Parti québécois

Paul St-Pierre Plamondon sera un chef très présent, même hors du Parlement

Paul St-Pierre Plamondon sera un chef très présent, même hors du Parlement

Paul St-Pierre Plamondon lors de la conférence de presse du Parti Québécois au parlement hier (Source: Twitter)

  • Le nouveau chef péquiste n’est pas pressé de briguer un siège parlementaire, mais il assure qu’il sera présent tous les jours à l’Assemblée nationale.
  • Le Parti Québécois lui versera un salaire, encore non déterminé, malgré le déficit de 2,4 millions $ qu’avait accumulé le parti l’an dernier.

L’opposition veut davantage: elle réclame de l’aide directe pour les commerces

  • Le recours à des prêts pour soutenir les commerçants et restaurateurs déjà endettés n’est pas suffisant pour l’opposition — et ce, même si le gouvernement offre d’en assumer jusqu’à 15 000 $.
  • L’aide accordée aujourd’hui ne devrait pas seulement couvrir des pertes d’octobre, mais aussi celles subies au printemps dernier, demande le chef du Parti québécois Pascal Bérubé.

Justin Trudeau ne s’est pas excusé pour la crise d’Octobre

  • La motion du Parti québécois réclamant des excuses au premier ministre pour les victimes de la crise d’Octobre, soutenue par la CAQ et Québec solidaire, s’est heurtée au refus du Parti libéral et n’a pas été adoptée à l’Assemblée nationale hier .
  • Malgré la demande de la majorité des députés québécois, Trudeau n’a pas formulé d’excuses officielles pour les 500 personnes arrêtées et les 36 000 perquisitions abusives chez des indépendantistes en octobre 1970.