Cryptomonnaies

Nouvelles, données et tendances concernant les cryptomonnaies (voir aussi les sujets connexes Bitcoin, Ethereum, Innovation, Monnaie numérique)

Un FNB canadien de bitcoins compensera son empreinte carbone

Publié le 11 mai 2021
Un FNB canadien de bitcoins compensera son empreinte carbone

(Source: Unsplash)

  • Ninepoint, une société canadienne de gestion de placements, s’engage à entièrement compenser l’empreinte carbone de son nouveau fonds négocié en bourse (FNB) Ninepoint Bitcoin (TSX: BITC). Ce FNB reproduit un indice basé sur la valeur du Bitcoin, dont l’utilisation consomme énormément d’énergie. 
  • Ninepoint consacrera une partie des frais de gestion du FNB à financer des projets de conservation de la forêt amazonienne.

Nuvei pourra offrir des comptes bancaires et des cartes de crédit pour faciliter les transactions en bitcoin

Publié le 9 mai 2021
Nuvei pourra offrir des comptes bancaires et des cartes de crédit pour faciliter les transactions en bitcoin

(Source: Unsplash)

  • La société montréalaise de technologies financières Nuvei a annoncé vendredi une acquisition qui devrait renforcer sa position dans l’univers des cryptomonnaies, et la mettre plus directement en contact avec les entreprises et les consommateurs.
  • Nuvei (TSX: NVEI) va acheter, pour 250 millions $US, l’entreprise israélienne Simplex. La plateforme technologique de Simplex sert de passerelle pour échanger des cryptomonnaies contre de la monnaie fiduciaire – autrement dit, du «vrai» argent émit par une banque centrale. Simplex a aussi une licence d’institution financière en Europe qui lui permet d’ouvrir des comptes bancaires aux entreprises et aux particuliers, et une entente avec Visa qui lui permet d’émettre des cartes de crédit.

Conseils pour vos FINANCES

Fraude financière: combien êtes-vous prêt à perdre?

Publié le 23 avr. 2021
Fabien Major
par Fabien Major
Fraude financière: combien êtes-vous prêt à perdre?

[photo: Sharon McCutcheon | Unsplash]

  • La pandémie a entraîné une recrudescence des cas de fraudes. En plus de cibler les travailleurs autonomes, les malfaiteurs s’intéressent aux PME et à leurs propriétaires. Mais les fraudeurs rôdent aussi autour des investisseurs individuels avides de rendements rapides.
  • Les fraudes financières peuvent être évitées par des gestes simples et un minimum de précaution.

Il y a quelques jours, le Journal de Montréal exposait le cas des jetons de cryptomonnaie MRS de Marsan Exchange Token qui ont perdu 80% de leur valeur en quelques heures.

Le jeune entrepreneur Antoine Marsan a constaté que la demande pour ses jetons virtuels a littéralement explosé, puis est retombée brutalement les jours suivants.

L’Autorité des marchés financiers étudie maintenant le dossier.

Je crois qu’il s’agit là d’un bon exemple du stratagème Pump and dump – qu’on pourrait traduire en français par «gonfler et larguer».

C’était la tactique préférée de Jordan Belfort, le personnage incarné par Leonardo DiCaprio dans le film Le loup de Wall Street de Martin Scorcese. 

L’affaire Marsan

Marsan a confié à quelques influenceurs de l’univers des cryptos sur les réseaux sociaux le rôle de mousser son produit en les rémunérant… avec ses propres jetons.

Évidemment, ils ont fait le boulot et ont su persuader des milliers de personnes crédules.

En situation exemplaire de conflit d’intérêts, les petits princes de la crypto ont fait du zèle.

Et lorsqu’ils sont parvenus à multiplier plusieurs fois leur mise, ils ont fait comme les autres requins: selon toute vraisemblance, ils ont vendu massivement pour prendre leur profit en laissant les petits investisseurs sur la paille.

­> Consultez la section Affaires et finances d’InfoBref avec nos nouvelles brèves en semaine et la chronique Conseils pour vos finances le samedi

Les drapeaux rouges

Les promoteurs de placements douteux utilisent très souvent les mêmes méthodes.

Voici quelques signaux qui doivent éveiller vos soupçons:

  • On vous laisse miroiter des rendements formidables – entre 10 et 20% par mois, par exemple.
  • On insiste, on vous met de la pression pour que vous fassiez une transaction avant une date d’échéance très rapprochée.
  • On souhaite que vous déboursiez la somme en argent comptant ou par chèque libellé au nom personnel du représentant.
  • On fait valoir le caractère «anonyme» de l’opération et le fait que vos rendements ne seront pas imposables.

N’importe lequel de ces signaux d’alerte devrait vous amener à mettre fin à la discussion.   

Découvrez les autres chroniques Conseils pour vos finances de Fabien Major, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin

Mais, certains fraudeurs sont plus fins renards et passent à travers ces filtres. Ils savent jouer avec les sentiments et vous mettre en confiance.

Pour les reconnaître, vous devrez mettre vos émotions de côté.

Si on vous fait une offre d’investissement, vous devez prendre une décision réfléchie et elle doit reposer sur des faits vérifiables.

  • Le représentant ou l’agent est-il inscrit à l’Autorité des marchés financiers?
  • La société qui offre ce produit est-elle inscrite au registre de l’AMF des entreprises autorisées?
  • La firme en question est-elle membre du Fonds canadien de protection des épargnants? (Le FCPE protège jusqu’à 1 million $ par compte par personne en cas d’insolvabilité.)
  • La firme possède-t-elle une assurance-responsabilité pour demeurer solvable même en cas de faillite?
  • Vous a-t-on remis un prospectus ou un «aperçu du fonds» pour vous permettre d’étudier le produit?
  • Quels sont les frais d’administration, de transactions ou de commissions?
  • Qui sont les vérificateurs comptables du produit?
  • Quels sont vos recours en cas de perte, d’erreur ou de fraude?

Si vous obtenez ici des réponses négatives ou plutôt évasives, ça n’augure rien de bon.

Et lorsque tout vous semble conforme, mais que le placement demeure hautement spéculatif, comme les cryptomonnaies ou les sociétés en démarrage en fintech et en biotech, n’investissez que le montant que vous êtes prêt à perdre définitivement. Combien est-ce? 5000 $? 10 000 $? 100 000 $?

Pour recevoir la chronique Conseils pour vos finances de Fabien Major chaque samedi dans votre courriel, abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Après le bitcoin, au tour de l’Ethereum d’avoir ses FNB spécialisés

Publié le 19 avr. 2021
Après le bitcoin, au tour de l’Ethereum d’avoir ses FNB spécialisés

(Source: Unsplash)

  • Pas moins de trois fonds négociés en bourse consacrés à l’Ethereum devraient commencer à être négociés aujourd’hui à la bourse de Toronto. Commercialisés par les sociétés Gestion mondiale d’actifs CI, Evolve Funds et Purpose Investments, ce sont les premiers fonds du genre en Amérique du Nord. Ils investissent directement dans des jetons numériques d’Ethereum.
  • L’Ethereum est actuellement, par sa valeur globale, la deuxième plus importante cryptomonnaie après le bitcoin.

Un nouveau fonds négocié en bourse mise sur une chute de valeur du bitcoin

Publié le 15 avr. 2021
Un nouveau fonds négocié en bourse mise sur une chute de valeur du bitcoin

(Source: Unsplash)

  • Géré par la firme Horizons, le FNB BetaPro Inverse Bitcoin (TSX: BITI) prend une position de vente à découvert face au bitcoin. Son rendement sera l’inverse de celui des contrats à terme (futures) liés à cette cryptomonnaie.
  • Tandis que de nombreux nouveaux FNB tentent de suivre le cours des cryptomonnaies en pariant sur la croissance de leur valeur, BITI est le premier en Amérique du Nord qui s’adresse à ceux qui croient que la valeur actuelle du bitcoin est exagérée et va subir une correction.

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Le bitcoin a atteint une valeur record la veille de l’entrée en bourse de l’application américaine Coinbase

Publié le 13 avr. 2021
Le bitcoin a atteint une valeur record la veille de l’entrée en bourse de l’application américaine Coinbase

(Source: Coinbase)

  • Coinbase est la plateforme la plus populaire en Amérique du Nord pour transiger des cryptomonnaies. 
  • Son entrée à la bourse technologique Nasdaq aujourd’hui sera suivie de près tant par les investisseurs traditionnels que par les adeptes des monnaies numériques.

Coinbase tire ses revenus des frais de 1,49% qu’elle perçoit chaque fois qu’un utilisateur de sa plateforme achète ou vend une cryptomonnaie.

L’entreprise est déjà rentable.

  • Au premier trimestre de 2021, ses revenus étaient de 1,8 milliard $US, soit neuf fois plus qu’au même trimestre un an plus tôt. 
  • Son profit était entre 730 et 800 millions $US.
  • L’entreprise prévoit cette année une croissance entre 43% et 150%.

Le modèle d’affaires de Coinbase dépend principalement de la valeur de deux cryptomonnaies très populaires ces jours-ci: le bitcoin et l’Ethereum.

Au cours actuel du bitcoin, Coinbase pourrait valoir jusqu’à 100 milliards $US selon certains experts, ce qui est loin de faire l’unanimité.

Mais si la valeur du bitcoin s’effondre de 75% comme elle l’a fait en 2018, les revenus de Coinbase chuteront d’autant.

L’entreprise sera cotée aujourd’hui sous le symbole «COIN».

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

La valeur globale des cryptomonnaies dépasse maintenant 2000 milliards $US, et ce n’est pas entièrement la faute du bitcoin

Publié le 6 avr. 2021
La valeur globale des cryptomonnaies dépasse maintenant 2000 milliards $US, et ce n’est pas entièrement la faute du bitcoin

(Source: Unsplash)

  • La valeur d’un bitcoin oscille depuis quelques jours près de 60 000 $US. C’est plutôt la récente hausse de valeur d’autres monnaies numériques comme l’Ethereum, le Litecoin et le Ripple qui a fait passer la valeur globale des cryptos au-dessus de 2 billions $US.
  • Cette poussée permet de distinguer quelques cryptomonnaies qui semblent gagner en valeur à mesure qu’on leur trouve des usages différents de celui du bitcoin.

Le bitcoin compte encore pour plus de la moitié de la valeur totale de toutes les cryptomonnaies.

Des experts financiers semblent de plus en plus convaincus de son rôle comme valeur refuge de l’économie numérique – même si investir dans le bitcoin demeure très spéculatif.

Mais d’autres cryptomonnaies suscitent un intérêt croissant depuis un an, pour d’autres raisons.

La technologie de l’Ethereum est responsable en bonne partie de l’émergence des jetons non fongibles (NFT) et d’autres types d’applications financières décentralisées.

  • Une monnaie encore moins connue appelée Binance est aussi associée à ces applications encore émergentes.

Le Litecoin gagne en popularité parce que sa technologie rend les transactions en litecoins plus rapides à réaliser qu’avec des bitcoins.

La société Ripple a vu sa propre cryptomonnaie – nommée XRP – gagner 40% en valeur en trois jours.

  • Ripple pourrait sortir vainqueur d’une lutte contre les autorités financières américaines qui estiment que le XRP est une valeur mobilière, alors que Ripple le présente plutôt comme un outil qui facilite les transactions financières entre différentes devises.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières rappellent à l’ordre les plateformes de négociation de cryptomonnaies

Publié le 29 mars 2021
Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières rappellent à l’ordre les plateformes de négociation de cryptomonnaies

(Source: Unsplash)

  • Plus d’une centaine de plateformes numériques permettent aux investisseurs canadiens de négocier des cryptomonnaies comme le bitcoin. Mais une seule, Wealthsimple Crypto, est dûment enregistrée auprès des autorités financières canadiennes.
  • Les ACVM viennent de publier un guide destiné à ces plateformes. Il leur indique les mesures à prendre pour se conformer aux lois qui régissent les valeurs mobilières, en vue de s’enregistrer pour continuer à exercer leurs activités au Canada.

Les plateformes qui ne sont enregistrées auprès d’aucune autorité financière constituent un risque important pour les investisseurs canadiens: ils ne possèdent aucun recours en cas de fraude ou de perte, rappellent les ACVM.

L’organisme fédéral, qui regroupe les autorités provinciales, dont l’Autorité des marchés financiers (AMF) du Québec, avertit que les plateformes qui ne s’enregistrent pas auprès des autorités pourraient avoir à en subir les conséquences.

«Toutes les plateformes faisant affaire avec des Canadiens, y compris celles établies à l’étranger, sont censées respecter la législation canadienne en valeurs mobilières», rappelle dans un communiqué Louis Morisset, président des ACVM et PDG de l’AMF.

Les ACVM disent qu’elles prendront tous les moyens dont elles disposent pour faire appliquer la loi.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

L’engouement actuel envers les jetons non fongibles est exagéré, mais leur technologie est là pour rester, selon un expert québécois en cryptomonnaie

Publié le 28 mars 2021
L’engouement actuel envers les jetons non fongibles est exagéré, mais leur technologie est là pour rester, selon un expert québécois en cryptomonnaie

(Source: Unsplash)

  • Des tweets et des images tirées du web qui rapportent des millions de dollars à leurs créateurs grâce à une mise aux enchères: ce n’est qu’un effet de nouveauté provoqué par l’émergence toute récente des jetons non fongibles, ou NFT.
  • La technologie derrière ce phénomène, elle, est là pour rester parce qu’elle répond à un besoin de plus en plus important lié à l’économie numérique, assure Martin Lalonde, fondateur d’Investissement Rivemont, premier gestionnaire de portefeuille au Canada à avoir lancé un fonds de placement lié aux cryptomonnaies.

Les NFT certifient de façon numérique la propriété d’un actif intangible, un peu comme un acte notarié imprimé certifie la propriété d’un objet physique, explique à InfoBref Martin Lalonde.

Les NFT reposent sur une technologie propre à la cryptomonnaie Ethereum et appelée «contrats intelligents».

Ces contrats inscrivent dans un registre public – ce qu’on appelle la «chaîne de blocs» de l’Ethereum – le nom des parties impliquées dans une transaction précise. Ils permettent d’identifier le propriétaire d’un bien numérique, comme un fichier Jpeg ou un tweet. 

> Pour aller plus loin: Que sont les NFT et pourquoi valent-ils soudain des millions de dollars? – voici l’essentiel

Cette technologie peut apporter des bénéfices importants à certains secteurs de l’économie numérique, comme la création artistique et le jeu vidéo. C’est ce qui explique l’engouement démesuré dont elle est l’objet actuellement, ajoute Martin Lalonde.

  • «Est-ce qu’une vidéo de 3 secondes publiée sur YouTube vaut réellement plusieurs centaines de milliers de dollars? C’est certainement exagéré.»
  • «Mais on voit souvent ce genre de phénomène avec les nouvelles technologies: il y a un emballement exagéré au début, puis on finit par découvrir leur véritable valeur à plus long terme.»

L’Ethereum et le bitcoin se distinguent de plus en plus dans les rôles que ces cryptomonnaies pourraient jouer à long terme.

  • Les partisans du bitcoin le voient remplacer l’or comme valeur refuge pour l’économie numérique de demain, et le considèrent donc comme un placement.
  • L’Ethereum est plutôt perçu comme un outil de certification pour des transactions importantes, comme l’achat de biens numériques de grande valeur.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Alchemy, la startup derrière l’émergence des jetons non fongibles (NFT), voit la demande envers ses services exploser

Publié le 22 mars 2021
Alchemy, la startup derrière l’émergence des jetons non fongibles (NFT), voit la demande envers ses services exploser

Un exemple de créations numériques associées à un jeton non fongible (Source: CryptoPunks)

  • Alchemy a mis au point, à partir de la cryptomonnaie Ethereum, la solution de chaîne de blocs la plus utilisée par les différents émetteurs de jetons non fongibles (connus sous leur abréviation anglaise NFT). Ces jetons sont ce qui permet d’attribuer la propriété de créations numériques comme celles qui sont mises aux enchères pour des millions de dollars depuis quelques mois. 
  • Fondée à San Francisco en 2017, la jeune pousse dit que les transactions effectuées sur sa plateforme ont été multipliées par 54 depuis août dernier. La valeur de toutes ces transactions dépasse désormais 25 milliards $US, selon Alchemy.

Que sont les NFT et pourquoi valent-ils soudain des millions de dollars? – voici l’essentiel

Publié le 8 mars 2021
Que sont les NFT et pourquoi valent-ils soudain des millions de dollars? – voici l’essentiel

L’œuvre numérique mise en vente par l’artiste canadienne Grimes (Source: Twitter)

  • La semaine dernière, l’artiste visuelle canadienne Grimes a vendu des œuvres d’art numériques sur Internet pour 7,6 millions $. Quelques jours plus tard, le cofondateur de Twitter Jack Dorsey a récolté 3 millions $ en mettant son premier tweet aux enchères.
  • Dans les deux cas, la transaction a pu être effectuée grâce à une nouvelle technologie inspirée de la cryptomonnaie appelée non-fongible token (NFT), ou «jeton non fongible». Cette technologie assure l’authenticité des biens numériques, ce qui en fait un outil prometteur pour les créateurs de biens numériques – comme des artistes – qui veulent garantir la valeur de leurs créations.

Les jetons non fongibles éliminent le principal problème lié à la valeur des biens numériques: est-ce l’original, ou une simple copie?

Qu’il s’agisse d’une œuvre artistique, d’un tweet ou d’un article virtuel tiré d’un jeu vidéo, un bien numérique est, en fin de compte, un fichier informatique.

  • Il est facile à dupliquer, ce qui réduit grandement sa valeur réelle puisque n’importe qui peut s’en approprier sa propre copie.

Un jeton non fongible est une technologie d’authentification qui rend un bien numérique inviolable, et donc unique. 

  • Chaque jeton est doté d’un identifiant unique qui le différencie des autres. 
  • Même s’il est possible de reproduire une œuvre numérique dotée d’un jeton, le jeton, lui, ne peut pas être copié. 
  • La version de l’œuvre qui lui est associée est donc reconnue comme l’originale.

En vendant leurs créations, Grimes et Dorsey ont en réalité vendu la propriété du jeton associé à leur œuvre.


Le premier billet de Jack Dorsey sur Twitter (Source: Twitter)

C’est la chaîne de blocs des cryptomonnaies (blockchain) qui rend cette pratique possible.

La chaîne de blocs est le registre numérique et public dans lequel sont notées toutes les transactions effectuées à partir d’une monnaie numérique donnée. 

  • Par exemple, la chaîne de blocs du bitcoin identifie toutes les transactions de bitcoins effectuées à ce jour. 
  • Elle permet ainsi d’identifier tous les détenteurs de bitcoins.

Les NFT sont basées sur un registre similaire: il permet d’identifier le propriétaire d’un bien ou d’une œuvre numérique.


Une œuvre numérique vendue par l’artiste Beeple pour la somme de 8,4 millions $ (Twitter)

Comme les tableaux des grands peintres, les NFT permettent aux œuvres numériques originales de conserver leur valeur, même si elles sont copiées.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Y a-t-il une bulle de l’or, en train de se dégonfler?

Publié le 28 fév 2021
Y a-t-il une bulle de l’or, en train de se dégonfler?

(Source: Pixabay)

  • L’or a rempli son rôle de valeur refuge pour les investisseurs durant les six premiers mois de la pandémie, atteignant en août dernier la valeur record de 2000 $US l’once. Mais depuis, son prix n’a pas cessé de redescendre. À un peu plus de 1750 $US l’once actuellement, il est à un creux sur six ans.
  • Ce recul n’est pas terminé: l’intérêt des investisseurs se porte davantage sur les métaux «industriels» comme le cuivre et le nickel, et sur le bitcoin, présenté par plusieurs comme une valeur refuge numérique pour l’économie de demain. 

La montée du bitcoin est un des événements d’une «tempête parfaite» qui provoque un désintérêt envers l’or, explique dans une note Peter Thomas, vice-président de la firme d’investissement américaine Zaner – une référence dans l’analyse du cours des métaux précieux.

  • Des investisseurs audacieux préfèrent aujourd’hui les métaux industriels aux métaux précieux comme l’or et l’argent. L’électrification des transports provoque une hausse de la demande en nickel, en cuivre et en cobalt, qui accroît leur valeur.
  • Les investisseurs plus conservateurs, pour leur part, boudent l’or parce que le rendement des obligations du Trésor américain est en hausse. Ce rendement est stimulé par la vigoureuse reprise économique que les économistes prévoient pour la deuxième partie de cette année.

Sauf que ce recul de l’or n’est probablement que temporaire. 

Après tout, l’or existe comme valeur refuge depuis des centaines d’années et il est beaucoup moins volatil que son équivalent numérique, écrivait la semaine dernière dans le site Business Insider l’analyste David Rosenberg, ancien économiste en chef de la firme Merrill Lynch Canada:

  • «Le jour où la Reine Elizabeth échangera l’or de sa couronne pour de la cryptomonnaie, je changerai d’avis.» 

Surtout, une fois que la campagne de vaccination sera bien amorcée, les consommateurs devraient recommenceront à dépenser, ce qui pourrait faire monter l’inflation, affecter négativement le rendement des obligations, et ramener certains investisseurs vers l’or comme actif sûr.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus