Parti québécois

Le Parti québécois veut élargir la loi 101 aux cégeps

Publié le 18 avr. 2021
  • Les membres du Parti québécois ont adopté hier, lors de la dernière journée de leur Conseil national, une mesure proposée par l’aile jeunesse du parti qui prévoit d’étendre la loi 101 au niveau collégial.
  • Le PQ prévoit désormais dans son «projet national» d’appliquer la Charte de la langue française jusqu’aux classes de cégeps. Cela impliquerait qu’un étudiant francophone ou de langue maternelle étrangère ne pourrait pas choisir d’étudier en anglais au niveau collégial. 

Le Parti québécois demande plus de transparence dans les points de presse du gouvernement

Publié le 7 avr. 2021
Le Parti québécois demande plus de transparence dans les points de presse du gouvernement

Pascal Bérubé (Source: Youtube)

  • Alors que le premier ministre prendra la parole cet après-midi à 17 h pour la deuxième fois cette semaine, le chef parlementaire du Parti québécois Pascal Bérubé croit que le gouvernement devrait dévoiler toutes ses décisions dans un communiqué une heure avant de répondre aux questions des journalistes.
  • Selon le PQ, Québec doit revoir son approche «pour maintenir l’adhésion de la population aux mesures sanitaires»: actuellement, toutes les informations ne sont pas mentionnées lors des conférences et des détails sont réservés à certains médias, ce qui aurait «des conséquences sur la population et le travail des médias». 

Ciment McInnis n’a pas respecté ses engagements environnementaux

Publié le 18 mars 2021
Ciment McInnis n’a pas respecté ses engagements environnementaux

(Source: Ciment McInnis)

  • Le Parti québécois et le Parti libéral du Québec, au pouvoir au moment de l’annonce puis de l’inauguration de Ciment McInnis, ont tous deux reconnu que la cimenterie de Port-Daniel-Gascons, en Gaspésie, n’a pas respecté ses engagements. 
  • Selon le Journal de Montréal, Ciment McInnis serait même sur le point de devenir le plus gros pollueur du Québec.

La cimenterie de Port-Daniel-Gascons a franchi le cap du million de tonnes de gaz à effet de serre (GES) par an, soit la pollution générée par 317 000 voitures, selon les dernières données sur les émissions de GES qui datent de 2019.  

La cheffe du PLQ Dominique Anglade et le chef du PQ Paul St-Pierre-Plamondon ont admis hier que la cimenterie a menti sur les conséquences environnementales de ses activités. 

En 2014, l’ancien PDG de Ciment McInnis Christian Gagnon avait dit que l’entreprise ne devait «jamais» atteindre «une utilisation annuelle de 175 000 tonnes de coke de pétrole, sans autre combustible, et des émissions de 1,76 million de tonnes de GES par an».

  • Or, d’ici deux ans, la cimenterie produira à pleine capacité et elle prévoit alors d’émettre 1,76 million de tonnes de GES chaque année.
  • De plus, à ce jour, le coke de pétrole reste le seul combustible à être utilisé – alors que l’entreprise s’était engagée à utiliser de la biomasse dès sa deuxième année. 


Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Rentrée parlementaire: ce qu’attendent les partis d’opposition sur la gestion de la pandémie

Publié le 2 fév 2021
  • Avant l’annonce des assouplissements du confinement par le premier ministre, l’opposition a profité de la rentrée parlementaire pour faire ses requêtes au gouvernement.
  • Les trois partis d’opposition lui ont une nouvelle fois demandé d’utiliser les tests de dépistage rapide du virus dont dispose Québec.

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, demande au gouvernement:

  • d’adapter les mesures en fonction de la situation de chaque région;
  • de présenter les mesures supplémentaires qu’il compte adopter pour prévenir les éclosions et faire respecter les quarantaines;
  • d’expliquer quels sont les risques liés aux variants du virus.

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, demande au gouvernement:

  • d’appliquer le code de couleurs des différentes zones de façon cohérente;
  • de lever le couvre-feu dans l’ensemble des régions qui ont peu de cas de Covid-19;
  • de rouvrir les gyms et les centres de conditionnement physique, et d’autoriser la reprise des sports qui peuvent être pratiqués en toute sécurité. 

La co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a déposé une motion à l’Assemblée nationale pour demander au gouvernement la création d’une «cellule de terrain» nationale afin d’améliorer la concertation entre les représentants des travailleurs de la santé et le gouvernement.

  • Pour soulager le réseau de la santé, Manon Massé demande également de rapatrier les ressources des cliniques privées et de mettre au pas les agences de placement privées.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le Parti québécois et des associations professionnelles demandent à Québec d’accorder un taux d’imposition réduit aux petites entreprises des services et de la construction

Publié le 20 janv. 2021
Le Parti québécois et des associations professionnelles demandent à Québec d’accorder un taux d’imposition réduit aux petites entreprises des services et de la construction

Le chef du Parti Québécois Paul St-Pierre Plamondon (Twitter)

  • Le Parti québécois soutient une vingtaine d’associations, représentant les secteurs des services et de la construction, qui demandent au gouvernement de permettre aux petites entreprises de ces secteurs de bénéficier d’un taux d’imposition réduit sans condition. 
  • Pour l’instant, ces entreprises sont obligées d’atteindre un seuil minimum de nombre d’heures rémunérées – l’équivalent de trois employés à temps plein – pour bénéficier de la Déduction pour petite entreprise (DPE).

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Vœux de l’opposition

Les souhaits de Paul St-Pierre Plamondon: le goût de rêver et la protection du français

Publié le 30 déc 2020
Les souhaits de Paul St-Pierre Plamondon: le goût de rêver et la protection du français

Le chef du Parti Québécois Paul St-Pierre Plamondon (Twitter)

Le chef du Parti Québécois a adressé ses vœux aux lecteurs d’InfoBref:

  • «Travailler à rendre aux Québécois le goût de rêver, le goût de l’aventure, le goût de se dire oui.
  • Que des gestes concrets soient posés pour protéger et promouvoir le français comme langue commune au Québec.»

[Nous attendons les vœux de la cheffe du Parti libéral du Québec.]

Le Parti Québécois veut «démondialiser» et «décanadianiser» le Québec

Publié le 22 nov. 2020
Le Parti Québécois veut «démondialiser» et «décanadianiser» le Québec

Paul St-Pierre Plamondon et le président du Parti Québécois Dieudonné Ella Oyono (Source: Twitter)

  • Lors de son conseil national virtuel samedi, le PQ a adopté un projet national qui pourrait devenir son programme officiel, avec les objectifs de proposer un nouveau référendum sur l’indépendance dès son premier mandat, d’accroître la production industrielle locale, et d’ouvrir la voie à une indépendance alimentaire et à une réindustrialisation de l’économie québécoise.
  • Le nouveau chef Paul St-Pierre Plamondon a également promis de réduire les émissions de GES de moitié d’ici 2030, et d’atteindre la carboneutralité en 2050.

Paul St-Pierre Plamondon sera un chef très présent, même hors du Parlement

Publié le 14 oct. 2020
Paul St-Pierre Plamondon sera un chef très présent, même hors du Parlement

Le chef du Parti Québécois Paul St-Pierre Plamondon (Twitter)

  • Le nouveau chef péquiste n’est pas pressé de briguer un siège parlementaire, mais il assure qu’il sera présent tous les jours à l’Assemblée nationale.
  • Le Parti Québécois lui versera un salaire, encore non déterminé, malgré le déficit de 2,4 millions $ qu’avait accumulé le parti l’an dernier.

L’opposition veut davantage: elle réclame de l’aide directe pour les commerces

Publié le 1er oct. 2020
  • Le recours à des prêts pour soutenir les commerçants et restaurateurs déjà endettés n’est pas suffisant pour l’opposition — et ce, même si le gouvernement offre d’en assumer jusqu’à 15 000 $.
  • L’aide accordée aujourd’hui ne devrait pas seulement couvrir des pertes d’octobre, mais aussi celles subies au printemps dernier, demande le chef du Parti québécois Pascal Bérubé.

Justin Trudeau ne s’est pas excusé pour la crise d’Octobre

Publié le 1er oct. 2020
  • La motion du Parti québécois réclamant des excuses au premier ministre pour les victimes de la crise d’Octobre, soutenue par la CAQ et Québec solidaire, s’est heurtée au refus du Parti libéral et n’a pas été adoptée à l’Assemblée nationale hier .
  • Malgré la demande de la majorité des députés québécois, Trudeau n’a pas formulé d’excuses officielles pour les 500 personnes arrêtées et les 36 000 perquisitions abusives chez des indépendantistes en octobre 1970.