 quatre usines de production de plastique à 100% recyclé. Loop va également construire une nouvelle usine à Bécancour, près de Trois-Rivières. 

SK Global Chemical est une division du géant sud-coréen SK Group, un conglomérat présent dans la chimie, l’industrie, la finance et les télécommunications.

  • Il devient le deuxième actionnaire de la PME québécoise, après son fondateur et PDG Daniel Solomita.

La technologie de Loop Industries permet:

  • de recycler le polyéthylène téréphtalate (PET), un plastique très répandu; et
  • de créer une résine vierge. 

L’automne dernier un rapport de la firme américaine Hindenburg Research avait durement critiqué Loop et mis en cause sa technologie.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Les Canadiens préfèrent les véhicules utilitaires sport, et c’est un problème pour l’environnement

Publié le 20 juin 2021
Les Canadiens préfèrent les véhicules utilitaires sport, et c’est un problème pour l’environnement

(Source: Pixabay)

  • Les véhicules utilitaires sport (VUS) sont le type de véhicule le plus apprécié des Canadiens, selon une étude du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (Cirano): ils donnent aux VUS une note d’appréciation globale de 71/100, contre 66/100 aux berlines, 49/100 aux camionnettes et 39/100 aux fourgonnettes.
  • Équiterre, l’organisation environnementale qui a commandé l’étude, demande au gouvernement fédéral de mieux réglementer les publicités automobiles – susceptibles d’influencer les goûts des consommateurs – pour qu’elles soient plus cohérentes avec les engagements climatiques du pays. 

Les consommateurs sont induits en erreur par les tactiques de marketing des constructeurs, soutient Équiterre. 

Le sondage, mené en novembre 2020 et dévoilé récemment, montre en effet que la publicité a réussi à associer les VUS aux notions de liberté et de plein air, et au concept de famille.

Près de 80% des véhicules vendus au Canada sont des VUS, des camionnettes et des fourgonnettes.

  • Les femmes et les 25-34 ans sont les principaux groupes démographiques qui ont la plus forte intention d’acheter des VUS.

Selon Équiterre, l’augmentation du nombre de VUS serait une cause importante de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre au Canada.

Pour limiter la pollution causée par l’augmentation des ventes de VUS, l’organisme propose:

  • d’instaurer de nouvelles taxes fédérales sur la vente de nouveaux VUS et camionnettes; 
  • de renforcer les normes d’émissions de GES et d’autres polluants des véhicules;
  • d’instituer une norme VZE (véhicule zéro émission) fédérale stricte; et
  • d’offrir d’autres incitatifs financiers pour les acheteurs de véhicules électriques.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

L’industrie canadienne des sables bitumineux veut être carboneutre d’ici 2050

Publié le 10 juin 2021
L’industrie canadienne des sables bitumineux veut être carboneutre d’ici 2050

(Source: Unsplash)

  • Les plus grandes entreprises d’exploitation des sables bitumineux du Canada s’unissent dans le cadre d’un partenariat pour, disent-elles, atteindre la carboneutralité d’ici 2050.
  • Elles proposent de construire une installation de capture et de stockage du carbone en Alberta, à condition que les gouvernements provincial et fédéral participent financièrement à la réalisation de ce projet.

Ottawa accorde une subvention de 15 millions $ au fabricant d’autobus électriques NovaBus

Publié le 8 juin 2021
Ottawa accorde une subvention de 15 millions $ au fabricant d’autobus électriques NovaBus

(Source: Nova Bus)

  • Nova Bus, une division du Groupe Volvo, de Suède, fabrique au Québec des autobus conventionnels et des autobus électriques. Le gouvernement fédéral lui donne une subvention de 15 millions $ dans le cadre d’un projet de «transformation» de Nova Bus, estimé à 185 millions $, pour l’orienter vers le transport à moteur électrique.
  • La subvention servira à augmenter la production d’autobus électriques de NovaBus et à mettre à niveau ses usines de Saint-Eustache, dans les Laurentides, et de Saint-François-du-Lac, dans le Centre-du-Québec. 

Ottawa investit dans l’habitation écoénergétique

Publié le 27 mai 2021
Ottawa investit dans l’habitation écoénergétique

(Source: Unsplash)

  • Le gouvernement fédéral offrira jusqu’à 5000 $ à 700 000 propriétaires canadiens pour qu’ils puissent améliorer l’efficacité énergétique de leur résidence principale.
  • Cette Subvention pour des maisons plus vertes devrait coûter 2,6 milliards $. Le programme sera offert pendant sept ans. 

Conditions

Pour bénéficier de la subvention, les propriétaires devront:

  • effectuer une évaluation avant et après les rénovations;
  • réaliser au moins une rénovation admissible et recommandée, lors de l’évaluation, par le conseiller mandaté par le gouvernement;
  • acheter tous les matériaux et produits au Canada; et
  • fournir des copies de tous les documents, et les conserver jusqu’au 31 mars 2028.

Remboursement

Lorsque les travaux seront terminés, les propriétaires pourront demander:

  • jusqu’à 5 000 $ pour des rénovations admissibles réalisées après le 1er décembre 2020; et
  • jusqu’à 600 $ pour les deux évaluations des travaux. 

Avec ce nouveau programme, le gouvernement Trudeau souhaite:

  • lutter contre les changements climatiques;
  • accélérer sa relance verte;
  • alléger la facture des propriétaires; et
  • créer des emplois, dont 2 000 postes de conseillers en efficacité énergétique. 
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Ottawa autorise Hydro-Québec à relier son réseau à ceux du Maine et du Massachussets

Publié le 21 mai 2021
Ottawa autorise Hydro-Québec à relier son réseau à ceux du Maine et du Massachussets

(Source: Hydro-Québec)

  • La Régie de l’énergie du Canada a émis le permis pour la construction et l’exploitation de la ligne d’interconnexion Appalaches-Maine. Le gouvernement du Québec avait déjà autorisé le projet le 7 avril dernier. 
  • Cette ligne reliera les 100 kilomètres qui séparent Saint-Adrien-d’Irlande, près de Thetford-Mines dans la région de Chaudière-Appalaches, à la ville de Lewiston, dans le Maine.

Hydro-Québec prévoit de débuter les travaux dans les prochaines semaines. Les installations devraient entrer en service à partir de 2023. 

La société d’État prévoit que sa nouvelle ligne permettra d’acheminer 1 200 mégawatts d’hydroélectricité du Québec jusqu’aux états de la Nouvelle-Angleterre. 

À la frontière, la nouvelle ligne se raccordera à la New England Clean Energy Connect, une ligne de 233 kilomètres dont la construction est entamée depuis février.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Investir dans de nouveaux projets d’énergie fossile aggraverait la crise climatique, selon l’Agence internationale de l’énergie

Publié le 19 mai 2021
Investir dans de nouveaux projets d’énergie fossile aggraverait la crise climatique, selon l’Agence internationale de l’énergie

(Source: Unsplash)

  • L’Agence, qui s’efforce de coordonner les politiques énergétiques des pays développés, a élaboré une nouvelle feuille de route pour atteindre la «neutralité carbone» à l’échelle planétaire d’ici 2050. Neutralité carbone signifie que les émissions de gaz à effet de serre ne dépassent pas les capacités d’absorption de la planète.   
  • Dans son rapport préparé en vue du sommet sur le climat COP26, qui doit avoir lieu en novembre, l’AEI recommande de mettre un terme aux investissements dans de nouveaux projets d’approvisionnement en combustibles fossiles (gaz, pétrole et charbon). Elle prescrit également de ne plus vendre de nouvelles voitures à essence d’ici 2035, et d’intensifier le déploiement de l’énergie solaire et éolienne.