Europe

Europe : l’OMS entrevoit déjà une troisième vague au début de l’année prochaine

Publié le 22 nov. 2020
  • Si les gouvernements européens reproduisent les erreurs commises entre les deux premières vagues, l’envoyé spécial de l’Organisation mondiale de la santé David Nabarro anticipe déjà une troisième vague de la pandémie.
  • Selon David Nabarro, les pays européens n’en font pas assez pour empêcher la contagion: il préconise surtout des systèmes de traçage des cas à l’échelle locale, pour briser les chaînes de contamination.

Un accord de libre-échange sera probablement conclu entre le Canada et le Royaume-Uni avant la fin de l’année

Publié le 19 nov. 2020
  • Annoncée comme très probable par une ministre britannique, cette entente faciliterait le commerce dans les secteurs de l’automobile et de l’alimentaire, notamment, et viserait à encadrer les échanges numériques outre-mer.
  • Les deux pays se sont échangés pour 18 milliards $ de marchandises depuis le début de l’année, ce qui fait du Royaume-Uni le cinquième plus important partenaire commercial du Canada.

Brexit: l’Union européenne rappelle au Royaume-Uni que le temps presse pour ratifier un accord

Publié le 16 nov. 2020
  • Lors de la reprise des négociations entre Londres et Bruxelles hier, les diplomates de l’UE ont averti le Royaume-Uni qu’il était peut-être déjà trop tard pour ratifier un accord avant la fin de l’année.
  • Le ministre irlandais des Affaires étrangères estime qu’il reste seulement une dizaine de jours pour parvenir à un accord, alors que des demandes sont encore faites de part et d’autre concernant la pêche et les règles d’une concurrence équitable.

Covid-19: la stratégie suédoise a-t-elle échoué?

Publié le 15 nov. 2020
  • De la fin juillet jusqu’à la fin septembre, la Suède était restée sur un plateau encourageant de moins de 400 nouveaux cas par jour.
  • La situation s’est ensuite dégradée à une vitesse accélérée: 500 cas le 3 octobre, 1000 cas le 23 octobre, 2000 cas le 30 octobre, et 4000 cas le 11 novembre.

Cela peut sembler peu à côté des États-Unis qui font face eux aussi à une croissance exponentielle (continue et très rapide): d’un plateau, en août et septembre, de quelque 40 000 cas par jour, le pays est passé à 80 000 cas le 31 octobre et à 130 000 le 12 novembre.

Mais quand on compare les chiffres par million d’habitants, la Suède se retrouve sur la même trajectoire que les États-Unis. Elle les a même dépassés vendredi.

Cas confirmés de Covid-19 par million d'habitants aux États-Unis et en Suède (au 13 novembre 2020
Cas confirmés de Covid-19 par million d’habitants aux États-Unis (en bleu) et en Suède (en rouge) au 13 novembre 2020 (Graphique: Our World in Data; données: Centre européen de prévention et de contrôle des maladies [ECDC])

Tous les indicateurs «vont dans la mauvaise direction», a admis la semaine dernière le premier ministre suédois. En une semaine, le nombre de patients aux soins intensifs a doublé.

«Jusqu’ici, la stratégie suédoise s’est avérée être un échec dramatique», a déclaré la virologue Lena Einhorn, une critique de longue date de cette stratégie qui consistait à ne fermer ni les restaurants ni les autres lieux publics, et à faire confiance à l’autodiscipline de la population.

L’accélération de la deuxième vague avait toutefois suffisamment inquiété pour qu’en octobre, le gouvernement sacrifie un peu de ce modèle, vanté ou décrié ailleurs, pour autoriser les régions à imposer leurs propres restrictions – limiter les transports en commun, les déplacements entre les villes, les visites aux résidences de personnes âgées… Quant aux restaurants et bars, à partir du 20 novembre, il pourrait ne plus être possible d’y vendre de l’alcool après 22 h et ce, jusqu’en février.

Bien que l’agence de santé publique suédoise se soit toujours défendue de poursuivre une politique d’immunité collective – laisser le virus se propager librement jusqu’à ce que suffisamment de gens soient immunisés – ceux qui ont vanté le modèle suédois ont bel et bien invoqué l’immunité collective de préférence aux différents niveaux de confinement imposés ce printemps et cet automne un peu partout dans le monde. 

Mais, quelles qu’aient été les intentions, l’immunité collective est encore loin: même sans avoir limité les déplacements ou fermé les restaurants, on estime que moins de 20% de la population de la capitale, Stockholm, serait à présent porteuse des anticorps la rendant en théorie immunisée au virus.

Et le taux de décès en Suède est de 5 à 10 fois plus élevé que celui des autres pays scandinaves: 609 morts par million d’habitants contre 130 au Danemark et 54 en Norvège, en date du 12 novembre (mais 750 aux États-Unis et 650 en France).

Agence Science-Presse
En savoir plus En savoir plus

Au tour d’Amazon d’être dans la mire de l’Union européenne pour sa position dominante dans le commerce électronique

Publié le 10 nov. 2020
  • Le double rôle d’Amazon, qui est à la fois une plateforme d’achat et un vendeur de produits sur cette même plateforme, lui donnerait un avantage injuste envers les autres détaillants.
  • La Commission européenne s’inquiète aussi de la façon dont Amazon détermine quels produits peuvent être achetés directement d’un seul clic par les visiteurs sur son site.

La France va renforcer ses frontières pour lutter contre la menace terroriste

Publié le 5 nov. 2020
La France va renforcer ses frontières pour lutter contre la menace terroriste

Le président français Emmanuel Macron (Source: Wikimedia)

  • À la suite des récents attentats, le président français a annoncé hier un doublement des forces qui contrôlent les frontières du pays pour lutter contre la menace terroriste, les trafics et l’immigration illégale.
  • Emmanuel Macron demande une révision des règles de libre circulation dans l’espace Schengen pour mieux contrôler les frontières des pays européens.

Attaque à Vienne: trois personnes sont mortes dans une fusillade et une dizaine de personnes sont hospitalisées

Publié le 2 nov. 2020
  • Six lieux proches de la synagogue de la capitale autrichienne ont été visés par plusieurs assaillants, dont un a été tué et au moins un autre, lourdement armé, a pris la fuite.
  • Une opération policière bouclait encore hier soir une grande partie du centre-ville de Vienne.

L’Europe se reconfine: voici l’ampleur des mesures sanitaires

Publié le 1er nov. 2020
L’Europe se reconfine: voici l’ampleur des mesures sanitaires

Voici l’état des mesures sanitaires actuellement en vigueur à l’échelle mondiale. Rouge: confinement national réinstauré – l’Angleterre n’y figure pas encore; rose: mesures de restrictions nationales ou régionales – nouvelles ou réinstaurées; vert clair: déconfinement ou premières restrictions levées; vert foncé: il n’y a jamais eu de confinement.
(Source: Hello Safe, 29 octobre 2020)

  • Avec 965 nouveaux cas et 26 décès rapportés hier, le virus ne faiblit pas au Québec, mais la situation est plus préoccupante en Europe où le nombre de nouveaux cas a doublé en cinq semaines.
  • Une semaine après la France, l’Angleterre se reconfine à partir de jeudi pour au moins un mois.

La deuxième vague qui frappe les pays européens est virulente.

Alors que l’Europe a mis neuf mois pour atteindre ses cinq premiers millions de cas d’infection à la Covid-19, un peu plus d’un mois a suffi pour que cinq autres millions de cas s’y ajoutent.

Avec presque 270 000 décès dus à la pandémie, l’Europe représente presque 23% du bilan mondial, qui s’élève à près de 1,2 million de morts.

  • L’Italie, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne ont resserré leurs restrictions.
  • La France, l’Irlande et l’Angleterre ont même annoncé des confinements nationaux pour au moins un mois. Avec plus de 41 000 décès, l’Angleterre est le pays européen le plus endeuillé par la pandémie.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Europe: de nouvelles restrictions entrent en vigueur pour endiguer la pandémie

Publié le 25 oct. 2020
  • Alors que le gouvernement québécois s’apprête probablement à confirmer la prolongation de mesures sanitaires au-delà du 28 octobre, plusieurs pays européens viennent de prendre de nouvelles mesures pour limiter la propagation du virus.
  • Prolongement de l’état d’urgence sanitaire, couvre-feux, fermeture de commerces: l’Espagne, la France et l’Italie ont dû réagir face aux nombres records de nouveaux cas enregistrés. 

Espagne
Avec plus d’un million de cas et près de 35 000 décès, le pays se prépare:

  • à un nouvel état d’urgence sanitaire d’au moins 15 jours, qui pourrait être prolongé jusqu’à début mai, après consultation du parlement; 
  • à des couvre-feux de 23 h à 6 h dans tout le pays, sauf les îles Canaries.

France
Avec plus d’un million de cas et près de 35 000 décès également, le gouvernement français a décidé:

  • de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février 2021 – le texte adopté par les députés samedi devrait être confirmé au Sénat mercredi;
  • d’étendre le couvre-feu de 21 h à 6 h à 38 départements du pays.

Italie
Alors que le pays a rapporté plus de 500 000 cas et 37 000 décès, les autorités ont annoncé:

  • un renforcement des restrictions;
  • la fermeture des cinémas, théâtres, salles de gym et piscines à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 24 novembre.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

L’OMS prévient l’Europe: relâcher les mesures restrictives augmenterait la mortalité

Publié le 15 oct. 2020
  • L’Organisation mondiale de la santé craint que les pays européens atteignent d’ici janvier des niveaux de mortalité quatre à cinq fois supérieurs à ceux d’avril s’ils adoptent «des stratégies prolongées d’assouplissement des restrictions».
  • L’Europe enregistre actuellement deux à trois fois plus de cas par jour que pendant le pic d’avril, mais pourtant cinq fois moins de décès parce que la maladie frappe aujourd’hui surtout des jeunes et des patients moins vulnérables.  

Parce que Washington a subventionné illégalement Boeing, l’UE aura le droit de taxer certains produits importés des États-Unis

Publié le 14 oct. 2020
  • L’OMC autorise l’Union européenne à taxer annuellement pour 4 milliards $US de biens importés des États-Unis, comme des composants d’avions et des produits agricoles.
  • L’été dernier, Washington avait imposé sa propre taxe punitive sur 7,5 milliards $US de produits européens, après avoir déclaré injuste l’aide de Bruxelles à la société Airbus.

Brexit: le Royaume-Uni peut vivre sans accord avec l’UE, estime Boris Johnson

Publié le 4 oct. 2020
  • Alors que l’Union européenne souhaite sceller un accord post-Brexit avant la fin du mois d’octobre, le premier ministre britannique a souligné dimanche qu’il restait des problèmes à régler: «nous sommes sérieux sur la nécessité de contrôler nos propres lois et nos propres règlementations».
  • Boris Johnson et la chef de l’UE Ursula von der Leyen ont toutefois convenu samedi d’intensifier leurs négociations.