Enfants

Nouvelles, données et tendances qui peuvent concerner les enfants, particulièrement d’un point de vue politique, économique ou technologique, et avec une perspective québécoise [voir aussi: Éducation, Femmes, Jeux vidéo, Médias sociaux]

Le délai entre les 2 doses passe à 4 semaines pour les ados

Publié le 15 juil 2021
Le délai entre les 2 doses passe à 4 semaines pour les ados

(Source: CDC / Unsplash)

  • Les 12 à 17 ans peuvent maintenant, comme les adultes, devancer leur rendez-vous pour recevoir une 2e dose de vaccin anti-Covid dans un délai aussi court que 4 semaines. 
  • Québec a reçu le feu vert de la Santé publique pour réduire l’intervalle entre les 2 doses pour les moins de 18 ans. Ce délai raccourci doit permettre d’accélérer cet été l’administration des 2e doses de vaccin – jusqu’ici 77% des 12 à 17 ans ont reçu 1 dose, et 7% ont reçu les 2. 

CPE: une hausse de salaire maximale de 12% pour les éducatrices

Publié le 14 juil 2021
  • Le gouvernement Legault a proposé mardi aux éducatrices de CPE une hausse de salaire de 2% par an pendant 3 ans. À partir de la 3e année, Québec offre aussi un boni de 6% aux éducatrices qualifiées, et de 3% aux autres. En 2023, les éducatrices gagneraient alors entre 18 $ et 28 $ l’heure.
  • Cette offre est jugée insuffisante par les syndicats, qui envisagent déjà des mouvements de grève à la rentrée. 

Les syndicats réclament:

  • une hausse du taux horaire des éducatrices non qualifiées de 16,75 $ à 21,28 $; et 
  • 30,5 $ l’heure pour les éducatrices les plus qualifiées.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Qualité de l’air: des lecteurs de CO2 dans chaque classe à l’automne

Publié le 11 juil 2021
  • À la rentrée, les écoles ne disposeront pas toutes d’outils pour mesurer la qualité de l’air. Le gouvernement Legault s’engage toutefois à ce que toutes les classes de primaire et secondaire soient équipées «au cours de l’automne».
  • Ces lecteurs de CO2 permettront de surveiller la qualité de l’air dans les classes et de limiter les risques de transmission de la Covid-19. Les partis d’opposition réclament depuis l’automne dernier que ces sondes soient installées dans les établissements scolaires. 

Le délai entre les deux doses de vaccin reste à 8 semaines pour les ados

Publié le 6 juil 2021
  • Les 12 à 17 ans ne peuvent pas encore devancer leur rendez-vous pour recevoir une deuxième dose de vaccin anti-Covid – contrairement aux adultes, qui peuvent depuis mardi recevoir leur deuxième dose 4 semaines après la première.
  • Le ministre de la Santé Christian Dubé a indiqué hier que le délai entre les deux vaccins restera pour l’instant à 8 semaines pour les 12 à 17 ans. Le Ministère attend un avis de la Santé publique avant de réduire le délai pour les ados à 4 semaines. 

Impact de la pandémie: 7 fois plus de pertes d’emploi dans les services de garde

Publié le 28 juin 2021
Impact de la pandémie: 7 fois plus de pertes d’emploi dans les services de garde

(Source: Unsplash)

  • Au Canada, 21% du personnel des services de garde d’enfants ont perdu leur emploi entre février 2020 et février 2021, selon une étude de Statistique Canada. 
  • En comparaison, le nombre d’emplois – tous secteurs confondus – a diminué de 3% au pays pendant la même période, ce qui représente une proportion 7 fois moins élevée. 

Avant la pandémie, 302 000 personnes au Canada travaillaient dans les services de garde d’enfants.

  • Cela représentait 1,6% de tous les emplois.
  • 96% de ces emplois étaient occupés par des femmes.

Au Québec, les services de garde étaient, en proportion, un secteur encore plus important.

  • Selon des chiffres de 2016, ils représentaient 2,4% des emplois de la province – presque 1 emploi sur 40, soit le ratio le plus élevé parmi l’ensemble des provinces canadiennes.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Maltraitance des enfants: Québec veut regrouper les services de la DPJ

Publié le 21 juin 2021
  • Le gouvernement Legault souhaite que chaque région dispose désormais d’un centre qui regroupe au même endroit tous les services de la Direction de la protection de la jeunesse qui s’occupent des abus et de la maltraitance des enfants.
  • Le mois dernier, dans son rapport final, la Commission Laurent réclamait justement une meilleure collaboration entre les différents intervenants. Le Ciusss de la Capitale-Nationale a déjà lancé il y a trois ans un centre de services intégrés en abus et maltraitance (SIAM), qui va servir d’exemple pour les nouveaux centres régionaux. 

Un peu plus de 2 milliards $ pour construire et rénover des écoles

Publié le 17 juin 2021
Un peu plus de 2 milliards $ pour construire et rénover des écoles

Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge (Source: Twitter)

  • Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a présenté hier le Plan québécois des infrastructures 2021-2022. Au total, 2,1 milliards $ seront consacrés aux établissements scolaires cette année.
  • De ce budget: 1,2 milliard $ doivent permettre de rénover des centaines d’écoles; et 885 millions $, de construire 10 écoles primaires et d’agrandir 10 autres établissements à travers la province. 

8 des 10 écoles qui doivent être construites sont en Montérégie.

Le ministre de l’Éducation qui est aussi député de Chambly, en Montérégie, s’est défendu de privilégier sa région, un château fort de la CAQ, en rappelant que les précédents investissements avaient surtout bénéficié aux écoles de la région de Montréal.

  • Cette année, dit-il, ce sont «les projets montérégiens qui se qualifiaient selon des critères objectifs».

Le gouvernement se flatte d’avoir, en 3 ans, investi 8,7 milliards $ pour les écoles. 

  • «C’est plus que les précédents gouvernements dans les 8 dernières années», a indiqué Jean-François Roberge.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Québec consacre 100 millions $ à lutter contre l’exploitation sexuelle des mineurs

Publié le 15 juin 2021
Québec consacre 100 millions $ à lutter contre l’exploitation sexuelle des mineurs

La ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault (Source: CPAC)

  • Le gouvernement Legault souhaite s’attaquer aux proxénètes, aux clients «abuseurs», aux producteurs, aux distributeurs et aux consommateurs. 
  • La majorité du budget, 80 millions $, devrait permettre d’embaucher une quarantaine de policiers et d’experts supplémentaires pour lutter contre le proxénétisme – et, ainsi, de presque doubler l’effectif de cette équipe spécialisée. 

La ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault veut aussi «pouvoir s’attaquer aux clients abuseurs».

  • 12 millions $ serviront à mettre en place cet automne la première escouade québécoise virtuelle, dont certains membres seront des employés civils spécialisés en nouvelles technologies. 
  • Cette équipe luttera contre l’exploitation sexuelle des mineurs sur internet.

Entre 2018 et 2020, les signalements liés à l’exploitation sexuelle de mineurs sur internet ont augmenté de 300%.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Santé mentale des jeunes: le Québec manque de psychologues, dit Legault

Publié le 11 juin 2021
Santé mentale des jeunes: le Québec manque de psychologues, dit Legault

François Legault (Source: Twitter)

  • François Legault reconnaît que le nombre croissant de jeunes qui souffrent de problèmes de santé mentale «engorge» les urgences de la province. «Malheureusement, dit-il, il manque du personnel qualifié disponible.»
  • Selon l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (Inesss), en janvier et février, les admissions de jeunes à l’hôpital pour un problème de santé mentale étaient en hausse de 40% par rapport à l’an dernier. 

L’opposition demande au gouvernement d’agir en matière de santé mentale.

Le Parti libéral a réclamé des mesures il y a déjà 8 mois, a rappelé hier à l’Assemblée nationale sa cheffe Dominique Anglade.

  • Le PLQ veut adopter un système d’accès universel aux soins en santé mentale. 

Québec ne peut se «contenter de bonnes intentions», dit le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois.

  • QS demande un plan «concret» pour venir en aide aux jeunes en détresse.

Le premier ministre a souligné que son gouvernement a lancé un programme pour embaucher des psychologues du privé, afin de réduire les listes d’attentes dans les établissements publics.  

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Garderies: la réouverture de La Place 0-5 est reportée

Publié le 8 juin 2021
Garderies: la réouverture de La Place 0-5 est reportée

(Source: Pixabay)

  • La plateforme informatique du guichet unique, qui permet d’obtenir une place en service de garde, a été fermée le mois dernier après le vol des données personnelles de 5000 familles. 
  • La Place 0-5 devait rouvrir lundi prochain. Mais la Coopérative Enfance Famille, qui gère la plateforme, a indiqué que la réouverture du site doit être reportée. Les correctifs effectués après la brèche sont encore «insuffisants pour assurer la sécurité des données».

Le ministre de la Famille Mathieu Lacombe a réclamé le mois dernier un audit externe pour s’assurer de la fiabilité du site.

  • Une brèche de sécurité avait été exploitée par un pirate qui avait eu accès aux données personnelles de 5000 familles. 
  • La Sûreté du Québec poursuit son enquête pour l’identifier.

La Place 0-5 devrait rouvrir d’ici la fin du mois:

  • La Coopérative Enfance Famille dit suivre les conclusions de l’audit mené par la firme indépendante mandatée par Québec.
  • La plateforme pourra rouvrir lorsque «les travaux nécessaires» auront été «réalisés et validés».

En attendant, un service a été mis en place pour aider les parents et les services de garde qui ont des places disponibles.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Vague de chaleur: le masque n’est plus obligatoire en classe

Publié le 8 juin 2021
  • Les élèves du primaire et du secondaire ne seront plus obligés de porter le masque en classe à compter d’aujourd’hui et jusqu’à la fin de l’année scolaire. Ils devront toutefois continuer à le porter dans les espaces communs, et les transports scolaires.
  • Les directions d’école de Montréal avaient demandé hier à la Santé publique d’assouplir les règles sur le port du masque en raison de la forte vague de chaleur que subissent plusieurs régions du Québec ces jours-ci.

Conseils pour vos FINANCES

Pourquoi certains REEE sont à éviter

Publié le 4 juin 2021
Fabien Major
par Fabien Major
Pourquoi certains REEE sont à éviter

[photo: Jan Vasek | Pixabay]

  • Les régimes enregistrés d’épargne-études ne sont pas tous identiques. Avant d’y souscrire à la hâte, soyez vigilants et lisez tous les avertissements en petits caractères.
  • En particulier, soyez conscient que les régimes collectifs sont beaucoup plus restrictifs que les régimes familiaux et individuels.

Le REEE est un régime formidable. Dans presque tous les cas, on fait une bonne affaire.

Permettez-moi de vous le décrire sous cet angle: si je vous présente un véhicule de placement qui vous garantit un gain de 30% sur tous vos dépôts, comment réagissez-vous?

Il y a de quoi être méfiant, j’en conviens.

Et pourtant, c’est bien le résultat qu’on obtient en tenant compte de la subvention fédérale de 20% et de l’incitatif québécois de 10%.

  • Par exemple, si vous cotisez 2000 $ à un REEE, il sera bonifié de 600 $ et ce, peu importe le produit dans lequel vous aurez investi.

Voilà pourquoi le REEE est devenu un incontournable.

C’est sans doute cette popularité qui a engendré des abus, qu’il faut dénoncer.

Les fondations se fissurent

Lorsque la «subvention canadienne pour l’épargne-études» a été introduite en 1998, des institutions se sont créées afin d’exploiter à fond ce filon.

Des organisations qui œuvraient déjà dans le secteur des bourses d’études ont mis les bouchées doubles: elles se sont constitué des forces de vente dynamiques et parfois… très offensives.

  • On parle de vente à pression et de méthodes douteuses de sollicitation.
  • Certains ont été témoins de racolage et de cueillette de données personnelles dans les pouponnières.

Il faut dire que les commissions touchées par leurs vendeurs étaient juteuses.

  • Certains pouvaient toucher 1000 $ pour un contrat de 100 $ par mois dans un REEE collectif.
  • Un bon vendeur, qui en vendait en moyenne 10 par mois, gagnait donc plus de 100 000 $ par année.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


Les fondations Universitas (maintenant Kaleido), Heritage, CST, Du Savoir et Global fonctionnaient toutes de la même manière.

  • Elles mettaient les capitaux des titulaires en commun et leur octroyaient des unités rachetables selon certaines conditions, parfois très complexes.
  • Les parents ne pouvaient pas cesser leurs versements, les diminuer, ni même déplacer les montants accumulés ailleurs sans encourir des pénalités allant jusqu’à 90% des sommes déposées.

Pourquoi de tels frais?

Pour compenser les commissions versées À L’AVANCE à leurs vendeurs ambulants.

C’est exactement ce qui est dénoncé depuis des années et qui a conduit la Cour supérieure du Québec à autoriser une action collective à l’encontre des organisations mentionnées.

Les familles qui ont détenu des unités des REEE collectifs du genre après le 19 juillet 2013, ou qui ont dû payer des pénalités importantes pour sortir de ce joug, seront parties prenantes de l’action menée par le cabinet LPC avocats.


­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous gratuitement à nos infolettres quotidiennes ici ou en cliquant dans INFOLETTRES en haut à droite.


Quelques conseils:

  • Avant qu’un sérieux ménage ne soit effectué dans tous les REEE collectifs des fondations, les investisseurs devraient les éviter.
  • Concentrez-vous sur les REEE individuels ou familiaux: contrairement aux REEE collectifs, ils ne contiennent que vos dépôts et vos subventions et incitatifs. Leur administration est simple et limpide.
  • Soyez attentifs aux produits financiers que vous choisissez dans des REEE. Évitez particulièrement les certificats non rachetables ou assortis de fortes pénalités au rachat.

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus