ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Décrypter les CRYPTOS

Débâcle des plateformes de cryptomonnaie: quelles leçons en retenir?

Publié le 18 nov. 2022
David St-Onge
par David St-Onge
Chroniqueur à InfoBref Votre argent

[crédit photo: Tom Barrett | Unsplash]

  • Les derniers mois ont été catastrophiques pour l’écosystème crypto. On a d’abord beaucoup parlé de la chute de Celsius, où la Caisse de dépôt avait investi; puis, de l’effondrement du géant FTX, où l’ontarienne Teachers pourrait perdre 95 millions $.
  • Ces faillites montrent une chose: confier la garde de ses actifs numériques à une plateforme d’échange de cryptomonnaie peut être risquée. Heureusement, il est simple de se prémunir contre ce genre de catastrophes, notamment grâce à Bitcoin.

Retourner à l’essentiel

Il est facile de se perdre dans une industrie où le marketing a pris le dessus sur la réalité.

Faisons abstraction de tout ce bruit pour revenir à la base: pourquoi Bitcoin, la première cryptomonnaie, a-t-il été créé?

  • Bitcoin a été proposé en 2008 par Satoshi Nakamoto comme une solution en réponse à la crise financière précipitée par la chute de Lehman Brothers.
  • Le créateur de Bitcoin a même laissé un message dans le premier bloc de la chaine de bloc Bitcoin: «Le [ministre des finances du Royaume-Uni] est sur le point de sauver les banques pour une deuxième fois».

Comment en sommes-nous arrivés là?

Si Bitcoin a été créé en réaction à la crise financière de 2008, comment peut-on expliquer que l’état actuel de l’industrie de la crypto rappelle autant ce qui est arrivé au système bancaire traditionnel à l’époque?

La réponse est assez simple: les plateformes d’échange de cryptomonnaies sont comme les banques, mais en pire.

Les clients des banques sont en partie protégés.

  • Les banques à charte profitent de la protection de la banque centrale en tant que prêteur de dernier ressort.
  • Les clients des banques classiques profitent de l’assurance-dépôt de la SADC, qui protège les soldes de ses clients jusqu’à 100 000 $.

Les plateformes d’échanges de cryptomonnaies, elles, n’offrent pas ce genre de protection.


­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque samedi nos conseils de finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Pourquoi les gens laissent-ils leurs actifs numériques sur ces plateformes?

Plusieurs personnes laissent leur jetons de cryptomonnaies à la plateforme qu’ils ont utilisée pour les acheter tout simplement parce que… c’est plus simple.

Ceux qui font du trading, eux, conservent volontairement une partie de leurs actifs numériques sur les plateformes pour qu’ils soient disponibles rapidement.

Par ailleurs, certaines plateformes vous offrent un rendement si vous y déposez vos jetons.

  • La question à se poser est alors: d’où vient le rendement?
  • Comme par hasard, plusieurs des plateformes offrant un rendement sur les dépôts sont actuellement en difficulté.

L’essentiel des nouvelles importantes chaque matin en 5 minutes? C’est ce qu’offre notre infolettre InfoBref Matin. Essayez-la et voyez pourquoi plus de 10 000 Québécois·es la reçoivent chaque jour:
abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Et Bitcoin dans tout ça?

Vous aurez déjà peut-être compris que Bitcoin n’a rien à voir avec tout ça.

Son prix est évidemment affecté par tous ces remous, mais sa proposition de valeur demeure inchangée.

Ce que propose Bitcoin, c’est justement d’avoir la possibilité de conserver de la valeur numérique, de manière autonome.

  • Tous ceux qui confiaient leurs bitcoins à la garde de FTX ne les récupéreront probablement jamais.
  • Mais ceux qui en font eux-mêmes la garde, de manière autonome, ne seront absolument pas affectés par cette situation.

Ce n’est donc pas le principe même de la cryptomonnaie qui s’effondre, mais simplement l’attrait de conserver ses jetons chez un tiers qui s’effrite.


Des conseils en finances personnelles, investissement, immobilier et consommation? C’est ce que vous offre chaque samedi l’infolettre InfoBref Votre argent : abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Mais alors, quelle est l’utilité des plateformes d’échanges?

Elles sont en fait très utiles!

Elles permettent d’échanger vos dollars contre des bitcoins ou d’autres cryptomonnaies.

L’important, c’est de ne pas leur laisser tous vos jetons après les avoir achetés: c’est trop dangereux.

Le mieux est de régulièrement transférer vos actifs de la plateforme d’échange vers votre propre portefeuille.

Comme ça, si la plateforme tombe, vos jetons ne disparaîtront pas: ils seront en sécurité, sous votre garde.

[Pour aller plus loin, lisez ma chronique précédente: Comment se procurer des cryptomonnaies et les conserver ensuite?]

Pour recevoir gratuitement par courriel cette chronique Décrypter les Cryptos et d’autres conseils d’experts en finances, investissement et consommation, abonnez-vous gratuitement à notre infolettre hebdomadaire InfoBref Votre argent ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite

David St-Onge