Banques

Nouvelles, données, résultats financiers et tendances concernant les banques canadiennes [voir aussi Finances personnelles, Investissements, Prévisions économiques]

Pourquoi les banques canadiennes affichent d’aussi bons résultats actuellement

Publié le 30 mai 2021
Pourquoi les banques canadiennes affichent d’aussi bons résultats actuellement

(Source: Unsplash)

  • L’avenir s’annonçait sombre pour les banques canadiennes au début de la pandémie, mais leurs derniers résultats financiers montrent que les principaux risques qu’elles craignaient ne se sont pas réalisés. 
  • 5 des 6 principales banques canadiennes ont annoncé ces derniers jours de solides résultats pour le trimestre qui s’est terminé au 30 avril: ils reflètent des signaux plutôt positifs pour l’économie du pays.

Le bénéfice net des grandes banques a plus que doublé par rapport au même trimestre l’an dernier:

  • Banque Royale: 4 milliards $ (x 2,7 – ou 2,7 fois plus que l’an dernier)
  • Banque TD: 3,7 milliards $ (x 2,4)
  • Banque de Montréal: 2,1 milliards $ (x 2,9) 
  • Banque CIBC: 1,7 milliard $ (x 4,2)
  • Banque Nationale: 800 millions $ (x 2,1)

La dernière des 6 grandes banques, la Banque Scotia doit dévoiler ses résultats en début de semaine.


­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous gratuitement à nos infolettres quotidiennes ici ou en cliquant dans INFOLETTRES en haut à droite.


Plusieurs facteurs expliquent ces très bons résultats.

  • Le gouvernement fédéral a fortement soutenu l’économie canadienne. Cela a limité le risque de défaut de remboursement des prêts que les banques avaient accordés. 
  • La reprise économique va bon train au pays. Les banques ont ainsi pu reprendre, au dernier trimestre, une partie des provisions qu’elles avaient mises de côté l’an dernier pour faire face à une éventuelle hécatombe économique. 
  • La forte activité immobilière que connait le pays depuis le début de la pandémie et la croissance des prix de l’immobilier rapportent beaucoup d’argent grâce aux prêts hypothécaires que les banques émettent.

Un analyste du Globe and Mail notait cette fin de semaine que l’amélioration des résultats financiers des banques augmente les chances d’une prochaine hausse des dividendes qu’elles versent à leurs actionnaires.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

La startup montréalaise Wingocard lance une appli bancaire et une carte de débit pour les ados américains

Publié le 19 mai 2021
La startup montréalaise Wingocard lance une appli bancaire et une carte de débit pour les ados américains

(Source: Wingocard)

  • Wingocard permettra aux parents américains de verser des fonds de leur propre compte à leurs enfants de 13 ans et plus. 
  • Les adolescents pourront ensuite gérer leur pécule dans une application bancaire conçue pour eux, et faire eux-mêmes des achats avec une carte de débit Visa.

Selon Wingocard, ce mécanisme devrait contribuer à l’éducation financière des adolescents.

L’entreprise a récemment levé 2 millions $ pour financer son application.

  • Cette deuxième ronde s’ajoutait à une première ronde de 2 millions $ à l’été 2020.
  • Le financement de Wingocard vient de fonds de capital de risque, dont un alimenté par Power Corp., et d’anges investisseurs québécois. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Les courtiers à escompte les moins chers au Canada? Banque Nationale Courtage direct en tête, selon Surviscor

Publié le 12 mai 2021
Les courtiers à escompte les moins chers au Canada? Banque Nationale Courtage direct en tête, selon Surviscor

(Source: Unsplash)

  • La plateforme de courtage en ligne de la Banque Nationale arrive au sommet d’une liste de 15 plateformes dédiées à l’investissement en ligne, classées selon les frais qu’elles perçoivent de leurs clients. Ce classement a été réalisé par la compagnie torontoise Surviscore, qui se spécialise dans la comparaison et l’évaluation de services numériques.  
  • Banque Nationale Courtage direct est suivi de Wealthsimple Trade, Desjardins (Disnat) Courtage en ligne, HSBC InvestDirect et Pro-Investisseurs CIBC.

Surviscor a évalué les plateformes en fonction des divers frais qu’elles perçoivent, notamment pour les transactions, pour accéder à de l’information ou des données, les frais d’intérêt perçus sur les prêts sur marge, et les frais généraux.

  • Les plateformes ont été évaluées en mesurant le retour sur investissement de ces frais, selon 5 profils d’investisseur différents.

Banque Nationale Courtage direct a obtenu le meilleur score: 92%.   

  • Son service se démarque en offrant la possibilité d’acheter et de vendre sans frais tous les fonds négociés en bourse nord-américains traditionnels. 

Surviscor observe cependant que les plateformes qui ne prélèvent aucuns frais de transaction ne sont pas nécessairement les meilleures options:

  • Elles auraient tendance à facturer d’autres frais moins perceptibles, par exemple des frais de conversion de devise. 
  • Le temps de traitement des transactions peut aussi y être moins rapide.

