Chine

L’essentiel de l’actualité concernant la Chine vue du Québec

Trudeau attend de Joe Biden un réengagement des États-Unis sur la scène internationale

Mis à jour il y a 15 h
  • Selon le premier ministre, le Canada et d’autres alliés attendent avec impatience un réengagement des États-Unis pour le libre-échange et la protection de la démocratie à travers le monde. D’après Justin Trudeau, il est temps, également, de réagir face à la montée en puissance de la Chine.
  • Dans une vidéo diffusée hier par l’agence Reuters, Trudeau dit qu’il a l’intention de rencontrer son homologue américain rapidement après son investiture, notamment pour parler de lutte contre les changements climatiques. 

Ottawa veut lutter contre le travail forcé de la minorité ouïgoure en Chine

Publié le 12 janv. 2021
  • Le gouvernement fédéral adopte une série de mesures pour s’assurer que des produits issus d’un travail forcé, dans la région autonome du Xinjiang, n’entrent pas dans les chaînes d’approvisionnement canadiennes. 
  • Le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne s’est dit profondément préoccupé par la détention arbitraire massive, le travail forcé et les mauvais traitements infligés aux Ouïgours.

Ottawa condamne les arrestations à Hong Kong d’opposants pro-démocratie

Publié le 10 janv. 2021
  • Le ministre des Affaires étrangères canadien s’est joint à ses homologues américain, britannique et australien pour condamner les récentes arrestations de 55 militants pro-démocratie à Hong Kong.
  • François-Philippe Champagne et ses homologues ont déclaré que la Loi sur la sécurité nationale, imposée par les autorités chinoises pour maintenir l’ordre à Hong Kong, sert en réalité à éliminer la dissidence et les opinions politiques divergentes.

Le nombre de cas de Covid-19 à Wuhan était dix fois supérieur au bilan officiel de la Chine

Publié le 30 déc 2020
  • Selon des tests sérologiques effectués en avril – après le pic de l’épidémie en Chine – 4,4% des habitants de Wuhan étaient alors porteurs d’anticorps du virus, affirme le Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies.
  • 480 000 personnes auraient donc été infectées par le virus à Wuhan au printemps dernier, soit presque dix fois plus que le bilan officiel publié par Pékin qui ne comptabilisait que 50 000 contaminations.

Les États-Unis et l’Europe réclament la libération immédiate d’une journaliste citoyenne à Wuhan

Publié le 29 déc 2020
  • Washington et Bruxelles reprochent à Pékin d’avoir requis quatre ans de prison contre une journaliste citoyenne qui avait témoigné sur les prémices de la pandémie à Wuhan, l’épicentre du coronavirus. 
  • Zhang Zhan a été condamnée lundi pour avoir diffusé des vidéos montrant le chaos qui régnait dans les hôpitaux de Wuhan alors que la ville était coupée du monde pendant plus de deux mois en début d’année.

La Caisse de dépôt investit dans un parc éolien à Taïwan

Publié le 29 déc 2020
  • La Caisse de dépôt et placement du Québec vient d’acquérir pour 3,4 milliards $ une participation de 25% dans un parc éolien taiwanais, développé par la société danoise Orsted.
  • C’est le premier investissement de la Caisse à Taïwan qui lui permet de diversifier sa présence en Asie.

La Chine pourrait devenir la première économie mondiale dès 2028

Publié le 28 déc 2020
  • Le Center for Economics and Business Research estime désormais que la Chine deviendra la première puissance économique – devant les États-Unis – dans seulement huit ans, soit cinq ans plus tôt que le suggéraient ses prévisions de l’an dernier.
  • Dans leur dernier rapport [PDF], les experts britanniques soulignent que la Chine est la seule grande puissance dont l’économie a continué à croître cette année, d’environ 2%, ce qui accélère son rattrapage des États-Unis.

Pékin renforce son emprise sur les grandes entreprises technos en ordonnant au groupe Ant de «se réorganiser»

Publié le 27 déc 2020
  • Les autorités chinoises ont recadré le spécialiste chinois du paiement en ligne Ant en lui imposant une longue liste d’exigences réglementaires.
  • En octobre, le gouvernement chinois avait déjà annulé à la dernière minute l’introduction en bourse de Ant, une filiale du géant du commerce en ligne Alibaba. 

La Chine rabroue l’envoyé allemand qui, à son départ des Nations Unies, a demandé la libération de deux prisonniers canadiens en Chine

Publié le 23 déc 2020
  • Lors de sa dernière participation à une réunion au Conseil de sécurité des Nations Unies, avant son départ en retraite, l’envoyé de l’Allemagne à l’ONU a suggéré à la Chine de profiter de Noël pour libérer Michael Kovrig et Michael Spavor, deux Canadiens détenus en Chine.
  • Cela n’a pas du tout amadoué le représentant chinois au Conseil. Il s’est félicité du départ du représentant allemand en lui disant: «du fond du cœur, bon débarras!». 

Que se passe-t-il donc avec Meng Wanzhou?

Publié le 4 déc 2020
  • Le premier ministre Justin Trudeau a refusé aujourd’hui de commenter la rumeur selon laquelle la femme d’affaires chinoise négocierait son retour en Chine avec la Justice américaine.
  • Meng Wanzhou, directrice financière du fabricant chinois d’appareils sans fil Huawei, est en liberté surveillée à Vancouver depuis deux ans où elle fait l’objet d’une demande d’extradition vers les États-Unis.

Washington soupçonne Meng Wanzhou d’avoir menti à propos d’échanges commerciaux entre Huawei et l’Iran qui auraient violé l’embargo américain contre ce pays.

La Justice américaine serait prête à abandonner sa demande d’extradition à condition que Meng Wanzhou admette qu’une partie des accusations à son endroit sont justifiées.

  • Pour le moment, la femme d’affaires a nié avoir fait quoi que ce soit d’incorrect, selon le Wall Street Journal.

Justin Trudeau se concentre pour sa part sur le rapatriement au Canada de Michael Kovrig et Michael Spavor, qui sont détenus en Chine en représailles de la détention de Meng Wanzhou au Canada.

  • «Notre priorité absolue, c’est le retour en sécurité des deux Michael», a dit le premier ministre en conférence de presse ce midi.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Les États-Unis menacent les sociétés chinoises présentes sur les bourses américaines de les en retirer si elles ne revoient pas leurs méthodes d’audit

Publié le 3 déc 2020
  • Le Congrès a adopté à l’unanimité un projet de loi qui obligera les sociétés étrangères cotées sur les marchés américains à respecter les normes d’audit des États-Unis.
  • Même si elle s’applique pour toute société étrangère, cette loi cible avant tout les sociétés chinoises, notamment Alibaba et PetroChina.

La loi impose aux sociétés cotées en bourse aux États-Unis «de certifier qu’elles n’appartiennent pas ou ne sont pas contrôlées par un gouvernement étranger».

  • Si le fisc américain ne parvient pas à auditer leur bilan durant trois années consécutives, ces sociétés perdront leur accès direct aux marchés financiers des États-Unis: elles ne pourront plus être cotées à une bourse américaine.

Le gouvernement américain se justifie en disant qu’il s’inquiète que des caisses de retraite américaines investissent à leur insu dans des sociétés à risque.

La réaction des investisseurs est, pour l’instant, mesurée.

  • Les titres d’Alibaba et de PetroChina ont d’abord perdu hier environ 5% de leur valeur à la Bourse de New York, avant de récupérer la moitié de cette perte avant la fin de la session.

Le projet de loi a déjà reçu le feu vert du Sénat. Il n’attend plus que la signature du président Donald Trump, une formalité, pour être officiellement approuvé.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

L’OTAN attend avec impatience l’arrivée de Biden pour resserrer les liens avec les États-Unis

Publié le 1er déc 2020
  • Le secrétaire général de l’alliance politique et militaire Jens Stoltenberg dit qu’il voit l’élection de Joe Biden d’un très bon œil: «C’est une bonne chose pour nous tous. Nous pouvons espérer resserrer les liens transatlantiques».
  • Les ministres des Affaires étrangères des pays signataires de l’OTAN se sont réunis hier pour discuter de l’avenir de l’alliance, mise à mal par la défiance de Donald Trump, et de sa capacité à faire face au changement de rapport de force avec le réarmement de la Russie et la montée en puissance de la Chine.