Cryptomonnaies

Nouvelles et tendances concernant les cryptomonnaies (voir aussi Bitcoin, Innovation, Monnaie numérique)

Y a-t-il une bulle de l’or, en train de se dégonfler?

Publié le 28 fév 2021
Y a-t-il une bulle de l’or, en train de se dégonfler?

(Source: Pixabay)

  • L’or a rempli son rôle de valeur refuge pour les investisseurs durant les six premiers mois de la pandémie, atteignant en août dernier la valeur record de 2000 $US l’once. Mais depuis, son prix n’a pas cessé de redescendre. À un peu plus de 1750 $US l’once actuellement, il est à un creux sur six ans.
  • Ce recul n’est pas terminé: l’intérêt des investisseurs se porte davantage sur les métaux «industriels» comme le cuivre et le nickel, et sur le bitcoin, présenté par plusieurs comme une valeur refuge numérique pour l’économie de demain. 

La montée du bitcoin est un des événements d’une «tempête parfaite» qui provoque un désintérêt envers l’or, explique dans une note Peter Thomas, vice-président de la firme d’investissement américaine Zaner – une référence dans l’analyse du cours des métaux précieux.

  • Des investisseurs audacieux préfèrent aujourd’hui les métaux industriels aux métaux précieux comme l’or et l’argent. L’électrification des transports provoque une hausse de la demande en nickel, en cuivre et en cobalt, qui accroît leur valeur.
  • Les investisseurs plus conservateurs, pour leur part, boudent l’or parce que le rendement des obligations du Trésor américain est en hausse. Ce rendement est stimulé par la vigoureuse reprise économique que les économistes prévoient pour la deuxième partie de cette année.

Sauf que ce recul de l’or n’est probablement que temporaire. 

Après tout, l’or existe comme valeur refuge depuis des centaines d’années et il est beaucoup moins volatil que son équivalent numérique, écrivait la semaine dernière dans le site Business Insider l’analyste David Rosenberg, ancien économiste en chef de la firme Merrill Lynch Canada:

  • «Le jour où la Reine Elizabeth échangera l’or de sa couronne pour de la cryptomonnaie, je changerai d’avis.» 

Surtout, une fois que la campagne de vaccination sera bien amorcée, les consommateurs devraient recommenceront à dépenser, ce qui pourrait faire monter l’inflation, affecter négativement le rendement des obligations, et ramener certains investisseurs vers l’or comme actif sûr.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Si les monnaies numériques deviennent un moyen de paiement courant, alors la Banque du Canada émettra la sienne

Publié le 10 fév 2021
Si les monnaies numériques deviennent un moyen de paiement courant, alors la Banque du Canada émettra la sienne

(Source: Unsplash)

  • La banque centrale canadienne n’a pas l’intention de s’immiscer dans le marché très volatil des cryptomonnaies et du bitcoin. Elle constate que l’usage de ces monnaies numériques comme moyen de paiement demeure marginal.
  • Mais si cette pratique devait gagner en popularité, alors la Banque du Canada dit qu’elle devrait émettre elle-même une devise numérique nationale officielle, plutôt que d’essayer d’encadrer diverses monnaies indépendantes ou privées.

La flambée du cours du bitcoin ces dernières semaines semble plus un effet de mode qu’une tendance durable, a dit le sous-gouverneur de l’institution fédérale, Tim Lane, lors d’un discours virtuel devant le centre de recherche universitaire montréalais Ivado.

  • Cette volatilité confirme, selon lui, que le bitcoin ne peut pas devenir une devise de référence pour l’économie de demain.
  • «Nous sommes dans une situation où un simple tweet peut déclencher une soudaine hausse spectaculaire de sa valeur. C’est une folie spéculative.»

Un dollar canadien numérique n’est donc pas pour demain, croit ce dirigeant de la Banque du Canada, mais…

  • «Le monde change plus vite qu’on l’aurait cru», ajoute Tim Lane.
  • Dans ce contexte, adopter une cryptomonnaie stable dotée de mécanismes reconnus pouvant assurer la stabilité de sa valeur aurait du sens.
  • «Seule une banque centrale peut garantir qu’une telle monnaie serait fiable et aurait comme priorité de garantir le bien commun, plutôt que le simple profit.»
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

D’autres cryptomonnaies profitent de l’engouement pour le bitcoin

Publié le 8 fév 2021
D’autres cryptomonnaies profitent de l’engouement pour le bitcoin

(Source: Unsplash)

  • La valeur du bitcoin continue de fracasser des records. Hier, l’achat pour 1,5 milliard $US de cette monnaie numérique par Tesla lui a fait atteindre un nouveau sommet, à près de 57 000 $.
  • Mais ce n’est pas la seule cryptomonnaie à attirer les investisseurs: la valeur de l’Ethereum et du Dogecoin, entre autres, atteint elle aussi des sommets. Pour le meilleur et pour le pire.

Le meilleur: l’ethereum 
Il a toujours été dans l’ombre du bitcoin depuis sa création en 2015. 

  • La valeur d’un «ether», l’unité de base de cette plateforme, a tout de même doublé depuis le début de l’année, pendant que celle du bitcoin triplait. 
  • Un ether vaut présentement environ 2200 $.

Alors que le bitcoin est vu par bien des investisseurs comme un remplaçant numérique de l’or en tant que valeur refuge, l’ethereum est davantage reconnu comme une «plateforme technologique» sécuritaire.

  • Son potentiel se trouve en grande partie du côté des paiements électroniques.
  • Ses promoteurs pensent qu’il pourrait remplacer des solutions de paiement comme celle de PayPal dans les applications mobiles.

Le pire: le dogecoin

Il a vu le jour comme une blague en 2013. On ne peut rien faire, ou presque, avec un dogecoin. Cette monnaie numérique n’est utilisée nulle part et la convertir en une devise courante, comme le dollar canadien, est compliqué.

Ces handicaps n’ont pas empêché la valeur du dogecoin de quintupler depuis un mois.

  • La semaine dernière, elle a fait un bond de 80% quand Elon Musk a tweeté «pas de hauts, pas de bas, seulement Doge».
  • Le forum WallStreetBets sur Reddit a aussi alimenté la spéculation. 
  • La totalité des dogecoins vaut aujourd’hui près de 7,6 milliards $.

L’effet FOMO (Fear of missing out), provoqué par la crainte de rater une occasion de rendement rapide, peut avoir des conséquences dangereuses, croit l’investisseur québécois Philippe Bergeron-Bélanger.

  • Ces monnaies sont très volatiles et ne sont pas à l’abri d’une importante chute de valeur subitement, dit-il à InfoBref.
  • Mais si d’autres entreprises imitent Tesla et adoptent les monnaies numériques, il croit que leur valeur continuera de croître.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Visa lance un projet pilote qui permet aux banques d’offrir l’achat et la vente de bitcoins à leurs clients à partir de leur compte en ligne

Publié le 3 fév 2021
Visa lance un projet pilote qui permet aux banques d’offrir l’achat et la vente de bitcoins à leurs clients à partir de leur compte en ligne

(Source: Visa)

  • Ce projet pilote est mené en partenariat avec la banque américaine First Boulevard. Il vise à rendre le bitcoin accessible aux particuliers dans l’interface en ligne par laquelle ils accèdent à leur compte bancaire par Internet.
  • La technologie développée par Visa pour ce projet a été conçue pour être compatible avec la plupart des plateformes bancaires en ligne. Si tout se passe comme prévu, Visa pourrait rapidement déployer sa technologie avec d’autres banques. 
Visa lance un projet pilote qui permet aux banques d’offrir l’achat et la vente de bitcoins à leurs clients à partir de leur compte en ligne

(Source: Visa)

Vos FINANCES

Devez-vous succomber à la Bitcoin mania?

Publié le 22 janv. 2021
Fabien Major
par Fabien Major
Devez-vous succomber à la Bitcoin mania?

(Image Unsplash)

  • En 2020, la valeur du bitcoin a quadruplé. Il a atteint un sommet de 41 958 $US le 8 janvier, avant de perdre 25% par rapport à ce sommet en date du 27 janvier.
  • En plus d’exciter la frénésie de certains investisseurs audacieux, la forte hausse  de l’an dernier a aussi poussé de grandes institutions beaucoup plus conservatrices à acheter des bitcoins. À quel point devriez-vous vous intéresser à cet actif numérique?

Ce n’est pas parce qu’un titre atteint des records que vous en avez besoin.

  • Comme dans toutes les catégories de placement, l’investisseur doit bien connaître l’objet de convoitise avant de s’y aventurer.
  • Et durant cette phase d’exploration, les questions devraient porter principalement sur le risque.

Le risque technologique lié au bitcoin ne concerne pas le produit en lui-même.

Selon Martin Lalonde, fondateur de Rivemont Crypto, le premier fonds de crypto offert aux Canadiens, la sécurité de la technologie qui constitue la base des actifs numériques de type bitcoin a toujours répondu à ses promesses.

«Depuis la création du bitcoin en 2009, dit-il, jamais la chaîne de blocs n’a été compromise. Toutes les fraudes, intrusions ou vols ont plutôt impliqué des plateformes ou des individus.»

Steve Waterhouse, enseignant à la maîtrise à l’Université de Sherbrooke et ancien officier de sécurité informatique au ministère de la Défense, juge aussi la chaîne de blocs très sécuritaire.

Ce sont plutôt la négociation et l’entreposage des cryptoactifs qui sont les maillons faibles.

Plusieurs grandes entreprises financières se sont décidées à sauter dans la mêlée.

Les professionnels de la finance apprécient la mobilité des actifs numériques tels que le bitcoin. Pour les échanges internationaux, plutôt que de déplacer des conteneurs remplis de billets de banque ou de faire à grands frais des virements électroniques entre devises, les opérateurs de marché peuvent utiliser le bitcoin comme moyen de transport d’actifs sécurisé.

Rick Reiner, chef des investissements de BlackRock, la plus grande institution financière au monde, a récemment expliqué à la chaîne de télévision CNBC que le bitcoin pourrait remplacer l’or comme objet de diversification ou de refuge à l’inflation.

La liste des grandes financières qui ajoutent les cryptos dans leur catalogue de produits ne cesse de s’allonger. Parmi celles-ci figurent Fidelity, BBVA, Goldman Sachs, PayPal, et JP Morgan Chase.

­> Consultez la section Finances d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et la chronique de conseils Vos Finances le samedi

L’opinion de JP Morgan Chase a fait un virage à 180 degrés.

  • En 2017, son chef de la direction Jamie Dimon qualifiait le bitcoin et autres cryptomonnaies de vastes fraudes.
  • Maintenant, l’équipe «mondiale quantitative et de dérivés» de la banque juge que le potentiel de hausse à long terme est fabuleux. Elle voit la valeur du bitcoin se multiplier par 5 et atteindre 146 000 $US l’unité.

Mais il y aura pas mal de volatilité avant d’en arriver là.  

La Deutsche Bank a récemment fait un sondage auprès de ses clients investisseurs et institutionnels. Elle leur a demandé si l’élan spectaculaire de 2020 de certains titres peut se poursuivre en 2021 et s’il y a une bulle spéculative dans le marché.

Environ 89% des répondants pensent que les marchés sont confrontés à des bulles, et deux se démarquent: les actions technologiques américaines et le bitcoin.

  • Ce dernier se rapproche même du territoire de la «bulle extrême».
  • Les répondants anticipaient une correction de l’ordre de -50%.

On comprend facilement que ce type d’actifs n’est pas recommandé à tous. Seuls les investisseurs audacieux devraient s’y mouiller. Un maximum de 5% de l’actif total me semble être acceptable.

Mes conseils

  • Si le processus d’achat et de détention directe des bitcoins vous embête, vous pouvez très bien y être exposé indirectement par le biais d’actions d’entreprises liées au secteur ou à partir de fonds technologiques ou de FNB de bitcoins.
  • Voici quelques produits qui investissent dans le Bitcoin : Fonds Rivemont Crypto, Grayscale Bitcoin Trust, Fonds de Bitcoins Galaxy de CI, Fiducie Bitcoin Ninepoint et Fonds de cryptoactifs mondial 3iQ. 
  • L’Agence du revenu du Canada a à l’œil toutes les sociétés qui permettent d’acheter et de vendre les cryptomonnaies. Les profits que vous faites sur toutes les transactions doivent être déclarés comme du gain en capital.

Pour recevoir la chronique de conseils Vos Finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin (et à son complément InfoBref Soir pour un survol de l’actualité à 16h)

En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

La valeur du bitcoin a dépassé 40 000 $ pour la première fois

Publié le 3 janv. 2021
  • Le bitcoin vient d’atteindre un record de 34 000 $US, soit plus de 40 000 $. La valeur de la cryptomonnaie la plus populaire a augmenté de plus de 300% en 2020.
  • Fin octobre, le lancement d’un service d’achat, vente et paiement en cryptomonnaie par le géant des paiements en ligne PayPal a entrainé une forte hausse. Par ailleurs, les fonds d’investissement et les grandes banques s’intéressent de plus en plus à la cryptomonnaie. 

Hausse de valeur du bitcoin: est-ce que cette fois sera la bonne?

Publié le 19 nov. 2020
Hausse de valeur du bitcoin: est-ce que cette fois sera la bonne?

(Source: Unsplash)

  • La populaire monnaie numérique a gagné près de 50% en valeur depuis début novembre et s’approche de son sommet historique de presque 20 000 $US atteint à la fin 2017.
  • Le bitcoin demeure un investissement spéculatif, mais au moins deux facteurs font croire que sa hausse de valeur pourrait être plus durable cette fois-ci.

«Le marché des cryptomonnaies s’est recentré sur le bitcoin. Cela a permis de créer un écosystème plus solide autour de la monnaie, qui joue un peu un rôle d’or numérique», résume à InfoBref Philippe Bergeron-Bélanger, investisseur et ex-consultant pour le gestionnaire de portefeuille Rivemont, de Gatineau.

Le contraste est saisissant entre les raisons expliquant l’augmentation de la valeur du bitcoin en 2017 et en 2020, explique-t-il.

  • Ces derniers mois, les banques centrales de Chine, d’Europe et des États-Unis ont chacune dit qu’elles envisagent de créer une devise numérique nationale. Cela a renforcé d’un coup la crédibilité de la cryptomonnaie la plus connue.
  • En 2017, la valeur du bitcoin était plutôt stimulée par un engouement pour les cryptomonnaies: des gens en créaient de nouvelles sans réelle valeur, puis ils proposaient au public d’en acheter – de façon frauduleuse dans certains cas.

La perception des grands investisseurs a beaucoup évolué.

  • En 2017, J.P. Morgan comparait le bitcoin à de la fraude et Warren Buffett le qualifiait de poison à rats.
  • Mais depuis un an, des entreprises établies ont investi plusieurs millions de dollars dans le bitcoin, dont PayPal, Square, et même le fonds d’investissement de l’Université Harvard.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Selon JP Morgan, le bitcoin pourrait tripler de valeur grâce à sa popularité auprès des jeunes investisseurs

Publié le 27 oct. 2020
Selon JP Morgan, le bitcoin pourrait tripler de valeur grâce à sa popularité auprès des jeunes investisseurs

(Source: Unsplash)

  • «Alors que les investisseurs plus âgés préfèrent les métaux précieux comme valeur refuge, la nouvelle cohorte de jeunes investisseurs misent sur le bitcoin comme investissement de secours», écrivent les analystes de JP Morgan dans une note aux investisseurs.
  • C’est tout un revirement pour la firme de Wall Street – en 2017, son PDG comparait la cryptomonnaie à de la fraude financière.

Un spécialiste du bitcoin qui veut investir 100 millions $US dans des centres de données nord-américains a le Québec à l’oeil

Publié le 28 août 2020
Un spécialiste du bitcoin qui veut investir 100 millions $US dans des centres de données nord-américains a le Québec à l’oeil

Un centre de minage de bitcoins de DCG vu de l’intérieur. (Photo: DCG)

  • La société new-yorkaise Digital Currency Group veut positionner l’Amérique du Nord à l’avant-scène du développement des monnaies numériques, une activité présentement dominée par la Chine.
  • Un ancien haut dirigeant de GE pilotera la création de nouveaux centres de «minage» de monnaies numériques dans des endroits où l’électricité est propre et abordable, comme le Québec et la Colombie-Britannique.

L’aide des autorités pour construire ces nouveaux centres pèsera aussi dans la balance.

  • Aux États-Unis, des élus ont récemment fait part de leurs inquiétudes face à l’absence d’un joueur américain majeur dans le marché des cryptomonnaies.
  • Malgré les hauts et les bas des dernières années, la valeur du bitcoin à elle seule surpasse les 200 milliards $US.

La technologie du groupe américain serait particulièrement lucrative, si on se fie au groupe new-yorkais.

  • Elle n’a besoin que de 10 minutes pour compléter une opération de «minage», soit pour vérifier l’authenticité de transactions faites à l’aide de bitcoins.
  • Le réseau Bitcoin lui remet 6,25 bitcoins, l’équivalent de 100 000 dollars, pour chaque opération complétée.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus
Un spécialiste du bitcoin qui veut investir 100 millions $US dans des centres de données nord-américains a le Québec à l’oeil

Un centre de minage de bitcoins de DCG vu de l’intérieur. (Photo: DCG)