­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous gratuitement à nos infolettres quotidiennes ici ou en cliquant dans INFOLETTRES en haut à droite.


Classement complet: 

1. Banque Nationale Courtage direct (95%)

2. Wealthsimple Trade (85%)

3. Desjardins (Disnat) Courtage en ligne (82%)

4. HSBC InvestDirect (76%)

5. Pro-Investisseurs CIBC (75%)

6. Investisseur Qtrade (60%)

7. RBC Placements en Direct (53%)

7. Scotia iTRADE (53%)

7. Courtage à escompte Banque Laurentienne (53%)

7. Placements directs TD (53%) 

11. BMO Ligne d’action autogéré (52%)

12. Virtual Brokers (50%)

13. Questrade (45%)

14. Canaccord Genuity Direct (42%)

15. Interactive Brokers (25%)

[Mise à jour: en juin 2021, MoneySense a publié son classement des meilleurs services de courtage au Canada]

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Nuvei pourra offrir des comptes bancaires et des cartes de crédit pour faciliter les transactions en bitcoin

Publié le 9 mai 2021
Nuvei pourra offrir des comptes bancaires et des cartes de crédit pour faciliter les transactions en bitcoin

(Source: Unsplash)

  • La société montréalaise de technologies financières Nuvei a annoncé vendredi une acquisition qui devrait renforcer sa position dans l’univers des cryptomonnaies, et la mettre plus directement en contact avec les entreprises et les consommateurs.
  • Nuvei (TSX: NVEI) va acheter, pour 250 millions $US, l’entreprise israélienne Simplex. La plateforme technologique de Simplex sert de passerelle pour échanger des cryptomonnaies contre de la monnaie fiduciaire – autrement dit, du «vrai» argent émit par une banque centrale. Simplex a aussi une licence d’institution financière en Europe qui lui permet d’ouvrir des comptes bancaires aux entreprises et aux particuliers, et une entente avec Visa qui lui permet d’émettre des cartes de crédit.

Les entreprises canadiennes ont accumulé 130 milliards $ en liquidités excédentaires l’an dernier. Serviront-ils à la relance?

Publié le 15 avr. 2021
Les entreprises canadiennes ont accumulé 130 milliards $ en liquidités excédentaires l’an dernier. Serviront-ils à la relance?

(Source: Unsplash)

  • Les entreprises canadiennes ont mis de côté durant la pandémie un montant encore plus important que celui – estimé à 100 milliards $ –épargné par les ménages canadiens, estime l’économiste en chef de la CIBC Benjamin Tal.
  • La façon dont les entreprises réinvestiront – ou pas – cet argent aura un impact majeur sur la croissance de l’économie canadienne après la pandémie.

Le total de 130 milliards $ correspond aux montants que les entreprises canadiennes ont reçus l’an dernier, qu’elles détiennent dans une banque canadienne et qui ne servent pas à financer leurs activités quotidiennes. Ces montants viennent notamment de leurs profits et de l’aide reçue des gouvernements.

Les liquidités excédentaires des entreprises sont à un niveau record. Elles sont 20% plus élevées qu’il y a un an.

«On s’attend à ce que les ménages dépensent une bonne partie de l’épargne accumulée en 2020. Les entreprises sont assises sur encore plus d’argent mais risquent de dépenser beaucoup moins», indique la CIBC dans une note aux investisseurs.

Pourquoi?

  • D’abord, parce qu’une partie de cet argent a été obtenue dans le cadre de prêts d’urgence que les entreprises devront bientôt rembourser.
  • Ensuite parce que, selon la CIBC, deux entreprises sur trois qui ont vu leurs liquidités excédentaires augmenter l’an dernier n’auront pas besoin d’investir à court terme.

Plusieurs entreprises ont mis l’aide fédérale d’urgence dans leurs poches et n’ont pas de projet pour l’investir après la crise, conclut la CIBC.

Ottawa pourrait être tenté d’adopter des mesures fiscales pour les décourager de laisser dormir cet excédent de liquidités.

  • Sinon, la CIBC croit qu’il y aura un déséquilibre entre les entreprises qui ont un réel besoin d’investir mais qui n’en ont pas les moyens, et celles qui ne savent pas quoi faire de leurs liquidités.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Le PDG de la Banque Scotia propose à Ottawa d’augmenter l’allocation pour enfants à 20 000 $

Publié le 13 avr. 2021
  • Brian Porter propose trois mesures, qui ont été analysées par la Scotia, pour que la croissance économique du Canada ne retombe pas sous la barre des 2% annuellement, soit son rythme moyen de croissance des 20 dernières années.
  • Ces mesures sont: hausser l’allocation pour enfants de 8000 à 20 000 $ par an; égaler la somme qu’investissent les entreprises pour moderniser leur équipement; et mettre fin une fois pour toutes aux barrières tarifaires interprovinciales.

Interac va accélérer les virements et paiements électroniques des banques canadiennes

Publié le 2 mars 2021
Interac va accélérer les virements et paiements électroniques des banques canadiennes
  • Paiements Canada, la société qui supervise les échanges financiers du secteur bancaire canadien, a choisi la société de paiement Interac pour créer une nouvelle plateforme transactionnelle. Le service Virement Interac, déjà offert par les grandes banques aux consommateurs canadiens, servira de base pour cette plateforme.
  • Elle rendra instantanés les virements interbancaires et le règlement de factures auprès d’une banque – des opérations qui, actuellement, prennent parfois plusieurs heures avant d’être approuvées. Les virements et paiements instantanés sont déjà la norme dans de nombreux pays, dont les États-Unis et le Royaume-Uni.

Les grandes banques canadiennes se sont rapidement remises de la pandémie

Publié le 23 fév 2021
  • La Banque de Montréal et la Banque Scotia ont renoué avec la croissance durant les trois mois qui ont pris fin le 31 janvier. Les deux banques ont dévoilé des résultats supérieurs à la même période, un an plus tôt, soit avant le début de la pandémie.
  • Dans les deux cas, la forte augmentation des honoraires tirés de la gestion d’actifs et une amélioration notable du marché du crédit ont permis de générer un bénéfice comparable à ceux d’avant la Covid-19.

Visa lance un projet pilote qui permet aux banques d’offrir l’achat et la vente de bitcoins à leurs clients à partir de leur compte en ligne

Publié le 3 fév 2021
Visa lance un projet pilote qui permet aux banques d’offrir l’achat et la vente de bitcoins à leurs clients à partir de leur compte en ligne

(Source: Visa)

  • Ce projet pilote est mené en partenariat avec la banque américaine First Boulevard. Il vise à rendre le bitcoin accessible aux particuliers dans l’interface en ligne par laquelle ils accèdent à leur compte bancaire par Internet.
  • La technologie développée par Visa pour ce projet a été conçue pour être compatible avec la plupart des plateformes bancaires en ligne. Si tout se passe comme prévu, Visa pourrait rapidement déployer sa technologie avec d’autres banques. 
Visa lance un projet pilote qui permet aux banques d’offrir l’achat et la vente de bitcoins à leurs clients à partir de leur compte en ligne

(Source: Visa)

IBM a acquis l’entreprise montréalaise Expertus pour renforcer ses solutions de paiement électronique

Publié le 21 déc 2020
  • Peu connue du grand public, l’entreprise de technologie financière Expertus aide plus d’un millier d’institutions financières dans le monde à gérer des transferts monétaires et des échanges de devises qui totalisent 50 milliards $US par jour.
  • Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé, mais IBM évalue à 100 milliards $US la valeur du marché dans lequel Expertus se spécialise.

Neo, de Calgary, reçoit 25 millions $US pour l’aider à devenir la première banque numérique canadienne

Publié le 16 déc 2020
Neo, de Calgary, reçoit 25 millions $US pour l’aider à devenir la première banque numérique canadienne
  • Fondée par deux ex-dirigeants du service de livraison Skip, Neo vient de boucler une ronde de financement auprès d’investisseurs renommés du secteur technologique nord-américain.
  • Neo se distingue des grandes banques en proposant d’ouvrir un compte d’épargne avec un taux d’intérêt élevé et d’obtenir une carte de crédit Mastercard de façon entièrement numérique, à partir d’un téléphone intelligent.

La formule de banque numérique connaît déjà un certain succès en Europe et aux États-Unis. À l’exception du service Tangerine, qui avait été racheté par la Banque Scotia, Neo est la première du genre au Canada.

Un des atouts de Neo est de compter sur un réseau de 2000 commerçants au Canada, incluant les stations d’essence de la chaîne Esso, où ses clients peuvent accumuler des points à échanger contre des récompenses.

Son potentiel est grand, affirme à InfoBref Chris Arsenault, associé du fonds montréalais iNovia, un des investisseurs dans Neo aux côtés de Peter Thiel, un homme d’affaires bien connu de la Silicon Valley. 

  • «Ils ont une stratégie impressionnante et sont bien placés pour devenir une vraie banque, prête pour l’économie numérique de demain.»
  • «Les données préliminaires confirment un grand intérêt de la part des consommateurs millénariaux qui sont nés dans le numérique.»

Neo est en développement depuis deux ans. Elle a commencé à accepter ses premiers clients la semaine dernière. Selon son fondateur Andre Chau, l’entreprise a une liste d’attente de plusieurs dizaines de milliers de gens intéressés par son service.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Vol de données confidentielles: Desjardins a manqué de prudence dans la gestion des données de ses clients, dit le commissaire à la protection de la vie privée

Publié le 14 déc 2020
  • Selon le commissaire, Desjardins ne contrôlait pas comment ses données étaient partagées à l’extérieur de ses serveurs, n’avait aucun protocole de conservation et de destruction des renseignements personnels et n’avait aucun moyen de s’assurer que ses politiques à cet égard soient respectées.
  • Cela explique pourquoi il lui a fallu 26 mois et un appel de la Sûreté du Québec pour découvrir qu’un employé malveillant volait des données auxquelles il n’aurait pas dû avoir accès.