Enfants

Nouvelles, données et tendances qui peuvent concerner les enfants, particulièrement d’un point de vue politique, économique ou technologique, et avec une perspective québécoise [voir aussi: Éducation, Femmes, Jeux vidéo, Médias sociaux]

Québec cherche 25 000 éducatrices pour les services de garde

Publié le 17 janv. 2022
  • Le gouvernement est prêt à investir 295 millions $ pour recruter 18 000 nouvelles éducatrices en service de garde, et pour faire reconnaitre par une Attestation d’études collégiales les acquis de 7000 autres qui travaillent déjà dans le réseau mais n’ont pas le diplôme requis.
  • Une série de mesures doit servir à atteindre cet objectif. Des bourses pouvant atteindre 9000 $ sur 3 ans seront offertes à des étudiants en Techniques d’éducation à l’enfance. Et les retraitées qui accepteront de revenir travailler pourront toucher une prime de 6,6% qui pourrait représenter 3000 $.

Le couvre-feu et l’école à distance prendront fin lundi

Publié le 13 janv. 2022
Le couvre-feu et l’école à distance prendront fin lundi

Le nouveau directeur national de santé publique Luc Boileau et François Legault (Source: Émilie Nadeau)

  • À partir de lundi, les Québécois pourront à nouveau quitter leur domicile entre 22h et 5h. Le deuxième couvre-feu de la pandémie était en vigueur depuis le 31 décembre.  
  • Les élèves du primaire et du secondaire pourront bien retourner en classe la semaine prochaine. Le Dr Luc Boileau, qui remplace depuis lundi le Dr Arruda au poste de directeur national de santé publique, a donné son premier feu vert. 

Le pic du nombre d’infections a été atteint il y a quelques jours, a indiqué François Legault. 

  • Les experts confirment que le nombre de nouveaux cas se stabilise, dit-il.  
  • Le pic du nombre d’hospitalisations pourrait, lui, être atteint dans les prochains jours. 

Les commerces rouvriront à nouveau le dimanche.

  • Ce dimanche 16 janvier sera le dernier dimanche de fermeture obligatoire des commerces. 

Le passeport vaccinal sera désormais exigé dans les grandes surfaces de 1500 m2 et plus. 

  • Il faudra donc avoir reçu 2 doses de vaccin pour y magasiner, en attendant que l’exigence passe à 3 doses. 
  • Les épiceries et les pharmacies ne sont pas concernées. 

L’opposition sera consultée sur la «contribution santé», assure Legault.  

  • Un projet de loi sur le sujet sera déposé dès la rentrée parlementaire, début février. 

La taxe ne s’appliquera pas aux «personnes mal-prises» comme les itinérants ou les Québécois qui ont des raisons médicales de refuser le vaccin, précise le premier ministre.  

  • Mais «pour les personnes qui choisissent de ne pas se faire vacciner, il y aura un prix à payer».
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Fin des tests PCR pour tous: Boulet demande aux entreprises de se plier aux nouvelles règles

Publié le 5 janv. 2022
Fin des tests PCR pour tous: Boulet demande aux entreprises de se plier aux nouvelles règles

Le ministre du Travail Jean Boulet (Source: son compte Twitter)

  • Le ministre du Travail Jean Boulet a invité mercredi les employeurs et les travailleurs québécois à respecter les dernières recommandations de la santé publique, qui ont réduit de 10 à 5 jours la période d’isolement et qui ont restreint l’accès aux centres de dépistage. 
  • Le ministre de la Famille Mathieu Lacombe a, lui, ajouté les employés des services de garde éducatifs à la liste des groupes prioritaires: les éducatrices et le personnel de soutien pourront à nouveau se faire tester dans les centres à partir du 15 janvier.

Pourquoi les nouvelles directives soulèvent des questions en milieu de travail:

Québec a annoncé mardi que les tests PCR étaient maintenant réservés à certains groupes prioritaires – comme les travailleurs de la santé et ceux qui travaillent dans d’autres milieux jugés à haut risque.  

  • Le gouvernement demande aux autres personnes de plutôt se dépister eux-mêmes, à domicile. 

Or, jusqu’ici les entreprises pouvaient demander à leurs employés de présenter un test PCR pour prouver qu’ils étaient positifs à la Covid. 

Jean Boulet doit expliquer aujourd’hui comment les nouvelles mesures devront être appliquées dans les milieux de travail. 

  • En attendant ces explications, le ministre a indiqué mercredi sur Twitter que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) «continue ses inspections pour s’assurer du respect des mesures sanitaires».

L’accès aux tests rapides ne devrait bientôt plus être un problème au Québec. 

  • Ottawa doit en livrer 140 millions aux provinces ce mois-ci. 
  • Le Québec en a reçu hier 3 millions, achetés par le gouvernement Legault. 

Après les garderies, les écoles préscolaires et primaires recevront, elles aussi, des tests rapides. 

Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a indiqué hier que 3,6 millions de tests seront distribués au retour des élèves en classes le 17 janvier, et le même nombre en février.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Québec revient sur sa directive pour les garderies et veut élargir le passeport vaccinal

Publié le 5 janv. 2022
Québec revient sur sa directive pour les garderies et veut élargir le passeport vaccinal

(Source: Jeremy Bezanger / Unsplash)

  • Le gouvernement Legault a fait marche arrière mardi. Les éducatrices et les enfants qui ne présentent pas de symptômes après avoir été en contact avec une personne positive à la Covid devront finalement continuer à s’isoler – 5 jours pour les éducatrices et 10 jours pour les enfants – contrairement à ce qui avait été annoncé le 30 décembre.
  • Par ailleurs, le passeport vaccinal pourrait bientôt être exigé dans les succursales de la Société des Alcools du Québec (SAQ) et de la Société québécoise du cannabis (SQDC). 

Le passeport vaccinal pour aller à la SAQ et la SQDC? 

Selon plusieurs médias, le gouvernement Legault étudie actuellement comment mettre en place cette mesure pour inciter les personnes qui n’ont encore reçu aucune dose à se faire vacciner.  

Les Québécois vaccinés et positifs à la Covid – asymptomatiques ou dont l’état s’améliore – doivent, eux, désormais s’isoler pendant 5 jours, et non plus 10. 

Le gouvernement limite le nombre de proches aidants admis dans les CHSLD, et réserve les tests PCR à certains groupes prioritaires [détails de ces 3 nouvelles mesures dans notre bulletin d’hier soir].

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Garderies: la santé publique de Montréal suspend une directive de Québec

Publié le 3 janv. 2022
  • Le gouvernement a supprimé une exigence: il ne demande plus de passer un test de dépistage et de s’isoler aux éducatrices et aux enfants qui ne présentent pas de symptômes après avoir été en contact en garderie avec une personne positive à la Covid.
  • Mais la Direction régionale de santé publique de Montréal a annoncé lundi qu’elle ne comptait pas appliquer cette nouvelle consigne prise par Québec en fin d’année: dans les garderies de la métropole, les «cas contacts» doivent toujours se faire dépister et s’isoler. 

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Analyse POLITIQUE

2021: une année marquée par la bienveillance

Publié le 17 déc 2021
Bernard Descôteaux
par Bernard Descôteaux
2021: une année marquée par la bienveillance

[crédit photo: Leo Rivas | Unsplash]

  • L’année 2021 se termine comme elle a commencé. La pandémie de la Covid-19 et ses variants ont une autre fois dominé l’actualité et accaparé l’essentiel de nos préoccupations personnelles.
  • L’ombre projetée par la pandémie ne doit cependant pas faire oublier d’autres moments marquants de ces 12 derniers mois, dont certains porteurs de changements attendus depuis longtemps.

Les progrès sociaux ne viennent jamais spontanément.

  • À l’origine, il y a souvent des drames qui ouvrent les yeux de la société… et des gouvernements.

La pandémie aura ainsi été l’amorce de nombreux changements.

  • Certains, comme le télétravail, sont déjà bien installés dans notre quotidien.

Elle n’a toutefois pas été seule à ouvrir la voie à des transformations sociales.

Pensionnats autochtones

Impossible ainsi d’ignorer cette découverte le 27 mai à Kamloops d’un cimetière abandonné où reposaient 215 enfants d’un pensionnat autochtone.

L’événement a été un puissant détonateur.

La disparition de tant d’enfants, pourtant mise en évidence par la Commission de vérité et réconciliation, a trouvé là la dimension dramatique qui lui manquait.

Les Canadiens, à commencer par leur gouvernement, ne pouvaient dès lors plus ignorer les effets de la politique assimilatrice envers les Premières nations qui a prévalu pendant plus d’un siècle.

Après des mois de tergiversations, le gouvernement fédéral a enfin ouvert ces derniers jours la porte au règlement d’une réclamation vieille de 30 ans pour les services à l’enfance dans les communautés autochtones.

De meilleurs lendemains sont possibles pour ces enfants autochtones.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Enfants de la DPJ

Pour les enfants de la DPJ du Québec aussi il y a désormais un espoir, celui d’«avoir une famille pour la vie».

Épilogue du drame de «la petite fille de Granby» morte à sept ans des mauvais traitements infligés par sa belle-mère, le rapport de la commission spéciale sur les droits des enfants présidée par Régine Laurent remet à l’endroit un système qui était sens dessus dessous.

Chose rare, c’est un rapport qui ne dormira pas sur les tablettes.

  • Les enfants auront leur protecteur, et leurs droits auront préséance sur ceux de la famille biologique.
  • Le projet de loi 15 déposé il y a quelques jours consacrera ce principe.

Garderies

Dans la même veine, l’adoption par le gouvernement d’un programme créant 37 000 places en garderie viendra renforcer la perspective pour les enfants de grandir dans des conditions propices à leur épanouissement.


Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux un samedi sur deux dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin


Tribunal pour crimes sexuels et conjugaux

La multiplication des féminicides, des agressions sexuelles et des cas de violence entre conjoints a aussi été un événement déclencheur de changement.

L’Assemblée nationale ne pouvait rester insensible à ces drames.

Unanime, elle a créé un tribunal spécialisé pour traiter les crimes de nature sexuelle et de violence conjugale.

  • Les victimes peuvent espérer y être entendues plus équitablement.

Aide médicale à mourir

Unanime, l’Assemblée nationale l’a aussi été pour recommander d’élargir la loi sur l’aide médicale à mourir, afin de permettre de dicter à l’avance son souhait d’obtenir l’aide médicale à mourir dans le cas d’une maladie grave menant à l’inaptitude.

Les députés se sont ici préoccupés d’abord de l’humain, celui qui se trouve seul devant la mort.

Ce souci de bienveillance et de sensibilité aux autres se retrouve présent également dans tous ces événements évoqués plus haut.

Les difficultés de vivre en période de pandémie nous ont, en 2021, portés collectivement à vouloir transformer notre monde, ne serait-ce qu’un peu.

C’est peut-être le signe que nous apprenons à vivre avec cette pandémie. [La chronique Politique de Bernard Descôteaux sera de retour dans InfoBref Matin le samedi 8 janvier 2022.]

Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux un samedi sur deux dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Menaces sur les réseaux sociaux: 6 adolescents ont été arrêtés

Publié le 13 déc 2021
Menaces sur les réseaux sociaux: 6 adolescents ont été arrêtés

(Source: John Schnobrich / Unsplash)

  • Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a indiqué aujourd’hui qu’il avait arrêté 6 adolescents âgés de 13 à 17 ans suspectés d’avoir proféré des menaces visant des écoles secondaires. 
  • Au cours des derniers jours, plusieurs établissements de la région de Montréal et leur personnel ont été ciblés par des menaces sur les réseaux sociaux. 

Selon la police

  • Des élèves créent des profils sur les réseaux sociaux et encouragent les autres élèves de leur école à y partager des messages de manière anonyme – ce mouvement s’appelle «Confession».
  • Certains adolescents ont utilisé ce moyen pour publier des menaces. 

Le module Cyberenquête du SPVM a, grâce à une vigie des réseaux sociaux, retracé et identifié en fin de semaine les adolescents qui ont proféré ces menaces. 

Le SPVM dit prendre chaque menace «très au sérieux»

  • Toute menace proférée expose son auteur à des poursuites criminelles, rappelle-t-il. 
  • Les élèves qui diffusent ou relaient ce type de message s’exposent également à des poursuites. 

Des policiers ont été postés aux abords des écoles visées.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

1807 nouveaux cas en 24h, et la hausse devrait se poursuivre, selon Dubé

Publié le 9 déc 2021
1807 nouveaux cas en 24h, et la hausse devrait se poursuivre, selon Dubé

(Source: Pixabay)

  • Le ministre de la Santé Christian Dubé croit que le Québec pourrait enregistrer jusqu’à 3000 nouveaux cas de Covid-19 par jour. Mais l’important, dit-il, c’est de surveiller les hospitalisations. 
  • La hausse récente des cas ne devrait pas faire grimper le nombre de personnes hospitalisées, selon les dernières prévisions publiées aujourd’hui par l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (Inesss). 

La santé publique a rapporté ce jeudi 1807 nouveaux cas de Covid-19. 

  • Il s’agit du plus lourd bilan quotidien depuis la mi-janvier. 
  • 255 Québécois sont actuellement hospitalisés, soit 13 de plus qu’hier.

Le gouvernement avait prévu une telle hausse, dit Dubé.

Elle ne remet «pas du tout» en question l’autorisation des rassemblements jusqu’à 20 personnes vaccinées pendant les Fêtes, assure le ministre de la Santé.  

Cette hausse devrait se poursuivre

Mais la situation va s’améliorer grâce à la vaccination des enfants, croit-il, parce que la majorité des nouveaux cas sont des enfants et leurs parents. 

Or, de plus en plus d’enfants seront vaccinés.

  •  Plus de 300 000 enfants ont reçu une 1re dose ou ont un rendez-vous pour la recevoir prochainement, ce qui représente 46% des 5 à 11 ans. 

Québec distribuera 5 tests par élève dans toutes les écoles primaires.   

Ces tests rapides seront livrés:  

  • dès cette semaine dans les régions qui ont le plus de cas: Montréal, Estrie, Chaudière-Appalaches, Lanaudière, Montérégie et Laurentides; et 
  • la semaine prochaine, dans les autres régions de la province. 

Au total, 3 millions de tests devraient être remis aux 625 000 élèves du primaire.

Ces autotests pourront être utilisés à la maison au «moindre symptôme s’apparentant à ceux de la Covid-19», préconise le ministère de la Santé.  

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Grève des CPE: entente de principe entre Québec et la CSN

Publié le 8 déc 2021
Grève des CPE: entente de principe entre Québec et la CSN

(Source: La-Rel Easter / Unsplash)

  • La FSSS-CSN et le gouvernement Legault ont conclu aujourd’hui une entente de principe. Elle pourrait mettre fin à la grève générale illimitée entamée la semaine dernière dans 400 CPE.
  • Cette entente devrait être soumise rapidement aux travailleuses de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS), qui devront l’adopter pour qu’elle prenne effet.   

Les 400 CPE affiliés à la FSSS sont en grève générale depuis le 1er décembre pour protester contre l’impasse des négociations de leur convention collective. 

Québec se félicite d’avoir conclu «une entente historique»

Cette entente priorise les éducatrices, mais des efforts ont également été faits pour les employés de soutien, affirme la présidente du Conseil du Trésor Sonia LeBel.

La hausse salariale des autres professionnels des CPE était un point essentiel des négociations. 

  • Selon la Fipeq-CSQ, un autre syndicat, ces employés de soutien gagnent 20 à 35% de moins que leurs collègues du réseau de la santé ou des établissements scolaires.

Mais ce n’était pas le seul blocage

  • Selon la FSSS–CSN, le gouvernement ignorait d’autres demandes pressantes, comme les ratios d’enfants par éducatrice et le temps accordé aux autres tâches [détails (1er décembre)]. 

Les négociations sont toujours en cours avec les deux autres syndicats représentant les travailleuses de CPE: la CSQ et la FTQ. 

Les CPE affiliés à la Fipeq-CSQ devaient entamer une grève générale illimitée ce jeudi.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Grève des CPE: syndicats, parents et l’opposition demandent à Legault d’intervenir

Publié le 5 déc 2021
Grève des CPE: syndicats, parents et l’opposition demandent à Legault d’intervenir

(Source: Pixabay)

  • Les syndicats, des regroupements de parents et les 3 partis d’opposition réclament une intervention «rapide» du premier ministre pour résoudre le conflit entre Québec et les employés des CPE. 
  • Les négociations n’ont pas avancé sur les salaires du personnel de soutien – administratif, en cuisine ou à l’entretien. 

Selon la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (Fipeq), les employés de soutien gagnent 20 à 35% de moins que les employés occupant les mêmes postes dans le réseau de la santé ou les établissements scolaires. 

400 CPE québécois ont entamé une grève illimitée mercredi dernier et 130 CPE de plus débraieront à compter de jeudi [détails (3 décembre)].  

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Grève illimitée: 130 autres CPE seront fermés à partir du 9 décembre

Publié le 3 déc 2021
Grève illimitée: 130 autres CPE seront fermés à partir du 9 décembre

(Photo ministère de la Famille)

  • La Fédération des intervenantes en petite enfance (Fipeq), affiliée à la CSQ, a annoncé aujourd’hui le déclenchement d’une grève générale illimitée à partir du jeudi 9 décembre. 
  • Les 130 CPE représentés par la Fipeq s’ajoutent aux 400 CPE représentés par la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN), en grève générale illimitée depuis mercredi. 

L’annonce de la Fipeq a été retardée de quelques heures ce matin parce que le gouvernement a convoqué les 3 syndicats qui représentent les travailleuses dans les CPE. 

  • Sonia Lebel, présidente du Conseil du trésor, a affirmé après cette rencontre qu’elle avait «rejoint les objectifs et les priorités» des travailleuses de CPE syndiquées. 
  • Elle a dit avoir offert une hausse salariale de 11% pour les employés de soutien dans les CPE, soit un peu plus que sa précédente offre, qui allait de 6% à 9,3% selon l’emploi, mais moins que la hausse moyenne de 14% réclamée par la Fipeq.

La négociation n’a pas abouti aujourd’hui et la Fipeq a annoncé sa grève, comme elle l’avait prévu.

Valérie Grenon, présidente de la Fipeq, laisse la porte ouverte à la conclusion d’une entente avant le déclenchement de la grève. 

Elle soutient que l’annonce d’aujourd’hui permet de:

  • «donner un délai pour les parents»; et de
  • «négocier pour éviter le déclenchement du 9 décembre».
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Grève générale en CPE: plus qu’une question salariale

Publié le 1er déc 2021
Grève générale en CPE: plus qu’une question salariale

(Source: Unsplash)

  • François Legault a dit mercredi qu’il ne peut pas offrir une hausse de salaire de 20% à tous les employés de l’État. Le premier ministre a appelé les syndicats à accepter la hausse salariale qui est proposée aux éducatrices, mais pas aux autres professionnels des CPE.  
  • La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) affirme, de son côté, que le gouvernement ignore d’autres demandes pressantes, comme les ratios d’enfants par éducatrice et le temps accordé aux tâches administratives.

400 CPE ont entamé une grève générale illimitée mercredi matin et resteront fermés jusqu’à nouvel ordre. 

Depuis la semaine dernière, «les négociations ont malheureusement peu progressé», selon Stéphanie Vachon, représentante du secteur des CPE à la FSSS–CSN. 

Une entente est en vue sur la rémunération des éducatrices. 

Le gouvernement propose d’augmenter leur salaire à 30 $ de l’heure, ce qui représente une augmentation de 23%. 

«Le problème, dit Legault, c’est que les syndicats nous demandent les mêmes augmentations pour les employées de soutien, les personnes qui font la cuisine, le ménage».  

  • Le premier ministre juge cette demande «inacceptable» et estime que cette grève générale illimitée est «terrible» pour les parents et les enfants.

Mais d’autres enjeux restent en suspens, affirme Stéphanie Vachon: 

  • le respect des ratios d’enfants par éducatrice;
  • le temps de préparation des dossiers de l’enfant et la gestion de la cuisine; et
  • la bonification du régime d’assurance collective.

«C’est la négo de la dernière chance» pour de nombreuses travailleuses, prévient pour sa part la vice-présidente de la FSSS–CSN Lucie Longchamps. 

  • «Le gouvernement ne semble pas saisir toute l’étendue de la colère des travailleuses», qui ont voté en faveur de la grève à 92%.
  • Si le gouvernement refuse d’améliorer considérablement leurs conditions de travail, il y aura d’autres coupes de services, craint-elle, à cause du manque de personnel.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus