Aérospatiale

L’hélicoptère Ingenuity a fait son premier vol sur Mars

Publié avant-hier
L’hélicoptère Ingenuity a fait son premier vol sur Mars

L’ombre de l’hélicoptère Ingenuity sur la surface de Mars [Photo: JPL/Nasa]

  • Ingenuity a réussi ce matin le premier vol d’un aéronef au-dessus d’une planète autre que la Terre. Le vol a duré 39 secondes et l’appareil s’est élevé de 3 mètres.
  • Grand comme une batterie d’auto posée sur quatre pattes, Ingenuity est arrivé sur Mars en février avec la mission Perseverance de la Nasa. Son premier vol était initialement prévu il y a huit jours, mais il avait dû être retardé en raison d’un problème technique.

Le fabricant montréalais de semi-conducteurs 5N Plus annonce une acquisition en Allemagne pour mieux se positionner à l’international

Publié le 30 mars 2021
Le fabricant montréalais de semi-conducteurs 5N Plus annonce une acquisition en Allemagne pour mieux se positionner à l’international

(Source: Azur Space)

  • Avec cette acquisition, 5N Plus deviendra producteur de composants qui entrent dans la fabrication de capteurs solaires pour des centrales solaires et pour des satellites. L’entreprise montréalaise produit déjà des semi-conducteurs pour les secteurs de l’énergie solaire et de l’aérospatiale.
  • 5N Plus compte déjà comme clients des sociétés aérospatiales nord-américaines. Elle pourra, grâce à cette transaction, élargir son offre au secteur aérospatial européen.

La société allemande Azur Space Solar Power et 5N Plus «se complètent bien», explique le président de 5N Plus (TSX: VNP), Arjang Roshan, dans un communiqué expliquant le projet d’acquisition d’Azur.

Il croit que la transaction arrive à un bon moment, parce que 5N Plus pourra profiter de l’actuelle pénurie de semi-conducteurs provenant d’Asie pour se positionner comme un fournisseur fiable et compétitif, de calibre international, pour les industries de pointe.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Le rover américain Perseverance s’est posé sur Mars

Publié le 18 fév 2021
Le rover américain Perseverance s’est posé sur Mars

La première image envoyée par Persévérance (Source: compte Twitter de la NASA)

  • Après avoir parcouru 468 millions km en 204 jours, l’engin spatial de la NASA s’est posé avec succès dans le cratère Jezero, supposé être un ancien delta de rivière, l’endroit idéal pour collecter des traces d’une éventuelle vie martienne.
  • Équipé d’un petit réacteur nucléaire pour produire sa propre énergie, le rover dispose de capteurs sonores pour écouter les vents martiens, de lasers pour effectuer des analyses chimiques, d’un bras articulé de 2,20 m et d’une foreuse pour pulvériser les échantillons de roche qu’il vient étudier. Avec l’arrivée de Persévérance, onze sondes spatiales explorent actuellement la planète Mars.

Telesat reçoit 400 millions $ de Québec pour fabriquer à Gatineau des antennes de ses futurs satellites Lightspeed

Publié le 18 fév 2021
Telesat reçoit 400 millions $ de Québec pour fabriquer à Gatineau des antennes de ses futurs satellites Lightspeed

(Image Telesat)

  • L’entreprise d’Ottawa embauchera 600 personnes pour fabriquer à Gatineau des antennes pour les satellites de son réseau Lightspeed, qui vise à offrir un accès haute vitesse à Internet au Canada et ailleurs dans le monde à partir de 2023.
  • Telesat prévoit que son projet Lightspeed mènera à des investissements de 1,8 milliard $ dans le secteur aérospatial québécois. Une usine de la société MDA située à Montréal a également été confirmée comme un fournisseur de composants électroniques pour ces satellites.

Mars n’a jamais été aussi populaire: dix sondes l’explorent actuellement

Publié le 14 fév 2021
Mars n’a jamais été aussi populaire: dix sondes l’explorent actuellement

La première photo de Mars envoyée par la sonde spatiale Al-Amal (Source: Agence spatiale des Émirats arabes unis)

  • La semaine dernière, les premières sondes des Émirats arabes unis (Al-Amal) et de la Chine (Tianwen-1) sont arrivées en orbite. Si tout va bien, Tianwen-1 devrait ensuite rejoindre deux autres appareils qui sont déjà sur le sol martien.
  • C’est la première fois qu’autant de sondes explorent la planète rouge. Au total, il y a actuellement 10 sondes spatiales en orbite ou posées sur Mars. Et une onzième mission, le rover américain Perseverance, devrait arriver jeudi. 

Ce n’est pas un hasard si les trois missions arrivent presque en même temps cette année: elles profitent toutes les trois du même «alignement».

  • Tous les 26 mois, la Terre et Mars sont au plus près l’une de l’autre.

Al-Amal «espoir», la sonde des Émirats arabes unis, est arrivée en orbite le 9 février.

  • Il s’agit de la première mission spatiale du pays au-delà de l’orbite terrestre.
  • Objectifs: analyser l’atmosphère et la météo martienne. 

Tianwen-1 «question au ciel», la sonde de la Chine, est arrivée en orbite le 10 février.

  • Il s’agit de la première mission vers Mars du pays.
  • En avril ou en mai, un véhicule doit s’en détacher et se poser sur Utopia Planitia, une plaine de l’hémisphère nord de Mars.
  • Objectifs: analyser l’atmosphère et le sol, rechercher des traces de glace et de vie. 

Perseverance, la sonde des États-Unis, devrait arriver en orbite mercredi.

  • C’est la première partie d’une mission conjointe avec l’Europe.
  • Elle transporte un mini-hélicoptère et un véhicule qui devrait atterrir le 18 février sur le cratère Jezero.
  • Objectifs: effectuer le premier vol d’essai sur Mars, collecter des roches martiennes, rechercher des traces de glace et de vie. 

Six sondes déjà en orbite

  • Mars Odyssey (États-Unis, 2001);
  • Mars Express Orbiter (Europe, 2003);
  • Mars Reconnaissance Orbiter (États-Unis, 2005);
  • Maven (États-Unis, 2013);
  • Mars Orbiter Mission ou Mangalyaan (Inde, 2013); et
  • ExoMars Trace Gas Orbiter (Europe-Russie, 2016). 

Deux sondes américaines déjà au sol

Depuis un demi-siècle, 60% des missions martiennes ont échoué, soit parce qu’elles se sont écrasées à l’atterrissage, soit parce qu’elles ont raté leur entrée dans l’atmosphère.

  • Les seules sondes fonctionnelles à avoir touché le sol martien sont américaines.
  • Une sonde soviétique a survécu 2 minutes à son atterrissage en 1971.
Agence Science-Presse
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

La NASA ajoute Blue Origin, une société appartenant au PDG d’Amazon, à ses fournisseurs de fusées pour envoyer des satellites en orbite

Publié le 17 déc 2020
La NASA ajoute Blue Origin, une société appartenant au PDG d’Amazon, à ses fournisseurs de fusées pour envoyer des satellites en orbite

(Source: Blue Origin)

  • Blue Origin, la société créée par Jeff Bezos qui conçoit des fusées orbitales, pourra fournir des fusées New Glenn à des missions non-habitées de la NASA.
  • Les fusées New Glenn sont encore en développement, mais le fait qu’elles pourront être réutilisées jusqu’à 25 fois promet de réduire sensiblement le coût de lancement de chaque satellite.

Quatre astronautes sont en route vers la Station spatiale internationale à bord d’une fusée SpaceX

Publié le 15 nov. 2020
Quatre astronautes sont en route vers la Station spatiale internationale à bord d’une fusée SpaceX

Shannon Walker, Victor Glover, Michael Hopkins et Soichi Noguchi prêts à décoller (Source: Twitter)

  • Trois Américains et un Japonais se sont envolés hier de la Floride pour retrouver l’équipage de la Station spatiale internationale (ISS) où ils séjourneront six mois.
  • Après avoir utilisé pendant neuf ans les fusées russes Soyouz, les Américains seront désormais transportés par SpaceX, la société fondée par le milliardaire Elon Musk.

Une société montréalaise veut contrôler le trafic orbital autour de la Terre

Publié le 4 nov. 2020
Une société montréalaise veut contrôler le trafic orbital autour de la Terre
  • Northstar Earth and Space projette de déployer dès 2022 un réseau de satellites qui s’assureront que tous les autres satellites orbitant autour de la planète n’entrent pas en collision entre eux.
  • Plus de 20 000 objets cohabitent dans l’espace autour de la Terre et commencent à poser certains risques: en septembre, la Station spatiale internationale a dû exécuter une manœuvre d’urgence pour éviter une collision avec un débris.

La NASA n’aurait pas pu récolter un échantillon d’astéroïde sans cette technologie canadienne

Publié le 21 oct. 2020
La NASA n’aurait pas pu récolter un échantillon d’astéroïde sans cette technologie canadienne

(Source: NASA)

  • C’est un laser produit par la société ontarienne MDA qui a permis à la sonde spatiale OSIRIS-REx de trouver un endroit où se poser sur l’astéroïde Bennu pour 5 petites secondes, mardi, le temps d’y prendre quelques grammes de poussière spatiale.
  • D’ici la fin de semaine, la sonde effectuera une manœuvre pour estimer la taille de l’échantillon qu’elle a récolté.

Microsoft envoie son service infonuagique Azure en orbite

Publié le 20 oct. 2020
Microsoft envoie son service infonuagique Azure en orbite
  • Hébergée par les satellites de SpaceX, la plateforme Azure Space offrira des services infonuagiques orbitaux pour les entreprises tentées par l’exploration spatiale.
  • Microsoft tente de faucher l’herbe sous le pied d’Amazon, qui a créé sa propre division infonuagique pour l’espace plus tôt cet été.

Nokia et la NASA vont installer un réseau 4G sur la Lune

Publié le 18 oct. 2020
Nokia et la NASA vont installer un réseau 4G sur la Lune

(Source: Pixabay)

  • La NASA a confié un projet de plus de 14 millions $US à l’entreprise de télécommunications Nokia pour déployer le premier réseau cellulaire sur la Lune.
  • Le réseau, conçu pour résister aux températures extrêmes, à la radiation et au vide spatial, devrait permettre le contrôle à distance de véhicules lunaires et la diffusion de vidéos en haute définition à partir du satellite naturel de la Terre.

Les accords d’Artémis régissant la future exploration de la Lune contredisent le traité de l’espace

Publié le 13 oct. 2020
Les accords d’Artémis régissant la future exploration de la Lune contredisent le traité de l’espace

(Source: Pixabay)

  • La NASA a annoncé mardi que sept pays, dont le Canada, ont signé les accords d’Artémis, un texte qui encadre juridiquement la nouvelle vague d’exploration lunaire.
  • Mais ce texte prévoit la possibilité de créer des «zones de sécurité» pour protéger les activités des pays, comme l’extraction de ressources, alors que le traité de l’espace ratifié en 1967 interdit toute «appropriation nationale».