Télécommunications

Nouvelles et tendances concernant le marché des télécommunications au Québec et au Canada, le CRTC qui réglemente le secteur, et les principales sociétés de télécommunications canadiennes: Bell, Cogeco, Rogers, Telus, Shaw, Vidéotron. [voir aussi: Apple, Applications, Google, Huawei, Infonuagique, Informatique, Innovation, Internet, Samsung, Sans-fil]

Le premier message texte de l’histoire vendu aux enchères pour 156 000 $

Publié le 22 déc 2021
Le premier message texte de l’histoire vendu aux enchères pour 156 000 $

(Source: Unsplash)

  • Le premier message texte SMS de l’histoire, envoyé en 1992 par l’entreprise britannique de télécommunications Vodafone, a été vendu hier pour 107 000 euros (environ 156 000 $). Ce message relayait les 15 caractères de «Merry Christmas» (Joyeux Noël).
  • L’acheteur a acquis le message texte sous la forme d’un jeton non fongible (JNF, ou NFT en anglais), un actif numérique crypté.

Les plaintes liées aux connexions Internet ont augmenté avec la pandémie

Publié le 7 déc 2021
Les plaintes liées aux connexions Internet ont augmenté avec la pandémie

(Source: Unsplash)

  • Dans son rapport annuel, la Commission des plaintes relatives aux services de télécom-télévision (CPRST) note qu’elle a reçu 17 000 plaintes entre août 2020 et juillet 2021. Ces plaintes au sujet des services internet, de téléphonie et de télévision sont en hausse de 9% par rapport à l’année dernière. 
  • Les plaintes liées à Internet ont à elles seules augmenté de 12%. La qualité du service était le principal problème des clients des services internet, note la CPRST. Elle explique ce bond par l’usage accru d’internet pour les études, le télétravail, le magasinage et les loisirs.

Presque tous les Québécois pourraient être branchés à la haute vitesse cet automne

Publié le 24 nov. 2021
Presque tous les Québécois pourraient être branchés à la haute vitesse cet automne

(Source: Unsplash)

  • L’Opération haute vitesse, mise de l’avant en mars dernier par le gouvernement du Québec, devrait se conclure d’ici septembre: le gouvernement a lancé hier le troisième et dernier volet de cette opération, qui devrait permettre à 99% de la population québécoise d’avoir accès à l’internet haute vitesse. 
  • Les premier et deuxième volets ont permis de brancher 166 000 foyers situés dans des régions isolées, alors que le troisième volet devrait permettre d’en brancher jusqu’à 30 000 de plus. L’Opération haute vitesse, une promesse phare du gouvernement Legault, aura coûté plus d’un milliard $. 

Les entreprises de télécommunication n’ont que quelques jours pour agir contre les appels frauduleux

Publié le 18 nov. 2021
Les entreprises de télécommunication n’ont que quelques jours pour agir contre les appels frauduleux

(Source: Unsplash)

  • Le président du CRTC, Ian Scott, a rappelé cette semaine que les entreprises de télécommunications canadiennes ont jusqu’au 30 novembre pour implanter une nouvelle technologie dont l’objectif est de bloquer les appels frauduleux.
  • Les entreprises de télécoms doivent appliquer la norme Stir-Shaken, qui permet aux fournisseurs de services d’authentifier un appelant et de reconnaitre les appels automatisés. 

Cette technologie doit permettre aux clients des exploitants de téléphonie de bloquer les appels indésirables. 

  • Les appels seraient filtrés et identifiés par un voyant rouge ou vert, qui permettrait de discerner les appels frauduleux. 

L’implantation de la norme Stir-Shaken a été repoussée plusieurs fois.

  • D’abord fixée en mars 2019, elle a été repoussée à septembre 2020, puis à juin cette année et enfin au 30 novembre.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Apple va vendre des pièces pour réparer soi-même iPhone et Mac

Publié le 18 nov. 2021
Apple va vendre des pièces pour réparer soi-même iPhone et Mac

(Source: Unsplash)

  • À compter de l’an prochain, les détenteurs d’iPhone 12 et 13 pourront acheter des pièces et outils d’Apple et avoir accès à des manuels d’instructions pour réparer eux-mêmes leur téléphone. Apple compte rendre également disponibles par la suite des pièces de rechange, outils et manuels pour ses ordinateurs. 
  • Cette décision marque un changement important pour le géant de la technologie: il a toujours restreint la possibilité de réparer ses appareils. Ce n’est que depuis 2019 qu’Apple vend des pièces de rechange à des entreprises de réparation indépendantes autorisées.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Lutte de pouvoir à la tête de Rogers: l’entreprise ne fera pas appel

Publié le 9 nov. 2021
  • Vendredi, la Cour suprême de la Colombie-Britannique avait donné raison à Edward Rogers, qui avait remplacé 5 administrateurs de Rogers Communications pour se faire de nouveau nommer président du conseil d’administration quelques jours après avoir été démis de cette fonction.
  • La société Rogers indique qu’elle ne contestera pas la décision de justice. Cela consacre la victoire d’Edward comme président du conseil. L’incertitude plane maintenant sur l’équipe de direction de la société: son PDG Joe Natale et d’autres dirigeants avaient en effet menacé de démissionner si Edward Rogers redevenait président du C.A.

Les frais de téléphonie mobile ont-ils réellement baissé cette année?

Publié le 7 nov. 2021
Les frais de téléphonie mobile ont-ils réellement baissé cette année?

(Source: Niek Verlaan / Pixabay)

  • Le ministère fédéral de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie a indiqué ces derniers jours que les prix des forfaits de données sans-fil allant de 2 Go à 6 Go avaient baissé entre 10% et 25% par rapport au début 2020. Ottawa qualifie cette baisse de pas dans la bonne direction.
  • Mais, dans les faits, le prix des forfaits de téléphonie cellulaire baisse-t-il réellement? Pas nécessairement, selon ce qu’a expliqué à InfoBref Nadir Marcos, cofondateur et PDG de PlanHub, une plateforme québécoise qui permet de comparer les forfaits de téléphonie cellulaire.

Le gouvernement fédéral vante les mesures qu’il a prises pour favoriser la concurrence sur le marché du sans-fil.

  • L’an dernier, Ottawa avait modifié les règles pour favoriser les plus petits fournisseurs dans la vente aux enchères de licences de spectre dans la bande des 600 MHz.
  • Selon le gouvernement, ces changements doivent amener les trois plus gros joueurs, Rogers, Bell et Telus, à réduire d’ici l’an prochain de 25% le prix de leurs forfaits de 2 Go à 6 Go par rapport à 2020.

Mais, dans les faits, beaucoup de consommateurs paieraient toujours aussi cher leurs forfaits de téléphonie cellulaire.

  • «Les données mobiles coûtent de moins en moins cher, mais les consommateurs recherchent des forfaits qui offrent de plus en plus de données», explique Nadir Marcos.
  • Les téléphones sont plus puissants que les précédents, mais coûtent aussi plus cher, observe-t-il: «Au final, le consommateur moyen paie au moins aussi cher qu’avant.»
  • Selon Nadir Marcos, les fournisseurs de données mobiles tirent toujours le même revenu moyen par usager qu’ils le faisaient il y a deux ans.

Comment économiser sur un forfait de téléphonie cellulaire?

  • «Les prix fluctuent beaucoup selon la période de l’année», note Nadir Marcos.
  • Selon lui, le meilleur moment pour magasiner un forfait est lors du «vendredi fou» qui suit le 4e jeudi du mois de novembre – vendredi 26 novembre cette année.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Bataille au sommet chez Rogers: le président du conseil est destitué; il veut maintenant remplacer une partie du conseil

Publié le 21 oct. 2021
Bataille au sommet chez Rogers: le président du conseil est destitué; il veut maintenant remplacer une partie du conseil

Edward Rogers, ex-président du conseil, Joe Natale, PDG, et Loretta Rogers, administratrice de Rogers Communications inc. (RCI) [images tirées du site de Rogers]

  • Edward S. Rogers était jusqu’à hier président du conseil d’administration du géant canadien des communications Rogers Communications. Il a été destitué de son poste par un vote du conseil d’administration, sur lequel siègent aussi sa mère et ses deux sœurs.
  • Quelques heures plus tard, il annonçait qu’il allait remplacer 5 membres du conseil qui sont indépendants (c’est à-dire non membres de la famille), avec l’objectif de reprendre la présidence du conseil d’administration.

Edward Rogers est le fils du fondateur de Rogers Communications inc. (TSX: RCI), Ted Rogers, décédé en 2008.

  • En tant que président du conseil d’administration de RCI, il avait le plus haut poste dans l’entreprise.
  • Il préside aussi le Rogers Control Trust, une fiducie de la famille Rogers qui détient 97,5% de ces actions des actions de RCI avec droit de vote de catégorie A détenues. (La plupart des investisseurs de RCI possèdent des actions de catégorie B, sans droit de vote.)

Or, Edward Rogers a récemment tenté de remplacer une bonne partie de la haute direction de l’entreprise, selon le Globe and Mail.

  • Edward Rogers voulait surtout remplacer l’actuel PDG, Joe Natale, par celui qui était chef des finances, Tony Staffieri.
  • Pour expliquer sa volonté, Edward a déclaré dans un communiqué cette semaine qu’il y avait «place à l’amélioration» dans le rendement à long terme de l’entreprise.

Mais la mère d’Edward, Loretta Rogers, et ses deux sœurs, Melinda Rogers-Hixon, vice-présidente du conseil d’administration, et Martha Rogers, se sont opposées à ces remplacements à la direction.

Elles ont entrainé la majorité des administrateurs à s’opposer à leur président du conseil pour conserver le PDG en poste. (Le PDG d’une société se rapporte à son conseil d’administration.)

Tony Staffieri a quitté soudainement l’entreprise le 29 septembre, sans qu’on sache pourquoi. 

  • On a compris ensuite qu’il avait dû partir après l’échec du «putsch», orchestré par Edward Rogers, qui devait faire de lui le nouveau PDG.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


La confiance est loin de régner à la tête de l’entreprise.

Hier, Rogers a d’abord annoncé la formation d’un comité du conseil d’administration chargé d’établir des «protocoles clairs» pour encadrer les interactions entre le président du conseil et la direction de l’entreprise.

  • Cette mesure était hautement inhabituelle: elle visait manifestement à restreindre la possibilité que le président du conseil, Edward Rogers, interfère dans la gestion de l’entreprise et gêne le PDG, Joe Natale, qu’il voulait évincer.
  • Parmi les administrateurs chargés de surveiller Edward, il y avait… sa sœur Melinda.

Quelques heures plus tard, le conflit prenait une toute autre ampleur:

  • Une réunion spéciale du conseil d’administration a carrément voté la destitution d’Edward Rogers de son poste de président du conseil.
  • Il est remplacé dans ce poste par un vétéran du monde des télécommunications, John MacDonald, qui était déjà administrateur indépendant de RCI et a été, par le passé, chef de l’exploitation de Bell Canada.

Mais la journée n’était pas terminée.

En fin de soirée, Edward Rogers a répliqué en lançant une autre bombe.

En tant que président de la fiducie qui contrôle les actions votantes de RCI, il annonce qu’il va remplacer 5 administrateurs indépendants, dont John MacDonald qui vient de le remplacer comme président du conseil de RCI.


Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles Affaires et Technologies: abonnez-vous aux infolettres quotidiennes d’InfoBref ici ou en cliquant sur le bouton Infolettres en haut à droite.


Cette bisbille entre administrateurs survient au milieu d’un projet d’acquisition majeur.

Plus tôt cette année, Rogers a annoncé son intention d’acquérir pour 26 milliards $ Shaw Communications (TSX: SJR), de Calgary.

Cette transaction, sujette à des approbations réglementaires, pourrait lui faire gagner près de 2 millions d’abonnés à des forfaits sans-fil.  

Mais les actionnaires de Rogers ne semblent pas pleinement enthousiastes face à cette acquisition. 

  • Depuis le début de l’année, l’action de Rogers a sous-performé par rapport à celles de ses concurrents.
  • Son prix a augmenté de 3%, soit beaucoup moins que Telus (+14%) et BCE (+16%).
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Faire entrer des concurrents étrangers: la solution des conservateurs pour faire baisser les prix des télécoms

Publié le 8 sept. 2021
  • Pour réduire les factures de téléphone et d’Internet au pays, le chef du Parti conservateur Erin O’Toole propose de modifier les règles afin de laisser entrer de nouveaux acteurs dans le marché canadien des télécommunications.
  • Actuellement, les entreprises étrangères n’ont pas le droit de contrôler des fournisseurs de télécoms canadiens ni de détenir, directement ou indirectement, plus de 46,7% de leurs actions.

Si les factures de téléphone et d’Internet sont aussi élevées au pays, c’est surtout à cause du «manque de compétitivité» des fournisseurs canadiens, affirme Erin O’Toole. 

Les conservateurs veulent «une plus grande concurrence» pour faire baisser les prix. 

  • S’ils sont élus, ils souhaiteraient permettre aux entreprises étrangères de télécommunications d’offrir leurs services au Canada; 
  • à condition toutefois que «le même traitement soit accordé aux entreprises canadiennes dans le pays d’origine de l’entreprise».

Le Parti conservateur s’engage aussi à

  • connecter tous les Canadiens à l’Internet haute vitesse d’ici 2025;
  • s’assurer que l’investissement dans la large bande rurale et la baisse des tarifs soient des critères nécessaires «pour remporter les enchères» lorsque le gouvernement vend des blocs du spectre d’ondes; et 
  • soutenir le développement des entreprises locales pour concurrencer les géants nationaux des télécommunications.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Bell et Telus s’opposent à l’achat par Québecor d’ondes 5G dans l’Ouest canadien

Publié le 30 août 2021
Bell et Telus s’opposent à l’achat par Québecor d’ondes 5G dans l’Ouest canadien

(Source: Unsplash)

  • Vidéotron, filiale de Québecor, a acheté 294 blocs de spectre d’ondes pour les télécommunications sans fil 5G en Colombie-Britannique, en Alberta et au Manitoba, dans le cadre d’une enchère organisée par le gouvernement fédéral.
  • Mais Bell et Telus, exclus de cette vente, croient que Vidéotron n’aurait pas dû y participer.

La vente organisée par le gouvernement visait à stimuler la concurrence. 

  • Cette vente était une portion de l’enchère générale pour allouer des ondes 5G – pour «5e génération» de réseaux sans fil.
  • Elle devrait permettre à de petits joueurs de l’industrie des télécommunications d’acheter certains blocs d’ondes à meilleurs prix que les autres blocs achetés par les plus gros fournisseurs.
  • Dans le cadre de la vente pour petits fournisseurs, Québecor a acheté 294 blocs pour 830 millions $. 

Or, Bell et Telus accusent le gouvernement de ne pas avoir respecté les règles de la vente. 

  • Organisée par le ministère de l’Industrie, la vente de blocs «pour petits fournisseurs» était réservée aux entreprises qui ont déjà des activités dans les provinces concernées, soit la Colombie-Britannique, l’Alberta et le Manitoba.
  • Selon Bell et Telus, Vidéotron aurait dû être exclue puisqu’ils estiment que l’entreprise n’exploite aucun réseau de téléphonie cellulaire dans ces provinces. 

Le ministère a défendu son choix en affirmant que Vidéotron a une présence commerciale dans ces régions via sa filiale Fibrenoire, acquise en 2016.

  • Fibrenoire offre aux entreprises un service de fibre optique. 

Mais Bell et Telus ont porté plainte à la Cour fédérale. 

  • Elles plaident que Fibrenoire ne fournit pas de services de télécommunications commerciales au grand public dans les régions concernées, comme l’exigeaient les règles d’enchères. 
  • Bell et Telus demandent à la cour de bloquer l’achat et de reprendre l’enchère. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Les nouveaux téléphones pliables de Samsung seront (un peu) plus abordables

Publié le 12 août 2021
Les nouveaux téléphones pliables de Samsung seront (un peu) plus abordables

Le nouveau samsung Galaxy Z Fold 3 5G
(Source: Samsung)

  • Samsung a dévoilé cette semaine ses derniers téléphones intelligents pliables haut de gamme qui seront disponibles au Canada le 27 août prochain.
  • Le Galaxy Z Fold3 sera vendu 1800 $US et le Galaxy Z Flip3 à 1000 $US. L’an dernier, les modèles précédents avaient été lancés à respectivement 2000 $US et 1380 $US.

Internet par satellite: Télésat obtient 1,4 milliard $ d’Ottawa

Publié le 12 août 2021
Internet par satellite: Télésat obtient 1,4 milliard $ d’Ottawa

Un satellite du réseau Lightspeed de Télésat (Source: Telesat)

  • Le gouvernement fédéral va verser 1,4 milliard $ à l’entreprise canadienne Télésat pour fournir l’internet haute vitesse aux régions rurales et éloignées du pays.
  • Lightspeed, le réseau de Télésat, sera composé de près de 300 satellites situés 35 fois plus près de la Terre que les satellites de télécommunications traditionnels.

Télésat s’engage à offrir l’internet haute vitesse en région: 

  • Son réseau de satellites connectera à partir de 2024 les près de 40 000 foyers canadiens qui n’ont toujours pas accès à des vitesses de téléchargement et de téléversement supérieures à 50 et 10 mégabits par seconde.
  • Le gouvernement fédéral a pour objectif de fournir à tous les Canadiens un accès à l’internet haute vitesse d’ici 2030.

L’entente de 1,4 milliard $ comprend

  • un prêt de 790 millions $ sur 20 ans; et
  • 650 millions $ d’actions privilégiées dans l’entreprise, dont le gouvernement retirera des dividendes. 

L’entreprise devra maintenir au moins 700 employés au Canada.La construction des satellites reviendra toutefois au constructeur aérospatial franco-italien Thales Alenia Space.

Mais certaines pièces seront fabriquées au Canada: Québec avait investi en février dernier 400 millions $ pour que Télésat fabrique à Gatineau des antennes de ses futurs satellites. 

D’autres joueurs sur le marché: 

  • L’entreprise britannique OneWeb compte offrir l’internet par satellite dans les régions éloignées du Canada d’ici la fin de l’année.
  • Amazon et SpaceX ont également commencé à bâtir leurs propres réseaux internet dans l’espace.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus