Espace

Quatre astronautes sont en route vers la Station spatiale internationale à bord d’une fusée SpaceX

Publié le 15 nov. 2020
Quatre astronautes sont en route vers la Station spatiale internationale à bord d’une fusée SpaceX

Shannon Walker, Victor Glover, Michael Hopkins et Soichi Noguchi prêts à décoller (Source: Twitter)

  • Trois Américains et un Japonais se sont envolés hier de la Floride pour retrouver l’équipage de la Station spatiale internationale (ISS) où ils séjourneront six mois.
  • Après avoir utilisé pendant neuf ans les fusées russes Soyouz, les Américains seront désormais transportés par SpaceX, la société fondée par le milliardaire Elon Musk.

Une société montréalaise veut contrôler le trafic orbital autour de la Terre

Publié le 4 nov. 2020
Une société montréalaise veut contrôler le trafic orbital autour de la Terre
  • Northstar Earth and Space projette de déployer dès 2022 un réseau de satellites qui s’assureront que tous les autres satellites orbitant autour de la planète n’entrent pas en collision entre eux.
  • Plus de 20 000 objets cohabitent dans l’espace autour de la Terre et commencent à poser certains risques: en septembre, la Station spatiale internationale a dû exécuter une manœuvre d’urgence pour éviter une collision avec un débris.

Élections américaines: une astronaute a voté depuis l’espace

Publié le 25 oct. 2020
Élections américaines: une astronaute a voté depuis l’espace

L’astronaute Kate Rubins (Source: Twitter de la NASA)

  • Comme plus de 47 millions d’Américains, l’astronaute Kate Rubins a émis son vote par anticipation, mais elle est la seule à l’avoir fait depuis la Station spatiale internationale, à environ 400 kilomètres de distance de la Terre.
  • Les astronautes votent par courriers électroniques cryptés qu’ils transmettent à un agent électoral sur Terre — le droit de voter depuis l’espace a été reconnu en 1997.

La NASA n’aurait pas pu récolter un échantillon d’astéroïde sans cette technologie canadienne

Publié le 21 oct. 2020
La NASA n’aurait pas pu récolter un échantillon d’astéroïde sans cette technologie canadienne

(Source: NASA)

  • C’est un laser produit par la société ontarienne MDA qui a permis à la sonde spatiale OSIRIS-REx de trouver un endroit où se poser sur l’astéroïde Bennu pour 5 petites secondes, mardi, le temps d’y prendre quelques grammes de poussière spatiale.
  • D’ici la fin de semaine, la sonde effectuera une manœuvre pour estimer la taille de l’échantillon qu’elle a récolté.

Microsoft envoie son service infonuagique Azure en orbite

Publié le 20 oct. 2020
Microsoft envoie son service infonuagique Azure en orbite
  • Hébergée par les satellites de SpaceX, la plateforme Azure Space offrira des services infonuagiques orbitaux pour les entreprises tentées par l’exploration spatiale.
  • Microsoft tente de faucher l’herbe sous le pied d’Amazon, qui a créé sa propre division infonuagique pour l’espace plus tôt cet été.

Nokia et la NASA vont installer un réseau 4G sur la Lune

Publié le 18 oct. 2020
Nokia et la NASA vont installer un réseau 4G sur la Lune

(Source: Pixabay)

  • La NASA a confié un projet de plus de 14 millions $US à l’entreprise de télécommunications Nokia pour déployer le premier réseau cellulaire sur la Lune.
  • Le réseau, conçu pour résister aux températures extrêmes, à la radiation et au vide spatial, devrait permettre le contrôle à distance de véhicules lunaires et la diffusion de vidéos en haute définition à partir du satellite naturel de la Terre.

Les accords d’Artémis régissant la future exploration de la Lune contredisent le traité de l’espace

Publié le 13 oct. 2020
Les accords d’Artémis régissant la future exploration de la Lune contredisent le traité de l’espace

(Source: Pixabay)

  • La NASA a annoncé mardi que sept pays, dont le Canada, ont signé les accords d’Artémis, un texte qui encadre juridiquement la nouvelle vague d’exploration lunaire.
  • Mais ce texte prévoit la possibilité de créer des «zones de sécurité» pour protéger les activités des pays, comme l’extraction de ressources, alors que le traité de l’espace ratifié en 1967 interdit toute «appropriation nationale».

La NASA ouvre le marché de l’espace aux marques qui veulent faire un coup de pub extraterrestre

Publié le 6 oct. 2020
La NASA ouvre le marché de l’espace aux marques qui veulent faire un coup de pub extraterrestre
  • Estée Lauder a envoyé un échantillon d’une crème de nuit à la Station spatiale internationale, où les astronautes prendront des photos pour une campagne publicitaire sur les médias sociaux.
  • Entre marketing spatial et tourisme orbital, la NASA se montre soudainement prête à ouvrir l’espace au secteur privé afin de financer ses projets d’exploration de la Lune et de Mars.