Cryptomonnaies

Nouvelles, données et tendances concernant les cryptomonnaies (voir aussi les sujets connexes Bitcoin, Ethereum, Innovation, Monnaie numérique)

La Chine ne fabrique plus la majorité des bitcoins

Publié le 15 juil 2021
La Chine ne fabrique plus la majorité des bitcoins

(Source: Unsplash)

  • La part de la Chine dans le «minage» (la fabrication) de bitcoins est passée de 76% en septembre 2019 à 46% en avril cette année, selon une étude de l’Université Cambridge, en Angleterre.
  • Le fait qu’une majorité de bitcoins soient conçus en Chine a soulevé des craintes en raison de la pollution que cela engendre: le minage de bitcoin requiert beaucoup d’électricité; or, en Chine, elle est en grande partie produite par des centrales au charbon.  

Le minage d’une cryptomonnaie consiste à valider des transactions par des calculs informatiques. 

  • Cette activité est rémunérée par l’émission de nouvelles unités de cryptomonnaie. 

Selon des chercheurs de l’Université Cambridge, le minage de bitcoin consommerait 0,3% de la production mondiale d’électricité.

D’où provenaient les bitcoins en avril 2021: 

  • Chine: 46%
  • États-Unis: 17% 
  • Kazakhstan: 8%
  • Russie: 7%
  • Iran: 5%

Aujourd’hui, la part de la Chine pourrait être inférieure à 46% puisque, depuis la réalisation de l’étude, l’État chinois a imposé des restrictions sur le minage

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Chute du bitcoin: des restrictions sur le minage en Chine pointées du doigt

Publié le 22 juin 2021
Chute du bitcoin: des restrictions sur le minage en Chine pointées du doigt

(Source: Unsplash)

  • Le bitcoin a chuté de près de 10% lundi. Plusieurs observateurs attribuent cette baisse à la répression croissante du gouvernement chinois à l’égard du «minage» (fabrication) de cette cryptomonnaie.
  • Le mois dernier, Pékin avait promis de réprimer le minage et le commerce de bitcoins pour mieux contrôler les risques financiers. Vendredi, les autorités de la province du Sichuan ont ordonné la fermeture des projets d’extraction de bitcoins.

La Chine a fourni l’an dernier 65% de la production mondiale de bitcoins, selon des données de l’Université de Cambridge.

  • Le Sichuan était la deuxième province productrice de bitcoins au pays.

Le bitcoin a perdu plus de 20% de sa valeur au cours des six derniers jours.

Il a perdu près de la moitié de sa valeur par rapport à son pic d’avril, alors qu’il avait presque atteint 65 000 $.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Tesla acceptera à nouveau les bitcoins… quand ils seront moins polluants

Publié le 13 juin 2021
Tesla acceptera à nouveau les bitcoins… quand ils seront moins polluants

(Source: Unsplash)

  • Le fabricant américain avait autorisé en mars dernier ses clients à acheter ses véhicules électriques avec la cryptomonnaie, avant de faire marche arrière quelques semaines plus tard.
  • Elon Musk a indiqué hier soir que l’entreprise recommencerait à accepter les paiements en bitcoins lorsque leur production n’exigera qu’«une quantité raisonnable d’énergie propre». La cryptomonnaie est produite par de puissants ordinateurs qui consomment beaucoup d’électricité. 

Le FBI a récupéré une bonne partie de la rançon versée par Colonial Pipeline à des pirates informatiques

Publié le 8 juin 2021
Le FBI a récupéré une bonne partie de la rançon versée par Colonial Pipeline à des pirates informatiques

(Source: Unsplash)

  • L’agence américaine a récupéré 63,7 des 75 bitcoins qui avaient été versés au groupe de pirates informatiques DarkSide, responsable de la cyberattaque majeure du 7 mai dernier.
  • Le FBI a pu retrouver ces bitcoins grâce au signalement rapide de la société. 

À la suite de la cyberattaque, qui avait provoqué une importante pénurie de carburant aux États-Unis, le PDG de Colonial Pipeline avait rapidement décidé de payer la rançon demandée par les pirates informatiques. 

Il avait aussi rapidement alerté les autorités. 

  • Le FBI a pu suivre les transactions et retrouver l’adresse informatique où avaient été déposés la plupart des bitcoins versés en guise de rançon.  
  • Un mandat a permis aux enquêteurs de saisir 85% des bitcoins qui avaient été versés.

Mais parce que la valeur du bitcoin a baissé depuis le paiement de la rançon, la valeur de la saisie s’élève à environ 2,3 millions $US, soit seulement un peu plus de la moitié des 4,4 millions $US que valait initialement la rançon de 75 bitcoins.

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Le Salvador veut devenir le premier pays à accepter officiellement le bitcoin

Publié le 6 juin 2021
Le Salvador veut devenir le premier pays à accepter officiellement le bitcoin

(Source: Unsplash)

  • Nayib Bukele, le président du Salvador, en Amérique centrale, participait ces derniers jours à la conférence Bitcoin 2021 à Miami. Il en a profité pour faire une annonce.
  • Dans les prochains jours, le gouvernement salvadorien devrait déposer un projet de loi pour reconnaître que le bitcoin aura cours légal dans le pays, aux côtés du dollar américain. Cela ferait du Salvador le premier pays à reconnaître au bitcoin un statut de monnaie à part entière.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Le bitcoin a chuté de 20% en une semaine

Publié le 19 mai 2021
Le bitcoin a chuté de 20% en une semaine

(Source: Unsplash)

  • Alors qu’il valait près de 59 000 $US il y a une semaine, le bitcoin a fondu ces derniers jours de 12 000 $, ce qui représente environ 20% de sa valeur. Depuis son sommet historique de 64 870 $US atteint le 14 avril, le cours du bitcoin a plongé de 30%. 
  • Le bitcoin a emporté dans sa chute plusieurs autres cryptomonnaies, notamment l’ethereum, qui a perdu 14% dans la dernière semaine. Après avoir fait la promotion des cryptomonnaies dans les derniers mois, le fondateur de Tesla Elon Musk a dit la semaine dernière que sa société refuserait dorénavant les paiements en bitcoin.

Un FNB canadien de bitcoins compensera son empreinte carbone

Publié le 11 mai 2021
Un FNB canadien de bitcoins compensera son empreinte carbone

(Source: Unsplash)

  • Ninepoint, une société canadienne de gestion de placements, s’engage à entièrement compenser l’empreinte carbone de son nouveau fonds négocié en bourse (FNB) Ninepoint Bitcoin (TSX: BITC). Ce FNB reproduit un indice basé sur la valeur du Bitcoin, dont l’utilisation consomme énormément d’énergie. 
  • Ninepoint consacrera une partie des frais de gestion du FNB à financer des projets de conservation de la forêt amazonienne.

Nuvei pourra offrir des comptes bancaires et des cartes de crédit pour faciliter les transactions en bitcoin

Publié le 9 mai 2021
Nuvei pourra offrir des comptes bancaires et des cartes de crédit pour faciliter les transactions en bitcoin

(Source: Unsplash)

  • La société montréalaise de technologies financières Nuvei a annoncé vendredi une acquisition qui devrait renforcer sa position dans l’univers des cryptomonnaies, et la mettre plus directement en contact avec les entreprises et les consommateurs.
  • Nuvei (TSX: NVEI) va acheter, pour 250 millions $US, l’entreprise israélienne Simplex. La plateforme technologique de Simplex sert de passerelle pour échanger des cryptomonnaies contre de la monnaie fiduciaire – autrement dit, du «vrai» argent émit par une banque centrale. Simplex a aussi une licence d’institution financière en Europe qui lui permet d’ouvrir des comptes bancaires aux entreprises et aux particuliers, et une entente avec Visa qui lui permet d’émettre des cartes de crédit.

