Passeport vaccinal

Nouvelles et débats concernant l’idée et les projets de passeport vaccinal qui permettrait à un individu de prouver qu’il a été vacciné contre la Covid-19, particulièrement au Canada et au Québec

Les travailleurs de la santé devront être vaccinés d’ici le 15 octobre

Publié le 7 sept. 2021
Les travailleurs de la santé devront être vaccinés d’ici le 15 octobre

Horacio Arruda, François Legault et Christian Dubé (Source: Bureau du premier ministre)

  • Le gouvernement Legault a confirmé aujourd’hui que les travailleurs de la santé, dans le public et le privé, devront avoir reçu 2 doses de vaccin anti-Covid avant le 15 octobre.
  • Les visiteurs et les proches aidants devront aussi, à partir de cette date, présenter leur passeport vaccinal pour accéder aux établissements de santé.

Tous les travailleurs du réseau devront avoir reçu 2 doses d’ici la mi-octobre. 

  • Ceux qui ne sont pas adéquatement vaccinés à ce moment-là seront suspendus sans solde. 

Une trentaine ou quarantaine de travailleurs de la santé reçoivent chaque jour un diagnostic positif de Covid-19, indique le ministre de la Santé Christian Dubé. 

  • Ces travailleurs ne peuvent plus travailler, alors que le réseau est déjà en pénurie de main-d’œuvre. 
  • La situation, souligne le ministre, est particulièrement difficile dans le Grand Montréal où sont localisées 90% des hospitalisations aux soins intensifs.

Le Comité d’éthique de santé publique (CESP) a affirmé aujourd’hui que la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé est justifiée.

  • Toutefois, dans son avis non contraignant, le CESP dit que la mesure pourrait être «modulée ou retardée» en fonction de l’efficacité d’autres mesures, comme le passeport vaccinal et la vaccination des enfants de moins de 12 ans – qui devrait débuter d’ici la fin de l’année.  

«Ce n’est pas aux vaccinés de payer pour les non-vaccinés», dit Christian Dubé. 

  • Le gouvernement n’acceptera pas, dit-il, que «les non-vaccinés empêchent ceux qui sont vaccinés d’avoir une certaine normalité». 
  • Il craint que, dans les prochains jours, une hausse du nombre de patients traités aux soins intensifs oblige les autorités sanitaires à faire du délestage parce que des non-vaccinés sont hospitalisés pour la Covid-19.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Cybersécurité: les pirates «éthiques» ne travailleront plus pour Québec

Publié le 31 août 2021
Cybersécurité: les pirates «éthiques» ne travailleront plus pour Québec

(Source: Pixabay)

  • Le Hackfest, une communauté de pirates éthiques (ou bien intentionnés), a annoncé que ses milliers de membres n’aideront plus le gouvernement québécois à déceler des failles informatiques sans «un processus de divulgation responsable des vulnérabilités clair, officiel et public».
  • Les pirates reprochent à Québec d’avoir refusé d’accorder l’immunité à l’informaticien qui a mis à jour une faille dans l’application VaxiCode [notre article de vendredi], et d’avoir porté plainte contre les pirates qui ont téléchargé les codes QR de plusieurs personnalités, dont François Legault. 

Éric Caire, le ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Protection des renseignements personnels, a indiqué: 

  • qu’aucune plainte n’a été déposée contre l’informaticien qui a révélé la faille;
  • que des enquêtes étaient bien en cours sur l’usurpation de codes QR; et 
  • que le gouvernement souhaite «collaborer avec les citoyens responsables et les experts en cybersécurité».
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Le passeport vaccinal entre en vigueur au Québec

Publié le 31 août 2021
Le passeport vaccinal entre en vigueur au Québec

Capture d’écran dans l’application VaxiCode

  • À partir d’aujourd’hui, tous les Québécois de 13 ans et plus doivent présenter une preuve vaccinale pour accéder à certains lieux ou activités.
  • Il est encore temps de télécharger l’application VaxiCode sur son téléphone intelligent – via l’App Store d’Apple ou Google Play. Il sera néanmoins toujours possible de présenter son code QR sous format papier. 

Seuls les Québécois adéquatement vaccinés, et qui le prouvent en présentant leur preuve vaccinale, peuvent désormais:

  • accéder aux bars, restaurants, cinémas, salles de spectacles, arénas sportifs; 
  • pratiquer un sport à l’intérieur, et à l’extérieur pour les sports d’équipe et les activités avec des contacts fréquents ou prolongés; et 
  • participer à des évènements qui réunissent plus de 50 personnes à l’extérieur.

Il faut présenter une pièce d’identité, en plus de la preuve vaccinale.

  • Cette pièce d’identité avec photo permettra aux commerçants de s’assurer qu’il s’agit bien de votre code QR.

Vous n’avez pas reçu votre preuve vaccinale? 

  • Rendez-vous sur le portail en ligne du gouvernement.
  • Appelez sans frais le ministère de la Santé au 1 877 644-4545.

Près de 6 millions de Québécois ont déjà reçu 2 doses de vaccin anti-Covid.

  • Mardi, en début d’après-midi, seulement 1,7 million de personnes avaient téléchargé VaxiCode; et
  • 185 000 commerçants avaient téléchargé VaxiCode Verif – l’application qui permet de scanner les codes QR des clients.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Passeport vaccinal compromis: le code QR est sécuritaire, assure le gouvernement

Publié le 27 août 2021
Passeport vaccinal compromis: le code QR est sécuritaire, assure le gouvernement

(Source: Ministère de la Santé du Québec)

  • Un pirate informatique a révélé hier avoir trouvé dans l’application VaxiCode une brèche qui permet à un utilisateur d’obtenir le passeport vaccinal d’autres personnes. Le pirate aurait réussi à obtenir des codes QR de plusieurs élus, dont celui du premier ministre François Legault.
  • Par communiqué, le ministère de la Santé et des Services sociaux a répliqué ce matin en affirmant que le code QR était sécuritaire, tout en indiquant qu’il y aurait enquête et que des accusations criminelles n’étaient pas exclues. 

Il aurait suffi au pirate informatique de retrouver sur le web et les médias sociaux des informations personnelles des élus ciblés, comme:

  • leur date de naissance;
  • la date de leur première vaccination contre la Covid-19; et
  • la marque du vaccin reçu.

(Pour obtenir le numéro d’assurance maladie, le pirate n’a eu qu’à deviner ses 2 derniers chiffres.)

Ces informations personnelles sont requises pour toute personne qui veut obtenir un code QR associé au passeport vaccinal. 

Réactions du ministère de la Santé suite au piratage :

  • Il a déposé des «plaintes formelles» à la police.
  • «Les contrevenants s’exposent à des sanctions importantes pouvant entraîner des poursuites civiles et criminelles», peut-on lire dans le communiqué publié ce matin. 
  • L’application VaxiCode demeure en «rodage», jusqu’à son entrée en vigueur le 1er septembre et, «si des améliorations doivent être faites, elles le seront.»
  • Le ministère rappelle qu’aucune autre information personnelle (données biométriques, données financières, etc.) que celles citées plus haut n’apparaît dans le passeport vaccinal. 

Éric Caire, ministre responsable de la Protection des renseignements personnels, assure que la majorité des Québécois n’ont rien à craindre.

  • En entrevue à Radio-Canada, il a souligné que les informations obtenues par le pirate informatique étaient celles de personnalités publiques, donc souvent publicisées dans les médias. 

Christian Dubé a rappelé sur Twitter que les personnes qui utilisent des informations sans le consentement des personnes s’exposent à des poursuites civiles ou criminelles.

À partir du 1er septembre, les codes QR générés par l’application VaxiCode serviront de passeport vaccinal partout au Québec.

  • Ce passeport sera demandé aux 13 ans et plus pour obtenir des services non essentiels partout dans la province.
  • Québec accordera toutefois un sursis de deux semaines pour permettre à tous de s’ajuster.

L’appli VaxiCode a déjà été téléchargée plus d’un million de fois depuis son apparition dans l’App Store d’Apple mercredi.

  • Elle doit bientôt devenir disponible sur Android.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Vaccination obligatoire au Québec: où en sont les discussions?

Publié le 26 août 2021
Vaccination obligatoire au Québec: où en sont les discussions?

(Source: Pixabay)

  • Les responsables des partis politiques et des syndicats du réseau de la santé ont pu hier exposer en commission parlementaire leur point de vue sur la vaccination obligatoire, à compter du 15 octobre, des travailleurs du réseau qui sont en contact pendant plus de 15 minutes avec des patients. 
  • Aucun des intervenants ne s’est opposé à la mesure annoncée la semaine dernière par le gouvernement Legault. Mais l’opposition a l’impression de faire de la figuration, et les syndicats voudraient aller plus loin pour limiter la propagation du virus.  

Les partis d’opposition sont d’accord sur le principe de la vaccination obligatoire, mais ils s’interrogent sur sa mise en application.  

  • Or, le ministre de la Santé n’est pas resté après son intervention de 45 minutes pour les écouter et leur répondre, a déploré Marie Montpetit, la porte-parole du Parti libéral en matière de santé. 
  • Pire, l’opposition a unanimement décrié le fait que, à la demande du gouvernement, la commission ne donnera lieu à aucune recommandation.  

Québec doit aller plus loin, selon les fédérations de médecins: 

  • La vaccination obligatoire ne doit pas se limiter aux travailleurs qui sont en contact prolongé avec les patients, affirment plusieurs syndicats, dont les fédérations des médecins spécialistes (FMSQ) et omnipraticiens (FMOQ). 
  • Le reste du personnel peut contaminer les patients «parce qu’ils vont contaminer d’autres membres du personnel», explique le président de la FMSQ. 

Une approche «autoritaire» et «incohérente» pour la FIQ:

  • La Fédération interprofessionnelle de la santé reproche à Québec d’imposer la vaccination, alors qu’au début du mois une directive ministérielle a allégé les mesures sanitaires à l’intérieur du réseau. 
  • Cette directive permet notamment à nouveau la mobilité du personnel à l’intérieur de l’hôpital.
  • Selon la présidente de la FIQ, imposer la vaccination est une approche «autoritaire» qui pourrait «miner» davantage la confiance entre les travailleurs et le gouvernement, et «aggraver la pénurie de main-d’œuvre» en santé.

La mesure sera-t-elle étendue à d’autres travailleurs? 

  • La vaccination obligatoire doit rester «une exception», affirme le directeur national de santé publique Horacio Arruda. 
  • La santé publique ne prévoit pour l’instant pas de l’étendre à d’autres secteurs, comme le réclame l’opposition officielle qui estime que la mesure devrait s’appliquer à tous les employés de l’État.   

À l’ouverture de la commission parlementaire, le ministre de la Santé Christian Dubé avait admis hier matin que la vaccination obligatoire pourrait perturber les services du réseau de la santé.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

Dubé: la vaccination obligatoire pourrait causer des «bris de services»

Publié le 26 août 2021
Dubé: la vaccination obligatoire pourrait causer des «bris de services»

Le ministre de la Santé Christian Dubé (Source: CPAC)

  • Le ministre de la Santé Christian Dubé a admis que la vaccination obligatoire pourrait perturber les services offerts par le réseau de la santé – qui est déjà en pénurie de main-d’œuvre. 
  • Christian Dubé a défendu aujourd’hui en commission parlementaire l’obligation de vaccination qui doit s’appliquer à tous les travailleurs de la santé en contact étroit avec des patients à compter du 15 octobre prochain.

La commission parlementaire sur la vaccination obligatoire a débuté ce matin. 

  • Elle abordait principalement aujourd’hui la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé. 
  • Les partis politiques et les représentants des syndicats qui y participent discuteront demain de la vaccination obligatoire d’autres travailleurs «en contact prolongé avec les citoyens» – surtout les enseignants.  

30000 travailleurs de la santé ne sont pas vaccinés, dit Christian Dubé: 

  • Ce nombre pourrait même grimper jusqu’à 70 000, dit-il, si l’on inclut le secteur privé. 
  • Ces 30 000 travailleurs ne peuvent pas rester «en contact avec des personnes vulnérables», affirme Dubé. 

S’ils ne sont pas adéquatement vaccinés d’ici le 15 octobre: 

  • Ils seront réaffectés à d’autres tâches loin des patients. 
  • S’ils refusent leur réaffectation, ils ne seront plus rémunérés.

Dubé croit avoir «une certaine flexibilité»:

  • Au pire de la pandémie, jusqu’à 12 000 travailleurs de la santé étaient absents.
  • Actuellement, quelque 2000 travailleurs n’occupent pas leur poste dans le réseau. 
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Passeport vaccinal: voici où et comment l’utiliser au Québec

Publié le 24 août 2021
Passeport vaccinal: voici où et comment l’utiliser au Québec

(Source: Ministère de la Santé du Québec)

  • À compter du 1er septembre, le passeport vaccinal sera exigé aux 13 ans et plus dans toute la province pour certaines activités non essentielles. 
  • Les Québécois peuvent télécharger l’application gratuite depuis ce mercredi matin sur leurs appareils Apple, et dans les prochains jours sur leurs appareils Android. 

Dès le 1er septembre, il faudra avoir reçu 2 doses de vaccin et le prouver pour:  

  • participer à des évènements qui réunissent plus de 50 personnes à l’extérieur; 
  • entrer dans une salle de spectacle, un aréna sportif ou un cinéma; 
  • aller dans un bar ou un restaurant – même en terrasse; 
  • jouer dans un parc d’attractions, un casino, une salle de billard ou une place de bingo; et
  • faire une croisière ou participer à un congrès. 

