Passeport vaccinal

Nouvelles et débats concernant l’idée et les projets de passeport vaccinal qui permettrait à un individu de prouver qu’il a été vacciné contre la Covid-19, particulièrement au Canada et au Québec

Le «certificat Covid» européen sera en place d’ici juillet

Publié le 9 juin 2021
Le «certificat Covid» européen sera en place d’ici juillet

(Source: Unsplash)

  • Les députés européens ont donné leur feu vert final au certificat numérique qui doit servir à faciliter les déplacements au sein de l’Union européenne. 
  • Les États membres doivent maintenant le mettre en place avant le 1er juillet.

Ces certificats européens attesteront:

  • qu’une personne a été vaccinée contre la Covid-19; 
  • qu’elle a obtenu un résultat négatif à un test de dépistage; ou 
  • qu’elle est immunisée après avoir contracté la maladie. 

Ils seront délivrés gratuitement, en format numérique ou papier, et devraient mettre fin aux quarantaines observées dans les pays de destination.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le passeport vaccinal pourrait permettre d’éviter la quarantaine

Publié le 8 juin 2021
Le passeport vaccinal pourrait permettre d’éviter la quarantaine

(Source: Unsplash)

  • Le gouvernement Legault finalise en ce moment le portail qui fournira une preuve vaccinale numérique aux Québécois. 
  • Selon le ministre de la Santé Christian Dubé, cette preuve vaccinale pourrait permettre d’éviter la quarantaine au retour d’un voyage à l’étranger. Justin Trudeau a confirmé que son gouvernement envisage d’assouplir «dans les prochaines semaines» les mesures frontalières pour les personnes entièrement vaccinées. 

Le gouvernement planche encore sur le portail qui fournira bientôt les preuves vaccinales.

  • Environ 4 millions de preuves vaccinales, sous forme de code QR, ont toutefois déjà été envoyées aux personnes vaccinées.

Québec attend l’avis de la Santé publique sur le passeport vaccinal.

  • Le directeur national de la santé publique Horacio Arruda doit transmettre la semaine prochaine un avis au ministère de la Santé sur l’utilisation d’un éventuel passeport vaccinal.
  • Au mois d’avril, le Dr Arruda affirmait que, si la Santé publique donne le feu vert à un passeport qui permettrait aux personnes vaccinées d’accéder à certains services, son utilisation serait «assez marginale», et elle soulèverait des «enjeux éthiques».
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

La Protectrice du citoyen veut encadrer la création d’un passeport vaccinal

Publié le 26 mai 2021
La Protectrice du citoyen veut encadrer la création d’un passeport vaccinal

(Source: Unsplash)

  • La Protectrice du citoyen du Québec et les Ombudsmans des provinces canadiennes ont publié hier des principes communs pour guider les provinces qui utiliseront un passeport ou un certificat de vaccination.
  • Ils demandent aux gouvernements et aux organismes provinciaux d’être prudents, et de toujours tenir compte des principes d’équité s’ils souhaitent exiger une preuve de vaccination pour accéder à certains services. 

Aucun Canadien ne doit pour l’instant prouver qu’il est vacciné pour accéder à des services.

Mais la Protectrice du citoyen et les Ombudsmans canadiens «appellent à la prudence». 

  • Avec les orientations qu’ils ont publiées, ils souhaitent «préparer le terrain» pour que l’arrivée d’un éventuel passeport vaccinal se fasse de manière «équitable, raisonnable et juste». 

Si un passeport ou un certificat vaccinal est introduit dans les provinces, selon eux, les gouvernements devront:

  • fournir des directives claires sur leur application et leur utilisation;
  • se baser sur des données probantes pour prendre des décisions transparentes et équitables, qui feront l’objet d’examens; 
  • s’assurer du respect des lois de la province ou du territoire concernés;
  • rendre cette preuve de vaccination accessible à tous;
  • mettre en place des mesures de surveillance indépendante; et
  • prévoir des solutions pour les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées. 

Pour aller plus loin, voyez la chronique de Bernard Descôteaux Pourquoi le passeport vaccinal est une fausse bonne idée.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le Québec sera prêt à fournir une preuve de vaccination numérique

Publié le 4 mai 2021
Le Québec sera prêt à fournir une preuve de vaccination numérique

(Source: Unsplash)

  • Le ministre de la Santé Christian Dubé affirme que lorsque les Québécois en auront besoin, ils disposeront d’une preuve vaccinale qui se présentera sous la forme d’un code QR.
  • Le ministère de la Santé attend les recommandations de la Santé publique pour trancher sur l’utilité d’un passeport vaccinal au Québec. À l’échelle nationale, Justin Trudeau a confirmé que le gouvernement fédéral travaillait sur un passeport vaccinal avec des partenaires internationaux.

Ottawa est favorable à un passeport vaccinal pour voyager à l’étranger

Publié le 3 mai 2021
Ottawa est favorable à un passeport vaccinal pour voyager à l’étranger

La ministre de la Santé Patty Hajdu (Source: Twitter)

  • Le Canada travaille actuellement à la mise au point d’un certificat de vaccination contre la Covid-19 avec ses partenaires du G7, a dit à CBC la ministre fédérale de la Santé Patty Hajdu.
  • Plusieurs pays vont exiger des preuves de vaccination pour franchir leurs frontières. Selon Patty Hajdu, les Canadiens auront donc besoin d’un certificat ou d’un passeport vaccinal pour voyager quand la pandémie sera sous contrôle. Pour l’instant, le gouvernement fédéral recommande de ne pas voyager. 

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Le Dr Arruda parle des avantages «surestimés» du passeport vaccinal et de son «inconfort» face aux déclarations de Roberge sur les tests dans les écoles

Publié le 28 avr. 2021
Le Dr Arruda parle des avantages «surestimés» du passeport vaccinal et de son «inconfort» face aux déclarations de Roberge sur les tests dans les écoles

Le directeur national de santé publique Horacio Arruda (Twitter)

  • Si la Santé publique donne le feu vert à un passeport qui permettrait aux personnes vaccinées d’accéder à certains services, son directeur national Horacio Arruda croit que son utilisation serait «assez marginale», et qu’elle soulèverait de nombreux «enjeux éthiques».
  • Le ministre de la Santé Christian Dubé a demandé à la Santé publique d’évaluer l’option d’un passeport vaccinal, et de déterminer dans quel contexte un tel passeport pourrait être utilisé. 

Devant l’Assemblée nationale, le Dr Horacio Arruda a également dit hier qu’il a ressenti un «certain inconfort» lorsque le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a affirmé que le protocole des tests de qualité de l’air dans les écoles avait été approuvé par la Santé publique.

  • Arruda dit qu’il a alors demandé au ministère de l’Éducation de ne plus communiquer qu’il avait obtenu l’aval de la Santé publique. 

La Santé publique avait commenté le protocole, mais ne l’avait pas validé, a expliqué Horacio Arruda, qui s’exprimait aujourd’hui dans le cadre de l’étude par l’Assemblée des crédits du ministère de la Santé.

  • Sur les questions de ventilation, la position de la Santé publique avait été fixée par un comité tripartite d’experts.
  • Horacio Arruda dit ne pas savoir quels choix avaient alors été faits pour retenir certains commentaires plutôt que d’autres ni à quel point le ministre de l’Éducation était au courant.
  • Selon le directeur national de santé publique, Jean-François Roberge a pu interpréter que le protocole avait été approuvé alors qu’il ne l’avait pas été.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Ottawa et Washington sont en désaccord sur le passeport vaccinal

Publié le 8 avr. 2021
Ottawa et Washington sont en désaccord sur le passeport vaccinal

Joe Biden et Justin Trudeau (Source: Twitter)

  • La porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki a confirmé cette semaine que l’administration Biden ne voulait pas d’un système qui obligerait les Américains à prouver qu’ils sont vaccinés.
  • Justin Trudeau dit que son gouvernement continue à travailler avec les États-Unis pour trouver la meilleure façon de rouvrir la frontière canado-américaine. Le premier ministre a souligné «l’importance de la preuve de vaccination pour les voyages internationaux», même avant la pandémie. Par ailleurs, selon Trudeau, il est encore «trop tôt» pour planifier des voyages cet été, même à l’intérieur du pays.

L’INSPQ se dit plutôt favorable au passeport vaccinal

Publié le 1er avr. 2021
L’INSPQ se dit plutôt favorable au passeport vaccinal

(Source: Unsplash)

  • Le Comité d’éthique de l’Institut de santé publique du Québec (CESP) juge qu’un passeport vaccinal serait «justifiable en tant que mesure complémentaire et temporaire» pour permettre un retour à la vie normale avant d’atteindre l’immunité collective.
  • Toutefois, le CESP émet quelques réserves et s’oppose à l’utilisation d’un passeport en milieu de travail.

Le Comité d’éthique de l’INSPQ s’est prononcé en faveur d’un projet de passeport immunitaire qui permettrait aux personnes immunisées d’avoir accès à certains lieux ou certaines activités. 

Selon le CESP, les avantages «sont légèrement plus importants» que les inconvénients, en particulier dans les activités de loisir et pour voyager. 

Toutefois, certains facteurs pourraient avoir un impact sur les bienfaits et les champs d’application d’un passeport vaccinal, estime le comité. 

  • L’efficacité contre la maladie et la protection contre la transmission du virus varient d’un vaccin à l’autre.
  • Le comité est également inquiet face à l’incertitude que représentent les variants. 

C’est pourquoi le CESP invite les autorités à statuer sur ces enjeux avant de mettre en place un tel passeport.

De plus, le comité exclut toute utilisation en milieu de travail.

  • Selon le CESP, exiger un passeport vaccinal pour accéder à un lieu de travail revient à rendre la vaccination obligatoire. 

Fin février, le ministre de la Santé Christian Dubé a affirmé qu’il fallait implanter un passeport vaccinal au Québec. 

  • Selon le ministre, il s’agissait seulement d’une version numérique du registre de vaccination qui existe déjà.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

La Chine lance son «certificat de santé pour les voyages internationaux»

Publié le 9 mars 2021
  • La Chine vient de mettre en place une application qui affiche et authentifie les données sanitaires de ses citoyens. Ce passeport numérique doit permettre aux Chinois de prouver qu’ils sont vaccinés lors d’un voyage vers ou depuis l’étranger. Pékin dit que ce passeport devrait faciliter la relance économique mondiale et le passage des frontières.
  • Le recours à un passeport vaccinal fait l’objet de discussions dans de nombreux pays. Les États-Unis et le Royaume-Uni envisagent actuellement de lancer des applications similaires. En Europe, la Commission européenne doit présenter son projet de passeport vaccinal dans une semaine. 

Analyse POLITIQUE

Pourquoi le passeport vaccinal est une fausse bonne idée

Publié le 5 mars 2021
Bernard Descôteaux
par Bernard Descôteaux
Pourquoi le passeport vaccinal est une fausse bonne idée

(Source: Unsplash)

  • La vaccination contre la Covid-19 laisse entrevoir la fin du confinement – qui n’ira pas sans le maintien de mesures sanitaires pendant encore des mois, sinon des années.
  • La création d’un passeport vaccinal est une voie séduisante. Il faciliterait la reprise des activités normales, mais au prix de contraintes sur les libertés individuelles.

Israël est le seul pays qui se soit aventuré sur ce terrain pour l’instant. Les personnes vaccinées y reçoivent un badge vert muni d’un code-barre qui leur permet d’accéder à des lieux publics, comme les salles de spectacles.

L’Union européenne prépare pour sa part un projet qui sera soumis le 25 mars prochain aux États membres. On veut permettre la libre-circulation des individus entre les pays membres.

Le Québec n’a pas de projet de passeport vaccinal sur la table, si ce n’est l’idée d’un document électronique attestant de la vaccination reçue.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent gratuitement les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: inscrivez-vous ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


L’idée est séduisante:

  • Au plan administratif, réunir dans un même document numérique les attestations de vaccination et de tests sur la Covid-19 simplifierait la vie aux autorités.
  • Au plan individuel, ce document faciliterait l’accès aux lieux publics, aux activités culturelles et sociales de toutes sortes, ainsi que les déplacements entre régions et pays.
  • Au plan économique, ce serait une bouée de sauvetage pour les secteurs du transport aérien et du tourisme.

Au sein de l’Union européenne, les pays réagissent diversement à cette idée. La Grèce, dont l’économie repose sur le tourisme, y est plus que favorable. Il y va de sa survie.

L’industrie aérienne regarde cela d’un œil intéressé.

  • La pandémie a hypothéqué son avenir plus gravement que toutes les autres crises depuis l’attentat du 11 septembre 2001 à New York.
  • En 2020, elle a transporté 66% moins de passagers qu’en 2019.

La question n’est pas de savoir si un tel passeport serait utile, mais s’il ne soulèverait pas davantage de problèmes qu’il n’en résoudrait.


> Découvrez les autres analyses politiques de Bernard Descôteaux, ancien directeur du Devoir, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin


Implicitement, l’idée même du passeport vaccinal rendrait obligatoire dans les faits la vaccination contre la Covid-19.

Quel autre choix aurait le citoyen si, comme en Israël, il doit être vacciné pour accéder à des lieux publics ou voyager? Ce serait une atteinte à son intégrité physique et à son droit à la libre circulation qui sont garantis par les chartes des droits.

L’adoption d’un tel passeport par certains pays ne manquerait pas de créer des restrictions aux voyageurs de pays qui n’en émettent pas. Les Canadiens pourraient-ils être admis dans ces pays?

L’idée du passeport soulève donc de nombreux enjeux de droits.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé l’a vite compris. Aussitôt qu’il eut prononcé le mot une première fois, il a retraité pour évoquer un simple carnet de vaccination numérique. C’est plus sage.

Dans les situations de crise, les gouvernements ont tendance à imposer de nouvelles contraintes. Au nom de la sécurité, ils sont tentés de réduire les droits et libertés.

  • Ce fut le cas dans la foulée des attentats de 2001.

Imposer un passeport vaccinal, quelle que soit la forme, pourrait conduire à nouveau à de telles restrictions et à de nouvelles obligations.

Il y a lieu de se méfier. C’est bel et bien une fausse bonne idée.

Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux chaque samedi dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Le passeport vaccinal divise les Québécois

Publié le 3 mars 2021
  • Selon un sondage Léger réalisé pour l’Association d’études canadiennes (ACE), 52% des Québécois se disent favorables à la mise en place d’un passeport vaccinal, 38% s’y opposent, et 10% ne se prononcent pas. Les résultats sont similaires dans l’ensemble du Canada.
  • Le ministre de la Santé Christian Dubé avait indiqué il y a une semaine que la santé publique et des équipes spécialisées en technologies de l’information travaillaient sur la création d’un «passeport» pour les personnes vaccinées. Mardi dernier, le ministre a expliqué qu’il s’agissait seulement d’une version numérique du registre de vaccination qui existe déjà.

L’Union européenne veut mettre en place un passeport de vaccination avant l’été

Publié le 1er mars 2021
  • La Commission européenne va proposer un projet de passeport vaccinal pour faciliter les voyages au sein de l’Union européenne et à l’étranger.
  • Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a confirmé qu’un projet de passeport numérique, prouvant qu’une personne a été vaccinée, sera présenté ce mois-ci aux pays membres de l’UE. Chaque pays devrait néanmoins pouvoir fixer ses propres critères d’entrée sur son territoire.