Justin Trudeau

Jagmeet Singh accuse les libéraux d’avoir fait le strict minimum pendant la pandémie

Publié le 11 avr. 2021
Jagmeet Singh accuse les libéraux d’avoir fait le strict minimum pendant la pandémie

Le chef du NPD Jagmeet Singh (Source: NPD)

  • Le chef du NPD Jagmeet Singh a vivement critiqué la gestion du gouvernement Trudeau. Selon lui, Ottawa n’a pas fait grand-chose pour empêcher les pertes d’emplois et les fermetures d’entreprises. Justin Trudeau aurait même contribué à la détérioration des conditions dans les résidences pour aînés, dit-il, en refusant aux provinces une augmentation des transferts en santé.
  • Le chef du NPD s’exprimait hier en clôture du congrès du parti, au cours duquel une dizaine de résolutions ont été adoptées. Le parti souhaite notamment augmenter le salaire minimum à 20 $ de l’heure, améliorer les soins de longue durée, et instaurer des congés maladie payés pour tous les travailleurs.

L’Ukraine presse l’OTAN de l’accepter comme membre pour envoyer «un signal» à Moscou

Publié le 6 avr. 2021
L’Ukraine presse l’OTAN de l’accepter comme membre pour envoyer «un signal» à Moscou

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (Source: Wikimedia)

  •  Le président ukrainien Volodymyr Zelensky affirme que l’adhésion de son pays à l’OTAN est «la seule voie vers la fin de la guerre dans le Donbass», territoire en proie à un conflit avec des séparatistes prorusses, à l’est de l’Ukraine. Justin Trudeau s’est entretenu avec Zelensky hier. Le premier ministre a condamné «l’escalade de la violence et les violations constantes des accords de cessez-le-feu de la part de la Russie».
  • La Russie réplique que l’adhésion de son voisin ukrainien à l’Alliance atlantique, adversaire de la Russie, ne ferait qu’«empirer la situation». 

Legault et Trudeau ne s’entendent toujours pas sur l’aide à apporter aux CHSLD

Publié le 22 mars 2021
Legault et Trudeau ne s’entendent toujours pas sur l’aide à apporter aux CHSLD

François Legault et Justin Trudeau (Source: Twitter / Émilie Nadeau)

  • Justin Trudeau affirme que les discussions se poursuivent avec ses homologues provinciaux pour instaurer des normes pancanadiennes sur la santé des aînés. Le premier ministre canadien dit qu’il veut travailler avec les provinces pour déterminer quelles sont les meilleures pratiques à adopter dans les centres d’hébergement pour aînés.
  • François Legault ne semble pas intéressé. Il réitère plutôt la demande du Québec d’obtenir «de l’argent récurrent et sans condition» pour la santé, «un champ de compétence des provinces». En décembre, l’Assemblée nationale du Québec a rejeté le projet d’Ottawa d’imposer des conditions aux provinces pour qu’elles puissent recevoir plus de financement fédéral pour les CHSLD. 

Quand seront les prochaines élections fédérales au Canada?

Publié le 10 mars 2021
Quand seront les prochaines élections fédérales au Canada?

Justin Trudeau (Photo YouTube)

  • Justin Trudeau n’exclut pas de déclencher des élections au printemps pour éviter les obstructions parlementaires qui bloquent les actions de son gouvernement minoritaire.
  • Le premier ministre a dit hier, en entrevue au 98,5, qu’il avait besoin d’un «parlement qui fonctionne» pour aider les Canadiens à traverser la pandémie. Le vote du budget fédéral le mois prochain pourrait être un déclencheur. 

D’après la Loi électorale du Canada, le prochain scrutin fédéral doit normalement avoir lieu le 16 octobre 2023. 

Des rumeurs circulent depuis plusieurs mois sur la tenue d’élections anticipées.

  • La semaine dernière, un Comité parlementaire a d’ailleurs adopté une recommandation demandant au premier ministre de s’engager à ne pas provoquer d’élections anticipées avant la fin de la pandémie.

En effet, des élections pourraient être déclenchées:

  • si les partis d’opposition refusent de voter en faveur d’une loi qui engage la confiance du gouvernement – lors du vote du prochain budget en avril, par exemple; ou
  • si le premier ministre décide d’ordonner un vote de confiance sur n’importe quelle autre loi. En octobre dernier, un vote de confiance a eu lieu sur une motion du Parti conservateur qui réclamait un comité parlementaire sur l’affaire UNIS.

Hier, Justin Trudeau a admis qu’il pourrait ordonner un tel vote d’ici le mois de juin:

  • si les autres partis refusent d’appuyer des projets de loi «qui vont aider les gens»;
  • si le gouvernement est limité dans ses actions à cause de «jeux» – comme celui que, selon le premier ministre, le Parti conservateur mène actuellement sur le projet de loi de l’aide médicale à mourir.

De leur côté, les partis d’opposition se disent opposés au déclenchement d’élections avant la fin de la pandémie.

  • Le chef du NPD Jagmeet Singh a confirmé récemment qu’il serait prêt à appuyer le gouvernement libéral sur des votes de confiance pour les éviter, comme ce fut le cas en octobre dernier.
  • Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet dit ne pas vouloir provoquer des élections. 
  • Le chef conservateur Erin O’Toole vient, lui, de réaffirmer qu’il ne souhaite pas défaire le gouvernement Trudeau avant la fin de la crise sanitaire. 



Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Trudeau reconnaît que des membres de son bureau étaient au courant des allégations d’inconduite sexuelle du général Vance

Publié le 10 mars 2021
Trudeau reconnaît que des membres de son bureau étaient au courant des allégations d’inconduite sexuelle du général Vance

Le général Jonathan Vance (Source: Flickr)

  • Des membres du bureau du premier ministre savaient depuis 2018 que le général Jonathan Vance, alors chef d’état-major, était visé par des allégations d’inconduite sexuelle. C’est ce que Justin Trudeau a dit hier en réponse à une question à la Chambre des communes.
  • Mais il a indiqué que son bureau et lui-même n’avaient eu connaissance des détails que le mois dernier.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Rencontre Biden-Trudeau: États-Unis et Canada prennent des engagements communs

Publié le 23 fév 2021
Rencontre Biden-Trudeau: États-Unis et Canada prennent des engagements communs

(Source: Twitter)

  • Justin Trudeau et Joe Biden se sont engagés à collaborer pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et les changements climatiques.
  • Lors de leur première rencontre virtuelle, le président américain, officiellement hôte du sommet, et le premier ministre canadien ont également dit qu’ils veulent favoriser une relance économique forte dans les deux pays.

Le président américain a accordé au premier ministre canadien sa première rencontre avec un chef d’État étranger. «Les États-Unis n’ont pas d’ami plus proche que le Canada», a souligné Joe Biden. 

De son côté, Justin Trudeau s’est réjoui du retour des États-Unis sur la scène internationale: «le leadership américain nous a vraiment manqué ces dernières années». 

Trudeau et Biden ont publié dans la soirée une feuille de route pour renforcer les liens entre les deux pays.

En matière de lutte contre les changements climatiques, le Canada et les États-Unis veulent désormais harmoniser leurs politiques et prendre des mesures plus ambitieuses.

  • Un dialogue sur le climat va être mis en place entre les deux gouvernements.

Toutefois, Justin Trudeau a indiqué que les infrastructures énergétiques canadiennes, y compris le pétrole et le gaz, resteraient essentielles pendant la transition du pays vers la carboneutralité.

Leurs objectifs communs: réduire la pollution, protéger la nature et la biodiversité, et collaborer sur les enjeux liés aux minéraux et à l’énergie propre.

Trudeau et Biden se sont également engagés à travailler ensemble pour:

  • lutter contre la pandémie – qui ne cessera, disent-ils, que lorsque toutes les populations seront vaccinées;
  • favoriser la relance économique, en évitant les mesures qui pourraient restreindre la sécurité des échanges commerciaux et des chaînes d’approvisionnement des deux pays;
  • soutenir les PME et créer de bons emplois, en particulier pour les femmes et les jeunes;
  • lutter contre toutes les formes de racisme, de discrimination et d’exclusion, en adoptant des approches plus efficaces à l’égard de la sécurité des communautés, de la justice pénale et de l’application de la loi.


Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Première rencontre entre les gouvernements de Justin Trudeau et de Joe Biden

Publié le 22 fév 2021
  • Le premier ministre et le président américain auront leur première rencontre bilatérale cet après-midi. Le sommet sera virtuel et élargi à un groupe de ministres et de secrétaires d’État américains. CBC indique que la vice-présidente Kamala Harris et les secrétaires Janet Yellen et Pete Buttigieg en feront partie.
  • Les deux chefs d’État feront une déclaration commune à 17 h 45. Selon Radio-Canada, Trudeau et Biden devraient prendre une série d’engagements pour relancer les économies canadiennes et américaines. L’un de leurs premiers objectifs communs serait de développer une filière nord-américaine des véhicules électriques.

Analyse POLITIQUE

Vaccins: le Canada doit retrouver son autonomie

Publié le 5 fév 2021
Bernard Descôteaux
par Bernard Descôteaux
Vaccins: le Canada doit retrouver son autonomie

Justin Trudeau (Source: YouTube)

  • Tout devait bien se passer, mais rien ne se passe comme prévu. Amorcée dès décembre, la campagne de vaccination contre la Covid-19 prévoyait de rejoindre tous les Canadiens d’ici le mois de septembre. Aujourd’hui, rien n’est moins sûr.
  • Les problèmes successifs d’approvisionnement de vaccins montrent la vulnérabilité du Canada en matière de production de médicaments stratégiques.

Un premier de classe. C’est ainsi que s’imaginait être le gouvernement Trudeau en préparant cette campagne de vaccination. Il avait de bons atouts dans son jeu:

  • Des ententes d’approvisionnement avec sept des pharmaceutiques qui développent des vaccins contre la Covid-19 assuraient au Canada l’accès à quelque 400 millions de doses.
  • Les premiers vaccins, ceux de Pfizer-BioNTech et de Moderna, furent approuvés rapidement par Santé Canada. Fin décembre, ne restait plus qu’à «mettre ces vaccins dans le bras des Canadiens».

Aujourd’hui le Canada n’est pas ce premier de classe. Il se trouve plutôt au 17e rang.


Le gouvernement Trudeau n’avait pas tout dit. Les ententes avec les pharmaceutiques, qui demeurent toujours secrètes, ne prévoyaient pas de garantie de livraison prioritaire – comme nous le montrent les retards et les reports d’expédition successifs des doses de vaccins –, contrairement à Israël, à la Grande-Bretagne ou aux États-Unis.

Contre les big pharma, le Canada n’a pas de réels recours. Ses protestations n’ont rien donné.

  • Il ne peut invoquer l’intérêt national puisque tous ces fournisseurs sont de puissantes multinationales dont les sièges sociaux et les usines de production sont situés à l’étranger.
  • Le Canada n’est pour elles qu’un client parmi d’autres.

En mode réaction, le gouvernement Trudeau a choisi cette semaine de piger dans les réserves du programme COVAX de l’OMS qui est destiné à fournir des vaccins aux pays en voie de développement.

Comme contributeur à la caisse de ce programme, le Canada s’était réservé ce droit. Mais ce geste de la part d’un pays du G7 a été mal perçu ici et à l’étranger. S’il est vrai que la campagne canadienne de vaccination prend du retard, cela n’est rien en comparaison des pays du Sud.

> Découvrez les autres analyses politiques de Bernard Descôteaux, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin

La signature d’une entente avec Novavax pour la production à Montréal du vaccin de cette compagnie ne permettra pas au Canada de rattraper ses retards. Au mieux, l’usine actuellement en construction sera en production en novembre.

Néanmoins, le Canada sera mieux outillé pour faire face à l’évolution de la pandémie qui se poursuit avec les variants de la Covid-19.

Une première pierre est ainsi posée pour que le Canada retrouve son autonomie en matière de production de vaccins. À Novavax pourrait s’ajouter l’usine de Medicago actuellement en construction à Québec, où cette firme entend produire son propre vaccin.

La pandémie a démontré à quel point le Canada est devenu vulnérable au fil des années en laissant à d’autres la production de biens stratégiques en matière de santé.

  • Rappelons-nous: tout manquait en mars dernier pour réagir à cette pandémie, des écouvillons pour les test aux masques et équipements de protection, ou instruments de soins comme les respirateurs.

Colmater les brèches comme on le fait en urgence ne suffit pas.

Il faut, avec les provinces, doter le pays d’une stratégie qui assurera sa sécurité d’approvisionnement de matériel de santé et garantira son autonomie.

Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux chaque samedi dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Le gouvernement Trudeau suspend des vols vers le sud et resserre ses conditions pour les gens de retour après un voyage non essentiel

Publié le 29 janv. 2021
Le gouvernement Trudeau suspend des vols vers le sud et resserre ses conditions pour les gens de retour après un voyage non essentiel

(Photo Unsplash)

  • Dès dimanche, les vols reliant le Canada aux Caraïbes et au Mexique seront suspendus jusqu’au 30 avril prochain.
  • À partir de la semaine prochaine, seuls quatre aéroports au pays pourront accueillir des vols internationaux: Dorval-Trudeau, Toronto-Pearson, Calgary et Vancouver.

Un second test de dépistage obligatoire à l’arrivée sera exigé aux voyageurs de retour au pays par avion, en plus du premier test trois jours avant le décollage rendu obligatoire au début janvier.

  • Si le test à l’arrivée s’avère négatif, les voyageurs pourront terminer leur quarantaine à la maison et seront surveillés de près par les autorités.
  • Les gens dont le test est positif effectueront leur quarantaine dans un établissement de santé publique pour éviter qu’un nouveau variant du coronavirus n’entre au pays.

Une quarantaine de trois jours dans un hôtel spécifié par le gouvernement est aussi imposée aux voyageurs qui rentrent, le temps d’obtenir le résultat de ce test.

  • Ce séjour obligé à l’hôtel se fera aux frais des voyageurs.
  • Il coûtera plus de 2000$ par personne.

Justin Trudeau répond ainsi aux demandes que lui font les provinces depuis plusieurs jours.

  • «Des décisions comme celles-ci ne doivent pas être prises à la légère ou sur le coin d’une table», a déclaré le premier ministre pour excuser ce délai.
  • Les négociations avec Air Canada, Air Transat, Sunwing et WestJet, qui ont toutes accepté d’obtempérer, ont également pris du temps.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

L’Union européenne ne restreindra pas les exportations de vaccins fabriqués sur son territoire

Publié le 27 janv. 2021
  • Justin Trudeau s’est entretenu avec la présidente de la Commission européenne. Ursula von der Leyen a assuré au premier ministre que le mécanisme de transparence, proposé par la Commission, pour surveiller les exportations de vaccins à partir de l’Europe ne perturbera pas les livraisons de Pfizer et Moderna au Canada.
  • Toutes les doses que reçoit actuellement le Canada sont fabriquées en Europe. Mardi, la volonté de Bruxelles de mieux contrôler les exportations européennes avait soulevé quelques craintes. Mais la Commission européenne dit qu’elle veut seulement mesurer la production de vaccins et le nombre de doses vendues à chaque pays.

Julie Payette a quitté son poste de gouverneure générale après les révélations d’un rapport d’enquête accablant

Publié le 21 janv. 2021
Julie Payette a quitté son poste de gouverneure générale après les révélations d’un rapport d’enquête accablant

Julie Payette (Source: Twitter)

  • Justin Trudeau a confirmé qu’il a reçu la démission de la gouverneure générale. Le départ de Julie Payette a été annoncé hier après qu’une enquête privée, mandatée en septembre dernier, a apporté la preuve que les employés de Rideau Hall, sous ses ordres, subissaient un climat de travail toxique.
  • Dans une déclaration écrite, le premier ministre souligne que tous les employés du gouvernement ont le droit de travailler dans un milieu sain et sécuritaire. Le juge en chef du Canada va remplir les fonctions de gouverneur général jusqu’à ce qu’un remplaçant soit approuvé par la reine.

Trudeau attend de Joe Biden un réengagement des États-Unis sur la scène internationale

Publié le 14 janv. 2021
  • Selon le premier ministre, le Canada et d’autres alliés attendent avec impatience un réengagement des États-Unis pour le libre-échange et la protection de la démocratie à travers le monde. D’après Justin Trudeau, il est temps, également, de réagir face à la montée en puissance de la Chine.
  • Dans une vidéo diffusée hier par l’agence Reuters, Trudeau dit qu’il a l’intention de rencontrer son homologue américain rapidement après son investiture, notamment pour parler de lutte contre les changements climatiques.