Royaume-Uni

Ce que révèlent les dernières études sur le vaccin d’AstraZeneca

Publié le 28 juin 2021
Ce que révèlent les dernières études sur le vaccin d’AstraZeneca

(Source: AstraZeneca)

  • Selon une étude publiée hier par l’université d’Oxford, un intervalle plus long – jusqu’à 10 mois – entre la première et la deuxième dose du vaccin d’AstraZeneca offre une meilleure protection contre la Covid-19.
  • Les chercheurs anglais ont aussi démontré l’intérêt d’administrer une troisième dose de vaccin, et confirmé qu’administrer une dose de Pfizer après une dose d’AstraZeneca offre une meilleure réponse immunitaire que deux doses d’AstraZeneca.  

Un intervalle pouvant aller jusqu’à 45 semaines entre les deux doses du vaccin améliore la réponse immunitaire face au virus, affirme l’équipe de chercheurs d’Oxford qui a développé le vaccin avec le groupe pharmaceutique AstraZeneca.

  • Selon eux, la réponse immunitaire est «excellente», même après un intervalle de 10 mois entre la première et la deuxième dose.

Dans une précédente étude, les chercheurs de l’université d’Oxford avaient déjà montré en février dernier que l’efficacité du vaccin était plus grande:

  • avec un intervalle de 3 mois entre les deux doses (81% d’efficacité);
  • qu’avec un intervalle de 6 semaines (55%).

La nouvelle étude montre aussi les bénéfices d’une troisième dose: 

Lorsqu’une troisième dose du vaccin est administrée plus de six mois après la deuxième dose, les chercheurs observent:

  • une «augmentation importante» des anticorps; et
  • une «forte hausse» de la réponse immunitaire, notamment contre les variants. 

Une troisième dose de rappel pourrait être nécessaire:

  • en cas de diminution de l’immunité après la deuxième dose; ou
  • pour augmenter l’immunité contre les variants préoccupants, croient les chercheurs.  

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Deux vaccins différents offrent une meilleure réponse immunitaire:

Une dose du vaccin de Pfizer 4 semaines après une première dose d’AstraZeneca produit une réponse immunitaire beaucoup plus forte que deux doses successives d’AstraZeneca. 

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Royaume-Uni: des documents secrets ont été laissés… à un arrêt de bus

Publié le 27 juin 2021
  • Des documents secrets du ministère de la Défense britannique ont été trouvés à un arrêt de bus dans le Kent, au sud de l’Angleterre. Le ministère de la Défense a confirmé l’incident et une enquête a été ouverte.
  • Selon la BBC, ces documents contenaient des informations sur le navire britannique qui a été accueilli la semaine dernière par des coups de semonce de la Russie lors de son passage dans la mer Noire.  

Le G7 s’engage à lutter contre la pandémie, la crise climatique, et la Chine

Publié le 13 juin 2021
  • Les dirigeants du G7 étaient réunis en Angleterre jusqu’à dimanche pour leur premier sommet en personne depuis 2019.   
  • Le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Japon ont pris hier des engagements communs pour fournir des vaccins anti-Covid, prévenir de futures pandémies, et répondre à l’urgence climatique et à la menace chinoise.

Pandémie

Les pays du G7 s’engagent à:

  • fournir un milliard de doses supplémentaires de vaccin anti-Covid aux pays pauvres d’ici la fin de l’année prochaine; et
  • se tenir prêts à lutter contre une nouvelle pandémie mondiale en moins de 100 jours.

Ils demandent aussi à l’Organisation mondiale de la santé de mener une enquête plus approfondie sur l’origine du virus.

Crise climatique

Les dirigeants veulent limiter le réchauffement de la planète en dessous de 1,5 °C par rapport à l’ère préindustrielle.

Pour y parvenir, les pays du G7 disent qu’ils vont:

  • réduire, d’ici 2030, au moins de moitié leurs émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2010, et atteindre la carboneutralité d’ici 2050; 
  • protéger au moins 30% des terres et des océans d’ici 2030;
  • ne plus financer les centrales au charbon d’ici la fin de l’année, sauf si des mesures de compensation sont mises en place, comme le captage de CO2; et
  • octroyer d’ici 2025 100 milliards $ par an aux pays pauvres pour les aider dans leur transition énergétique.

Chine

Les sept pays vont lancer un plan d’infrastructures nommé «Reconstruire le monde en mieux» pour aider les pays en développement en matière de climat, de santé, de sécurité, et de lutte contre les inégalités.

  • Le G7 promet des propositions concrètes dès cet automne, en réponse à Pékin et à son gigantesque plan international d’investissements des «Nouvelles routes de la Soie».
  • Depuis 2013, la Chine a signé des ententes avec plus de 120 pays pour construire des ports, des autoroutes, ou des pipelines, et ainsi faciliter l’exportation des marchandises chinoises dans le monde entier.   

Le G7 demande également à la Chine de respecter les droits:

  • de la minorité musulmane des Ouïghours, dans la province du Xinjiang; et
  • de ceux des habitants de Hong Kong.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Les pays du G7 devraient investir 10 000 milliards $US dans la transition énergétique, selon un rapport britannique

Publié le 11 mai 2021
Les pays du G7 devraient investir 10 000 milliards $US dans la transition énergétique, selon un rapport britannique

(Source: Pixabay)

  • Ce rapport est signé par un éminent économiste de la London School of Economics. Il a été demandé par le premier ministre britannique Boris Johnson, en préparation du prochain sommet du G7 qui se tiendra en Angleterre du 11 au 13 juin. Le G7 regroupe 7 pays qui détiennent près de la moitié de la richesse mondiale.
  • Le rapport leur propose d’abord de financer la vaccination à l’échelle planétaire, puis d’investir massivement dans une relance basée sur la volonté de ralentir les changements climatiques. Pour transformer l’économie mondiale, le rapport suggère que les pays du G7 augmentent leurs investissements d’environ 1000 milliards $US par an pendant les dix prochaines années.

Les indépendantistes écossais exigent un deuxième référendum

Publié le 9 mai 2021
  • Après la victoire de son parti aux élections locales ces derniers jours, la première ministre écossaise Nicola Sturgeon veut donner à nouveau au peuple écossais l’occasion de se prononcer sur son avenir en tenant un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Écosse.
  • Le gouvernement britannique conservateur de Boris Johnson s’y oppose.

En 2014, lors d’un premier référendum, 55% des Écossais avaient choisi de rester au sein du Royaume-Uni. 

Mais le Parti national écossais estime que la situation n’est plus la même depuis le Brexit. 

  • La majorité des Écossais ne souhaitaient pas sortir de l’Union européenne. 
  • Le parti indépendantiste voudrait rejoindre l’UE en tant qu’État indépendant. 

L’Écosse peut légiférer pour organiser un référendum. 

Si Londres maintient son opposition, un tribunal pourrait devoir trancher sur la question. 

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Les pays du G7 veulent faire front commun face à la Chine

Publié le 4 mai 2021
  • Les ministres des Affaires étrangères des pays du G7 ont décidé hier, à Londres, de s’unir face à la Chine, lors de leur première rencontre en personne depuis plus de deux ans. Les chefs de la diplomatie du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni veulent faire «respecter l’ordre international, dit le secrétaire d’État américain Antony Blinken, dans l’intérêt de nos propres citoyens, mais aussi des peuples à travers le monde, dont les Chinois».
  • Depuis lundi et jusqu’à ce soir, les sept pays tentent également de s’accorder sur le coup d’État en Birmanie, la situation en Libye, et la guerre en Syrie.

Le Parlement européen a donné son feu vert à l’accord commercial d’après-Brexit

Publié le 28 avr. 2021
  • Les eurodéputés ont approuvé hier le traité conclu entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Cinq ans après le référendum sur le Brexit, ce traité encadre les relations commerciales post-Brexit de Londres avec les 27 États membres de l’UE.
  • L’accord prévoit des échanges commerciaux sans droits de douane ni quotas, et des conditions de concurrence équitables. Conclu in extremis le 24 décembre dernier, après des mois de négociations, le traité était en application provisoire depuis janvier. Cette période provisoire prenait fin demain. Le premier ministre britannique Boris Johnson a qualifié sa ratification par le Parlement européen de «dernière étape d’un long voyage».

Une étude confirme que le variant britannique est plus mortel

Publié le 10 mars 2021
  • En plus d’être plus contagieux, le variant britannique serait également 64% plus mortel que le virus souche de la Covid-19. Selon une étude britannique publiée hier, sur 1000 cas positifs, le variant tue en moyenne 4,1 personnes, alors que le virus souche en tue en moyenne 2,5. 
  • En janvier, le groupe d’experts en santé qui conseille le gouvernement britannique avait déjà estimé que le risque de mortalité lié à ce variant pouvait être jusqu’à 40% supérieur.

La Chine lance son «certificat de santé pour les voyages internationaux»

Publié le 9 mars 2021
  • La Chine vient de mettre en place une application qui affiche et authentifie les données sanitaires de ses citoyens. Ce passeport numérique doit permettre aux Chinois de prouver qu’ils sont vaccinés lors d’un voyage vers ou depuis l’étranger. Pékin dit que ce passeport devrait faciliter la relance économique mondiale et le passage des frontières.
  • Le recours à un passeport vaccinal fait l’objet de discussions dans de nombreux pays. Les États-Unis et le Royaume-Uni envisagent actuellement de lancer des applications similaires. En Europe, la Commission européenne doit présenter son projet de passeport vaccinal dans une semaine. 

La reine s’engage à donner suite aux accusations de racisme portées par Meghan et Harry

Publié le 9 mars 2021
  • La reine Elizabeth II s’est dite «attristée» par les difficultés rencontrées par le prince Harry et son épouse Meghan. Dans un communiqué, la souveraine britannique a promis de traiter «en privé» les récentes accusations de racisme qui visent la famille royale britannique et qu’elle dit prendre «très au sérieux». 
  • Dans une entrevue à Oprah Winfrey dimanche, le duc et la duchesse de Sussex ont accusé un membre de la famille royale de s’être interrogé sur la couleur de peau de leur futur enfant. Meghan et Harry ont par ailleurs expliqué qu’ils avaient quitté Londres l’an dernier à cause de la pression médiatique et de l’insensibilité de la famille royale face aux pensées suicidaires de Meghan. 

Le Royaume-Uni impose une quarantaine à l’hôtel aux voyageurs britanniques

Publié le 27 janv. 2021
  • Pour empêcher l’entrée sur son territoire de nouveaux variants potentiellement résistants aux vaccins, les Britanniques qui reviennent de 22 pays jugés à risque – dont l’Afrique du Sud et le Portugal – devront désormais s’isoler pendant 10 jours à l’hôtel.
  • Plus de 100 000 Britanniques sont morts à cause de la Covid-19. Le premier ministre Boris Johnson vient d’annoncer que le confinement ne sera pas levé avant début mars. Comme au Canada, les voyageurs doivent déjà présenter un test négatif et se mettre en quarantaine à leur retour. Ils seront maintenant pris en charge à l’aéroport et conduits directement sur leur lieu de quarantaine.

Le variant de Covid-19 découvert au Royaume-Uni serait 30% plus mortel

Publié le 22 janv. 2021
Le variant de Covid-19 découvert au Royaume-Uni serait 30% plus mortel

(Source: Pixabay)

  • On savait déjà que la transmissibilité de ce variant était plus élevée. La sévérité des symptômes qu’il produit chez les gens infectés serait aussi beaucoup plus importante, indique un rapport tout juste publié par le gouvernement du Royaume-Uni. 
  • Pour les gens de 60 ans ou plus, les chances qu’une infection à partir de ce variant s’avère mortelle seraient de 13 à 14 sur 1000, alors qu’elles sont de 10 sur 1000 dans le cas du virus original, a annoncé le premier ministre Boris Johnson.