Aides financières

Comment les gouvernements et d’autres institutions veulent aider les individus, les entreprises et les OBNL à traverser la crise liée à la pandémie de Covid-19

Les mesures sanitaires sont prolongées jusqu’au 23 novembre

Mis à jour il y a 5 h
Les mesures sanitaires sont prolongées jusqu’au 23 novembre

François Legault (Source: Twitter)

  • François Legault a félicité les Québécois pour leurs efforts qui ont permis de contenir la contamination à un plateau d’environ 1000 nouveaux cas par jour, mais il n’accepte pas la moyenne actuelle de 10 décès par jour.
  • Le gouvernement prolonge donc les mesures en vigueur en zone rouge pour quatre semaines, mais si une baisse soutenue est observée dans 2 semaines, certaines consignes pourraient être relâchées.

Le Québec a réussi une deuxième fois à aplatir la courbe de propagation du virus. Mais le nombre de décès reste élevé, et l’arrivée quotidienne d’un millier de nouveaux cas positifs a des conséquences inquiétantes sur le réseau de la santé.

Services hospitaliers
Selon le ministre de la Santé Christian Dubé, avec 500 à 600 hospitalisations liées à la Covid-19, comme c’est le cas actuellement, le réseau reste surchargé et ne sera pas capable d’effectuer toutes les chirurgies en retard.

Écoles
Les mesures en vigueur dans les établissements scolaires vont perdurer.
Un changement: les élèves de secondaire 3 iront désormais en classe seulement un jour sur deux, comme le faisaient déjà les élèves de secondaire 4 et 5.

Entreprises
Le premier ministre a rappelé que la moitié des éclosions actuelles ont lieu au travail.

  • Il a annoncé davantage d’inspections et d’amendes en cas de non-respect des consignes.
  • Les entreprises qui ne prendraient pas en compte un rappel à l’ordre seront fermées.

En compensation: comme les mesures restrictives sont prolongées, Legault a assuré que toutes les mesures d’aides financières aux entreprises le seraient aussi.



Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Investissement Québec donne un coup de pouce financier à Chantier Davie pour exécuter un contrat de la Défense nationale

Il y a 7 h
Investissement Québec donne un coup de pouce financier à Chantier Davie pour exécuter un contrat de la Défense nationale
  • IQ lui accorde un cautionnement pouvant atteindre 8 millions $, ce qui remplit une exigence du fédéral pour l’octroi d’un contrat d’entretien de trois frégates de la Défense d’une valeur de 500 millions $.
  • «Ce projet s’inscrit parfaitement dans notre vision pour la relance économique de la province», a expliqué par communiqué le ministre de l’Économie et de l’Innovation Pierre Fitzgibbon.

Compagnies aériennes: Ottawa envisage une aide qui permettrait de rembourser les voyageurs

Publié le 18 oct. 2020
  • Une aide fédérale pour les transporteurs aériens semble se dessiner: le ministre des Transports Marc Garneau a demandé aux députés et aux sénateurs d’y réfléchir d’ici mercredi.
  • De son côté, le ministre des Affaires intergouvernementales Dominic LeBlanc a précisé à Radio-Canada que des négociations avec les compagnies en vue d’une aide financière devraient prévoir le remboursement des voyageurs dont les vols ont été annulés.  

Le virage électrique de l’industrie automobile canadienne pourrait finir par coûter cher à Ottawa

Publié le 16 oct. 2020
Le virage électrique de l’industrie automobile canadienne pourrait finir par coûter cher à Ottawa

(Photo Unsplash)

  • Fiat Chrysler Automobiles (FCA) vient de conclure une entente avec ses travailleurs qui le mènera à investir 1,5 milliard $ en Ontario pour y assembler des véhicules hybrides branchables.
  • Il ne serait pas surprenant que FCA demande au fédéral de contribuer à l’investissement, comme Ottawa s’est engagé à le faire récemment pour Ford et pourrait avoir à le faire à nouveau pour remplir sa promesse de relancer durablement le secteur automobile.

Au début octobre, le gouvernement canadien a promis 295 millions $ pour permettre aux usines ontariennes de Ford de produire des véhicules électriques.

L’électrification de l’industrie «représente l’occasion d’une génération pour le Canada», a dit Justin Trudeau au moment de confirmer cette aide financière.

Au moins deux facteurs tendent à appuyer cette affirmation:

  • Le Canada et douze autres pays représentant les plus importants marchés automobiles au monde veulent interdire la vente de véhicules à moteur thermique sur leur territoire d’ici 2040.
  • De nombreuses entreprises canadiennes, dont un bon nombre au Québec, se spécialisent dans des secteurs d’activité connexes au transport électrique et devraient grandement bénéficier de l’électrification.

Ça ne se fera pas tout seul : ce virage industriel exige des investissements importants. 

Après Ford, sans doute que Fiat Chrysler voudra à son tour recevoir une aide gouvernementale pour moderniser ses usines au Canada.

Ce sera ensuite au tour de General Motors de s’asseoir avec ses employés canadiens pour renégocier leurs conditions de travail.

Or, inciter GM à réinvestir au Canada sera plus difficile: le groupe tente de déplacer sa production vers des pays où la main-d’œuvre coûte moins cher, comme la Chine et le Mexique.

Ottawa devra aussi répondre à l’appel des entreprises d’ici: des regroupements comme le secteur québécois des transports avancés s’attendent d’ailleurs à ce qu’Ottawa pense également à eux.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Québec débloque 70 millions $ pour soutenir le milieu sportif

Publié le 15 oct. 2020
Québec débloque 70 millions $ pour soutenir le milieu sportif

La ministre déléguée à l’Éducation Isabelle Charest

  • Face à la fermeture des ligues, des gymnases et des centres d’entrainement, le gouvernement souhaite aider les associations et les clubs sportifs à traverser la crise.
  • Les fédérations recevront 23 millions $ et un montant additionnel de 5 millions $ sera ajouté au programme Accès-Loisirs pour aider les personnes à faible revenu à pratiquer une activité.

Démarrage difficile pour l’inscription aux nouvelles prestations fédérales

Publié le 12 oct. 2020
  • Des Canadiens privés de revenus à cause de la pandémie ont rencontré des difficultés pour faire leur demande de prestation en ligne lundi matin, mais le problème a été résolu vers midi selon l’Agence du revenu du Canada.
  • Les personnes non admissibles à l’assurance-emploi peuvent désormais demander la Prestation canadienne de la relance économique, la PCRE pour les proches aidants et la prestation de congé de maladie.

Ottawa revoit son soutien financier aux entreprises pour mieux les aider à payer leur loyer

Publié le 9 oct. 2020
  • Une nouvelle subvention fédérale d’urgence pour le loyer commercial sera versée directement aux entreprises admissibles et couvrira normalement jusqu’à 65% de leurs dépenses en loyer.
  • Ce plafond pourra monter à 90% dans le cas de commerces qui ont dû fermer leurs portes afin de respecter une directive provinciale ou municipale.

Québec va prendre en charge une partie des frais des entreprises ce mois-ci

Publié le 1er oct. 2020
  • Le gouvernement remboursera jusqu’à 15 000 $ de frais fixes aux entreprises qui devront fermer leurs portes à cause des règles sanitaires entrées en vigueur ce 1er octobre.
  • La mesure, créée pour soutenir les plus de 12 000 entreprises qui doivent fermer pendant 28 jours, devrait coûter environ 100 millions $.

Pour bénéficier de la mesure, les entreprises doivent:

  • se trouver en zone rouge;
  • être contraintes de fermer leurs portes en octobre.

Cependant, les restaurants qui continuent de servir des commandes pour emporter pourront quand même en bénéficier.

L’objectif: permettre aux commerçants, restaurateurs et propriétaires de bars de payer leurs loyers, taxes, factures et autres frais fixes pendant les 28 jours de fermeture décrétés par Québec.

La limite: cette aide d’urgence ne s’applique qu’aux dépenses encourues pendant le mois d’octobre.

Cette mesure peut être cumulée avec l’aide fédérale de Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes.

Québec estime qu’entre 20 000 et 25 000 entreprises sont en situation difficile aujourd’hui.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

L’opposition veut davantage: elle réclame de l’aide directe pour les commerces

Publié le 1er oct. 2020
  • Le recours à des prêts pour soutenir les commerçants et restaurateurs déjà endettés n’est pas suffisant pour l’opposition — et ce, même si le gouvernement offre d’en assumer jusqu’à 15 000 $.
  • L’aide accordée aujourd’hui ne devrait pas seulement couvrir des pertes d’octobre, mais aussi celles subies au printemps dernier, demande le chef du Parti québécois Pascal Bérubé.

Ottawa dépose son projet de loi pour remplacer la PCU

Publié le 24 sept. 2020
  • Dès le 27 septembre, le gouvernement s’attend à ce que trois des quatre millions de Canadiens qui bénéficient de la Prestation canadienne d’urgence passent à l’assurance-emploi — dont l’accès a été assoupli.
  • Les bénéficiaires pourront recevoir un chèque hebdomadaire de 500$ pendant 26 semaines.

Le gouvernement a bonifié son offre initiale de 400$ par semaine. Ce montant était jugé insuffisant par le NPD. 

Le projet de loi C-2, déposé ce matin, crée également trois nouvelles prestations pour ceux qui ne pourront pas compter sur l’assurance-emploi:

  • La Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) qui pourra être cumulée avec une activité professionnelle — mais si le revenu annuel d’un travailleur dépasse 38 000$, il devra rembourser 50 cents pour chaque dollar perçu;
  • La Prestation canadienne pour les proches aidants, destinées à ceux qui doivent s’occuper d’un proche infecté par le virus.
  • La Prestation de congé de maladie, jusqu’à deux semaines, pour les travailleurs qui doivent se placer en isolement.

Le montant des versements pour ces trois nouvelles prestations a été fixé à 500$ par semaine.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

PME MTL débloque 30 millions $ pour aider les PME montréalaises à relancer leurs activités

Publié le 21 sept. 2020
  • Le Fonds d’aide à la relance régionale vise à aider les entreprises de la ville de Montréal qui ne sont pas admissibles à d’autres mesures fiscales liées à la COVID-19.
  • L’aide prend la forme d’un prêt sans intérêt d’au plus 40 000 $ offert aux entreprises, OBNL et travailleurs autonomes qui présenteront un projet jugé admissible.

L’OCDE suggère de prolonger l’aide d’urgence au-delà de 2021

Publié le 16 sept. 2020
  • L’économie mondiale s’en tire mieux que prévu selon l’OCDE, un organisme qui regroupe principalement des pays développés.
  • Il prévoit aujourd’hui un PIB mondial en repli de 4,5% cette année – mieux que la baisse de 6% qu’il craignait auparavant, puis en hausse de 5% l’an prochain.

Mais la pandémie a constitué un choc majeur. Elle nous a fait perdre 2 années de productivité. On ne verra pas les niveaux de 2019 avant au moins 2022.

  • L’intervention massive des gouvernements a permis d’éviter le pire, estime l’organisme international.
  • Maintenant, «il faut éviter de resserrer les politiques fiscales trop rapidement. Sans une aide des États pour les années à venir, les faillites et les mises à pied se remettront vite à grimper», dit Laurence Boone, économiste en chef à l’OCDE.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus