Religions

Exemptions religieuses à la vaccination: Ottawa dit oui (en théorie) et Québec dit non

Publié le 7 oct. 2021
Exemptions religieuses à la vaccination: Ottawa dit oui (en théorie) et Québec dit non

(Source: Towfiqu Barbhuiya / Unsplash)

  • Le gouvernement Trudeau dit qu’il acceptera d’exempter les fonctionnaires fédéraux qui refusent de se faire vacciner contre la Covid-19 pour des motifs religieux.  
  • Au Québec, les travailleurs de la santé qui refusent de se faire vacciner ne pourront pas invoquer de motif religieux pour demeurer en poste.

Justin Trudeau a annoncé mercredi que les 250 000 employés fédéraux devront avoir reçu 2 doses de vaccin anti-Covid d’ici le 29 octobre [détails dans notre article de mercredi]. 

Les employés fédéraux pourront toutefois être exemptés s’ils présentent: 

  • un document médical certifié par un médecin; ou 
  • une attestation d’un commissaire de la croyance religieuse qui les empêche de se faire vacciner.

Ils pourraient alors continuer à travailler s’ils se font dépister chaque semaine.

Des exemptions «très difficiles à obtenir et rares», a averti Trudeau: 

  • Le premier ministre n’a pas précisé quels groupes religieux pourraient être concernés, mais une «conviction personnelle» anti-vaccin ne suffira pas.
  • Selon une source gouvernementale interrogée par La Presse, cette exemption religieuse serait même seulement «théorique»: elle existerait «essentiellement pour respecter le droit constitutionnel à la liberté de religion». 

Le Bloc québécois demande de supprimer ces exemptions

  • «La santé publique ne doit en aucun cas être compromise par les croyances religieuses personnelles», soutient le député bloquiste Martin Champoux. 
  • Le gouvernement fédéral «doit reculer», dit-il, et réserver l’exemption aux personnes «qui ne peuvent se conformer aux règles pour des raisons de santé». 

Aucune exemption au Québec:

  • Le ministre de la Santé Christian Dubé a été très clair: au Québec, «il n’y aura pas d’exception».
  • «C’est une recommandation de la santé publique, dit-il, il n’y a pas de question religieuse là-dedans».

Très peu de religions s’opposent à la vaccination, selon le Dr Anthony Fauci. 

  • Interrogé sur cette question aux États-Unis, l’infectiologue américain a affirmé sur CNN dimanche qu’il y a «très peu de religions qui disent réellement» qu’il ne faut pas se faire vacciner, «moins d’une poignée».
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Sommet sur l’islamophobie: Justin Trudeau s’est engagé à soutenir la communauté musulmane

Publié le 23 juil 2021
  • Le premier ministre Justin Trudeau a condamné la haine envers les musulmans lors du sommet national sur l’islamophobie qui s’est tenu hier. 
  • Il a aussi reconnu que l’islamophobie gagnait du terrain au Canada et partout dans le monde, et que le gouvernement avait encore du travail à faire pour démanteler le racisme institutionnel.

L’événement virtuel est survenu après plusieurs attaques ces derniers mois contre des musulmans au Canada. 

Des ministres et des dirigeants de la communauté musulmane étaient réunis pour discuter de la façon de lutter contre la récente montée de l’islamophobie au pays. 

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Un nouveau FNB canadien vise les musulmans qui suivent les principes de la finance halal

Publié le 16 mai 2021
  • Disponible depuis quelques jours, le Wealthsimple Shariah World Equity Index (WSHR) est le premier fonds négocié en bourse canadien destiné à ceux qui veulent investir selon les principes de la charia, la Loi islamique. Il n’est pas coté à la Bourse de Toronto, mais plutôt à une bourse alternative, la Bourse Neo.
  • Le WSHR est un FNB à gestion passive: il suit l’indice Dow Jones Islamic Market Developed Markets Quality and Low Volatility. Cet indice correspond à des entreprises des pays développés qui ne tirent aucun revenu de certaines activités ni de certains produits, tels que le tabac, l’alcool, le jeu, le porc et les armes.

Caricatures de Mahomet: plusieurs pays s’en prennent au président français

Publié le 25 oct. 2020
  • Lors d’un hommage rendu la semaine dernière au professeur qui a été décapité dans un attentat islamiste, Emmanuel Macron a promis de continuer à défendre la liberté d’expression et la laïcité: «nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins, même si d’autres reculent.»
  • Vives réactions dans le monde musulman: critiques, manifestations, appels au boycottage des produits français, et le président turc Erdogan a même mis en doute la santé mentale de Macron.

En Irak, Rabaa Allah, dernière-née et la plus puissante des factions armées pro-Iran, affirme être prête à répliquer après ce qu’elle qualifie «d’insulte à un milliard et demi de personnes».

Au Pakistan, le premier ministre Imran Khan accuse Macron d’attaquer l’islam et d’encourager une marginalisation qui conduit à la radicalisation.

En Libye, les propos de Macron sont qualifiés de provocateurs sur les réseaux sociaux. Des manifestants ont brandi des pancartes «Tout sauf le prophète» et des portraits du président français barrés d’une croix rouge.

En Israël, 200 personnes ont manifesté devant la résidence de l’ambassadeur de France.

En Jordanie, le ministre des Affaires islamiques a estimé qu’offenser les prophètes ne relevait pas de la liberté personnelle, mais d’un crime qui encourage la violence.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le Pape François voudrait que l’économie de l’après Covid-19 «crée des emplois, plutôt que de les détruire»

Publié le 5 oct. 2020
Le Pape François voudrait que l’économie de l’après Covid-19 «crée des emplois, plutôt que de les détruire»

(Photo: Vatican)

  • Dans une importante lettre envoyée à tous ses fidèles, le souverain pontife fait une sévère critique du populisme et du nouveau nationalisme mis de l’avant par des pays comme les États-Unis.
  • «Notre agressivité a découvert un lieu d’expansion sans parallèle dans les ordinateurs et les appareils mobiles, où les pires idéologies s’expriment sans impunité», écrit-il aussi dans le même document.
Le Pape François voudrait que l’économie de l’après Covid-19 «crée des emplois, plutôt que de les détruire»

(Photo: Vatican)

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi