CAQ

Parc éolien Apuiat: pourquoi ce projet peut maintenant être lancé

Publié le 4 fév 2021
Parc éolien Apuiat: pourquoi ce projet peut maintenant être lancé

(Source: Pixabay)

  • François Legault a officiellement confirmé la construction du parc éolien Apuiat que la CAQ avait mis de côté à son arrivée au pouvoir en 2018.
  • Les travaux de ce parc de 200 mégawatts doivent débuter l’an prochain sur le territoire de communautés innues, près de Port-Cartier, sur la Côte-Nord. Les éoliennes devraient être en service en 2024. 

Le projet estimé à 600 millions $ a très peu changé depuis 2018.

  • Dix communautés innues sont partenaires à 50%.
  • L’entreprise québécoise Boralex reste en charge du projet.
  • Sa construction devrait créer au moins 300 emplois. 

Mais les conditions sont désormais plus favorables.

Le coût de production de l’électricité a baissé

  • Hydro-Québec paiera l’énergie dégagée par les éoliennes d’Apuiat 6 cents du kilowattheure pendant 30 ans – une baisse de 17% par rapport à ce qui était prévu en 2018.
  • À ce tarif, le parc d’Apuiat sera le plus compétitif des parcs éoliens sous contrat au Québec.

Le gouvernement ne s’inquiète plus des surplus d’Hydro-Québec.
Pour justifier le lancement du projet, Legault a évoqué:

  • des contrats pour fournir en électricité le Massachusetts et New York;
  • la demande croissante en électricité; et
  • le souhait de Québec de développer le transport électrique et la culture en serre. 
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Voyage dans le Sud: le député Pierre Arcand perd ses fonctions au sein du Parti libéral du Québec

Publié le 4 janv. 2021
Voyage dans le Sud: le député Pierre Arcand perd ses fonctions au sein du Parti libéral du Québec
  • Le parti libéral a annoncé aujourd’hui que le député de Mont-Royal–Outremont Pierre Arcand n’est plus porte-parole pour la Métropole ni en matière de transports.
  • Cette rétrogradation a tout l’air d’une punition pour son voyage en famille à la Barbade du 25 décembre au 1er janvier.

La semaine dernière, la cheffe du PLQ Dominique Anglade a dit qu’elle lui avait déconseillé ce voyage. 

  • Elle lui a alors demandé de rentrer au plus vite.  

Pierre Arcand se fait taper sur les doigts, mais il n’a pas l’intention de démissionner. Il reste membre du caucus libéral.

Arcand n’était pas le seul sur la sellette.
Les vacances à l’étranger d’autres parlementaires en pleine pandémie ont suscité l’indignation.

  • En Ontario, le ministre des Finances Rod Phillips a dû remettre sa démission après son séjour dans les Caraïbes.
  • En Alberta, neuf membres du gouvernement conservateur sont pointés du doigt.
  • Au Parlement fédéral, deux députés libéraux – dont Sameer Zuberi, de Pierrefonds-Dollard – se sont retirés de leurs fonctions au sein du parti sans quitter le caucus. 

Au Québec, le député caquiste Youri Chassin n’a pas été puni pour son voyage au Pérou. 

  • Le député avait obtenu l’accord du premier ministre pour ce voyage qu’il effectuait dans le cadre d’un processus de parrainage de son conjoint.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le Québec refuse les conditions imposées par Ottawa en santé

Publié le 2 déc 2020
  • L’Assemblée nationale s’oppose au projet du gouvernement fédéral d’imposer des conditions à son financement en santé, et des normes nationales aux centres d’hébergement pour aînés.
  • Tous les députés québécois ont voté en faveur de la motion, déposée par la ministre responsable des Aînés Marguerite Blais, pour rappeler à Ottawa que la santé est un champ de compétence provinciale, et signifier leur opposition au projet présenté dans l’énoncé budgétaire de la ministre fédérale des Finances.

Pierre Fitzgibbon a du mal à accepter le blâme de la commissaire à l’éthique

Publié le 11 nov. 2020
  • Le ministre de l’Économie encaisse difficilement le blâme qu’il a reçu dans le rapport de la commissaire à l’éthique, qui recommande une réprimande que l’Assemblée nationale doit voter aujourd’hui.
  • Hier, Fitzgibbon a profité du droit de parole mis à sa disposition à la veille du vote pour certifier que ce blâme «ne reflète aucunement ses intentions».

Sarah Beaumier est la nouvelle présidente de la CAQ

Publié le 8 nov. 2020
Sarah Beaumier est la nouvelle présidente de la CAQ
  • À l’occasion d’un congrès virtuel, le parti de François Legault a élu samedi par scrutin en ligne une nouvelle présidente de son comité exécutif.
  • L’ex-candidate d’Hochelaga-Maisonneuve, gestionnaire expérimentée en marketing, a promis d’être une présidente de terrain, à l’écoute des membres, et de dynamiser la vie démocratique de la Coalition avenir Québec.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

La commissaire à l’éthique blâme Pierre Fitzgibbon pour avoir enfreint le code de déontologie de l’Assemblée nationale

Publié le 29 oct. 2020
  • La commissaire estime que le ministre de l’Économie a commis un manquement au code lors de ses échanges avec son ami et lobbyiste Luc Laperrière, à qui il a transféré ses actions de l’entreprise Move Protéine.
  • Selon François Legault, Fitzgibbon est de bonne foi mais a été imprudent; le premier ministre va demander à ses députés d’appuyer une sanction, recommandée par le rapport de la commission, mais il conserve le ministre dans ses fonctions.

Charte de la langue française: l’Assemblée nationale rappelle Montréal à l’ordre

Publié le 22 oct. 2020
  • Une motion de la CAQ, adoptée hier à l’unanimité, demande à la Ville de Montréal et ses arrondissements de se conformer à la Charte dans les plus brefs délais.
  • Le ministre Simon Jolin-Barrette demande que la charte de la Ville énonce que Montréal est une ville de langue française — alors que 10 arrondissements sur 19 n’ont toujours pas obtenu leur certificat de conformité à la Charte de la langue française.