ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Quelle preuve vaccinale faut-il utiliser?

Publié le 21 oct. 2021
par Johanna Sabys

(Source: Tumisu / Pixabay)

  • Ottawa a lancé jeudi une preuve vaccinale pancanadienne qui sera émise par les provinces. Le gouvernement Trudeau préconise son utilisation à l’étranger, car il croit que sa feuille d’érable sera plus facilement identifiée hors du pays.
  • Au Québec, une preuve vaccinale est requise depuis septembre pour accéder à certaines activités. Le gouvernement a aussi ajouté lundi une nouvelle preuve pour les voyageurs qui souhaitent se déplacer hors du Québec. Cela fait donc 3 preuves de vaccination différentes.

Une preuve vaccinale au Québec

Depuis septembre, les Québécois de 13 ans et plus doivent la présenter pour accéder aux bars, restaurants, gyms ou salles de cinéma.

Une preuve québécoise hors Québec

Depuis lundi, le gouvernement propose une nouvelle preuve qui peut être utilisée partout au Canada, dans plusieurs États américains et d’autres pays [détails dans notre bulletin de lundi soir]. 

  • La liste des pays dans lesquels elle sera reconnue est amenée à évoluer. 
  • Les voyageurs doivent s’informer sur les exigences de vaccination des pays qu’ils comptent visiter.

Une preuve canadienne pour l’étranger 

Le gouvernement fédéral propose désormais sa propre preuve pour le Canada et l’étranger. 

  • Il s’agit d’une preuve bilingue très semblable aux 2 autres preuves vaccinales. 
  • À terme, elle devrait être reconnue par tous les pays. 

En attendant, elle pourra être utilisée pour monter à bord des avions et des trains canadiens. 

  • À compter du 30 octobre, ils n’accepteront plus les voyageurs qui ne sont pas adéquatement vaccinés [détails dans notre article de début octobre].
Johanna Sabys