ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le Québec est à «un moment charnière» de la pandémie, prévient Boileau

Publié le 2 fév 2022
par Johanna Sabys

Le directeur national de santé publique Luc Boileau (Source: Bureau du premier ministre)

  • Le directeur national de santé publique Luc Boileau a averti aujourd’hui les Québécois que les 2 à 3 prochaines seront décisives. 
  • Dans ses dernières projections, l’Institut national de santé publique n’exclut pas une nouvelle hausse des infections, hospitalisations et décès liés à la Covid si les gens ne respectent pas les mesures en place et multiplient les contacts. 

Le Dr Luc Boileau croit qu’avec les mesures sanitaires actuelles, la situation épidémiologique ne devrait pas imposer de retour en arrière sur les allégements annoncés ces derniers jours. 

  • Ces allégements sont la réouverture des restaurants lundi, celle des salles de spectacles et cinémas lundi prochain, puis celle des gyms et spas le lundi suivant.  

La santé publique «ne souhaite pas» reculer, dit le Dr Boileau. «Nous ne devrions pas, si les gens appliquent bien les règles en place.» 

L’INSPQ craint un rebond en février si les Québécois ne respectent plus, dans les prochains jours, les consignes de la santé publique. 

1) Dans la projection la plus optimiste de l’institut, les Québécois maintiendraient leurs contacts sociaux dans une proportion allant de 60 à 70% des contacts qu’ils ont eus en décembre. 

Dans ce 1er scénario, les infections, hospitalisations et décès se stabiliseraient ou augmenteraient légèrement en février, puis baisseraient à nouveau ensuite. 

2) Dans la projection la plus pessimiste, les Québécois auraient des contacts sociaux allant jusqu’à 85% des contacts qu’ils ont eus en décembre. 

Dans ce 2e scénario, les infections, hospitalisations et décès pourraient augmenter «substantiellement en février». 

Les pics atteints en janvier ne seront pas dépassés.  

  • Selon l’INSPQ, le pic des nouvelles infections aurait été atteint début janvier, et le pic des nouvelles hospitalisations entre le 6 et le 12 janvier.

Le passeport sanitaire ne devrait pas passer à 3 doses avant avril

De nombreux Québécois ont été infectés récemment, explique le Dr Boileau. 

Ils peuvent donc attendre 8 à 12 semaines pour aller chercher leur 3e dose, ce qui devrait retarder le moment où le passeport vaccinal exigera d’avoir reçu 3 doses.

Johanna Sabys