Pour les sports et activités physiques:

Tous ceux pratiqués à l’intérieur nécessiteront d’avoir le passeport vaccinal. 

À l’extérieur, le passeport sera exigé pour les sports d’équipe et les activités avec des contacts fréquents ou prolongés, y compris lors d’activité parascolaire. 

Les seules personnes qui en sont exemptées sont

  • les sportifs professionnels;
  • les élèves qui pratiquent dans un cadre scolaire;
  • les personnes qui pratiquent entre résidents d’une même adresse, ou sur des installations extérieures de pratique libre comme des terrains de tennis, et des patinoires. 

Depuis ce mercredi matin, les utilisateurs d’appareils iPhone: 

  • peuvent obtenir l’application VaxiCode sur l’App Store; 
  • pour y télécharger leur passeport vaccinal et y jumeler leur code QR. 

L’application doit devenir disponible sur Android dans les jours suivants.

Les personnes sans téléphone intelligent pourront demander à le recevoir par la poste: 

  • en format papier; ou 
  • sous forme de carte qu’ils pourront glisser dans leur porte-monnaie. 

Pour obtenir sa preuve vaccinale:

  • Ceux qui ne l’ont pas reçu par courriel peuvent se rendre sur le portail en ligne du gouvernement. 
  • Ils peuvent aussi appeler sans frais le ministère de la Santé au 1 877 644-4545.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Une minorité de PME est favorable au passeport vaccinal pour leurs clients

Publié le 24 août 2021
Une minorité de PME est favorable au passeport vaccinal pour leurs clients

(Source: Unsplash)

  • Selon un sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) en cours depuis le 5 août, seulement 37% des dirigeants des PME canadiennes sont favorables à ce que le gouvernement impose le passeport vaccinal à leurs clients. 47% sont contre et 16%, indécis.
  • Les gestionnaires défavorables à une telle mesure avancent qu’il serait difficile de vérifier que les clients sont bel et bien vaccinés. Ils se disent aussi inquiets des risques juridiques qu’ils courraient s’ils devaient vérifier la vaccination de leurs employés.

En revanche, 55% d’entre eux seraient d’accord pour imposer le passeport vaccinal à leurs clients et/ou à leurs employés si cela permettait d’empêcher la fermeture de leur entreprise en cas de 4e vague de Covid-19

Un passeport vaccinal pour les employés?

La moitié des gestionnaires canadiens de PME sont favorables à ce que le gouvernement impose un passeport vaccinal à leurs employés sur leur lieu de travail, mais 40% sont contre.

«Certaines entreprises ont choisi de rendre la vaccination obligatoire pour leurs employés et leurs clients sans avoir reçu de directives de leur gouvernement provincial», note la FCEI dans un communiqué.

  • «Toutefois, elles doivent être conscientes qu’elles pourraient s’exposer à des poursuites juridiques possiblement coûteuses, notamment en matière de droits de la personne.»
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

La majorité des PME veulent obliger leurs employés à se faire vacciner

Publié le 19 août 2021
La majorité des PME veulent obliger leurs employés à se faire vacciner

(Source: Pexels)

  • Un sondage de la firme d’audit KPMG, réalisé auprès de 505 propriétaires et décideurs de PME canadiennes dans les 2 dernières semaines, indique que 62% obligent déjà leurs employés à être vaccinés contre la Covid-19 ou prévoient de le faire. 
  • InfoBref a constaté sur divers sites d’emploi que plusieurs employeurs demandent aux candidats de fournir une preuve vaccinale qui atteste qu’ils ont reçu leurs 2 doses de vaccin. 

Les non-vaccinés ne pourront plus prendre l’avion ni le train

Publié le 18 août 2021
Les non-vaccinés ne pourront plus prendre l’avion ni le train

Justin Trudeau s’envolant vers Vancouver aujourd’hui (Source: Parti libéral du Canada)

  • D’ici la fin du mois d’octobre, les personnes qui refusent de se faire vacciner contre la Covid-19 se verront refuser l’accès à bord des trains et des avions au Canada. C’est ce que vient d’annoncer Justin Trudeau, lors d’une conférence de presse à Vancouver.  
  • Le premier ministre était critiqué ces derniers jours sur le manque de clarté des mesures fédérales. On lui demandait surtout d’expliquer quelles seraient les conséquences pour les fonctionnaires fédéraux et les voyageurs qui refusent de se faire vacciner. 

«Oubliez les tests rapides», dit désormais Trudeau: 

  • «À moins d’avoir une preuve d’exception médicale», les personnes non-vaccinées ne pourront plus utiliser les transports canadiens. 
  • «Quiconque veut embarquer dans un train ou dans un avion» devra être vacciné adéquatement, affirme Justin Trudeau.

Pourtant, la semaine dernière, en annonçant la mise en place d’un passeport vaccinal pour les voyages internationaux, Ottawa avait indiqué:  

  • que les personnes qui n’ont pas reçu 2 doses de vaccin pourraient elles aussi voyager
  • si elles se soumettaient à un test de dépistage et à une quarantaine obligatoire à leur retour.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Québec prolonge l’urgence sanitaire, Ottawa met en place un passeport vaccinal pour l’international

Publié le 11 août 2021
Québec prolonge l’urgence sanitaire, Ottawa met en place un passeport vaccinal pour l’international

François Legault (Source: Bureau du premier ministre)

  • L’état d’urgence sanitaire est en vigueur depuis mars 2020. Il permet au gouvernement de prendre des mesures extraordinaires pour lutter contre la pandémie. 
  • François Legault a annoncé hier qu’il serait prolongé au-delà du mois d’août sans débat public à l’Assemblée nationale – un débat réclamé depuis plusieurs mois par les partis d’opposition. 

Dans son plan de déconfinement, le gouvernement Legault pensait pouvoir se passer de l’état d’urgence sanitaire à la fin du mois d’août. 

L’état d’urgence a permis à Québec

  • d’offrir des primes «Covid» au personnel soignant et d’engager des vaccinateurs; et  
  • de suspendre plusieurs clauses de conventions collectives, comme les vacances des infirmières.

Nécessaire contre la 4e vague et le variant Delta

  • François Legault croit que son gouvernement doit «se donner les pouvoirs pour garder les Québécois en sécurité», face à la nouvelle vague d’infections causée par le variant Delta.  
  • Les derniers allégements initialement envisagés pour la fin du mois d’août sont donc reportés: la fin de l’état d’urgence et du port du masque. 

De son côté, Ottawa a annoncé hier un passeport vaccinal pour les voyages internationaux: 

  • Dès cet automne, les Canadiens entièrement vaccinés contre la Covid-19 pourront utiliser une preuve vaccinale numérique pour voyager hors du pays.
  • Les personnes qui n’auront pas reçu 2 doses de vaccin pourront également voyager, mais devront se soumettre à un test de dépistage et à une quarantaine obligatoire à leur retour.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Écoles: une rentrée masquée, mais sans lecteurs de CO2

Publié le 11 août 2021
Écoles: une rentrée masquée, mais sans lecteurs de CO2

Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge (Source: Twitter)

  • Les élèves du primaire et du secondaire devront porter un masque dans les aires communes à la rentrée, mais ils pourront le retirer en classe et à l’extérieur. 
  • Au mois de juin, le gouvernement Legault avait annoncé que des lecteurs de CO2 seraient installés dans toutes les classes à la rentrée. La totalité de ces capteurs qui mesurent la qualité de l’air devrait finalement être livrée peu avant Noël. 

En juin, Québec prévoyait une rentrée sans masque si 75% des 12 à 17 ans étaient entièrement vaccinés.  

  • Cet objectif est déjà atteint: 77% des 12 à 17 ans ont reçu 2 doses de vaccin, et 83% ont reçu leur 1re dose. 

Le masque reste à cause du variant Delta

  • Les élèves devront le porter dans les autobus scolaires et dans les aires communes des établissements.
  • Ils pourront le retirer en classe, au service de garde, et dans les cours de récré.

Passeport vaccinal au secondaire: 

  • Il n’y aura plus de bulles-classes à la rentrée: les élèves de différentes classes pourront à nouveau être en contact. 
  • Ils pourront donc reprendre des cours à option, les programmes de sport-étude, et les activités parascolaires.
  • Pour participer à des activités parascolaires jugées à «haut risque de transmission», les élèves devront toutefois prouver qu’ils sont vaccinés. 

Les enseignants eux ne seront pas obligés:

  • de porter leur masque en classe lorsqu’une distance de 2 m peut être respectée; ni 
  • de se faire vacciner. 

Les derniers lecteurs de CO2 livrés en fin d’année: 

  • L’installation des 90 000 lecteurs de CO2 a pris du retard. 
  • Les trois quarts des appareils devraient toutefois être installés dans les classes d’ici la mi-novembre, et les derniers doivent être livrés avant le 17 décembre. 

Ces capteurs permettront de surveiller la qualité de l’air. 

  • Québec s’est fixé pour objectif de ne pas dépasser une concentration de dioxyde de carbone (CO2) de 1000 parties par million (PPM).
  • Au printemps dernier, la moitié des 15 000 classes testées étaient au-dessus de ce plafond. 
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus