Applications

Nouvelles et tendances concernant les applications, qu’elles soient mobiles, de productivité ou d’affaires, pertinentes au Québec (voir aussi Apple, Google, Microsoft, Technos québécoises)

L’application de covoiturage montréalaise Netlift veut accélérer la distribution des vaccins contre la Covid-19

Publié le 6 janv. 2021
L’application de covoiturage montréalaise Netlift veut accélérer la distribution des vaccins contre la Covid-19

Le fondateur de Netlift Marc-Antoine Ducas

  • La distribution des vaccins se fait au ralenti. Acheminer les doses aux patients exige une logistique pour laquelle le réseau de la santé n’est pas équipé.
  • Depuis la mi-décembre, le service de covoiturage montréalais Netlift teste la distribution de vaccins avec un partenaire du réseau de la santé. Son fondateur croit que, adaptée au contexte de la pandémie, son application pourrait accélérer la distribution des vaccins partout au Québec.

La Covid-19 a changé les modèles d’affaires de Netlift.

  • Avec le télétravail, le covoiturage a pratiquement disparu. 
  • Netlift a revu son modèle pour cibler les commerçants locaux qui souhaitent livrer des produits de façon abordable.

Mais la pandémie a amené Netlift encore plus loin de son activité initiale, raconte à InfoBref son fondateur Marc-Antoine Ducas.

«Quand on nous a appelé à la mi-décembre, nous avons à nouveau revu notre service pour l’adapter aux vaccins. Depuis, nous avons été contactés par divers établissements dans le grand Montréal. Nous recevons même des appels de la France, où le problème est similaire.»

Le défi: distribuer les doses de vaccin n’est pas une tâche simple. 

  • Conservées à -70 degrés, il faut ensuite les dégeler, les faire accompagner par une infirmière, puis s’assurer que les patients sont au rendez-vous.
  • À un rythme de 25 doses administrées à l’heure, cela exige un haut niveau de coordination. 

L’application mobile de Netlift fait le pont entre les centres de soins de santé, les patients et les agences de transport privées en taxi ou en autobus. Elle simplifie la tâche de tous ces intervenants.

Malgré quelques ratés, Marc-Antoine Ducas dit que le service de Netlift fonctionne bien et qu’il peut être élargi aux centres de santé de l’extérieur de Montréal.

  • L’entrepreneur montréalais lance un appel à François Legault, s’il est à la recherche de solutions pour accélérer la distribution des vaccins dans la province.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Meilleurs produits TECHNO

Ces applications feront de vous un meilleur collègue de bureau en 2021

Publié le 1er janv. 2021
Alain McKenna
par Alain McKenna
Ces applications feront de vous un meilleur collègue de bureau en 2021

• Ce début d’année est un bon moment pour revoir des habitudes prises un peu à la va-vite sous la pression de la pandémie.

• Voici cinq applications qui vous permettront de reprendre le contrôle de votre travail et provoqueront l’envie de vos collègues de bureau – même à distance.

Les réunions d’équipe, les conférences et même les pauses café ont évolué l’an dernier, confinement oblige. Certains changements seront plus durables que d’autres. Les cinq applications suivantes vous aideront à mieux naviguer dans le monde du travail à distance.

Mmhmm

Teams, Webex, Zoom… Les applications de conférences vidéo ont toutes le même défaut: elles n’offrent qu’un contrôle très limité sur ce qu’on peut présenter aux autres participants. C’est là que Mmhmm entre en scène. Ce petit logiciel s’insère entre votre webcaméra et la conférence. Il agit comme un studio de réalisation complet que vous pouvez gérer en trois clics ou moins.

Plus: fonds virtuels statiques ou animés à volonté; images en mortaise; possibilité d’ajuster la taille et le positionnement de l’intervenant à l’écran.

Moins: en bêta; la version Windows tarde à voir le jour; certaines fonctions ne peuvent pas être désactivées.

Mmhmm gratuit sur Mac


NeuralCam Live

La meilleure caméra web est celle que vous possédez déjà sur votre iPhone. NeuralCam Live s’assure que vous pouvez l’utiliser à partir de votre ordinateur personnel Mac, comme si c’était une véritable caméra web.

Plus: la luminosité se règle intelligemment; l’effet de «bulle» met efficacement le sujet en vedette; les principales fonctions sont gratuites.

Moins: pour iPhone et Mac seulement; l’abonnement est coûteux; le suivi intelligent du visage manque de précision.

NeuralCam Live gratuit sur iOS (iPhone)


Available

Vous trouverez des tonnes de services web qui comparent les agendas de tous les invités pour déterminer quand tenir une rencontre d’équipe. Mais aucun n’a la simplicité de ce plugiciel pour le navigateur Chrome.

Plus: gratuit; interface dépouillée; ne passe pas par un site web tiers; échange les disponibilités par courriel.

Moins: moins polyvalent que d’autres; nécessite d’utiliser le navigateur Chrome.

Available gratuit sur Chrome

Voyez nos autres sélections de Meilleurs produits Techno publiées chaque samedi dans InfoBref Matin


Dark Noise

L’ambiance du bureau vous manque? La musique ou la conférence Teams des enfants vous dérangent en plein élan de créativité? Enfilez un casque d’écoute et lancez Dark Noise pour générer un bruit de fond qui vous ramènera dans de meilleures dispositions pour être productif.

Plus: prix raisonnable; bon répertoire de bruits ambiants en tout genre; possibilité de mixer des sons pour créer sa propre ambiance.

Moins: fonctionne seulement sur iOS; utilité relativement limitée.

Dark Noise 6$ sur iOS


Relax Melodies

Se détendre après une journée de télétravail, ce n’est pas si simple si on ne change pas un peu d’environnement. Relax Melodies est une application montréalaise qui permet de passer efficacement en mode détente.

Plus: outils de relaxation; ambiances pour méditer ou mieux dormir; grandement personnalisable.

Moins: version gratuite limitée; abonnement annuel coûteux; interface web un peu lourde.

Relax Melodies gratuit sur Android, iOS et sur le web


Pour recevoir la sélection des Meilleurs produits Techno d’Alain McKenna chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin (et à son complément InfoBref Soir pour un survol de l’actualité à 16h)

En savoir plus En savoir plus

Est-ce que Salesforce paie trop cher en offrant 27,7 milliards $US pour acquérir la plateforme collaborative Slack?

Publié le 2 déc 2020
  • Le titre de Salesforce s’est replié d’environ 9% à la Bourse de New York hier, après qu’un analyste de Citi Research a remis en doute la transaction vu le peu de gains qu’elle apportera à Salesforce en termes de parts de marché.
  • En effet, Slack et Salesforce partagent déjà une clientèle de professionnels très similaire, tandis que ses rivaux, notamment Microsoft avec son application Teams, prennent de l’expansion dans d’autres secteurs comme l’éducation et la santé.

Le Mila dévoile CodeCarbon, un logiciel libre qui évalue les émissions polluantes générées par les applications informatiques

Publié le 1er déc 2020
Le Mila dévoile CodeCarbon, un logiciel libre qui évalue les émissions polluantes générées par les applications informatiques

(Source: Mila)

  • Ce logiciel a été mis au point à Montréal par le Mila, en partenariat avec des spécialistes en intelligence artificielle américains, afin d’inciter les développeurs à réduire l’empreinte environnementale de leurs applications.
  • CodeCarbon analyse comment une application échange des données sur Internet, puis elle détermine l’hébergement infonuagique le moins polluant en fonction de sa source d’énergie et de la proximité de ses utilisateurs.

Les robots conversationnels de la start-up montréalaise Heyday seront intégrés à Shopify

Publié le 26 nov. 2020
Les robots conversationnels de la start-up montréalaise Heyday seront intégrés à Shopify

Un exemple de l’agent conversationnel de Heyday (Source: Heyday)

  • La solution de Heyday pour la plateforme de Shopify sera une version simplifiée de son agent d’intelligence artificielle qui automatise le clavardage, la FAQ et le suivi des commandes sur les sites des marchands.
  • C’est un grand coup pour la start-up montréalaise: Shopify déploiera ce nouvel outil immédiatement dans plus de 77 pays à travers le monde.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

BRP lance une application mobile pour ajouter à ses motoneiges un outil de navigation sur les sentiers

Publié le 25 nov. 2020
BRP lance une application mobile pour ajouter à ses motoneiges un outil de navigation sur les sentiers

L’application BRP Go

  • Nommée BRP Go, l’application pour iPhone et téléphones Android affiche les détails des sentiers déjà répertoriés en Amérique du Nord, et elle permet de partager des itinéraires entre motoneigistes, à la manière d’un réseau social.
  • Avec cette application, BRP tente d’attirer des acheteurs plus jeunes et de reproduire, du côté des motoneiges, la solide hausse de popularité qu’ont connue ses produits hors route estivaux durant la pandémie.

Slack pourrait être racheté par Salesforce pour 17 milliards $US

Publié le 25 nov. 2020
Slack pourrait être racheté par Salesforce pour 17 milliards $US

L’application Slack

  • Le service de messagerie collaborative Slack pourrait être la prochaine acquisition majeure de Salesforce, un éditeur américain d’applications qui cherche activement depuis quelques années à consolider le secteur des applications d’affaires.
  • Cette possible acquisition semble intéresser des investisseurs: la rumeur lancée par le Wall Street Journal à propos de discussions sur une transaction entre les deux sociétés a fait bondir l’action de Slack de près de 30% à la Bourse de New York aujourd’hui.
Slack pourrait être racheté par Salesforce pour 17 milliards $US

L’application Slack

Microsoft fait les yeux doux aux utilisateurs de Zoom

Publié le 22 nov. 2020
Microsoft fait les yeux doux aux utilisateurs de Zoom
  • L’application collaborative Teams de Microsoft permet désormais d’effectuer des conférences vidéo qui peuvent durer 24 heures et accueillir jusqu’à 300 personnes.
  • Les invités n’ont pas besoin d’avoir un compte Microsoft: ils peuvent se joindre à un appel à partir d’un navigateur web.

Comment Zoom pourrait devenir la prochaine grande plateforme d’applications informatiques

Publié le 19 nov. 2020
Comment Zoom pourrait devenir la prochaine grande plateforme d’applications informatiques
  • Les Zoom Apps sont des applications qui vivent dans l’environnement des appels vidéo par Zoom.
  • Annoncées il y a un mois, elles ont, selon des experts, le potentiel de créer une toute nouvelle façon de faire des affaires pour les créateurs d’applications.

Zoom n’est évidemment pas la seule plateforme d’appels vidéo sur le marché: Microsoft a Teams, Google a Meet et Cisco, Webex, etc.

Mais pour l’instant, dans leur écosystème, la vidéo est une composante d’un ensemble plus large:

  • Teams est intégré dans sa suite Office 365.
  • Chez Google, Meet fait partie des applications de la suite Workspace (ex-G Suite).

Les Zoom Apps vont plus loin:

  • Zoom accueille des applications tierces dans son App Marketplace à l’intérieur de son environnement.
  • Des éditeurs peuvent y présenter leurs propres produits aux 300 millions d’abonnés qui utilisent ce service, souvent sur une base quotidienne, et y générer des revenus.

«Zoom a maintenant le potentiel de créer ou de tuer de nouvelles start-ups», a tweeté John Constine, un investisseur de la firme californienne SignalFire.

Il ne serait pas surprenant que les autres plateformes vidéo imitent Zoom et s’ouvrent à leur tour aux applis tierces.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Les applications mobiles ont généré dans le monde ces trois derniers mois des revenus en hausse de 20%, pour atteindre 28 milliards $US

Publié le 8 oct. 2020
Les applications mobiles ont généré dans le monde ces trois derniers mois des revenus en hausse de 20%, pour atteindre 28 milliards $US

(Source: Unsplash)

  • Le temps passé dans ces applications a lui aussi augmenté de 25%, par rapport à la même période l’an dernier, dit la firme d’analytique App Annie.
  • «En raison de la pandémie, les appareils mobiles sont encore un peu plus au centre de notre quotidien qu’avant, ce qui rend l’Internet mobile encore plus important» tant pour s’amuser que pour travailler ou s’informer, résume Lexi Sydow, directrice de l’analyse pour la firme californienne.

L’application Alerte COVID fonctionne maintenant au Québec

Publié le 5 oct. 2020
L’application Alerte COVID fonctionne maintenant au Québec
  • Depuis hier, les Québécois peuvent télécharger l’application de notification des contacts conçue par Ottawa pour lutter contre la pandémie de COVID-19.
  • Le gouvernement Legault, qui s’inquiétait cet été de possibles atteintes à la vie privée des utilisateurs, se dit maintenant rassuré et demande à tout le monde d’utiliser l’application pour limiter la propagation du virus.

Comment ça marche?

  • Alerte COVID envoie une notification à son utilisateur lorsqu’il a été en contact avec une personne infectée par la COVID-19 pendant plus de 15 minutes, à moins de deux mètres de distance, au cours des 14 derniers jours.
  • Les appareils équipés de l’application communiquent grâce à Bluetooth pour permettre de notifier les utilisateurs entre eux.

Santé Canada assure que le processus est entièrement confidentiel.
L’application n’a pas accès au nom, à l’adresse, aux contacts ni aux renseignements médicaux des utilisateurs.

Important: pour que l’application soit utile, toutes les personnes infectées doivent faire connaître leur diagnostic, de façon anonyme, en entrant dans l’application une clé à usage unique fournie par les autorités sanitaires.

Alerte COVID a déjà été téléchargée par trois millions de Canadiens.

Le système est fonctionnel actuellement en Ontario, au Manitoba, en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve-et-Labrador.

L’application sera bientôt disponible en Colombie-Britannique, en Alberta, en Nouvelle-Écosse et dans l’Île-du-Prince-Édouard.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Vers la fin de l’hégémonie du App Store?

Publié le 4 oct. 2020
  • L’Union européenne veut mettre fin à la façon dont Apple et Google limitent l’installation d’applications ou de services par abonnement sur leurs appareils mobiles.
  • L’UE s’inquiète du contrôle énorme que possèdent les deux sociétés américaines sur le lucratif marché des applications mobiles et des données numériques.

Les boutiques d’applications contrôlées par Apple et Google sont les principales cibles d’un projet de loi que prépare L’UE.

  • Il vise notamment à permettre l’installation d’applications à partir de sources indépendantes, tant sur les iPhone que sur les mobiles Android.
  • Le marché des applications mobiles est très convoité: il vaut 71 milliards $US et sa valeur pourrait doubler dans les prochaines années.

Le Digital Services Act est le nom de ce projet de loi qui imposerait de nouvelles règles pour ouvrir ce marché à de nouveaux joueurs.

  • «Ces entreprises doivent se comporter de façon équitable et permettre à de nouveaux joueurs ou d’autres déjà existants de leur faire concurrence», explique l’UE en préambule du projet de loi.
  • Chez Google, on fait valoir que cette mesure rendrait sa plateforme moins sécuritaire face aux menaces en ligne et aux logiciels espions.

Son entrée en vigueur pourrait se faire avant la fin de cette année.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus