Microsoft

Québec va confier ses données à Amazon et Microsoft parce qu’aucun hébergeur québécois n’a été certifié à temps

Publié le 11 janv. 2021
  • Le ministre délégué de la Transformation numérique, Éric Caire, doit annoncer bientôt le choix des fournisseurs de solutions informatiques qui seront utilisés par le Gouvernement du Québec.
  • Au moment de la sélection, dit à InfoBref l’expert en cybersécurité Steve Waterhouse, aucune plateforme infonuagique québécoise n’avait le niveau de sécurité requis pour être choisi par le gouvernement.

La sécurité des données gouvernementales est une des priorités dans le choix des fournisseurs.

 «Il existe trois plateformes infonuagiques québécoises, explique Steve Waterhouse. Des trois, seule celle de Micro Logic est conforme aux normes exigées par Québec. Mais elle a obtenu cette certification à la toute dernière minute.».

Éric Caire souhaitait confier une partie importante des contrats à des entreprises québécoises.

  • Or, les fournisseurs d’hébergement numérique choisis par Québec, même si ce sont des entreprises à propriété québécoise, peuvent n’être que des revendeurs des solutions étrangères comme Amazon Web Services et Microsoft Azure, les deux plus grosses sur le marché.
  • «Au moins, ces deux plateformes garantissent à Québec que les plateformes sont sécuritaires physiquement et virtuellement», ajoute Steve Waterhouse.

Amazon et Microsoft ont récemment investi des millions de dollars pour construire des centres de données au Québec. 

  • Les données du gouvernement pourront donc être hébergées sur des serveurs situés dans la province.
  • Ce sont les lois canadiennes qui dictent la façon dont ces données doivent être protégées et partagées, et non les lois des États-Unis, où les deux géants ont leur siège social.

Micro Logic, de Québec, a elle aussi investi des millions de dollars dans une infrastructure infonuagique entièrement québécoise. Elle est déçue du choix qui sera annoncé. 

Selon son PDG Stéphane Garneau, Québec joue sur les mots.

  • En entrevue au Journal de Montréal, il soutient que «acheter le [nuage] Amazon d’un fournisseur québécois, ce n’est pas acheter québécois».
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Microsoft vendra son téléphone Surface Duo au Canada dès janvier

Publié le 15 déc 2020
Microsoft vendra son téléphone Surface Duo au Canada dès janvier

(Source: Microsoft)

  • Le Surface Duo est un téléphone à deux écrans, refermable, animé par Android, qui intègre les applications et services de Microsoft et qui s’adresse aux gens d’affaires très mobiles.
  • Vendu pour 1400 $US depuis septembre aux États-Unis, l’appareil a été accueilli plutôt tièdement par les consommateurs américains en raison d’une caméra de qualité inférieure et de l’absence d’une antenne 5G.

Le Conseil supérieur de l’éducation veut apaiser les craintes sur l’utilisation des écrans

Publié le 10 déc 2020
Le Conseil supérieur de l’éducation veut apaiser les craintes sur l’utilisation des écrans

(Source: Unsplash)

  • La science ne peut pas affirmer que l’usage des écrans en général est néfaste pour le bien-être psychologique des enfants, affirme l’organisme québécois après avoir recensé la plupart des études à ce sujet.
  • En fait, pour déterminer l’impact des écrans sur le développement des jeunes, le temps passé face à ces écrans est moins important que le type d’activités effectuées avec eux, conclut le CSE dans un rapport sur le sujet.

Les écoles québécoises seront rassurées: plusieurs d’entre elles ont dû s’ajuster à l’incertitude causée par la pandémie en équipant leurs élèves d’un appareil informatique.

  • Plus tôt cet automne, le Centre scolaire du Témiscamingue a décidé d’équiper tous les élèves du secteur primaire sur son territoire d’une tablette iPad.
  • Au Québec, de nombreuses écoles primaires ont adopté l’iPad, alors que des écoles secondaires lui préfèrent des ordinateurs personnels, qu’ils soient animés par un système d’Apple (MacOS), Google (ChromeOS) ou Microsoft (Windows).

Le rapport du Conseil supérieur de l’éducation tombe à pic (PDF): c’était cette semaine la Semaine de l’éducation des sciences informatiques, un événement international qui fait la promotion de l’éducation des sciences et des technologies auprès des jeunes.

C’est une occasion dont les fabricants profitent pour vanter les mérites éducatifs de leurs appareils…

  • Apple a mis en ligne plus tôt cette semaine un guide de dix activités pour intéresser les jeunes à la programmation informatique sur son iPad ou ses Mac.
  • La plupart des grandes sociétés informatiques sont derrière le site Code.org, où sont répertoriés plus de 119 millions de projets qui visent à intéresser les jeunes à l’informatique, que ce soit à l’école ou à la maison.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Microsoft fait les yeux doux aux utilisateurs de Zoom

Publié le 22 nov. 2020
Microsoft fait les yeux doux aux utilisateurs de Zoom
  • L’application collaborative Teams de Microsoft permet désormais d’effectuer des conférences vidéo qui peuvent durer 24 heures et accueillir jusqu’à 300 personnes.
  • Les invités n’ont pas besoin d’avoir un compte Microsoft: ils peuvent se joindre à un appel à partir d’un navigateur web.

Apple dévoile pas un, mais trois nouveaux Mac animés par son nouveau processeur M1

Publié le 9 nov. 2020
Apple dévoile pas un, mais trois nouveaux Mac animés par son nouveau processeur M1
  • Apple a présenté cet après-midi un MacBook Pro, un MacBook Air et un Mac Mini à processeur M1, ses premiers ordinateurs personnels depuis 2005 qui ne sont pas animés par un processeur d’Intel.
  • Les trois ordinateurs ont une performance et une autonomie supérieure à la plupart des modèles comparables à processeur Intel.

Le nouveau processeur produit à l’interne par Apple s’appelle M1 et possède deux classes de processeurs : 4 processeurs de haute performance et 4 d’efficacité prolongée.

  • Le M1 affiche la meilleure performance par watt, un indicateur de consommation d’énergie important.
  • Il peut accomplir certaines tâches comparables à celles faites sur un PC de prix comparable à 25% de la consommation d’énergie, dit Apple.

Les applications devront être converties pour fonctionner sur les nouveaux Macs, mais:

  • Apple proposera entre temps un émulateur appelé Rosetta 2 pour assurer la compatibitlié des logiciels qui tardent à faire la transition.
  • Les applications conçues pour l’iPhone et l’iPad pourront fonctionner sur les Mac à processeur M1.

Le MacBook Air avec M1 est le premier à hériter de la nouvelle mécanique, et il sera vendu à partir de 1299$.

• L’appareil est présenté comme 3,5 fois plus rapide qu’un MacBook Air à processeur Intel.

• L’appareil peut jouer de la vidéo ininterrompue pendant 18 heures, une autonomie record pour un produit Apple.

Le Mac Mini est pour sa part cinq fois plus puissance qu’un PC à système Windows de prix comparable (899$).

Le MacBook Pro à écran de 13 pouces est trois fois plus puissant qu’un PC à système Windows comparable.

  • Son autonomie double, à 20 heures de lecture vidéo sur batterie.
  • L’appareil sera vendu à partir de 1699$.

Le défi du nouveau d’Apple sera clair: convaincre les créateurs d’applications et de logiciels de réécrire leurs programmes pour les rendre compatibles avec sa nouvelle mécanique.

  • Ce n’est pas gagné d’avance, avertit l’analyste américain Ben Bajarin, puisque les plus grands acheteurs d’ordinateurs sont les entreprises, qui sont habituellement lentes à adopter de nouveaux logiciels.
  • Certes, Microsoft a aussi mis au point une version de son système d’exploitation (Windows 10) pour les PC à système ARM. Mais contrairement à Microsoft, Apple et ses Macs ne comptent que pour une très petite part du marché des entreprises – pas assez pour les convaincre de modifier rapidement leurs outils informatiques.

«Par contre, Apple peut miser sur une base très solide de développeurs très fidèles qui adopteront sur-le-champ ses nouveaux outils de création», nuance Ben Bajarin.

Que les éditeurs de logiciels penchent du côté d’Apple ou de Microsoft, une chose semble certaine: Intel sera le principal perdant.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Microsoft envoie son service infonuagique Azure en orbite

Publié le 20 oct. 2020
Microsoft envoie son service infonuagique Azure en orbite
  • Hébergée par les satellites de SpaceX, la plateforme Azure Space offrira des services infonuagiques orbitaux pour les entreprises tentées par l’exploration spatiale.
  • Microsoft tente de faucher l’herbe sous le pied d’Amazon, qui a créé sa propre division infonuagique pour l’espace plus tôt cet été.

Microsoft lance un nouveau portable Surface plus abordable pour attirer les télétravailleurs fauchés

Publié le 1er oct. 2020
Microsoft lance un nouveau portable Surface plus abordable pour attirer les télétravailleurs fauchés

Les nouveaux Surface Pro X et Surface Laptop Go de Microsoft

  • Le Surface Laptop Go est une version compacte du Laptop 3 qui propose, à 760 $, un processeur Intel Core i5 de milieu de gamme et 64 go de stockage interne.
  • Tendance forte dans l’informatique en ce moment, Microsoft présente aussi la deuxième génération de son processeur créé à l’interne SQ2 sous le capot de la nouvelle tablette Surface Pro X.

En s’offrant Bethesda, Microsoft réalise sa plus grosse acquisition à vie dans le jeu vidéo

Publié le 21 sept. 2020
En s’offrant Bethesda, Microsoft réalise sa plus grosse acquisition à vie dans le jeu vidéo

Fallout 76, de Bethesda Studios.

  • Moyennant 7,5 milliards $US, Microsoft double ses effectifs dans le jeu vidéo et pourra rapidement hausser le nombre de titres exclusifs à sa nouvelle Xbox, attendue en novembre.
  • Les employés montréalais de Bethesda ne seront pas touchés à court terme, mais pourraient déménager chez Compulsion Games, la division officielle des Xbox Game Studios dans la métropole.

Microsoft aura son propre téléphone le 10 septembre

Publié le 12 août 2020
Microsoft aura son propre téléphone le 10 septembre

Le Surface Duo de Microsoft.

  • Le Surface Duo est un téléphone composé de deux écrans de 5,6 pouces repliables, animé par une version d’Android intégrant de nombreuses applications Microsoft.
  • L’appareil sera lancé aux États-Unis d’abord, à un prix de 1400$US, en même temps que les nouveautés de ses rivaux Apple et Google.