Vie privée

Enjeux de protection de la vie privée et de la confidentialité des données, particulièrement dans le monde numérique – nouvelles, tendances, enjeux, débats, études, lois et règlements; suivi du Projet de loi fédéral sur la protection de la vie privée et la protection des données
(voir aussi Cybersécurité, Enfants, GAFAM+, Marketing, Médias)

Google promet d’arrêter de suivre chaque internaute à la trace

Publié le 3 mars 2021
Google promet d’arrêter de suivre chaque internaute à la trace

(Source: Google)

  • Google revoit sa stratégie de suivi publicitaire pour la rendre plus respectueuse de la vie privée des internautes. Le géant techno s’inspire des lois récemment adoptées en Californie et en Europe qui découragent le pistage individuel en ligne que font présentement Google, Facebook et Amazon, entre autres.
  • À partir du deuxième trimestre prochain Google cessera d’utiliser des fichiers-témoins tiers (cookies) et misera plutôt sur des groupes d’audience témoins. Selon cette nouvelle formule, Google promet sur son blogue que «les individus seront cachés dans la foule» d’internautes partageant les mêmes intérêts.

Ce n’est pas la fin du suivi publicitaire, avertit Google.

  • Les annonceurs pourront toujours raffiner leurs campagnes publicitaires en ciblant des groupes d’internautes qui auront accepté dans les réglages de leur navigateur de faire partie d’une «foule web» anonyme.
  • Les internautes auront l’option de se désinscrire de ces groupes d’audience, et ainsi de ne voir que des publicités non ciblées sur les sites qu’ils visitent.

Google croit que son changement de stratégie quant au traçage individuel aura, à court terme, un impact négatif sur ses revenus publicitaires.

  • «Nous réalisons que d’autres fournisseurs continueront d’offrir un suivi publicitaire basé sur l’identité des internautes», note David Temkin, responsable de la vie privée et de la publicité, sur le blogue de Google.
  • «Mais nous croyons que cette solution ne répond pas aux exigences de plus en plus sévères des consommateurs et des autorités en matière de confidentialité, et qu’elle n’est pas plus un investissement à long terme viable.»
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

L’Europe veut rendre plus sûr et équitable le partage de données numériques provenant de services gouvernementaux et du secteur industriel européens

Publié le 25 nov. 2020
  • La Commission européenne a présenté un projet de loi qui obligerait les entreprises étrangères à respecter la législation européenne relative aux données récoltées sur son territoire, et cela même si ces données sont ensuite traitées ailleurs dans le monde.
  • La nouvelle loi prévoit aussi de sécuriser les échanges de données pour empêcher des agents étrangers malveillants de les corrompre ou de les subtiliser.

Projet de loi fédéral sur la protection de la vie privée et des données – voici l’essentiel

Publié le 17 nov. 2020
Projet de loi fédéral sur la protection de la vie privée et des données – voici l’essentiel

(Image Pixabay)

  • Le projet de loi C-11 veut encadrer la façon dont les entreprises collectent et utilisent les données liées à la vie privée des Canadiens.
  • En vertu de cette loi, les utilisateurs pourront plus facilement récupérer, migrer ou effacer l’information à leur sujet que possèdent des entreprises, et celles-ci risqueront une peine de 25 millions $ ou de 5% de leurs revenus si elles refusent d’obtempérer.

«La conformité et le consentement» dans l’utilisation des données d’utilisateurs pour favoriser une «innovation responsable»: c’est l’objectif visé par le ministre de l’Innovation Navdeep Bains, qui a présenté les détails du projet C-11 aujourd’hui.

Avantages pour les consommateurs:

  • Les règles sur le respect de la vie privée devront être clairement expliquées afin que les consommateurs puissent donner un consentement éclairé sur l’utilisation de leurs données.
  • La façon dont les algorithmes d’intelligence artificielle utilisent des données sur les consommateurs devra leur être expliquée de façon compréhensible.
  • Comme c’est déjà le cas au Québec et en Europe, les entreprises devront effacer toutes les données des utilisateurs qui en font la demande.

Avantages pour les entreprises:

  • Le consentement des utilisateurs ne sera pas requis pour utiliser leurs données afin de réaliser une transaction ou de proposer un produit ou un service adapté à leur profil.
  • Les données rendues anonymes peuvent être utilisées dans des efforts de recherche et de développement.
  • Les données peuvent aussi servir à améliorer la sécurité des systèmes, ou dans le cas de contrôle diligent.

Un tribunal d’arbitrage composé de trois à six experts sera créé pour que les entreprises puissent faire appel des décisions et des pénalités rendues par le gouvernement.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Un groupe d’organisations de l’écosystème Internet propose des outils de contrôle de vie privée pour «tout l’Internet»

Publié le 12 oct. 2020
  • Ce Contrôle global de la vie privée prend la forme d’un interrupteur sur un navigateur web grâce auquel un utilisateur indique d’un seul coup à tous les sites web s’ils peuvent collecter, partager et vendre des données le concernant.
  • Les promoteurs de l’initiative, dont Mozilla, l’Electronic Frontier Foundation (EFF) et le New York Times, veulent convaincre les gouvernements d’adopter leur technologie et d’en faire une norme contraignante d’un point de vue juridique.