ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Pandémie: les 3 scénarios de l’OMS pour cette année

Publié le 30 mars 2022
par Johanna Sabys

(Source: Pixabay)

  • L’Organisation mondiale de la santé a publié mercredi 3 scénarios d’évolution possibles de la crise sanitaire dans une nouvelle version de son plan de lutte contre la Covid-19.
  • Selon le scénario le plus probable, il faut s’attendre à de nouvelles vagues d’infections et à des doses de rappel des vaccins anti-Covid. Mais la sévérité de la maladie pourrait graduellement baisser. 

L’Organisation mondiale de la santé prévoit 3 scénarios pour cette année. 

Le scénario le plus probable

Le coronavirus va continuer à évoluer, mais la sévérité de la maladie baisserait progressivement avec la hausse de l’immunité de la population, grâce à la vaccination et aux infections précédentes. 

  • Dans ce scénario, on pourrait connaître plusieurs nouveaux pics d’infections lorsque l’immunité de la population baisserait à nouveau.
  • Il faudrait prévoir des doses de rappel, surtout pour les personnes vulnérables.

Le meilleur scénario 

Les nouveaux variants du virus seraient moins sévères et il n’y aurait plus besoin de vacciner la population.  

Le pire scénario 

Un nouveau variant plus dangereux et plus contagieux pourrait émerger. 

  • Dans ce scénario, les personnes vaccinées ou déjà infectées par un autre variant ne seraient plus protégées contre des formes sévères de la maladie. 
  • Il faudrait modifier considérablement les vaccins anti-Covid actuels et s’assurer qu’ils sont distribués aux personnes les plus vulnérables.

Le virus a encore «beaucoup d’énergie», dit l’OMS.  

Selon les chiffres de l’OMS, la semaine dernière, plus de 10 millions de nouveaux cas et 45 000 décès ont été rapportés à travers le monde. 

Les chiffres de nouveaux cas sont sous-estimés: les nombreux pays et territoires qui, comme le Québec, ont levé leurs mesures sanitaires ont également réduit le nombre de tests réalisés. 

Johanna Sabys