Conseils pour vos FINANCES

Fraude financière: combien êtes-vous prêt à perdre?

Publié le 23 avr. 2021
Fabien Major
par Fabien Major
Fraude financière: combien êtes-vous prêt à perdre?

[photo: Sharon McCutcheon | Unsplash]

  • La pandémie a entraîné une recrudescence des cas de fraudes. En plus de cibler les travailleurs autonomes, les malfaiteurs s’intéressent aux PME et à leurs propriétaires. Mais les fraudeurs rôdent aussi autour des investisseurs individuels avides de rendements rapides.
  • Les fraudes financières peuvent être évitées par des gestes simples et un minimum de précaution.

Il y a quelques jours, le Journal de Montréal exposait le cas des jetons de cryptomonnaie MRS de Marsan Exchange Token qui ont perdu 80% de leur valeur en quelques heures.

Le jeune entrepreneur Antoine Marsan a constaté que la demande pour ses jetons virtuels a littéralement explosé, puis est retombée brutalement les jours suivants.

L’Autorité des marchés financiers étudie maintenant le dossier.

Je crois qu’il s’agit là d’un bon exemple du stratagème Pump and dump – qu’on pourrait traduire en français par «gonfler et larguer».

C’était la tactique préférée de Jordan Belfort, le personnage incarné par Leonardo DiCaprio dans le film Le loup de Wall Street de Martin Scorcese. 

L’affaire Marsan

Marsan a confié à quelques influenceurs de l’univers des cryptos sur les réseaux sociaux le rôle de mousser son produit en les rémunérant… avec ses propres jetons.

Évidemment, ils ont fait le boulot et ont su persuader des milliers de personnes crédules.

En situation exemplaire de conflit d’intérêts, les petits princes de la crypto ont fait du zèle.

Et lorsqu’ils sont parvenus à multiplier plusieurs fois leur mise, ils ont fait comme les autres requins: selon toute vraisemblance, ils ont vendu massivement pour prendre leur profit en laissant les petits investisseurs sur la paille.

­Consultez la section AFFAIRES, argent et carrière d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et, chaque samedi, la chronique Conseils pour vos finances. Pour les recevoir par courriel, abonnez-vous gratuitement à nos infolettres quotidiennes ici ou en cliquant dans INFOLETTRES en haut à droite.

Les drapeaux rouges

Les promoteurs de placements douteux utilisent très souvent les mêmes méthodes.

Voici quelques signaux qui doivent éveiller vos soupçons:

  • On vous laisse miroiter des rendements formidables – entre 10 et 20% par mois, par exemple.
  • On insiste, on vous met de la pression pour que vous fassiez une transaction avant une date d’échéance très rapprochée.
  • On souhaite que vous déboursiez la somme en argent comptant ou par chèque libellé au nom personnel du représentant.
  • On fait valoir le caractère «anonyme» de l’opération et le fait que vos rendements ne seront pas imposables.

N’importe lequel de ces signaux d’alerte devrait vous amener à mettre fin à la discussion.   

Découvrez les autres chroniques Conseils pour vos finances de Fabien Major, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin [pour les recevoir par courriel, inscrivez-vous gratuitement à nos infolettres]

Mais, certains fraudeurs sont plus fins renards et passent à travers ces filtres. Ils savent jouer avec les sentiments et vous mettre en confiance.

Pour les reconnaître, vous devrez mettre vos émotions de côté.

Si on vous fait une offre d’investissement, vous devez prendre une décision réfléchie et elle doit reposer sur des faits vérifiables.

  • Le représentant ou l’agent est-il inscrit à l’Autorité des marchés financiers?
  • La société qui offre ce produit est-elle inscrite au registre de l’AMF des entreprises autorisées?
  • La firme en question est-elle membre du Fonds canadien de protection des épargnants? (Le FCPE protège jusqu’à 1 million $ par compte par personne en cas d’insolvabilité.)
  • La firme possède-t-elle une assurance-responsabilité pour demeurer solvable même en cas de faillite?
  • Vous a-t-on remis un prospectus ou un «aperçu du fonds» pour vous permettre d’étudier le produit?
  • Quels sont les frais d’administration, de transactions ou de commissions?
  • Qui sont les vérificateurs comptables du produit?
  • Quels sont vos recours en cas de perte, d’erreur ou de fraude?

Si vous obtenez ici des réponses négatives ou plutôt évasives, ça n’augure rien de bon.

Et lorsque tout vous semble conforme, mais que le placement demeure hautement spéculatif, comme les cryptomonnaies ou les sociétés en démarrage en fintech et en biotech, n’investissez que le montant que vous êtes prêt à perdre définitivement. Combien est-ce? 5000 $? 10 000 $? 100 000 $?

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Après le bitcoin, au tour de l’Ethereum d’avoir ses FNB spécialisés

Publié le 19 avr. 2021
Après le bitcoin, au tour de l’Ethereum d’avoir ses FNB spécialisés

(Source: Unsplash)

  • Pas moins de trois fonds négociés en bourse consacrés à l’Ethereum devraient commencer à être négociés aujourd’hui à la bourse de Toronto. Commercialisés par les sociétés Gestion mondiale d’actifs CI, Evolve Funds et Purpose Investments, ce sont les premiers fonds du genre en Amérique du Nord. Ils investissent directement dans des jetons numériques d’Ethereum.
  • L’Ethereum est actuellement, par sa valeur globale, la deuxième plus importante cryptomonnaie après le bitcoin.

Un nouveau fonds négocié en bourse mise sur une chute de valeur du bitcoin

Publié le 15 avr. 2021
Un nouveau fonds négocié en bourse mise sur une chute de valeur du bitcoin

(Source: Unsplash)

  • Géré par la firme Horizons, le FNB BetaPro Inverse Bitcoin (TSX: BITI) prend une position de vente à découvert face au bitcoin. Son rendement sera l’inverse de celui des contrats à terme (futures) liés à cette cryptomonnaie.
  • Tandis que de nombreux nouveaux FNB tentent de suivre le cours des cryptomonnaies en pariant sur la croissance de leur valeur, BITI est le premier en Amérique du Nord qui s’adresse à ceux qui croient que la valeur actuelle du bitcoin est exagérée et va subir une correction.

Le bitcoin a atteint une valeur record la veille de l’entrée en bourse de l’application américaine Coinbase

Publié le 13 avr. 2021
Le bitcoin a atteint une valeur record la veille de l’entrée en bourse de l’application américaine Coinbase

(Source: Coinbase)

  • Coinbase est la plateforme la plus populaire en Amérique du Nord pour transiger des cryptomonnaies. 
  • Son entrée à la bourse technologique Nasdaq aujourd’hui sera suivie de près tant par les investisseurs traditionnels que par les adeptes des monnaies numériques.

Coinbase tire ses revenus des frais de 1,49% qu’elle perçoit chaque fois qu’un utilisateur de sa plateforme achète ou vend une cryptomonnaie.

L’entreprise est déjà rentable.

  • Au premier trimestre de 2021, ses revenus étaient de 1,8 milliard $US, soit neuf fois plus qu’au même trimestre un an plus tôt. 
  • Son profit était entre 730 et 800 millions $US.
  • L’entreprise prévoit cette année une croissance entre 43% et 150%.

Le modèle d’affaires de Coinbase dépend principalement de la valeur de deux cryptomonnaies très populaires ces jours-ci: le bitcoin et l’Ethereum.

Au cours actuel du bitcoin, Coinbase pourrait valoir jusqu’à 100 milliards $US selon certains experts, ce qui est loin de faire l’unanimité.

Mais si la valeur du bitcoin s’effondre de 75% comme elle l’a fait en 2018, les revenus de Coinbase chuteront d’autant.

L’entreprise sera cotée aujourd’hui sous le symbole «COIN».

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus