Innovation

Shawinigan a réduit sa facture annuelle d’électricité de 300 000 $ grâce à ses 6000 luminaires intelligents

Publié le 26 nov. 2020
Shawinigan a réduit sa facture annuelle d’électricité de 300 000 $ grâce à ses 6000 luminaires intelligents
  • Installé en 2017 par la société québécoise Énergère, le système d’éclairage public intelligent de Shawinigan a permis à la municipalité de Mauricie de réduire de 60% ses besoins en éclairage la nuit.
  • Les luminaires utilisent des DEL peu énergivores qui peuvent être contrôlées à distance et dont l’utilisation peut ensuite être analysée à des fins d’optimisation.

L’installation de ces 6141 luminaires intelligents a été faite en partenariat avec Hydro-Québec. La société d’État en a fait un projet pilote dont pourront s’inspirer d’autres municipalités québécoises à l’avenir.

Pour Shawinigan, ce n’est pas terminé: son maire Michel Angers prévoit une réduction de coût additionnel de 70 000 $, en utilisant davantage les fonctions de télémétrie des luminaires.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Un montréalais récompensé pour sa découverte permettant de retirer les microplastiques des eaux usées

Publié le 24 nov. 2020
  • Le chercheur de l’Université McGill Mathieu Lapointe a reçu de l’organisme canadien Mitacs un «prix pour une innovation remarquable»: il est parvenu à améliorer l’efficacité du traitement des eaux usées afin de retirer 99% des microplastiques qui s’y trouvent.
  • En nettoyant plus efficacement les eaux usées qui transportent les microplastiques vers les cours d’eau, la méthode de Mathieu Lapointe pourrait permettre de débarrasser les océans de ces micros-déchets.

Une technologie montréalaise de paiement sans contact et sans caisse enregistreuse sera en démonstration au Centre Eaton la semaine prochaine

Publié le 24 nov. 2020
Une technologie montréalaise de paiement sans contact et sans caisse enregistreuse sera en démonstration au Centre Eaton la semaine prochaine

(Source: Leav)

  • La start-up montréalaise Leav a conçu une technologie qui permet aux clients d’un magasin de faire leurs emplettes et de payer à l’aide de leur téléphone, sans devoir passer à la caisse.
  • Cette forme de paiement, hébergée sur Internet, vise à aider les petits commerçants à réduire leurs coûts d’opération en automatisant une partie de leurs activités.

Les mesures sanitaires imposées par la pandémie créent un contexte avantageux pour commercialiser une telle solution de paiement, soutient dans un communiqué Charles-Étienne Simard, le président de Leav.

  • «Les gens veulent toucher le moins de choses possible et ne veulent pas attendre en file.»
  • «En optimisant l’expérience d’achat, nous permettons aux commerçants de reconnecter avec leur clientèle de façon sécuritaire.»

Cette technologie rappelle les dépanneurs Amazon Go, aux États-Unis. Sauf que:

  • elle peut être installée dans des commerces qui existent déjà;
  • elle ne nécessite pas de grande infrastructure informatique, et n’utilise pas de caméras vidéo ni de vision par ordinateur.

Elle prévient même le vol à l’étalage, selon ses créateurs, en identifiant les articles qui se trouvent dans les mains des clients, mais n’ont pas été payés.

Les curieux pourront la voir en personne la semaine prochaine, puisqu’un commerce éphémère démontrant cette solution de paiement sera érigé au Centre Eaton du 1er au 8 décembre.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Comment Zoom pourrait devenir la prochaine grande plateforme d’applications informatiques

Publié le 19 nov. 2020
Comment Zoom pourrait devenir la prochaine grande plateforme d’applications informatiques
  • Les Zoom Apps sont des applications qui vivent dans l’environnement des appels vidéo par Zoom.
  • Annoncées il y a un mois, elles ont, selon des experts, le potentiel de créer une toute nouvelle façon de faire des affaires pour les créateurs d’applications.

Zoom n’est évidemment pas la seule plateforme d’appels vidéo sur le marché: Microsoft a Teams, Google a Meet et Cisco, Webex, etc.

Mais pour l’instant, dans leur écosystème, la vidéo est une composante d’un ensemble plus large:

  • Teams est intégré dans sa suite Office 365.
  • Chez Google, Meet fait partie des applications de la suite Workspace (ex-G Suite).

Les Zoom Apps vont plus loin:

  • Zoom accueille des applications tierces dans son App Marketplace à l’intérieur de son environnement.
  • Des éditeurs peuvent y présenter leurs propres produits aux 300 millions d’abonnés qui utilisent ce service, souvent sur une base quotidienne, et y générer des revenus.

«Zoom a maintenant le potentiel de créer ou de tuer de nouvelles start-ups», a tweeté John Constine, un investisseur de la firme californienne SignalFire.

Il ne serait pas surprenant que les autres plateformes vidéo imitent Zoom et s’ouvrent à leur tour aux applis tierces.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Sept sociétés québécoises sont parmi les 25 technos canadiennes qui ont la plus forte croissance

Publié le 18 nov. 2020
Sept sociétés québécoises sont parmi les 25 technos canadiennes qui ont la plus forte croissance

La plateforme de jeu Mistplay

  • Ces sept entreprises opèrent dans des secteurs d’activité très variés, mais elles ont un point en commun: elles offrent toutes un service accessible en ligne.
  • Au total, 10 entreprises québécoises figurent au plus récent palmarès des 50 entreprises canadiennes de technologie dont les revenus ont augmenté le plus vite sur les trois dernières années.

Fast 50, établi par Deloitte, est un palmarès annuel de la croissance dans l’industrie canadienne des technologies. Sa dernière édition se base sur l’augmentation des revenus des sociétés entre 2016 et 2019.

La croissance moyenne des 50 sociétés classées dans sa dernière édition est de «seulement» 2144% – soit une multiplication par 22 en trois ans.

Avec une croissance de 11500%, l’éditeur montréalais de jeux mobiles Mistplay arrive premier au Québec et troisième au Canada.

Parmi les autres technos québécoises présentes dans ce classement:

  • Talent.com, un site de recrutement, est neuvième au Canada;
  • LiveBarn, une plateforme de diffusion pour le sport amateur, est onzième;
  • Wavo.me, une plateforme d’analytique pour le secteur musical, est treizième.

Sportlogiq, AlayaCare, PetalMD, Traxxall, Planbox et AddÉnergie complètent la présence québécoise dans le palmarès.

L’Ontario y est la province la plus fortement représentée avec 29 entreprises.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Michelin s’associe à la société montréalaise Pyrowave pour commercialiser une technologie de recyclage du plastique prometteuse

Publié le 18 nov. 2020
Michelin s’associe à la société montréalaise Pyrowave pour commercialiser une technologie de recyclage du plastique prometteuse

(Source: Pyrowave)

  • Les deux partenaires ont testé la technologie ensemble depuis un an et en promettent une première démonstration industrielle en 2023.
  • Le système de recyclage par micro-ondes de Pyrowave décompose les matériaux de plastique et permet d’en réutiliser la quasi-totalité dans de nouveaux produits comme des emballages, des composants d’électroménagers ou même des pneus.

En première mondiale, Shell testera une technologie montréalaise qui produit de l’énergie tout en retirant du CO2 de l’atmosphère

Publié le 16 nov. 2020
En première mondiale, Shell testera une technologie montréalaise qui produit de l’énergie tout en retirant du CO2 de l’atmosphère

(Source: Shell)

  • Shell fournira les plans pour deux systèmes de capture de dioxyde de carbone créés par sa filiale Cansolv, une entreprise montréalaise qu’elle a rachetée en 2008, à une centrale de biomasse du nord de l’Angleterre.
  • La technologie est prometteuse: dans ce cas précis, elle permettrait de retirer 8 millions de tonnes de CO2 de l’atmosphère par an – l’équivalent des émissions de 200 000 ménages – tout en produisant de l’électricité.

Un premier héliport pour autos volantes voit le jour en Floride

Publié le 15 nov. 2020
Un premier héliport pour autos volantes voit le jour en Floride
  • Dotée d’un budget de 25 millions $US, la société allemande Lilium construira un «vertiport» à Orlando, en Floride, d’où ses taxis volants électriques pourront s’envoler.
  • De là, les taxis volants pourront transporter des passagers vers les villes de Tampa ou de Miami en trois fois moins de temps qu’il n’en faut pour faire ces trajets en voiture.

Selon des chercheurs américains, l’ADN pourrait remplacer les codes-barres

Publié le 5 nov. 2020
Selon des chercheurs américains, l’ADN pourrait remplacer les codes-barres

(Source: Pixabay)

  • Les codes-barres des étiquettes pour identifier les produits pourraient être remplacés par un système de marquage moléculaire basé sur l’ADN.
  • Selon une étude publiée hier, ces étiquettes ADN indétectables permettraient de lutter contre le vol et les contrefaçons – les chercheurs disent que ce serait également un bon moyen d’identifier les bulletins de vote pour éviter les fraudes électorales.

Walmart abandonne finalement l’idée de confier l’inventaire de ses magasins à des robots

Publié le 3 nov. 2020
Walmart abandonne finalement l’idée de confier l’inventaire de ses magasins à des robots

(Source: Walmart)

  • Le virage numérique provoqué par la pandémie joue en faveur des humains, plus habiles que des machines pour gérer l’inventaire sur les rayons tout en remplissant les commandes reçues par Internet.
  • C’est un revirement important: cet été, Walmart prévoyait investir plusieurs milliards de dollars dans l’automatisation de ses magasins et entrepôts au Canada et aux États-Unis.

L’informatique quantique canadienne n’entend pas être larguée par la Chine et les États-Unis

Publié le 2 nov. 2020
L’informatique quantique canadienne n’entend pas être larguée par la Chine et les États-Unis

Un processeur quantique (Source: D-Wave Systems)

  • Au-delà de l’intelligence artificielle, une autre grande révolution technologique est attendue en 2021: celle de l’informatique quantique.
  • Pour faire du Canada un leader de cette technologie des milliers de fois plus puissante que l’informatique actuelle, une vingtaine de sociétés spécialisées ont créé Industrie Quantique Canada et demandent maintenant l’aide financière d’Ottawa.

Industrie Quantique Canada ne peut pas dire quand – ni même si – l’industrie quantique sera profitable un jour. Mais ce qu’elle espère, c’est qu’Ottawa sera prêt à débourser 460 millions $ au cours des cinq prochaines années pour aider la recherche universitaire dans ce secteur émergent.

À titre comparatif:

  • La Chine a réservé 13 milliards $ il y a deux ans déjà pour s’imposer comme le leader mondial de l’informatique quantique.
  • Aux États-Unis, des sociétés comme Google, IBM et Microsoft déboursent des milliards pour développer cette technologie.

«Le Canada est un leader en recherche pure, mais la transition a déjà débuté ailleurs dans le monde vers une première commercialisation d’applications quantiques industrielles. Le Canada a une occasion unique de se positionner comme producteur de matériel et logiciel adaptés aux systèmes quantiques», argumente dans un communiqué Michele Mosca, directeur de l’Institut quantique de l’Université de Waterloo et cofondateur d’Industrie Quantique Canada.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Une technologie montréalaise pourrait éliminer 99,9% des microbes sur les surfaces que nous touchons quotidiennement dans les lieux publics

Publié le 29 oct. 2020
Une technologie montréalaise pourrait éliminer 99,9% des microbes sur les surfaces que nous touchons quotidiennement dans les lieux publics

(Image YouTube)

  • PostSilver est un film adhésif qui comporte des nanoparticules d’argent, un matériau reconnu scientifiquement pour ses propriétés antibactériennes.
  • Ishan Singh, l’entrepreneur de Brossard qui a créé ce produit, explique en entrevue à InfoBref qu’il s’agit d’un moyen efficace de rendre des espaces publics plus résistants à des virus comme celui de la Covid-19, et cela à peu de frais.

Il en coûterait 6$ pour recouvrir un seul des gros poussoirs de porte qu’on trouve à l’entrée des stations du métro de Montréal – et on n’aurait à le faire qu’une fois tous les 5 ans, illustre M. Singh, pour donner une idée du coût de sa solution.

  • «C’est un des moyens les plus économiques d’éliminer les bactéries et les virus à grande échelle», croit-il.
  • «Et s’il ne suffit pas à combattre le Covid-19, notre produit aidera aussi à réduire les cas de propagation d’autres maladies, comme la grippe saisonnière.»

A2Z Warehouse, l’entreprise que dirige Ishan Singh, a testé son film en laboratoire, mais elle n’a pas d’application concrète de sa technologie ailleurs que dans ses bureaux.

La prochaine étape sera d’approcher les autorités sanitaires, des entreprises du secteur alimentaire et d’autres éventuels clients, afin de les convaincre de l’utilité du film PostSilver.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus