Vaccins anti-Covid

Nouvelles et informations concernant la recherche sur les vaccins contre la Covid-19, sur leur distribution et leur disponibilité, et sur les campagnes de vaccination, particulièrement au Québec et au Canada

Des camionneurs préparent un convoi antivaccin pour le 28 janvier

Mis à jour il y a 8 h
Des camionneurs préparent un convoi antivaccin pour le 28 janvier

[crédit photo: Caleb Ruiter | Unsplash]

  • La circulation pourrait être perturbée à certains endroits dans le sud du Québec le vendredi 28 janvier au matin. Des camionneurs se préparent à rejoindre Vaudreuil, à l’ouest de Montréal, vers 9h à partir des postes frontières; puis à poursuivre vers Ottawa par l’autoroute 417.
  • Le «Convoi pour la liberté 2022» est un mouvement pancanadien. Il s’oppose à l’obligation d’être vacciné imposée aux chauffeurs qui viennent des États-Unis.

Depuis la fin de la semaine dernière:

  • les chauffeurs américains doivent être adéquatement vaccinés pour pouvoir entrer au Canada; et
  • les chauffeurs canadiens non vaccinés doivent se mettre en quarantaine lorsqu’ils reviennent des États-Unis.

Pour les camionneurs, c’est un irritant majeur.

  • Environ la moitié des chauffeurs américains ne seraient pas vaccinés actuellement.
  • L’Alliance Canadienne du Camionnage a mené un sondage qui montrait que 10 à 15% des 120 000 camionneurs canadiens qui traversent la frontière seraient prêt à quitter leur travail à cause de l’obligation vaccinale.

Interrogé mercredi sur les retards, pénuries et hausses de prix que semblent causer ou accentuer les nouvelles règles, Justin Trudeau a défendu l’obligation vaccinale imposée aux chauffeurs.

Les États-Unis vont d’ailleurs imposer à partir de samedi une obligation similaire aux camionneurs, comme à tous les visiteurs, sans exception, qui entrent dans leur pays par une frontière terrestre ou maritime.

Patrick Pierra
En savoir plus En savoir plus

Entrevue

Québec peut-il vraiment taxer les non-vaccinés?

Publié le 12 janv. 2022
Québec peut-il vraiment taxer les non-vaccinés?

Le professeur Olivier Jacques, politologue à l’École de santé publique de l’Université de Montréal

  • Le gouvernement Legault veut imposer dès la prochaine déclaration d’impôt une pénalité financière aux Québécois qui refusent, sans raison médicale, de se faire vacciner contre la Covid-19.  
  • «Est-ce qu’il peut le faire? Je pense que oui, répond à InfoBref le professeur Olivier Jacques, politologue à l’École de santé publique de l’Université de Montréal. Une amende pour ne pas être vacciné ne va pas à l’encontre de la Loi canadienne sur la santé.» Mais la mesure sera «certainement» contestée. 

On ne sait pas encore à quel point cette mesure augmenterait le taux de vaccination, souligne le professeur Jacques: «Personne ne l’a encore fait».  

Québec pourrait être l’un des premiers gouvernements à appliquer une telle taxe. 

En Europe, quelques pays prévoient déjà de faire payer les non-vaccinés.  

  • L’Autriche veut imposer une amende de 7 200 euros (plus de 10 000 $) aux non-vaccinés lorsque la vaccination obligatoire entrera en vigueur le mois prochain pour tous les Autrichiens de 14 ans et plus. 
  • En Italie, le gouvernement songe aussi à une amende: la vaccination deviendra obligatoire le 15 février dans le pays pour les plus de 50 ans. 

«Le gros problème de la taxation», dit Olivier Jacques, c’est qu’elle nous entraîne «sur une pente glissante. On doit réfléchir à comment on finance nos systèmes de santé.»

  • Avec cette taxe, le gouvernement souhaite pénaliser «les personnes qui ont le plus de risque d’être malades». 

«La taxe risque de toucher des personnes vulnérables», craint-il. 

D’autres mesures pourraient être efficaces, croit Olivier Jacques, comme élargir le passeport vaccinal:  

  • à des milieux de travail – «en théorie, la vaccination devrait être obligatoire dans les secteurs de la santé et de l’éducation, mais ce n’est pas facile à implanter»; et 
  • à d’autres commerces – «à l’exception des épiceries et des dépanneurs, l’ensemble des commerces pourraient être touchés». 

Si cette taxe est imposée, «ce serait plus juste qu’elle soit progressive, en fonction des revenus des non-vaccinés, mais je ne suis pas sûr que le gouvernement puisse faire ça». 

  • Pour mettre en place une taxe progressive dans la prochaine déclaration, il faudrait que Revenu Québec puisse rapidement accéder au statut vaccinal des Québécois. 
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

On peut désormais recevoir la 3e dose dès la fin des symptômes

Publié le 12 janv. 2022
On peut désormais recevoir la 3e dose dès la fin des symptômes

(Source: Jeremy Bezanger / Unsplash)

  • Les Québécois qui viennent d’avoir la Covid-19 pourront désormais aller chercher leur 3e dose de vaccin anti-Covid dès la fin de leurs symptômes. 
  • Le ministère de la Santé en a fait l’annonce aujourd’hui. Dans le contexte épidémiologique actuel, Québec indique qu’il est recommandé que toutes les personnes qui le souhaitent puissent obtenir leur dose de rappel au plus vite, y compris ceux qui ont contracté la maladie récemment. 

La 3e dose de vaccin «offre une meilleure protection contre le variant Omicron», souligne le ministère de la Santé. 

  • Les Québécois peuvent la recevoir 3 mois après leur 2e dose de vaccin.  

Tous les adultes pourront prendre rendez-vous à partir de vendredi. 

En effet, les dates de début des prises de rendez-vous pour la 3e dose ont à nouveau été devancées: 

  • les 35 ans et plus peuvent prendre rendez-vous depuis aujourd’hui;  
  • les 25 ans et plus pourront le faire dès demain jeudi; et 
  • les 18 ans et plus pourront le faire dès vendredi. 

Le passeport vaccinal exigera d’avoir reçu 3 doses «lorsque toute la population aura eu l’occasion de recevoir sa dose de rappel», confirme le gouvernement.  

Il faudra alors 3 doses de vaccin, et non plus 2, pour être «adéquatement protégé».

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Il faudra bientôt payer pour ne pas être vacciné

Publié le 11 janv. 2022
Il faudra bientôt payer pour ne pas être vacciné

(Source: Towfiqu Barbhuiya / Unsplash)

  • Le gouvernement imposera bientôt une pénalité financière aux personnes qui refusent, sans raison médicale, de recevoir la moindre dose de vaccin anti-Covid. 
  • Les 10% de Québécois qui n’ont encore reçu aucune dose de vaccin ne peuvent pas «nuire aux 90% de la population» qui se sont fait vacciner, affirme le premier ministre. Un montant «significatif» de pénalité doit être fixé sous peu.  

Tous les Québécois qui ne sont pas vaccinés (sauf pour raisons médicales) auront une contribution à payer, précise François Legault, et pas seulement ceux qui doivent être hospitalisés. 

  • Les non-vaccinés sont «un fardeau» pour le personnel de santé, justifie le premier ministre.  

Le ministre des Finances Éric Girard travaille déjà sur l’application de cette mesure. Cette «contribution santé» pourrait être faite lors de la déclaration d’impôt sur le revenu. 

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Qui recevra les futurs vaccins anti-Omicron de Pfizer et Moderna?

Publié le 10 janv. 2022
Qui recevra les futurs vaccins anti-Omicron de Pfizer et Moderna?

(Source: Adrià Crehuet Cano / Unsplash)

  • Une nouvelle version du vaccin de Pfizer adaptée au variant Omicron devrait être prête dès le mois de mars. Celle de Moderna doit arriver cet automne. Mais le gouvernement espère administrer une troisième dose de vaccin anti-Covid à tous les Québécois d’ici mars, donc avant l’arrivée de ces nouvelles versions.
  • Sur la chaîne américaine CNBC, le PDG de Pfizer Albert Bourla a reconnu lundi qu’il ne savait pas «si on en aura besoin ni comment il sera utilisé», mais l’entreprise a déjà commencé à produire son nouveau vaccin. 

Pfizer espère surtout que cette nouvelle version de son vaccin anti-Covid protégera «beaucoup mieux contre les infections», indique son PDG. 

  • Les vaccins actuels offrent une protection «assez raisonnable» contre les hospitalisations et les cas sévères «si vous avez reçu la 3e dose», dit-il. 

Les laboratoires se préparent-ils pour une 4e dose? 

Selon Albert Bourla, il faut encore mener des études pour savoir si une 4e dose de vaccin est nécessaire. 

Depuis la fin de l’année, Israël administre déjà une 4e dose du vaccin actuel de Pfizer aux 60 ans et plus, aux immunosupprimés et aux travailleurs de la santé.

  • Selon le gouvernement israélien, cette 4e dose multiplie par 5 les anticorps qui protègent contre la Covid dès une semaine après son injection. 

[Pour contexte, notre article du 3 janvier Qu’avons-nous appris sur le variant Omicron?]

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Les 40 ans et plus peuvent désormais prendre rendez-vous pour leur troisième dose

Publié le 10 janv. 2022
Les 40 ans et plus peuvent désormais prendre rendez-vous pour leur troisième dose

(Source: Unsplash)

  • Pour contrer la propagation du variant Omicron, le gouvernement a, la semaine dernière, devancé de quelques jours le calendrier de prise de rendez-vous pour la troisième dose de vaccin. 
  • Les Québécois de 35 ans à 39 ans pourront prendre rendez-vous à partir de mercredi (12 janvier); les 25 à 34 ans pourront le faire à partir de vendredi (14 janvier); et lundi prochain (17 janvier), tous les adultes québécois pourront prendre rendez-vous pour leur troisième dose. 

Le nombre d’hospitalisations continue à augmenter dans les hôpitaux du Québec. 

  • 140 nouvelles hospitalisations se sont ajoutées dans les dernières 24h, ce qui porte à 2436 le total des personnes hospitalisées en raison de la Covid-19.
  • 11 007 nouveaux cas se sont également ajoutés, ainsi que 23 nouveaux décès. 

Le délestage est de plus en plus important dans le réseau de la santé. 

Les régions de Laval, Lanaudière, des Laurentides ainsi que les 3 centres intégrés de santé et de services sociaux (Cisss) de la Montérégie ont obtenu l’aval du ministère de la Santé pour passer au palier 4 du délestage, selon Radio-Canada.

4 est le palier d’alerte le plus élevé. Il doit permettre de libérer plus de lits pour les malades de la Covid-19 et de temporairement réaffecter du personnel à leur traitement. 

Dans les régions concernées, certaines salles d’urgence pourraient être fermées et certains suivis ou chirurgies non urgentes pourraient être reportés.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

La vaccination obligatoire est inévitable, croit Jean-Yves Duclos

Publié le 7 janv. 2022
La vaccination obligatoire est inévitable, croit Jean-Yves Duclos

(Source: Unsplash)

  • Le ministre fédéral de la Santé Jean-Yves Duclos a affirmé aujourd’hui lors d’une conférence de presse que la vaccination obligatoire sera nécessaire pour retrouver «une situation et une vie normales». Il dit croire «personnellement qu’on va en arriver là un jour». 
  • Le ministre a précisé que le gouvernement fédéral n’était pas rendu à ce stade, et que c’était «une décision qui sera prise par les provinces et les territoires à un moment donné».

Environ la moitié des hospitalisations au Québec sont dues à des personnes non vaccinées, a rappelé le ministre.

  • Il a qualifié cette situation de «fardeau» pour les travailleurs de la santé et la société.

Bilan Covid au Québec – dans les dernières 24h, il y a eu:

  • 2133 hospitalisations, soit 180 de plus qu’hier et 1070 de plus qu’il y a une semaine;
  • 27 décès liés à la Covid-19, soit plus du double qu’il y a une semaine; et
  • 16 176 nouveaux cas comptabilisés. 

Le ministre de la Santé Christian Dubé a souligné sur Twitter que «les prises de rendez-vous pour la première dose sont passées de 1500 par jour à plus de 6000 jeudi».

Actuellement, 85% des Québécois ont reçu 1 dose, 78% en ont reçu 2, et 20% en ont reçu 3.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Le passeport vaccinal sera exigé à la SAQ et la SQDC

Publié le 6 janv. 2022
Le passeport vaccinal sera exigé à la SAQ et la SQDC

(Source: Unsplash)

  • Le ministre de la Santé Christian Dubé a annoncé aujourd’hui que, à partir du 18 janvier, les Québécois qui ne sont pas adéquatement vaccinés contre la Covid-19 ne pourront plus entrer dans les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) et de la Société québécoise du cannabis (SQDC).
  • Dans les hôpitaux, les patients Covid occupent actuellement près de 2000 lits. L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (Inesss) s’attend à ce que le cap de 3000 lits soit atteint d’ici 10 jours. 

La vague Omicron est «un raz-de-marée» qui déferle «sur tous les pays occidentaux, et le Québec n’y échappe pas», déplore Christian Dubé. 

Selon les dernières projections de l’Inesss publiées ce jeudi, plus de 3000 patients Covid seront hospitalisés autour du 16 janvier.

Québec élargit le passeport vaccinal à la SAQ et la SQDC pour pousser les non-vaccinés à retrousser leurs manches. 

  • Ils représentent 50% des personnes en soins intensifs alors qu’ils ne constituent que 10% de la population. 

Le passeport vaccinal pourrait prochainement être élargi à tous les commerces non essentiels, comme les salons de coiffure et les centres commerciaux, prévient Dubé. 

Le gouvernement mise toujours sur la vaccination pour freiner la vague Omicron. 

  • Québec espère désormais administrer plus de 100 000 doses par jour.

Bientôt 3 doses pour être «adéquatement vacciné»

Dans les prochains mois, lorsque tous les Québécois auront eu le temps de recevoir une dose de rappel, le passeport vaccinal exigera 3 doses de vaccin, et non plus 2.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Tous les Québécois seront admissibles à la 3e dose en janvier

Publié le 28 déc 2021
Tous les Québécois seront admissibles à la 3e dose en janvier

(Source: Gouvernement du Québec)

  • Les personnes âgées de 18 à 59 ans deviendront toutes admissibles à recevoir une dose de rappel d’ici le 21 janvier. Ils pourront prendre leur rendez-vous par tranches successives de 5 ans, des plus âgés aux plus jeunes, à partir du 4 janvier. 
  • Avant cette ouverture à tous les adultes, d’autres groupes prioritaires deviendront admissibles à la vaccination dès ce mercredi. Le gouvernement veut accélérer le rythme de vaccination, alors qu’un nouveau record de 12 833 nouveaux cas en 24h a été enregistré lundi. Hier, 702 Québécois étaient hospitalisés à cause de la Covid.

Christian Dubé estime que jusqu’à 3 millions de doses pourraient être administrées chaque mois au cours des prochains mois.

À ce rythme, croit-il, tous les Québécois pourront recevoir une 3e dose d’ici fin mars. 

De nouveaux groupes deviennent admissibles mercredi à recevoir une 3e dose:

  • les travailleurs de la santé du secteur privé, des soins palliatifs, des entreprises d’aide à domicile et des organismes communautaires du secteur de la santé et des services sociaux;
  • le personnel des milieux préscolaire, primaire, secondaire, formation professionnelle et enseignement supérieur;
  • le personnel des services de police, services d’incendie, centres d’appel d’urgence, services correctionnels et de la sécurité civile; et 
  • les inspecteurs du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, et les travailleurs des abattoirs. 

Québec espère obtenir plusieurs réponses dans les prochains jours, explique Christian Dubé. Le gouvernement manque de données sur:   

1) la sévérité du variant Omicron;
2) son impact sur le nombre de personnes en soins intensifs; et
3) la cause des hospitalisations des personnes positives à la Covid – par exemple, explique Dubé, une femme qui vient à l’hôpital pour accoucher et qui s’avère positive à son arrivée ne devrait pas entrer dans le bilan des hospitalisations Covid. 

Manque de données provenant des tests rapides

Christian Dubé a indiqué qu’il devait discuter aujourd’hui d’une éventuelle collecte des résultats obtenus à domicile par les Québécois à l’aide des auto-tests de dépistage qui ont été distribués à travers la province. 

Les priorités du gouvernement en ce moment, selon le ministre:     

  • accélérer la vaccination; 
  • rendre les tests de dépistages disponibles; et 
  • surveiller les hospitalisations et les soins intensifs. 

«Toutes les juridictions qui ont utilisé des tests rapides ont perdu de l’information, reconnaît le Dr Horacio Arruda. Je préfère que les gens soient vaccinés que d’accumuler des statistiques.»

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Plus de 12 000 nouveaux cas en une journée au Québec

Publié le 27 déc 2021
Plus de 12 000 nouveaux cas  en une journée au Québec

François Legault a reçu sa 3e dose de vaccin lundi (Source: compte Twitter du premier ministre)

  • Selon Radio-Canada et La Presse, un record de 12 830 nouveaux cas aurait été enregistré dans la journée de lundi.
  • Le ministre de la Santé Christian Dubé fera le point sur la situation à 13h aujourd’hui. Dans son premier bilan Covid depuis le 23 décembre, la santé publique a rapporté lundi 8231 nouveaux cas et 10 décès au cours des 24h précédentes. Au moins 614 Québécois étaient hospitalisés. 

Christian Dubé a indiqué hier que 141 personnes ont été hospitalisées en raison de la Covid-19 depuis le 22 décembre. 

Mais un rattrapage du nombre d’hospitalisations au cours des derniers jours (qui serait donc sous-estimé pour l’instant) doit être effectué dans le bilan qui sera publié ce mardi. 

Les Québécois de 60 ans et plus peuvent prendre rendez-vous depuis lundi pour recevoir leur troisième dose de vaccin anti-Covid.

Cette dose de rappel peut désormais être administrée aussi rapidement que 3 mois après la deuxième dose. 

Qui d’autre peut recevoir une 3e dose actuellement? 

  • les personnes qui ont reçu 2 doses du vaccin d’AstraZeneca;
  • les personnes immunosupprimées, dialysées ou qui souffrent de maladies chroniques; 
  • les travailleurs de la santé, des services sociaux, des services éducatifs à la petite enfance et les premiers répondants; 
  • les femmes enceintes et les proches aidants; et 
  • les habitants de régions isolées.

À travers le Canada, on a désormais dépassé le nombre de 2 millions de cas enregistrés depuis le début de la pandémie.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Une dose de rappel sera-t-elle efficace contre Omicron?

Publié le 20 déc 2021
Une dose de rappel sera-t-elle efficace contre Omicron?

(Source: Jeremy Bezanger / Unsplash)

  • Alors que le variant Omicron se propage comme une trainée de poudre, Moderna a publié hier de nouvelles données «encourageantes». La société affirme qu’une troisième dose de son vaccin anti-Covid augmente significativement le nombre des anticorps qui peuvent protéger l’organisme contre le variant. 
  • D’autres expériences indiquent que les vaccins de Moderna et de Pfizer, deux vaccins à ARN messager, seraient plus efficaces pour limiter la propagation d’Omicron que la plupart des autres vaccins anti-Covid disponibles dans le monde.

Selon Moderna:

  • Le nombre d’anticorps que fabrique le corps humain pour se protéger du virus de la Covid-19 est multiplié par 37, 29 jours après une dose de rappel (3e dose) de 50 microgrammes de son vaccin.
  • Le nombre d’anticorps est même multiplié par 83 après une 3e dose de 100 microgrammes. 

Santé Canada avait déjà approuvé une 3e dose de 50 microgrammes pour le vaccin de Moderna. 

  • Mais Moderna veut maintenant élaborer une dose de rappel qui serait spécifique au variant Omicron. 

Les vaccins actuels de Pfizer et de Moderna, tous deux à ARN messager, offriraient une certaine protection pour ralentir la transmission du variant Omicron. 

Mais les autres vaccins ne seraient pas aussi efficaces pour freiner la propagation du variant, selon les premières recherches en laboratoire. 

  • Parmi ces autres vaccins: AstraZeneca, Johnson & Johnson, les vaccins chinois Sinopharm et Sinovac, ainsi que le vaccin russe Spoutnik.
  • La protection qu’ils offrent contre la contamination serait très faible, voire nulle à partir d’un certain délai après l’injection de la 2e dose.

Or, plusieurs pays ont orchestré leur campagne de vaccination autour de ces vaccins. 

  • Le variant Omicron pourrait ainsi infecter un plus grand nombre de personnes dans de nombreux pays, comme la Chine, le Mexique et le Brésil.

Cela dit, même si ces autres vaccins ne semblent pas offrir une protection contre la contamination par Omicron, ils semblent toujours offrir une protection contre les effets néfastes d’une contamination et la gravité des symptômes qu’elle peut déclencher.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Covid-19: les cas et hospitalisations sont en forte hausse

Publié le 19 déc 2021
Covid-19: les cas et hospitalisations sont en forte hausse

(Source: Pixabay)

  • Depuis une semaine, les nouveaux cas de Covid-19 ont plus que doublé dans la province: hier, les autorités recensaient 3846 nouveaux cas, contre 1628 lundi dernier. 
  • Le nombre d’hospitalisations a lui aussi augmenté: il y avait hier 376 personnes hospitalisées, soit 29 de plus que samedi et 108 de plus qu’il y a une semaine. 

Le nombre d’hospitalisations correspond maintenant à 45% des 837 lits d’hôpital pour des cas de Covid-19 que comptent les hôpitaux québécois.

Le resserrement des mesures sanitaires annoncé jeudi entre en vigueur aujourd’hui.

Aussi à partir d’aujourd’hui, des trousses de tests de dépistage rapide sont distribuées gratuitement dans toutes les pharmacies du Québec. 

  • Ces trousses, données par le gouvernement, contiennent chacune 5 tests rapides. 
  • Ils sont conçus pour être auto-administrés. 

Les personnes de 14 ans et plus peuvent les obtenir:

  • en prenant rendez-vous sur le site web de certaines grandes chaines de pharmacies; ou
  • en se rendant dans les autres pharmacies, après avoir vérifié qu’elles ont des trousses disponibles; ces pharmacies les distribueront sur une base de premier arrivé, premier servi.

La vaccination continue à progresser au Québec.

335 000 jeunes de 5 à 11 ans ont reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid, soit 51% des enfants dans cette tranche d’âge.

  • Il y a 2 semaines, le taux était de 25%.

Sur l’ensemble de la population québécoise:

  • 88% de la population a reçu une première dose;
  • 81%, une deuxième; et 
  • 8% une troisième.

Le gouvernement du Québec a annoncé comme mesure préventive qu’il suspendait les activités publiques de ses ministres, dont les conférences de presse et les annonces publiques.

La mairesse de Montréal Valérie Plante a reçu samedi un résultat de test positif à la Covid-19.

Les Canadiens de Montréal ont annoncé dimanche une «pause de leurs activités par mesures préventives jusqu’au 26 décembre inclusivement» en raison de la Covid-19.

  • Le tricolore a annoncé plus tôt que son joueur Artturi Lehkonen était ajouté au protocole de la LNH contre la Covid-19.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus